Fabrication manche outils de sculpture pfeil

  • Auteur de la discussion charpi
  • Date de début
charpi

charpi

Compagnon
Bonjour,

J’ai rentré récemment pas mal d’outils de sculpture dont j’aimerais refaire les manches comme ceux de mes pfeil


On les trouve déjà fait, mais j’aimerais bien les faire moi même, surtout que j’en ai 15 à faire…

Je sèche un peu pour la fabrication, j’ai des idées mais j’aimerais en avoir d’autres.

Faire l’octogone n’est pas compliqué, mais faire l’octogone avec cette forme de ballon de rugby n’est pas aisé…

J’avais pensé faire un gabarit avec un diviseur, et donc partir d’un carré et faire sur la toupie avec une bague de copiage pour la forme, et ensuite Idem pour chaque facette.

D’autres idées?
 
Papygraines

Papygraines

Compagnon
Tu peux les faire à la défonceuse, avec une fraise droite, en utilisant un gabarit courbe sur lequel la semelle de défonceuse prendra appui. Pour travailler à l'aise tu peux fixer une petite cale sur un côté de la semelle pour éviter qu'elle ne boîte sur la forme courbe.
A la toupie, faisable avec un montage d'un bouffe-tout avec roulement dessous et guide venant en appui contre le roulement.
 
R

remilaciotat

Compagnon
Bonjour,6 faces
J'en ai fait quelques uns, à la main, avec une plane, mais le manche fixé sur un tour à bois avec blocage du diviseur pour les 6 faces.
C'est pas régulier au 100 éme mais cela permet de s'adapter au type de gouge. Un petit exemple avec du Pfeil, du chinois et des anglaises.
Rémi

P1080608.JPG
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour

À la toupie ou la défonceuse

Un plateau en bois à la forme du manche, une contre forme, si c'est un cercle autrement, ils faut 2 doigts pour copier une forme + complexe

Une "poupée fixe et une mobile" : 2 blocs de bois

Une "pointe sèche"
Une pointe tournante couplée avec un disque à 8 trous

Un moyen d'indexation et de blocage.

Et roule !

Le pb avec la défonceuse sous table c'est qu'on n'a pas beaucoup de hauteur.
Et travailler avec le bois à usiner directement sur la table, c'est pas trop indiqué pour des si petites longueurs...
 
JASON

JASON

Compagnon
Bonjour,
Le manche d'outil présenté par PFEIL est fabriqué avec des machines automatiques.
Une fois le bois tourné, je préconise un façonnage au back-stand avec traçage préalable.
Au-delà des moyens à utiliser, il est important de choisir le bois et pas n'importe lequel...
Les bois durs (Hickory, cornouiller, frêne, noyer, buis, etc...) sont les plus retenus même si ces outils ne sont pas utilisés avec une mailloche ou un maillet.
A savoir que les "pans" de ces manches sont surtout destinés à ce que l'outil ne roule pas sur l'établi...
Chacun peut aussi "innover" à sa façon la forme de ces manches d'outils...
JASON
 
charpi

charpi

Compagnon
Merci à tous pour vos réponses, c'est donc bien ce que je pensais pour la fabrication, je vais donc me faire un gabarit :smt023
 
J

Jack bel

Compagnon
Il est clair que les miens (achetés en 1969) étaient déjà dégrossis d'origine

Il "suffisait" de les terminer à la lime à bois, cela faisait partie de l'apprentisage du travail du bois à l'école de sculpture (Don Bosco à Liège)

Les pans servent bien sûr à empêcher les outils de rouler sur l'établi, mais aussi à ce que l'outil ne tourne pas dans la main pendant le travail

Les différences de structure du bois permettent aussi de retrouver les outils sans devoir lire les p'tits chiffres frappés sur la queue des outils
(l'ultime sale blague à faire à un sculpteur étant de peindre ses manches ...)
 
Haut