essai de cémentation au Kasenit

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour à tous,

il y a au moins 20 ans j'avais acheté une boîte de Kasenit dans un vide-grenier
il venait des US, maintenant ça doit pouvoir s'acheter plus facilement
j'avais oublié cette boîte, d'où la rouille au bout de toutes ces années
je viens de la retrouver et j'ai fait un essai, histoire de voir ce que cela donne...:wink:

le Kasenit se présente comme une poudre noire inodore et sans saveur (je blague !:shock:)
comme acier j'ai utilisé une chute de tige fileté M10 de chez Casto, donc de l'acier doux tout à fait ordinaire

pour tester la dureté obtenue j'ai eu l'idée de faire un outil couteau et de l'essayer sur différents métaux une fois le traitement fait

tout d'abord essai de l'outil sans aucun traitement sur du laiton, vitesse habituelle, l'outil entame et s'émousse tout de suite, désolé je n'ai pas pris de photo

pour la cémentation, j'ai suivie la procédure indiquée sur la boîte: chauffage au rouge cerise avec un chalumeau butane/oxygène, puis je plonge la tige dans le Kasenit
la tige ressort avec un agglomérat de poudre durci
je casse la croûte (!) et je recommence
ensuite je rechauffe au rouge cerise et je plonge dans de l'eau

je fait un essai tout d'abord sur du laiton, ça marche ! :-D
puis sur de l'AU4G, ça marche aussi !
puis sur de l'acier, je ne connais pas la nuance, mais c'est un truc costaud, j'avais fait avec un porte fraise-scie
là, ça ne va plus du tout....

en examinant l'outil je vois qu'il y a eu comme un éclat et qu'ensuite l'acier a été déformé. Sans doute la couche dure et très mince qui a lâché...
je n'ai pas fait de revenu comme il n'y avait qu'une pellicule cémentée,
j'aurais peut-être du...
j'ai chauffé avec une flamme que j'ai essayé de faire plutôt réductrice, mais il est possible que j'aie brûlé une bonne partie du carbone délivré par le Kasenit...

j'ai transvasé la poudre dans un bocal en verre, ça peut servir ! :-D
merci pour votre attention :-D
DSC07062.JPG
DSC07063.JPG
DSC07064.JPG
DSC07065.JPG
DSC07066.JPG
DSC07067.JPG
DSC07068.JPG
DSC07069.JPG
DSC07070.JPG
DSC07071.JPG
DSC07072.JPG
DSC07073.JPG
 
Régule
Régule
Compagnon
14 Mai 2010
588
Territoire de Belfort
Ton produit me rappelle un traitement que des "gens du voyage" avaient proposé à mon chef, il y a une trentaine d'années, lorsque je travaillais à l'ONF. Plus la peine d'affûter les tronçonneuses, les gouges devenaient inusables, capables de couper les éclats de fonte des bois mitraillés:eek:. Inusables elles l'étaient devenues, au point que celles qui ne cassaient pas net au bout de 5 minutes étaient devenues insensibles à la lime. Direction la poubelle:lol:, heureusement on ne parlait pas encore de réduction budgétaire dans l'administration:smt015.

Régule.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #3
je ne sais pas ce que ces "gens du voyage" proposaient, et par les temps qui courent je ne me hasarderai pas à faire de commentaire, mais le Kasenit est quelque chose de tout à fait reconnu
 
Virgiled
Virgiled
Nouveau
23 Juil 2015
3
Rennes
Pour le traitement "Manouche" je me souviens que dans les années 80 ils nous démarchaient en faisaient une démonstration avec une paire de ciseaux à papier ordinaires : après traitement on coupait des pièces de 20 centimes (francs) en deux. Par contre en général l'axe ne tenait pas longtemps. Mais sur les forets ça marchait pas mal.

En questionnant un peu autour de moi à l'époque pour comprendre pourquoi un traitement aussi performant n'était pas commercialisé, on m'avait répondu que c'était parce que c'était une trempe au "cyanure" !

Est ce que c'était une blague ? je ne saurais dire...
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 676
bonsoir

rigolo mais j'ai aussi deux boites de poudre à cémenter qui rouillent dans le garage ...
j'ai égaré le mode d'emploi depuis des lustres mais je me souviens que le traitement devant se faire à l'abri
de l'oxygène de l'air , il était conseillé de mettre les pièces dans la poudre magique , dans une boite en fer
épaisse avec fermeture hermétique et le tout dans la forge ou la cheminée plusieurs heures ;
la profondeur de cémentation étant fonction de la durée de chauffe.
j'avais fait un essai avec une tite pièce en ferraille mise dans une boite à cirage ( d'acc , pour les parois épaisses
on peut trouver mieux !! ) le tout dans la braise pendant deux/trois heures...
la boite à cirage avait cramé , le résultat ne m'avait pas paru probant .

faut que je réessaie ..
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #6
pour ce qui est des boîtes, je pense essayer avec le Kasenit en utilisant des boîtes de bonbons des Vosges, on en trouve dans les présentoirs quand on attend aux caisses des supermarchés (je jetterais le contenu destiné à faire des caries, c'est le contenant qui m'intéresse...)
 
Laurent_CNC
Laurent_CNC
Compagnon
26 Avr 2012
636
Salut tous,

On peut cémenter en bain de sel avec du sel à base CN (cyanure).
Peut être qu'ils faisaient comme ça.

Ca marche bien et comme tu liquéfies ton sel, tu limites fortement la décarburation car ta pièce est plongée dans un "liquide" qui isole de l'oxygène.

En tout cas sympa le coup de la cémentation en pot :wink:

@+
Laurent
 
A
Ambiorix
Compagnon
11 Mar 2008
752
Hesbaye liégeoise
Bonsoir,

La Kasenit c'est a base de Prussiate jaune de sodium aussi appelé ferrocyanure de sodium.
Cyanure est un nom qui fait peur ..... a tord dans ce cas puisque c'est un additif alimentaire (E535) que l'on utilise dans le sel de cuisine comme "salant et anti-agglomérant.
La fiche de sécurité:
https://www.google.be/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=19&ved=0ahUKEwj2hoyD57nLAhUCzxQKHaZMBrQ4ChAWCGIwCA&url=http://www.ifa.hawaii.edu/instr-shop/SDS/Kasenit.pdf&usg=AFQjCNEvv3v4MbK8rU1pf-bQqyVT6Pk9iw&sig2=WThCP5syPR7r0Sg64f1IyQ
 
Dernière édition:
copeau 78
copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 676
bonjour

les boites à bonbon des Vosges ( belle couillonnade car made in Spain !! ma femme qui est vosgienne en est devenue
bleue - bleue sapin des Vosges bien sûr) ne sont sans doute guère plus solides que les boites à cirage .
pour mon essai je pense utiliser un tube chauffage central avec les bouchons vissés qui vont dessus . c'est bien épais
ça devrait pas cramer trop vite.
en GSB il y a plusieurs diamètres et longueurs , ça devrait s'adapter à différentes pièces.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 307
F-69400 villefranche sur saone
Souvenirs d'école
Cémentation industrielle , il semble me rappeler que ça se fait à l'abri de l'air pendant plusieurs heures
Cémentation d'atelier , on chauffe au chalumeau et on saupoudre de poudre de cément , on répète l'opération plusieurs fois, ou bien on fait comme ilfaittoujoursbeau directement en le trempant dans la poudre
Une doc
http://www.techniques-ingenieur.fr/...e-ou-cementation-en-caisse-m1226niv10002.html
J'avais vu une explication de cémentation des limes avec du suif .... Je ne l'ai pas retrouvée
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #11
bonjour

les boites à bonbon des Vosges ( belle couillonnade car made in Spain !! ma femme qui est vosgienne en est devenue
bleue - bleue sapin des Vosges bien sûr) ne sont sans doute guère plus solides que les boites à cirage .
pour mon essai je pense utiliser un tube chauffage central avec les bouchons vissés qui vont dessus . c'est bien épais
ça devrait pas cramer trop vite.
en GSB il y a plusieurs diamètres et longueurs , ça devrait s'adapter à différentes pièces.
oui, c'est une bonne idée
mais à mon avis il faut prendre une précaution avant : bien sécher la poudre sinon le bout de tube va se transformer en bombe...
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 676
re

beuh , la porte de l'insert qui traverse le séjour !!!
que nenni , je ferai un ptit trou d'évent .
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #13
quel séjour ? il n'y aura plus de séjour ! :grilled:
 
Le débutant
Le débutant
Compagnon
16 Sept 2013
2 715
Cotes d'Armor 22160, (à coté de la France ...)
Bonjour
C'est Madame qui va être ravie, : elle aura une cuisine plus grande ! ....:mrgreen::jesors23::jedwouhor:
 
Romain 63
Romain 63
Compagnon
23 Avr 2013
1 302
FR-28 Perche
Je vous conseille le livre "L'art de tremper" par monsieur Zabé, c est assez ancien, et accessible. Il y explique de nombreuse "potions" pour cementer a base de cendre, corne, bouse, urine, orties et je vous en passe.

Sinon en coutellerie on cémentait régulièrement en frottant une corne de vache directement sur la pièce.
 
copeau 78
copeau 78
Compagnon
31 Août 2011
2 676
re
pour sourire :
comme beaucoup , vers 14 ans j'étais passionné de fusées ; plein d'essais se sont terminés à 50 cm de la rampe de lancement
je faisais les essais avec une rampe de lancement faite en cornières Meccano.
le jour la chose devait au moins traverser le jardin , j'avais attendu nuit noire - pour mieux suivre la trajectoire.
bien entendu c'est resté sur place mais ça a pété très très très fort ; tous les chiens du quartier ont gueulé pendant une heure
et je me suis fait chanter les poires molles ....
tout ça pour dire que depuis je suis devenu méfiant ; le trou d'évent je le ferai plus gros .

pour le bouquin conseillé par Romain 63 , je viens de zieuter :on trouve une réédition .
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 902
Harnes (Pas de Calais)
tout ça pour dire que depuis je suis devenu méfiant ; le trou d'évent je le ferai plus gros .
"bricoler" une soupape de sûreté, qui s'ouvre pour laisser sortir toute surpression mais ne laisse pas entre l'air. ?
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 902
Harnes (Pas de Calais)
hummmm, une soupape à ressort, ...à la température où c'est, pas évident, j'avais été un peu vite :wink:
Mais juste un clapet posé sur le trou, qui n'appuie que par son poids propre....Ca ne sera pas vraiment étanche, mais ça empêchera quand même l'échange gazeux avec l'extérieur, à 99%....
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #20
j'ai un ancien four à émaux, je ferai un essai avec un objet en acier posé dans une gamelle en terre cuite et complètement recouvert de kasenit bien tassé...
au niveau température ça devrait aller
 
Albert le Belge
Albert le Belge
Compagnon
5 Jan 2013
2 644
Tirlemont Belgique
Bien que le sujet ai été traité à plusieurs reprises sur ce forum, on va en remettre une couche.:lol:

Ce que j'ai retenu de mes cours (années 60 du siècle dernier!)
principe de cémentation les pièces sont disposées dans des "boîtes" en fonte dont l'espace restant est comblé avec du charbon de bois en poudre, le couvercle de la boîte est "scellé" à l'argile, le tout passe dans un four de cémentation (le même que pour les autres traitements thermiques) je n'ai pas retenu la température :oops:
c'est le taux de pénétration du carbone souhaitée qui détermine le temps passé dans le four qui déterminait (0,2 à 0,3 mm par heure si mes souvenirs sont bon).
n'oublions pas que la cémentation ne fait qu'augmenter le taux de carbone dans l'acier doux elle ne durcit pas la pièce.
pour obtenir un durcissement il faudra effectuer une trempe (avec revenu éventuel).
j'ai trouvé une vidéo qui montre cette opération: chose rare: seul le son a été retiré sur plainte à la violation de droit d'auteur.

Lu mais non expérimenté:
faire un "nid" en argile y déposer de la poudre de charbon de bois placer la pièce au milieu mettre dans la forge.
et bien sur tremper après.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #22
j'avais lu il y a longtemps un truc pour cémenter :
chauffer la pièce au rouge au chalumeau puis diminuer l'oxygène et envoyer un excès de butane, et ensuite tremper...
le carbone du butane se fixerait dans l'acier....?
 
Albert le Belge
Albert le Belge
Compagnon
5 Jan 2013
2 644
Tirlemont Belgique
Oui (acétylène aussi d'ailleurs).

voici un extrait de texte * qui le précise mieux que je ne pourrais le faire:

"il est à préciser que le dard brillant de la flamme carburante (excès d'acétylène) résulte de la présence transitoire de carbone libre porté à très haute température et très lumineux. Ceci justifie dans certains cas l'emploi de cette flamme lorsqu'on veut, soit assurer une réduction énergique d'oxydes, soit maintenir ou obtenir une teneur élevée du carbone dans un métal au cours du soudage, du rechargement ou de traitements particuliers comme une cémentation, par exemple."

* texte dont voici la source= http://chalumo29.free.fr/70b.htm
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #24
encore un truc à essayer.....
 
Albert le Belge
Albert le Belge
Compagnon
5 Jan 2013
2 644
Tirlemont Belgique
dans le même ordre d'idée, la place qu'occupe une pièce dans un feu de forge est déterminante aussi.
regarde cette page: http://coustil.free.fr/forge_feu_fr.html
si tu ne la connais déjà.

bonne soirée à toutes et tous.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 390
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #26
j'étais déjà allé sur ce site pour voir l'appareil de gravure électrochimique...
 
Haut