Condition de coupe moletage

  • Auteur de la discussion marvinR
  • Date de début
M

marvinR

Nouveau
Bonjour,

J'aimerai realiser un moletage par deformation D100 dans de l'E36.
Quels condition de coupe dois je mettre svp ?

Cordialement
 
F

fredzouille

Nouveau
Tour Trad? Si oui, harnais environ 80tr/min avance forte selon le pas du moletage, exemple pas de 1 avance entre 0,5 et 0,7/tour et arrosage conséquent.
 
D

Dodore

Compagnon
Je ne suis pas d'accord
La rotation dépend du diametre ; 80 tours mais pour quel diametre , un diametre de 10 ou de 200
Pour l'avance presque tous les bouquins préconisent une avance égale a la moitié du pas , pour ma part j'ai remarqué que le moletage est plus joli et fait en une seule passe si on met une avance de 0,2
Le sujet des moletages a été traité plusieurs fois il faut faire des recherches
 
F

fredzouille

Nouveau
Y a marqué D100 et E36, j'ai supposé un diamètre 100 et acier à férer les boeufs... 80 tour en trad ça suffit largement, et 0,2 d'avance c'est trop faible, pour mettre une avance aussi faible il faut un bon outil à moleter avec un bon déport des molettes, pour moi toujours une seule passe, ne pas hésiter à bien appuyer quitte à mettre la pointe. Aprés tout dépend de l'outil parce-que j'en ai vu des pas jojo où tu pourras mettre toutes les conditions préconisées sans résultat.
 
D

Dodore

Compagnon
Bon ben d'accord n'en parlons plus tu as absolument raison
Par contre qu'est-ce que tu appèles un " bon outil à moleter" et un "bon déport de molette "
Je ne comprend pas pourquoi il faut un bon outil à moleter pour une faible avance ... Parce qu'avec un mauvais il faut absolument une grande avance?
 
F

fredzouille

Nouveau
T'aura plus de chance qu'il soit propre en évitant de trainer sur la piéce, ça vaut aussi pour la déformation (dans de l'E36 pas besoin de parler déformation...), mais c'est un acier ultra doux et si tu va trop doucement ça va limailler... J'apelle déport la liberté axial des molettes, moins y a de jeux plus l'outil aura du mal à rester dans son pas, d'où l'intéret également d'aller plus fort parfois que ce que l'on a appris... Et il est trés important de bien arroser, autant pour la qualité du moletage que pour l'outil. Dans le même genre il y a le galettage, ça c'est une vrai chianli.
 
D

Dodore

Compagnon
Je vais arrêter la discution sur ce sujet, tu es tellement sur de toi que je ne veux pas polémiquer ou vaguement essayer de t'expliquer quelque chose
Bonne soiree
 
F

fredzouille

Nouveau
Moi je dis ça c'est juste mon ressenti d'expérience, j'ai juste voulu donner une réponse clair et détaillée sans plus. Y a aucune raison de le prendre de travers, a chacun ses méthodes de travail.
Bonne soirée également.
 
K

kiki86

Compagnon
bonsoir
lequel a le plus d’expérience en tour ???
pour ma part, même si nous ne sommes pas toujours d’accord, je suivrais les conseils de Dodore

si j'ai tout compris, "liberté axial des molettes, moins y a de jeux plus l'outil aura du mal à rester dans son pas", donc un appareil à moleter neuf et molettes neuves feront du mauvais travail
l'arrosage sert aussi a "lubrifier" l’axe de la molette , vitesse de rotation de celle ci dans ce cas précis , 400 tr/mn
 
B

bonnefraise

Compagnon
Bonjour ;

Le molettage c'est très facile je trouve , perso sur un Ø100 je prends un outil à molleter par enlèvement de matière ça force nettement moins sur la broche et ainsi on la préserve un peu ...mais attention , je mets la contre pointe sinon la piece risque de "apper" ...ça m'est deja arrivé !

Par déformation , je tourne doucement (genre 200trs sur un Ø50 ) aussi beaucoup d'arrosage , je prends le temps de bien penetrer dans la matière et un fois la penetration faite je laisse au moins 30seconde pour que l'empreinte se fasse bien et je mets l'avance ( 0.2 en général ) ...faut pas avoir peur de forcer sur le transversal !

Voila j'arrive à des résultats ainsi , mais j'avoue que c'est pas mon activité favorite sur un tour
 
F

Francois57

Compagnon
Bonsoir,
Merci Dodore pour ton lien.
François
 
O

Okapi

Compagnon
Bonjour,

J'aimerai realiser un moletage par deformation D100 dans de l'E36.
Quels condition de coupe dois je mettre svp ?

Cordialement

Bonjour,
Juste une question, on parle d'enlèvement de matière ou de vraiment de compression, parce que ce n'est pas très clair en disant : par conditions de coupe il s'agit d'avance de chariotage je suppose ?
Si jamais, le mode d'emploi des molettes de la marque Quick surtout intéressant ici au niveau de la forme des entrées qui définit très souvent le résultat.
 
A

Angelo1

Apprenti
Bonjour tous le monde,

Je suis vraiment largué en matière de tournage ! :)

Mais qu'appelez - vous donc, "moletage par déformation" ?

Perso, quand je travaillais comme tourneur il y a fort longtemps, il fallait faire un moletage hé bien je montais sur la tourelle mon outil à moleter et je moletais tout simplement :-D Et ils étaient beaux mes moletages !

Mais je suis sur que quelqu'un va éclairer ma lanterne. :wink:
 
Dernière édition:
D

Dodore

Compagnon
Il existe deux façons de faire un moletage
Par déformation : on imprime fortement la molette sur la piece quand celle ci tourne et le moletage se fait par impression et déformation du métal dans cette façon de procéder le diametre en fin d'opération est plus gros que le diametre de départ et il n'y a pas de copeau
C'est certainement le système que tu as utilisé
Il existe depuis 30, 40, peut être 50 ans un systeme par coupe dans ce systeme le diametre exter de la piece ne change pas et le moletage est usiné , coupé
 
A

Angelo1

Apprenti
Ok.

1- Je ne vois pas l'inconvénient à ce que le diamètre du moletage "par déformation" augmente, vu que ce n'est pas un diamètre de précision, mais uniquement un procédé qui va permettre un serrage manuel d'une pièce pour qu'elle ne glisse pas entre les doigts.

2- Existe t-il une vidéo où l'on peut voir un moletage avec "système par coupe" ? J'ai cherché et je n'ai pas trouvé.

Merci :wink:
 
A

Angelo1

Apprenti
Et quels sont les avantages ou inconvénients de l'un par rapport à l'autre ? Mis à part que l'un augment le diamètre et l'autre pas.
 
D

Dodore

Compagnon
Le moletage " classique" par déformation met en jeu des gros efforts pour déformer la matière
Ces efforts se répercutent sur la piece qui peut être déformée ( cintrage si la pièce est flexible ) mais egalement les trous de centre. On recommande avec ce système de faire le moletage avant la finition
Sans parler des contraintes sur la machine ,(vis des chariots , contre pointe )
Avec un systeme par coupe il n'y a pas d'effort ( ou plutôt ..presque pas ) et on n'a pas de déformation de la pièce et moins d'efforts sur la machine
 
A

Angelo1

Apprenti
Ah d'accord.

Pourtant sans vouloir polémiquer, il me semble, pour les souvenirs que j'en ai, le moletage contrairement au filetage retombe toujours comme par miracle, dans son "sillage" et donc permet plusieurs passes ce qui peut éviter de trop forcer.

Enfin quoiqu'il en soit je ne connaissais pas ce procédé et c'est bien de le savoir :wink:
 
D

Dodore

Compagnon
Oú bien sur ça retombe dans le pas , on peut faire plusieurs passes mais il faut quand même pour la première passe que le moletage soit déjà correct sinon le moletage ne pourra pas guider les molettes pour les autres passes , il y a des tourneurs qui le font en une seule passe, c'est plus rapide donc ca force plus , ( voir la réponse #5)
Avec celui qui coupe on fait une seule passe sans forcer
 
Dernière édition:
A

Angelo1

Apprenti
Oui mais là c'est une question de tour aussi ! Regarde un peu la photo de mon avatar, c'est le tour sur lequel je travaillais dans les années 70. C'est un Titan, et comme son nom l'indique c'était une bête de puissance et crois moi j'en ai fait des moletages, il n'a jamais dit: "Stop, j'ai mal " :-D. Bon c'est vrai que si le tour est moyen il faut le ménager. :wink:
 
K

kiki86

Compagnon
bonsoir
sur une CN tu molètes par coupe
un moletage par déformation permet des emmanchement a la presse
 
A

Angelo1

Apprenti
Décidément j'en apprend des choses aujourd'hui.

Faire un moletage pour ensuite l'emmancher ?! Je n'ai jamais fais ça.

Par contre, tourner une pièce (sans moletage) à un ou deux dixièmes supérieur à un alésage et l'emmancher, ça oui. Cela revient au même.

Non ?:wink:
 
D

Dodore

Compagnon
Oui effectivement il vaut mieux faire un emmanchement serré , par contre 1 ou 2/10 c'est trop mais ça dépend du diamètre , normalement c'est H7 p6
Le moletage par déformation pour un emmanchement c'est un truc ... Pas très efficace quand on a loupé la cote d'emmenchement ..ca récupère ou plutôt ,on essai de récupérer la connerie
 
A

Albert le Belge

Compagnon
Bonjour,
Faire un moletage pour ensuite l'emmancher ?! Je n'ai jamais fais ça.

C'est pourtant une technique relativement souvent employée en réparation afin d'éviter le remplacement d'un arbre présentant trop de jeu sur des portées de roulement par exemple.
 
A

Angelo1

Apprenti
Ok Dodore, vu comme ça d'accord. :)

Parce que sinon cette opération d'emmanchement existe et s'appelle le frettage et a ses règles bien définies..

Mais je suppose que vous connaissez tous. :wink:
 
K

kiki86

Compagnon
bonjour
je parle, par expérience, d'un moletage interne, droit, pour fixer un "déclencheur" sur le rotor ( suspension Paulstra) d'un déclencheur a choc FACOM NM300
cle-a-chocs-facom-manuelle-1-dynapact-facom-nm300.jpg.png
 

Sujets similaires

A
Réponses
14
Affichages
1 155
Jusinages
J
J
Réponses
22
Affichages
2 250
lolo
Mcar
Réponses
3
Affichages
379
Mcar
T
Réponses
19
Affichages
562
cancer49
C
O
Réponses
37
Affichages
3 920
O
A
Réponses
13
Affichages
12 685
Julien
J
F
Réponses
14
Affichages
1 323
FlorianVT
F
Pamdam
Réponses
30
Affichages
2 183
Mcar
42000Stéphane
Réponses
6
Affichages
411
42000Stéphane
42000Stéphane
Haut