cable edf tht

  • Auteur de la discussion saquet
  • Date de début
S

saquet

Compagnon
bonjour
dans une assos un collegue m a ramené un échantillon d un cable dont il a participé a sa mise en place
110mm de diamétre et 31Kg au metre linéaire pour du 220000 v
moi qui suis plus habitué a la basse tension ça décoiffe un peu
photo pour apprécier
cable EDF THT.jpg
[div=none][arrow][/arrow][/div]
 
Dernière édition:
C

coquillette

Compagnon
Bonjour

Impressionnant la section de cable......
Il va falloir insister un peu pour le rentrer dans le bornier....:-D:-D

Jean Paul :drinkers:
 
A

albatros_del_sur

Compagnon
Bonjour et bonne année,
Mais là, tu n'as qu'une phase. Ils en passent au moins 3 comme ça pour faire une ligne. Plus de 100 kg par m. Impressionnant, mais pas surprenant quand on sait ce que consomme l'industrie.
Bons copeaux à tous grâce à ces câbles.
 
E

effix

Compagnon
bonjour,
le problème de ces cables c'est la terminaison. Il ne doit pas y avoir de variation brutale du champs electrique donc il faut guider le changement de tension. Quand j'étais jeune j'ai eu à refaire une tête en 20000V, il y avait tout un tas de rubans à enrouler dans un ordre précis et d'une manière précise en ayant préparé la tête en pointe et nettoyé avec un nettoyant spécifique. J'ai raté la pemière, je l'ai su dès la mise sous tension avec debelles lueurs de toutes les couleurs!
Je crois qu'aujourd'hui c'est des têtes préfabriquéesqu'on enfile sur le cable puis on retire l'écarteur; Plus rapide, plus simple plus fiable.
@+
Xavier
 
S

saquet

Compagnon
j ai le petit a 20000v 35 mm
oui il m a parlé des tetes de ligne tout un art
cable edf tht.jpg
cable edf tht2.jpg
 
F

FB29

Rédacteur
Bonjour,

Merci pour le partage :prayer: !!

Il y a intérêt à ne pas avoir la moindre faiblesse dans la couche isolante :shock: ... malgré le prix du matériau c'est quand même du cuivre qui a été choisi pour le 220 kV :roll: ... pour des raisons mécaniques (flexibilité ?) aussi peut-être ... car on voit un grand nombre de fils relativement fins ... ce qui doit poser des problèmes de fabrication ... le cœur de câble n'étant pas très homogène en comparaison avec le version aluminium de 22 kV :roll: ...

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
J

jajalv

Administrateur
Bonjour,

Et pour le 400.000 V, sont-ils plus gros ?

Bonne journée.

jajalv
 
M

metalux

Compagnon
bonjour
étonnant que ce soit encore du cuivre! il y a belle lurette que l'alu est employé pour ces câbles ( Almélec)
Ne nous méprenons pas! ce n'est pas le type de câble qu'on aperçois sur les lignes tht hein!
Au Canada et en Russie, c'est 750.000 V avec des essais a 1 millions de volts, imaginez un peu les isolants :wink:
 
C

Charly 57

Compagnon
Bonjour

@jajalv : ça dépend !!!!
de la puissance à transporter bien entendu.
 
F

FB29

Rédacteur
de la puissance à transporter bien entendu.
... pour la nature et la section du conducteur ... par contre pour la couche isolante je suppose que l'épaisseur est en gros proportionnelle à la tension de service (?) ...

Je m'attendais d'ailleurs à voir plusieurs couches de différents isolants superposés pour contrer d'éventuelles failles genre fissures de fatigue ou autre mais il n'en est rien ... la techno d'enrobage doit être bien maîtrisée :-D ...

Cordialement,
FB29
 
A

albatros_del_sur

Compagnon
Bonjour,
Dans les pays très étendus comme au Canada ils préfèrent l'aérien à l'enterré à cause des coûts qui seraient prohibitifs. L'isolant est l'air et c'est moins cher.
 
S

SkippyLeChat

Compagnon
Hello,

Je passai et j'ai vu de la lumière...

Le transport d'énergie en THT et courant alternatif est un très vaste sujet. Aérien ? souterrain ? 400kV ? 225kV ? 90 kV ? etc. (ce sont des tensions normalisées en Europe) Pour donner une petite idée, voilà quelques ordres de grandeur :

En aérien
Une ligne 2x400kV va pouvoir transiter la consommation d'une grosse région sur 300 à 400 km et évacuer la production d'une centrale nucléaire, une ligne 225kV pourra alimenter un département (environ 500 MW) sur 100 à 200 km et pour une ligne 90 kV ce sera une grosse agglomération de 50 000 habitants (40 à 80 MW) sur un maximum de 70 km
La limitation de distance des lignes aériennes vient de la composante selfique de la ligne qui fait qu'au bout d'une certaine distance, elle se charge complètement en énergie réactive... et qu'il n'y a plus rien au bout : il faut donc compenser avec des condensateurs de distance en distance (ça se fait en Bretagne)
Les canadiens et les russes ont des problématiques semblables, de grandes distances entre les lieux de production et les lieux de consommations : Ils utilisent donc des lignes aériennes à 750 kV.

En souterrain
Les câbles sont aussi de gros condensateurs. Du coup, les distances max sont bien plus importantes et correspondent à la limite des chutes dues à la résistance ohmique du câble (perte d'énergie active). Par exemple, un câble souterrain en 90 kV pourra transiter 120MW à plus de 100km... Mais coûtera 10 fois plus cher qu'une liaison aérienne.
Pour quoi ne pas faire tout en souterrain ?
- Parce que plus on monte en tension et plus ça coûte la peau du cul, en 400kV on peut imaginer quelque km, mais pas plus. Le problème de propriété de terrain où l'on enfoui la ligne n'est pas simple non plus.
- Parce que le structure du réseau THT actuel date d'une époque où on ne savait pas faire du souterrain fiable et qu'il est conçu pour de l'aérien. Changer radicalement de technologie maintenant conduirait à une solution hybride pendant des décennies, sans en tirer beaucoup d'avantage et avec des coûts prohibitifs.

Les lignes aériennes sont en almélec, un alliage combinant la bonne conductibilité de l'aluminium et une certaine résistance mécanique. Les section courantes sont de 228 à 850 mm²
Les câbles souterrains sont en alu ou en cuivre, chaque matériau ayant ses avantages et ses inconvénients. Pour les sections il y a de tout mais en plus gros qu'en aérien ( 1200 mm² par ex.)

Et le courant continu direz-vous ? Ça peut être la solution pour les très grandes distances, à condition d'obtenir la rentabilité technico-économique pour les installations de redressement à l'entrée et les onduleurs à la sortie. Les liaisons entre l'Angleterre et le continent sont en continu.

On parle beaucoup aujourd'hui de transition énergétique. Un aspect non négligeable de celui-ci sera la mutation des origines d'énergie électrique. Passer de grands centres de production à de la production décentralisée sera synonyme de grands changements de structure de réseau : les câbles souterrains en moyenne tension (20 kV) ont de très beaux jours devant eux.

Si l'un de vous veut creuser le sujet, qu'il se rapproche du service com de l'unité RTE de sa région (Lille, Nancy, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes, Rouen, Paris). Personnellement, je n'ai aucun lien avec RTE... même si je connais bien son terrain de jeu ;o))

Voilà voilà

A+
 
Dernière édition:
S

stanloc

Compagnon
Le programme de ce que l'on a appelé l'électrification de la Vallée du St Laurent au Canada avait confié la maîtrise d'oeuvre des lignes aériennes THT à une société française la DELL qui à l'époque (40 ans environ, je pense) avait établi un record du monde avec des lignes à 1 million de volts. Ma société appartenait au même groupe industriel la CGE.
Stan
 
Dernière édition:
S

saquet

Compagnon
re
j en est recupéré un troisieme ,petite section si on compare au 220Kv
d apres mon collegue le 220Kv ,tous les 300 metres on doit prevoir de reccorder les cables dans une fosse bétonnée ,le tout pour six cables en meme temps, trois aller et trois retour
vu le prix que ça doit revenir on est pas pret de tout voir enterré
cable edf tht31.jpg
cable edf tht32.jpg
 
C

Charly 57

Compagnon
Bonjour

Pour le choix entre aérien et souterrain il faut aussi tenir compte de l'écologie qui a poussé RTE à prendre des engagements :

.....
- réaliser en technique souterraine au moins 30 % des lignes haute tension à créer ou à reconstruire ;
- ne pas accroître la longueur totale des lignes aériennes en conditionnant la construction de nouvelles lignes aériennes au démontage d'une longueur équivalente de lignes existantes
....
- Tous les gestionnaires de réseau se heurtent de plus en plus à des problèmes environnementaux qui freinent, voir empêchent totalement, la création de nouvelles lignes électriques (syndrome du NIMBY, "pas dans mon jardin", impacts sur le paysage, mais plus particulièrement impacts sanitaires des champs électromagnétiques (CEM)).

source:
https://fr.wikipedia.org/wiki/RTE_(entreprise)
 
M

moissan

Compagnon
ces cable haute tension on tous la même bizarrerie : une couche de plastique un peu conducteur entre l'alu et l'isolant , pour soumettre l'isolant a un champs electrique bien uniforme et eviter un champs electrique ponctuellement trop fort aux points de contact avec l'alu (ou le cuivre )

pour le montage ça demande du travail : bien enlever ces couche de plastique conducteur sinon feu d'artifice a la mise sous tension
 
E

Elvin

Apprenti
Merci à tous, pour ce sujet très intéressant !

La section du câble de 225 kV est impressionnante, c'est sûr qu'en augmentant la tension on a des problèmes d'isolation mais en contrepartie on gagnerait beaucoup en section du conducteur et donc en poids .

Le continu permet de s'affranchir des problèmes de self, l'électronique de très grande puissance permet de faire ce qui était il y a peu de temps, impossible .
La généralisation de l'électronique va faire disparaitre les transfos, on aura du continu à la prise !
 
M

moissan

Compagnon
non on ne peut pas distribuer du courant continu 220v car en continu les disjoncteur et les fusible ordinaire ne marchent pas ! il faudrait des fusible ou des disjoncteur beaucoup plus cher

le courant continu est indispensable pour les liaison a haute tension enterré de longue distance car en alternatif la capacité de l'isolant est catastrophique : au dela d'une certaine longueur le courant du a cette capacité est plus grand que le courant utile ... avec les fils aérien la capacité est considérablement plus faible ... avec en plus l'avantage que l'air est un isolant gratuit ... enfin les poteau pour utiliser l'air comme isolant ne sont pas gratuit mais restent economique
 
E

Elvin

Apprenti
Bien sûr, les évolutions ne peuvent pas se faire d'un seul coup, mais si on regarde le nombre d'appareils autour de nous qui possèdent encore un transfo ?
Les nouveaux fours MO ont des alimentations à découpage par exemple.

Je serai curieux de voir à quoi ressemble une installation de grande puissance qui transforme le continu d'une ligne enterrée en alternatif !
 
J

Jope004

Compagnon
Bonsoir,

Il y a une chose qui me choque concernant la première photo de câble en cuivre à 220kV : la section totale de cuivre est énorme et pose un problème d'effet de peau.
Dans le cuivre et à 50Hz, on a une épaisseur de peau de 9mm. L'âme du câble fait environ 40 mm de diamètre. Ce qui veut dire que le courant passera beaucoup moins bien dans les 20 mm centraux. Du cuivre gaspillé ?
A moins que ce soit du "fil" de Litz avec tous les conducteurs isolés entre eux ?
 
S

saquet

Compagnon
re sur le 220Kv de visu pas d isolation entre les brins

pour info l avant derniere couche est en plomb environ 3mm

les 20Kv en alu
 
S

SkippyLeChat

Compagnon
Je serai curieux de voir à quoi ressemble une installation de grande puissance qui transforme le continu d'une ligne enterrée en alternatif !
Bonjour,
Si tu veux, tu peux faire une recherche sur "IFA 2000" : ce sont les installations de la liaison CC entre la France et l'Angleterre.
 
G

gugusse

Compagnon
Bonjour,

Pour les curieux, je mets une feuille que j'avais faite en formation pour la réalisation des têtes et raccordements HT.

Certes je n'ai gardé que la partie qui me concernait vraiment, le 20kV, mais c'est toujours intéressant à jeter un oeil.


Pour information, le semi conducteur entre le conducteur et l'isolant est là pour éviter le passage du courant de fuite sur quelques points de l'isolant qui créerait échauffement et tout ce qui s'en suit.


Maintenant par expérience, enterrer les câbles c'est bien beau, mais l'aérien c'est pas mal aussi (faciliter pour détecter un câble abimé, réparer, ...). Nous avons eu 20m de câble 20kV arraché par une trancheuse qui en posait d'autres... Quelqu'un n'a pas respecté certaines consignes! Voir la pièce jointe scan0106.pdf
 
S

saquet

Compagnon
re
le collegue ma retrouvé un 90Kv le diametre extéreur fait 88mm
celui ci est en alu
cable edf tht33.jpg
 
L

lulrik

Apprenti
Bonjour, je rebondis.

Dans mon lieu de travail, nous avons des câbles ... À huiles ... En 225kV.

Très anciens, ces derniers étaient utilisés sur les liaisons souterraines hautes tension avant que la technique améliore les isolants synthétiques " secs".

Pour les intéressé, je vous conseils la lecture du Rapport N° 3477 - de M. Christian Kert déposé en application de l'article 6 ter de l'ordonnance n° 58-1100 http://www.assemblee-nationale.fr/11/rap-off/i3477.asp
 
J

Jope004

Compagnon
Bonjour,

Une question me taraude : quelle intensité peut-on faire passer dans ce genre de câble ?
L'épaisseur de l'isolant réalisant une certaine isolation thermique, il ne faudrait pas que le conducteur atteigne une température trop élevée. Alors quel courant ?
 
S

saquet

Compagnon
re avec gogol sur wikipedia
sous 400Kv section de 2500mm2 c est preconisé 0.7 a 0.8 Ampere par mm2

dans ma boite un jour de nettoyage on avais retrouvé en stock trois fusibles pour le transfo ht 20Kv qui avait été démonté ,de memoire environ 800 mm de haut sur un diametre 60/70 mm nous aviont eté surpris de l intensité marqué sur celui ci 16A pas plus que la prise de ma cafetiere
 
S

stanloc

Compagnon
16 ampères x 20 kV = 320 kW ça commence à décoiffer.
Stan
 
S

saquet

Compagnon
oui et non ramené a 400v ça fesait 800 A environ pour une usine
on avait monté la puissance d 1/3 et une deuxieme cellule en attente
 
B

biscotte74

Compagnon
on, a aussi des 63A en 20 kv, ça commence à faire des Watt
 
Z

Zoulazoulà

Apprenti
Bonjour ^^

Sujet extrêmement intéressant et sensible.
Merci et bravo pour ces belles ...tranches :p

Pour ce qui est du redressement de courant continu, on a employé pendant un bon moment des redresseurs ??? à lit de mercure.
Voilà un sacré débouché pour ce dangereux composé qui bouffe tout les métaux ...sauf le fer. Ces chambres étaient et sont toujours construites en verre émaillés, céramique et acier.

Cela fonctionne comme TRES GROSSE diode : le diamètre de la chambre à mercure peut largement dépasser un mètre :D
De belles photos ici :
https://en.wikipedia.org/wiki/Mercury-arc_valve#Steel-tank_valves

D'un autre côté, j'attire l'attention de ceuxes que ça intéresse d'un groupe très secret, inconnu du grand public et ignoré des médias.

Personne ne sait qui compose ce groupe d'experts qui travaillent pour le compte du gouvernement des États-Unis d'Amérique. L'effectif est inconnu, on pense à environ 600 pointures. On sait juste que plusieurs ont reçu différents prix Nobels en physique et chimie, je ne sais pas pour les médaillés Fields; mais on a là des pointures de classe mondiale.

Ce groupe s'appelle ou se fait appeler JASON. On ne connaît pas l'origine de ce nom (July August September October November ?) ou le héros de la mythologie grecque ? Ou pour une autre raison...

La plupart des sessions de travaux du groupe JASON ont lieu deux fois par an, et sont classés secret défense.

On sait que le groupe JASON est lié à la Mitre Corporation, une organisation sans but lucratif qui dispense des crédits de recherches distribués par le gouvernement fédéral à différents Départements d’État, dont nombre d'agences liées à l'armement et aux technologies de pointe sont récipiendaires...

En 1982, MITRE Corp. a réalisé un sujet d'étude portant sur l'éradication de la culture du cannabis en 4 mois de temps, pour des pays tiers aux USA qui participeraient à ce programme éventuel (ici, le Mexique...), avec du Paraquat.

FBI (Fausse Bonne Idée), le Paraquat est un herbicide total organochloronitré qui s'est par la suite montré extrêmement toxique pour la faune et les humains, déclencheur de maladie de Parkinson et autres joyeusetés.

Mais le vrai travail du groupe JASON est ailleurs.

Certains disent que JASON travaillerait pour un projet de gouvernement mondial. La journaliste Ann Finkbeiner a fait un très bon livre sur eux en 2007, mais il n'a pas été traduit en français, alors qu'il est d'utilité publique tant les sujets qu'ils traitent sont graves. Mais bon, TF1, M6 et consorts assurent la relève...

La loi US "Freedom of Information Act" permet aux requéreurs d'avoir accès à des officiels, qui décident à huis clos de continuer à mettre au secret ou de déclasser des documents du groupe JASON, moyennant maintien de censure sur le caractère nominatif des personnes citées dans ces études.

Les sujets révélés font froids dans le dos :
Voir ici pour un article correct en français : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tempête_solaire_de_1859

Je laisse lire à ceuxes que ça intéresse, vous allez voir, ça pique les yeux ! ^^
Réseaux aériens et enterrés sont à l'honneur, mais pas que !

Bien à vous ! ^^
 
Dernière édition:

Sujets similaires

R
Réponses
756
Affichages
265 448
speedjf37
S
Haut