Brasage de plaquettes HSS sur outils à aléser

  • Auteur de la discussion Jope004
  • Date de début
Jope004

Jope004

Compagnon
Bonjour à tous,

J'ai un jeu d'outils d'alésage à plaquette carbure brasée, que j'ai eus avec ma petite tête à aléser chinoise.
Mon problème, est que les plaquettes carbure cassent très facilement.
Je compte donc les remplacer par des plaquettes en HSS.
Je suis équipé pour faire des brasures à l'argent.

Ma question est : y-a-t'il besoin d'un traitement thermique après brasure ? Faut-il refroidir brutalement l'outil juste après la brasure, ou au contraire le laisser refroidir lentement ?
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Bizarre pourquoi ça casse ?
autrement pour le brasage dé l’ARES les puristes te diront qu’il ne faut pas chauffer au bleu ét encore plus au rouge des outils en ARES
pour moi je l’ai fait sans aucun problèmes et sans précautions spéciales , peut être qu’il y a une légère perte de dureté mais je ne l’ai pas remarqué
je rappelle que l’acier rapides est dit « autotrempant »
donc brasage puis affûtage
 
sergepol

sergepol

Compagnon
J'ai travaillé dans un établissement qui a brasé ses outils en ars a l'argent avec une soudeuse par résistance,la procédure était la suivante:
les 2 surfaces fraichement usinées a l'outil ou rectif. grossière+ brasure argent en clinquant de 0,25 avec décapant specifique a la brasure, en poudre diluée dans de l'eau déminéralisée Durée du chauffage jusque a fusion et mouillage de la brasure sur les 2 pièces .
Résultats: entre 0 et 3 décollages de plaquette par volées de 50;
malfaçon peut-être causée par la qualité des opérateurs (élèves en formation)
PS :refroidissement lent de l'ensemble soudé.
 
Nomad 1

Nomad 1

Compagnon
Bonjour, à mon école en 85,les outils ars étaient brasés de la même façon que Sergepol, avec les mêmes résultats. Et par nous, les élèves. Avec un prof qui savait nous intéresser.,Tout en racontant quelques conneries, bien sûr. Bonne journée.
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Ah tiens , oui, ça me rappelle des souvenirs
pendant mon apprentissage j’ai appris à forger des outils en ARS puis trempe à la forge (chauffé lente jusqu’à 700 ; 800° Puis rapide jusqu’à 1100 1200° refroidissement à l’huile
j’ai, dans la même ecole 10 ans plus tard pris des cours du soir . Ils avaient acheter une machine comme celle décrit par @sergepol et la c’était du brasage j’ai eu effectivement à cette occasion un outil qui c’est débrasée
 
Nomad 1

Nomad 1

Compagnon
Nous avions des fours Nagat électriques avec des bains de sels. Il ne fallait pas rester le nez au dessus. Inenvisageable à l'heure actuelle. Et le refroidissement dans le gasoil avec de l'air
 
Jope004

Jope004

Compagnon
Bizarre pourquoi ça casse ?
C'est peut-être à cause de l'usinage que j'ai réalisé :
1590005893594.png

J'ai agrandi le trou central de 25 à 54 mm alors que les deux demi-coquilles étaient espacées de 1 mm. D'où des petits chocs à chaque demi-tour.
En fait c'est juste la pointe des pastilles qui s'ébrêche. J'ai réussi à les ravoir par affutage.
 
fauxjetons

fauxjetons

Compagnon
salut
le premier outils en pastille carbure
une pastille carbure carrer
que j ai braser sur un carrer de 20 x 20 mm
ca fonctionner mieux que les outils en rapide
a plus
 
Haut