arret sonnerie la nuit sur une horloge comtoise

bruno13660
Nouveau
4 Juin 2017
12
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour ,
nouveau sur ce forum , je cherche de l'aide pour identifier si mon horloge comtoise est équipée ( ou non ) d'un système d’arrêt de la sonnerie la nuit ;
je suis en train de remettre en état cette horloge acquise par héritage donc je ne sais pas si elle est équipée d'un tel dispositif et je ne veux pas tout casser sans savoir !!!
je joint 3 photos de l’intérieur ...si quelqu'un peut m'aider ...?
cordialement
bruno

P1080065.JPG


P1080064.JPG


P1080066.JPG
 
dan 29
Ouvrier
19 Novembre 2012
394
FR-29 MORLAIX
bonjour bruno 13660 ,

voir le reportage n°11

(identifier une piece mecanique esseulée d'une horloge comtoise)

bonne lecture

dan 29
 
bruno13660
Nouveau
4 Juin 2017
12
  • Auteur de la discussion
  • #3
bonjour et merci @Dan29 pour ta réponse si rapide .
j'ai un petit problème : j'ai bien trouvé le fil " identifier une pièce esseulée ..." mais je ne trouve pas beaucoup d'info pour identifier les pièces ( à moins que je n'ai pas trouvé le "reportage n°11" ? ) ...
Je cherche à identifier également le fonctionnement de cette pièce ( celle de la photo jointe . ) . Sur ta très belle horloge squelette tu en as 2 ... a quoi ça sert ?
merci de tes éclaircissement )
Bruno
nb : je vais demander a Surlen s'il a toujours le schéma de la modif qu'il a réalisé sur son horloge .

detail.jpg
 
SULREN
Compagnon
27 Janvier 2009
2 832
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
On ne voit pas de dispositif (manuel ou automatique) ajouté à cette comtoise par les propriétaires précédents pour empêcher la sonnerie la nuit.
S'il faut désormais impérativement empêcher cette comtoise de sonner la nuit, il est facile d'ajouter un dispositif à commande manuelle, mais c'est contraignant car il faut penser à l'activer.
Un dispositif automatique est facile à faire quand la comtoise est équipée de l'indication du quantième, ce qui n'est pas le cas de celle-ci.
Sinon c'est plus compliqué.

Comme l'a dit dan 29, tous ces dispositifs ont déjà été décrits.

EDIT: nos posts se sont croisés.
 
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 490
92
@bruno13660

Bonjour,

Faites un essai avec la sonnerie. Au bout de quelques jours on ne l'entend même plus et en cas d'insomnie on connaît l'heure .
Conserver donc votre héritage dans sa configuration d'origine ...! Mais ceci n'engage que moi et chacun est libre ...

Cordialement
 
bruno13660
Nouveau
4 Juin 2017
12
  • Auteur de la discussion
  • #6
merci à Dan 29 et à Surlen
vos 2 indications ( il faut un mécanisme à quantième et garder l'horloge dans sa configuration d'origine ) me conviennent bien ! je vais aller dans ce sens ...
Étant de fins connaisseurs , vous devez certainement savoir à quoi sert la pièce que j'ai photographiée ce matin ; pouvez vous m’éclairer à ce sujet .
merci
Bruno
pour info : je suis en train de fabriquer les poids . je viens de tourner 2 cylindres en acier . les cotes sont
diamètre 55 mm
longueur 210 mm ;
ça me donne 2 poids de 4 kg ( à quelques grammes pres !) . je voulais les faire en plomb mais c'est plus difficile à mouler !
étape suivante :réglage de la longueur du balancier ( vient d’être acheté sur le Bon coin ) ... après ce sera reparti pour 50 ans !!
 
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 490
92
La pièce que vous avez photographié est un contrepoids de détente.

Avez-vous calculé vos poids avant la fabrication ?
 
bruno13660
Nouveau
4 Juin 2017
12
  • Auteur de la discussion
  • #9
@ jean Yves
merci pour cette excellente suggestion ! si cela n’était pas de l'humour ,je dirais que j'y avais déjà pensé ...mais cela manque un peu d'élégance surtout pour un domaine aussi prestigieux que l'horlogerie !!
mais c'est sympa d'avoir écrit . Si je te disais que j'ai même pensé à faire un montage électronique ( c'est mon métier ) qui ,en fonction de la luminosité ( ou obscurité ) de la pièce ,actionne un électro-aimant pour verrouiller le marteau .... mais j'ai peur de faire hurler les horlogers passionnés !!
@jdg
merci pour cette info . je vais chercher à quoi sert un contrepoids de détente ...sans doute pour la sonnerie car j'ai observé que les horloges à 2 sonneries ont 2 contrepoids de détente ...mais il n'y a rien qui bouge sur la mienne et pourtant elle sonne ( et le bon nombre de coups !)
Pour le "poids des poids ", je me suis basé sur ce que j'ai trouvé sur les différents forums . j'ai essayé en composant une masse de 3 ,75 kg . ça a bien marché pendant plusieurs jours donc j'ai arrondi a 4 kg .
il y a t'il une formule de calcul qui tiendrait compte par exemple du diamètre des tambours d'enroulement de la ficelle et rapport de réduction des différents engrenages ?
merci pour vos infos
bruno
 
jdg
Compagnon
14 Février 2011
1 490
92
Bonsoir,

Bsr ,

Si la sonnerie gène , il suffit de ne pas remonter le poids de droite !
Le mouvement et la sonnerie étant synchronisés il n'est pas bon de ne pas remonter le poids de droite. Il suffit de retirer le marteau.

@bruno13660

C'est exact c'est pour la sonnerie. Regardez bien, le mouvement est très faible.
Il y a des formules théoriques pour tout mais la solution que vous avez appliquée est la plus simple et la meilleure.
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
C'est ce qui m'est venu à l'esprit ! , j'aime bien la sonnerie de l'horloge .
Voulais tu sa suppression uniquement la nuit ? , si c'est le cas , c'est un peu plus compliqué à réaliser avec un cadran de 12 heures ....

Je ne sais pas si un mécanisme existe déja ??

J'ai remarqué un systeme , constitué d'un axe vertical qui vient en appui chaque heure sur une roue qui comporte des " meplats " , ce mecanisme enclenche la sonnerie

On pourrait neutraliser " x meplats" par un secteur fixé sur la roue , par ex ...., mais la sonnerie ne fonctionnerai pas non plus une periode de la journée ...

( je ne connais pas tous les termes , et je n'ai pas de mécanisme sous les yeux , desolé ! )
 
Dernière édition:
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
2 099
Cher
Salut à tous,

Si je te disais que j'ai même pensé à faire un montage électronique
Cette idée me semble très intéressante, à condition de résoudre le problème d'alimentation électrique.

Un mini Arduino, un mini servo moteur, quelques composants et le tour est joué !

Il reste alors à écrire un Sketch pour neutraliser la sonnerie aux heures souhaitées.

Ce système est (presque) à la portée de tous, pas de pièces mécaniques à usiner. Si c'est bien fait, ce montage pourra être retiré sans laisser de traces.

@+
JC.
 
SULREN
Compagnon
27 Janvier 2009
2 832
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,

En matière de laisser ou pas sa comtoise sonner les heures, toutes les positions peuvent se défendre, en fonction de la situation de chacun ou de circonstances particulières.
Quelqu’un qui n’est pas gêné du tout par la sonnerie et qui au contraire y trouve même des avantages, et j’en fais partie, peut à une période de sa vie souhaiter l’arrêt pendant la nuit (arrivée d’un enfant, logement mal adapté,…).

Le besoin d’arrêt de sonnerie peut être exceptionnel et temporaire : présence dans son logement d’amis non habitués aux sonneries. On peut dans ce cas arrêter carrément toute la bête.

Certains ne veulent entendre la nuit, ni le bruit du marteau sur le timbre, ni même le bruit de la chute de détente et dans ce cas le fait d’ôter le marteau ne suffit pas, ni même le poids de sonnerie. Il faut empêcher la détente de tomber.

Quand la comtoise sonne les demies sur un deuxième marteau, actionné directement par le rouage du mouvement horaire (sonnerie au passage, sur comtoises avant 1845) et pas par le rouage de sonnerie des heures, il faut inhiber deux mécanismes : celui de la sonnerie des heures ET celui de la sonnerie des demies. J’ai eu l’occasion d’expliquer cette commande double d’arrêt depuis un seul levier situé à l’extérieur de la caisse, réalisée pour un ami qui dans des cas exceptionnels voulait arrêter ces sonneries.

A noter que le fait d’enlever le poids moteur de sonnerie n’est pas souhaitable, parce que cela n’empêche pas la crémaillère de descendre cran par cran au fil des heures et ensuite le limaçon de frotter à chaque tour contre la tige de crémaillère (usure, perte de couple moteur sur le mouvement horaire).

Dans le cas de besoin d’arrêt de sonnerie pendant une longue période, mieux vaut mettre en place un dispositif automatique calé sur une plage horaire, parce qu’il serait trop contraignant d’avoir à intervenir deux fois par jour : une le matin pour activer et une le soir au coucher pour inhiber…..avec le risque d’oublier, d’être réveillé en début de sommeil, de s’énerver et de « faire subir des sévices » à la pauvre comtoise. :-D
Comme déjà dit c'est très facile à faire pour les comtoises équipées du quantième, mais plus difficile dans le cas contraire (en restant en solution purement mécanique), car il faut récréer d'une façon ou d'une autre un cycle 24 h.
 
Dernière édition:
bruno13660
Nouveau
4 Juin 2017
12
merci a tous pour vos réponses ...
je vois que le problème n'est pas simple ( dans mon cas d'une horloge sans quantième ).
je vais essayer de comprendre le mécanisme de Dan 29 ( sur un post du 24 avril 2016) ....
une idée ( ?) : si j’empêche la descente du contrepoids de détente ,est ce que je vais tomber dans le cas cité par Surlen :
A noter que le fait d’enlever le poids moteur de sonnerie n’est pas souhaitable, parce que cela n’empêche pas la crémaillère de descendre cran par cran au fil des heures et ensuite le limaçon de frotter à chaque tour contre la tige de crémaillère (usure, perte de couple moteur sur le mouvement horaire).
....
pour la solution électronique ,on pourrait même envisager l'utilisation d'un programmateur domestique ( 5 € ) et un électroaimant judicieusement placé ...mais il faut du 220 v ....
bonsoir a tous
bruno
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut