aide ! help !

H
hoover
Nouveau
31 Décembre 2008
2
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonsoir tous le monde.et bien je cherche une astuce pour rendre un objet en résine conducteur de l'électricité avant de passer au cuivrage .
bon j'ai trouver cet article:

("Les conditions de traitement sont identiques à celles utilisées pour le cuivrage de la pièce d'acier. Il suffit simplement de rendre l'objet conducteur de l'électricité.

C'est généralement du graphite qui est utilisé et déposé sur la surface de l'objet à traiter. Deux ou trois couches suffisent.

D'autres produits, comme les vernis à base de poudre de métaux peuvent aussi faire l'affaire. On peut aussi réaliser une peinture conductrice en mélangeant une poudre très fine conductrice (graphite, poudre de métal) avec un vernis solvanté ou acrylique de préférence s'il s'agit d'une matière plastique ou organique.")

mes question sont;
est ce que cette méthode est efficace avec de la résine ?
si oui,alors ou peut en trouver de l'arcylique ou du graphite ?
enfin,est ce l'arcylique ici est de la peinture acrylique ?

merci et dsl pour toute ces questions..
 
A
armaris
Compagnon
16 Janvier 2008
750
Je ne sais pas si la méthode est efficace mais pour s'approvisionner en graphite :

- le crayon de papier
- les fournisseurs pour la verrerie qui fournissent des blocs (pas cher), par exemple Matel
- ebay, je vois passé régulièrement des chutes

Quand je m'intéressai aux enceintes électrostatiques, on utilisait de la poudre d'indium dans un solvant pour métalliser le mylar.
L'avantage était une meilleure tenue dans le temps et une homogénéité de la résistivité.
 
M
mdog
Ouvrier
15 Juin 2008
484
Essonne
Il existe également des bombes de graphite qui pourraient bien convenir pour ça :wink:

@+
Mdog
 
J
j.f.
Compagnon
22 Décembre 2007
6 443
19
Et aussi les piles salines (+)
- = zinc, électrolyte = dioxyde de manganèse
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
Bonjour à tous.

salut hoover, tout est fonction de la quantité, ayant travailler dans les composites le tissu de carbone est très conducteur mais il faut poncé après polymérisation avant cuivrage, ce qui marche bien aussi c'est la poudre graphite avec accrochage résine époxy, il faut une couche de résine au pinceau et ensuite roulé la pièce dans le graphite, ce qui est important c'est l'accrochage de n'importe quel méthode choisi soit bien fait donc un bon ponçage et passage à l'acétone avant s'impose.

A+
 
G
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 070
59000
armaris a dit:
Je ne sais pas si la méthode est efficace mais pour s'approvisionner en graphite :

- le crayon de papier
- les fournisseurs pour la verrerie qui fournissent des blocs (pas cher), par exemple Matel
- ebay, je vois passé régulièrement des chutes

Quand je m'intéressai aux enceintes électrostatiques, on utilisait de la poudre d'indium dans un solvant pour métalliser le mylar.
L'avantage était une meilleure tenue dans le temps et une homogénéité de la résistivité.
Armaris, tes liens sont toujours des trésors ! merci
Je me suis intéressé aussi au transducteur électrostatique pour un casque (Stax).
La métallisation avait été envisagé dans la machine de dépôt sous vide de
la microscopie électronique… le problème, vite dissuasif, c’etait les hautes
tensions…
 
H
hoover
Nouveau
31 Décembre 2008
2
  • Auteur de la discussion
  • #8
merci

merci tous le monde et bonne année 2009 a tous les membre d'usinages.com
j'appliquerai vos conseil et je vous tiendra au courant
encore merci.
 
A
armaris
Compagnon
16 Janvier 2008
750
J'avais loupé les réponses.

Armaris, tes liens sont toujours des trésors ! merci
:oops: merci :) .
Pour Matel, l'histoire est longue.
C'est un ancien verrier de l'INRA (reconverti en photographe depuis, l'INRA ne fabriquant plus ça verrerie) qui m'avait donné le nom de cette société et un contact technico-commercial.
Le technico-commercial de Matel était une vraie mine d'or, en 1h30 de RV, nous en avions appris plus qu'en un mois de tests et ça été très utile par la suite pour arriver à nos buts.

Je me suis intéressé aussi au transducteur électrostatique pour un casque (Stax).
La métallisation avait été envisagé dans la machine de dépôt sous vide de
la microscopie électronique… le problème, vite dissuasif, c’etait les hautes
tensions…
Intéressant comme sujet mais le résultat était un peu décevant.
En comparaison, les tweeters à plasma sont beaucoup plus simple à réaliser et le résultat est bluffant.
Pour la haute-tension (8 kV), j'avais utilisé des tubes jusqu'à 800V et ensuite un transfo audio bobiné et 'accordé' sur mesure.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut