1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois

Discussion dans 'Énergies renouvelables' créé par Titou16, 16 Janvier 2014.

  1. Titou16

    Titou16 Ouvrier

    Messages:
    391
    Inscrit:
    1 Février 2009
    Localité:
    Charente
    Projets:
    Cogénération
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Bonjour à tous,

    Je viens vous présenter mon échangeur de sécurité maison. Il s'agit d'un équipement que j'ai fabriqué il y a maintenant 4 ans et qui a prouvé son efficacité. Je suis du genre à aimer faire le plus possible par moi même. Il y a 4 ans quand j'ai décidé de remplacer ma chaudière fioul par une chaudière bois, je me suis orienté vers une Solida 5 de SIME vendue par un GSB très connu. Mais il ne commercialisait ait pas l'échangeur de sécurité (pourtant obligatoire). J'aurais pu me le procurer ailleurs mais j'ai choisi de le faire moi même. Le voici :



    @+

    Christophe
     
    Dernière édition par un modérateur: 4 Mai 2015
  2. jeromeP

    jeromeP Ouvrier

    Messages:
    475
    Inscrit:
    24 Avril 2009
    Localité:
    33320 Taillan-medoc
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Bonjour,

    je ne savais pas que c’était obligatoire, peut tu mettre un schémas pour voir comment cela s’intègre à ton installation ?
     
  3. tyros

    tyros Compagnon

    Messages:
    835
    Inscrit:
    25 Septembre 2009
    Localité:
    Limousin
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Ce qui m'étonne, c'est que ta chaudiere n'ai pas d'entrée pour mettre le serpentin dans le corps de chauffe.
    Car c'est le corps de chauffe qu'il faut refroidir, et non pas l'eau qui va aux radiateurs qui elle est régulée par la vanne 4 voies.
    Ton système si je comprend bien, oblige à refroidir le réseau de tuyaux et radiateurs avant de revenir dans la chaudière pour enfin la calmer.
    Ta chaudière a tendance à s'emballer?
     
  4. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 392
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Bonjour

    Vidéo bien didactique j'apprend encore des choses !

    Vous cintrez du tube de cuivre recuit comme un ressort , c'est astucieux.

    Le système nécessite de l'eau, en espérant qu'il n'y aura pas de coupure du réseau le jour où le système se déclenchera. Vous en consommez beaucoup lors du déclenchement ?

    Pour une chaudière gaz l'apport calorifique est contrôlré par une sécurité qui coupe le gaz s'il y a une surpression ?

    Pour votre chaudière agir sur le tirage de la chaudière ne suffit donc pas dans ce cas d'urgence, même si un seuil bas serait mis en consigne sur le thermostat qui relève la température de l'eau, à moins que ce soit une sécurité si le thermostat tombe en panne ?

    cdlt lion10
     
  5. Titou16

    Titou16 Ouvrier

    Messages:
    391
    Inscrit:
    1 Février 2009
    Localité:
    Charente
    Projets:
    Cogénération
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo


    Ok je ferai un schéma. Ceci dit c'est expliqué dans la vidéo. L’échangeur est placé directement sur la sortie de la chaudière. Quand tout va bien, il se comporte comme un simple tuyau. Quand il y a surchauffe, la vanne ST543 laisse passer l'eau froide (qui provient de l'eau courante) dans le serpentin. Cela pompe une grande partie des calories de l'eau chaude qui sort de la chaudière et fait redescendre la température du circuit, l’empêchant d'atteindre l’ébullition.

    Obligatoire, je dis ça de mémoire. C'est ce que j'avais vu à l'époque où j'ai installé la chaudière. C'est pas obligatoire en cas de vase d'expansion ouvert (mais ça se fait plus beaucoup). En revanche dans le cas d'un système fermé, si l'eau bout, il y a montée en pression et un point du circuit va lâcher. Après l'eau risque de complètement quitter la chaudière (ça dépend de où le circuit à lâché et de combien d’énergie il reste à dissiper dans la chaudière), qui, plus refroidie, va chauffer comme un poêle et elle n'est pas conçue pour ça. Sur une chaudière fonte, c'est la destruction. Sur une acier, ça dépend. Mais dans les 2 cas on a un risque d'incendie.
     
  6. tyros

    tyros Compagnon

    Messages:
    835
    Inscrit:
    25 Septembre 2009
    Localité:
    Limousin
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    L'autre système qui devient obligatoire, au moins pour bénéficier de la garantie, est le ballon tampon, qui se charge en thermosiphon et emmagasine l'excedent de chaleur, et peut la restituer en fin de nuit, quand la chaudière s'éteint.
     
  7. Titou16

    Titou16 Ouvrier

    Messages:
    391
    Inscrit:
    1 Février 2009
    Localité:
    Charente
    Projets:
    Cogénération
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Je ne sais pas combien ça consomme d'eau. Mais ça se déclenche pas souvent car j'ai correctement dimensionné la chaudière par rapport à l'installation. Il ne faut jamais mettre un chaudière trop puissante. Sinon elle tourne tout le temps au ralenti et s'encrasse vite, ce qui réduit de beaucoup sa durée de vie. Et on risque la surchauffe en permanence. En tout 2 déclenchement. Les deux pour les tests. La température de la chaudière excède rarement 80°C dans la réalité a moins de la charger à mort et d'ouvrir le tirage au max, ce que j'ai fait pour les tests.

    Les chaudières gaz ou fioul s'arrête instantanément donc pas besoin de ce dispositif. En revanche une chaudière bois (ou charbon) chargée à fond dont la charge s'est totalement enflammé et dont une bonne partie est à l'état de braise, ne peut plus s’arrêter, même en fermant le tirage.

    Par contre oui, faut pas de coupure d'eau courante. J'ai aussi installé une pompe à suppresseur qui puise dans une citerne de 40m3. Mais là faut pas qu'il ait de coupure de courant.

    Le ballon tampon, j'en parle dans la vidéo. Je suis en train d'en fabriquer un, vous verrez ça bientôt en vidéo. Par contre le ballon tampon n'est pas suffisant pour assurer la sécurité du système.
     
  8. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 392
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Bonsoir

    C'est bien vous prévoyez les pannes en cascade.

    40m3 cela commence à faire !

    cdlt lion10
     
  9. tyros

    tyros Compagnon

    Messages:
    835
    Inscrit:
    25 Septembre 2009
    Localité:
    Limousin
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    avec un ballon de 800l , ça commence déja à faire un beau tampon de chaleur, mais je reviens a ce que j'ai dit précédemment, à défaut de mettre le système dans le corps de chauffe, je l'aurai au moins mis sur le retour, pour la raison précédente, et aussi éviter le choc thermique.
     
  10. Titou16

    Titou16 Ouvrier

    Messages:
    391
    Inscrit:
    1 Février 2009
    Localité:
    Charente
    Projets:
    Cogénération
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Non, brancher sur le retour, c'est pas la chose à faire. Ça créerait le plus gros écart thermique possible dans la chaudière. L'eau sortante en haut étant au max et l'eau entrante en bas au min. Pas sur qu'un corps en fonte y résiste. Là l'eau sortante est refroidie au max, puis mixée par la vanne 4 voie, ce qui fait que c'est de l'eau moins chaude d'une quinzaine de degrés qui retourne à la chaudière. L’écart reste donc faible. C'est d'ailleurs le rôle de la vanne 4 voies (ou 3 voies dans certaines installation) que deux limiter l'écart entre l'eau qui entre dans la chaudière et l'eau qui en sort. En fonctionnement normal, c'est pour éviter la formation de condensation dans le corps de chauffe.

    Pour le ballon, c'est sur qu'un ballon de 800l, avant de le saturer... Mais dans le cas ou l'eau dedans est déjà chaude, il ne capte plus de calories. Donc il est inefficace pour refroidir en urgence. Son atout, c'est de stocker les calories pour augmenter le temps de chauffe (et le rendement) et aussi de permettre d'utiliser la chaudière à plein régime, ce qui est la meilleure config, vu que c'est le régime où la chaudière s'encrasse le moins et a son meilleur rendement. Il faut juste s'assurer dans ce cas, que la quantité d’énergie contenue dans une charge de combustible, n'excède pas ce que le ballon peut emmagasiner sans quoi, on risque d'arriver à la surchauffe.
     
  11. tyros

    tyros Compagnon

    Messages:
    835
    Inscrit:
    25 Septembre 2009
    Localité:
    Limousin
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Je répète quand même que sur toutes les chaudières bois, l'échangeur est dans le corps de chauffe...
     
  12. Titou16

    Titou16 Ouvrier

    Messages:
    391
    Inscrit:
    1 Février 2009
    Localité:
    Charente
    Projets:
    Cogénération
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Mais de quel échangeur parles tu? as tu un schéma? Le corps de chaudière lui même est un échangeur (air/eau). Je crois avoir vu effectivement, il y a pas mal de temps un plan de chaudière avec un serpentin de sécurité en haut du corps de chauffe. Dans le cas présent, le corps d’échangeur étant fixé directement sur la sortie de la chaudière est une extension du corps de chauffe. D'ailleurs, mon échangeur de sécurité est quasiment identique à celui vendu par SIME. Il se fixe au même endroit et de la même manière.
     
  13. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 208
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    bonsoir
    je me mêle un peu au sujet car j'ai depuis 7/8 ans installé une chaudière bois couplée à la mazout et évidemment confronté aux problèmes de sécurité et principalement pour la coupure d'électricité qui couperai le circulateur, moins problématique pour un chauffage avec radiateurs à l'étage.
    j'ai donc fabriqué un système de sécurité pour refroidir au maximum l'eau de la chaudière.
    j'avais déja mentionné quelques trucs sur ce système.
    l'échangeur est constitué de l'ancien échangeur que j'avais installé dans mon insert pour chauffer l'eau des radiateurs mais je me suis heurté à un problème de trop de longueur de tuyauterie donc démontage et mis de coté en CPS (les ça peut servir)
    pendu au plafond pour l'essai
    PA210017.JPG
    fabrication du réservoir d'eau, n'est pas représenté l'arrivée d'eau froide alimentée par la soupape de sécurité indispensable installée au cul de la chaudière sur la plus grande chaleur immédiate.
    PA270018.JPG
    PA270021.JPG
    arrivée et retour eau chaude
    cuivre de 14 pour le remplissage de l'eau froide qui est guidée au premier point chaud de l'échangeur
    tuyau d'évacuation du trop plein quand le réservoir est rempli et que la soupape est toujours ouverte
    P1080003.JPG
    P1080004.JPG
    tuyau de gauche direct chaudière avant 4 voies
    tuyau de droite du retour avant la 4 voies pour ne pas refroidir brutalement
    tuyau plastique d'évacuation
    P1080005.JPG
    P9270012.JPG
    j'ai mis sous le réservoir une vanne pour vider l'eau après remplissage.
    en temps normal et quand uniquement je suis là, la vanne de gauche est fermée pour ne pas chauffer pour rien l'échangeur qui deviendrait un radiateur pour les combles, la nuit et quand je suis absent la vanne est ouverte.
    pas d'eau dans le réservoir, cela ne sert à rien de la chauffer la nuit.
    j'ai fait l'essai une fois en tenant ouvert le volet de la chaudière avec pas mal de bois pour faire ouvrir la soupape, 90° ou un peu plus sans arrêter le circulateur ça tape chaud les radiateurs.
    la vanne évidemment était ouverte, l'eau à commencer à couler sur l'échangeur et a remplie le réservoir, la température est redescendue, la soupape c'est fermée et tout est redevenue normal.
    ce montage est facilité par les combles au dessus de la chaudière.
    voila si cela peut aider.
    A+ bernard
     
  14. Titou16

    Titou16 Ouvrier

    Messages:
    391
    Inscrit:
    1 Février 2009
    Localité:
    Charente
    Projets:
    Cogénération
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    Si j'ai bien compris ton échangeur est au sec en temps normal. Et quand ça surchauffe la vanne ST543 s'ouvre et le réservoir se rempli, n'est ce pas?

    @ JeromeP : Voici le schéma :

    Schéma chaudière.jpg
     
  15. chabercha

    chabercha Compagnon

    Messages:
    5 208
    Inscrit:
    9 Janvier 2009
    Localité:
    FR84 Vaucluse
    Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bois
    Re: Fabrication d'un échangeur de sécurité pour chaudière bo

    oui, il est au sec et se rempli avec l'ouverture de la vanne.
    le volume d'eau plein est de 270 litres et après part à l'égout par le trop plein.
    A+ bernard
     
Chargement...

Partager cette page