Tournage de Fibre de Carbone

  • Auteur de la discussion ELPicos
  • Date de début
J
jerôme26
Apprenti
Alpazen,

Désolé j’ai beau relire mon message je n’y vois aucunement quelques chose de péjoratif envers toi ( envers un éventuel commercial qui t’aurait raconté que des queue de billard pouvaient être moulée à 1200 degré oui je suis d’accord mais certainement pas envers toi )
Et je dis exactement la même chose que Brise-copeaux : ces techniques de moulage très haute température et haute pression existent ...mais pour des pièces(Et si je parle aussi de disque carbone ce n’est pas un hasard !)qui ont d’autre exigences Thermique qu’une queue de billard et ce sont des procédés qui n’ont plus rien à voir avec du Moulage composite .

ça fait juste 30 ans que je travaille dans les composites et j’ai distribué pendant 10 ans des pultrudés d’EXEL composites un Finlandais Leader mondial dans ce domaine alors quand tu écris « enfin quelqu’un qui s’y connaît « je me demande qui est péjoratif ?
Bonne soirée
Jerome
 
Alpazen
Alpazen
Modérateur
Pour moi soit c'est un commercial qui t'a donné cette information et il s'est trompé ou a rajouté un 0 pour faire bien (le nombre de c...eries qu'ils peuvent raconter c'est parfois impressionnant :-D ) soit c'est un technicien et c'est peut être juste de l'intox :tatatata54: ?


Et ça c'est quoi ? :lol:

C'est tout sauf sympa et en totale méconnaissance.. non ?
 
P
Popino
Compagnon
C'est vraiment du carbone? (conducteur, c'est facile à voir) et enlever de la résine noircirait les mains
Il y a aussi çà:
Tissés en armure toile, les tissus 100% en para-aramide possèdent d'excellentes caractéristiques thermiques. En plus de leurs bonnes propriétés isolantes, ils peuvent atteindre une température de pointe de 500°C et une température continue de 350°.
(température de fabrication? secret militaire?)
J'ai eu affaire à des roues dentées très peu épaisses , pour machines de polissage (milieu abrasif dur) découpées qu'au jet d'eau, très lisses et très chères. Japonaises.
Il y a des milliardaires qui jouent au billard...
A vous
 
SuperSpinach
SuperSpinach
Ouvrier
Bonjour,

Du coup ne vaudrait-il pas mieux de remettre une ou plusieurs couches d'époxy avant de toiler la pièce sur un tour ?.

Ça éviterait peut-être un morceau de carbone dans la main... Et en plus ça éviterait de tuer le banc de son tour avec la poussière abrasive (Il faut penser un peu à nos belles machines ! :-D )
 
ELPicos
ELPicos
Apprenti

Bonjour, les queues sont fabriquées sur le même principe que dans le vidéo ci-haut, multi-couches de pré imprégné et cuit à 150 C, les queues ne sont pas parfaitement coniques d'un bout à l'autre.
Les grandes marques de renom qui fabriquent la plupart des queues de carbone (Predator, Cuetec, Pechauer...) les fabriquent en utilisant le principe de filament au vent (wind filament) un procédé pas à la portée de tous, le résultat est impeccable et ils vendent ces queues environ 500 Euros chacune.
Le seul problème avec le principe du vidéo ci-haut est que dû au fait de l'enroulement, les queues sortent avec un léger oval et une très fine ligne perceptible à l'oeil sur la longueur de la queue.
Je pense mais sans en avoir la conviction qu'il serait possible sans remettre la queue sur un mandrin, de la tourner d'une façon quelconque entre les pointes et peut-être avec soit un outil très pointu au diamant à haute vitesse de rotation et très faible avance de l'outil ou peut-être encore avec un abrasif rotatif au porte outil, pour ensuite redonner avec un sablé de plus en plus fin une finition convenable à la queue....
Pour ce qui est du carbone en contact avec la main, oui ça salit légèrement, les joueurs qui utilisent ces flèches essuie de temps en temps et utilisent tous un gant, comme on en voit souvent de nos jours, un gant en lycra spandex (polyester très fin et résistant) qui donne un glissement incroyable.
Je fabrique déjà par hobby des queues en bois laminé de toutes sortes, mon but serait de pouvoir en faire en fibre de carbone avec les moyens du bord. Les blancs de queues je les fais faire en Chine aux dimensions que je veux et ils sont très abordables, leurs caractéristiques de rigidité et tout le reste sont excellentes à part le problème cité dans ce sujet.
Un simple papier abrasif passé sur la queue comme mentionné plus haut ne ramènera pas les petits défauts de mesure ou d'oval.
Au final le but est de ramener ça rond et droit et refaire une finition, quand même que l'intégrité de la queue soit changée de façon minime là n'est pas un problème, la fibre de carbone est de tellement supérieur au bois.
Merci à tous pour vos réponses attentionnées!!

EL Picos.
 
J
jerôme26
Apprenti
Bonjour,

Merci Elpicos pour la vidéo qui est du moulage de préimprégné (le carbone est déjà enduit de résine non durcie ( en gel ) et il reste manipulable beaucoup plus facilement que du tissu "sec" qui a la fâcheuse tendance à s'effilocher s'est infiniment plus agréable à travailler qu'en moulage au contact.
C'est la chaleur de l'étuve qui va activer le durcissement de la résine époxy ou phénolique (ici probablement époxy ) et ça permet de travailler plusieurs heures ou jours sur une même pièce de très grande dimensions sans se préoccuper du temps de prise de la résine , d'ailleurs il faut conserver ces tissus à -18 °C et les laisser remonter à température ambiante pour les manipuler .
La partie du film où le mandrin est entouré sur un espèce de tour (step 4) sert à comprimer le carbone sur le mandrin et remplace la mise sous vide ou mise en pression dans un moule plus habituelle sur des pièces non développables .
Les pièces aéronautique ou hi tec sont faite sur le même principe de tissu pré-imprégné mais avec un drapage qui comprend souvent des âmes en nid d’abeille ou mousse pour obtenir ce qu'on appelle des "sandwichs" et la pression est donné par la mise sous vide ( donc maximum 1B ) ET une cuisson en four autoclave qui permet de rajouter une pression de plusieurs bars souvent aux alentours de 7 .
Dans la vidéo le film doit effectivement laisser un fin liseré en spirale mais il est ensuite poncé et vernis donc l’aspect doit être très propre mais pas forcément d'une géométrie parfaite : il y a probablement des endroits ou il y a des surépaisseur de tissus et l'application du vernis doit aussi créer des épaisseur imparfaites : à cause de ces irrégularités d'épaisseurs sur des pièces longues le défaut de rectitude ( la flèche ) est généralement important de plusieurs mm ( en modélisme planeur on se sert souvent de ce type de canne à pêche pour des arrières de fuselages légers et il faut bien orienter le défaut sur le plan vertical sinon on se retrouve avec un planeur tordu vu de dessus )

Pour la technique haut de gamme que tu évoques juste une précision ce n'est pas wind (vent) filament mais winding (enroulement) filament soit enroulement filamentaire en français , comme l'a expliqué brise copeaux c'est comme le principe du tour : un mandrin tourne et on enroule des fils de renfort (carbone, fibres de verre ou kevlar peu importe la matière) qui sont enduit au passage de résine et essoré avant d'être enroulés ou peuvent aussi être pré-imprégnés ,c'est la tension du fil qui assure la pression sur le noyau et l'avance du chariotage permet de faire varier l'angle de dépose du fil :l'avantage en composites c'est qu'on peut concevoir la fabrication pour optimiser la résistance finale en fonction du besoin ( fibre à 45 ° = résistance en torsion maximale par exemple ) .Cette technique est employé pour les mats de bateau ou de planche à voile, pour des arbres de transmission et aussi pour des réservoir qui subissent de très grosse pression mais qui doivent rester légers (dans ce cas le noyau est perdu ou réalisé en matière spécifique soluble dans l'eau par exemple)
Mais la encore l'aspect n'est pas parfait on perçois la superposition des fibres et la géométrie extérieure n'est jamais parfaite ( ce n'est pas le but) et si les queues de billards sont faite avec ce principe d’enroulement filamentaire elles sont probablement poncées et vernies comme sur la vidéo ou recompressées dans un moule.

S'il y une ligne sur la longueur c'est qu'elles sont faites sous pression dans un moule en 2 demie parties avec une vessie gonflable par exemple qui permet de mettre autant de pression que l'on veut (tant que le moule y résiste) et d'obtenir des pièces à l'aspect parfait Et avec une géométrie très bonne , je pencherai plutôt vers ce type de moulage pour une queue de billard .
Les cadre de vélos carbone ou les raquettes de tennis ou badminton sont faits un peu comme ça avec des vessie spécifique très fine qui restent en place ensuite Certains fuselage de planeurs RC sont faits pas des amateurs avec des ...ballons de baudruche comme vessie et ce serait très très facilement transposable à une queue de billard : des info ici entre autre

Alpazen: justement dans cet extrait je ne parle pas du tout de toi mais d'un éventuel commercial ou technicien de la société productrice des queue de billard qui t’aurait fait croire que les queues de billard dont tu as montré les photos étaient produite à 1200 °C, après ce n'est pas ton métier je ne te reproche pas d'y avoir cru donc encore une fois je ne suis vraiment pas péjoratif envers toi ...quand tu veux pour le :partyman: (ceci dit c'est tout à fait possible qu'ils produisent aussi des pièces comme des disques de frein carbone céramique avec un procédé à 1200°C dans leur usine mais encore une fois pas ta queue de billard avec cette température )

Désolé c'est un peu long mais les composites sont un vaste sujets ...passionnants .

a+
Jérôme
 
Dernière édition:
ELPicos
ELPicos
Apprenti
Bonjour,

Merci Elpicos pour la vidéo qui est du moulage de préimprégné (le carbone est déjà enduit de résine non durcie ( en gel ) et il reste manipulable beaucoup plus facilement que du tissu "sec" qui a la fâcheuse tendance à s'effilocher s'est infiniment plus agréable à travailler qu'en moulage au contact.
C'est la chaleur de l'étuve qui va activer le durcissement de la résine époxy ou phénolique (ici probablement époxy ) et ça permet de travailler plusieurs heures ou jours sur une même pièce de très grande dimensions sans se préoccuper du temps de prise de la résine , d'ailleurs il faut conserver ces tissus à -18 °C et les laisser remonter à température ambiante pour les manipuler .
La partie du film où le mandrin est entouré sur un espèce de tour (step 4) sert à comprimer le carbone sur le mandrin et remplace la mise sous vide ou mise en pression dans un moule plus habituelle sur des pièces non développables .
Les pièces aéronautique ou hi tec sont faite sur le même principe de tissu pré-imprégné mais avec un drapage qui comprend souvent des âmes en nid d’abeille ou mousse pour obtenir ce qu'on appelle des "sandwichs" et la pression est donné par la mise sous vide ( donc maximum 1B ) ET une cuisson en four autoclave qui permet de rajouter une pression de plusieurs bars souvent aux alentours de 7 .
Dans la vidéo le film doit effectivement laisser un fin liseré en spirale mais il est ensuite poncé et vernis donc l’aspect doit être très propre mais pas forcément d'une géométrie parfaite : il y a probablement des endroits ou il y a des surépaisseur de tissus et l'application du vernis doit aussi créer des épaisseur imparfaites : à cause de ces irrégularités d'épaisseurs sur des pièces longues le défaut de rectitude ( la flèche ) est généralement important de plusieurs mm ( en modélisme planeur on se sert souvent de ce type de canne à pêche pour des arrières de fuselages légers et il faut bien orienter le défaut sur le plan vertical sinon on se retrouve avec un planeur tordu vu de dessus )

Pour la technique haut de gamme que tu évoques juste une précision ce n'est pas wind (vent) filament mais winding (enroulement) filament soit enroulement filamentaire en français , comme l'a expliqué brise copeaux c'est comme le principe du tour : un mandrin tourne et on enroule des fils de renfort (carbone, fibres de verre ou kevlar peu importe la matière) qui sont enduit au passage de résine et essoré avant d'être enroulés ou peuvent aussi être pré-imprégnés ,c'est la tension du fil qui assure la pression sur le noyau et l'avance du chariotage permet de faire varier l'angle de dépose du fil :l'avantage en composites c'est qu'on peut concevoir la fabrication pour optimiser la résistance finale en fonction du besoin ( fibre à 45 ° = résistance en torsion maximale par exemple ) .Cette technique est employé pour les mats de bateau ou de planche à voile, pour des arbres de transmission et aussi pour des réservoir qui subissent de très grosse pression mais qui doivent rester légers (dans ce cas le noyau est perdu ou réalisé en matière spécifique soluble dans l'eau par exemple)
Mais la encore l'aspect n'est pas parfait on perçois la superposition des fibres et la géométrie extérieure n'est jamais parfaite ( ce n'est pas le but) et si les queues de billards sont faite avec ce principe d’enroulement filamentaire elles sont probablement poncées et vernies comme sur la vidéo ou recompressées dans un moule.

S'il y une ligne sur la longueur c'est qu'elles sont faites sous pression dans un moule en 2 demie parties avec une vessie gonflable par exemple qui permet de mettre autant de pression que l'on veut (tant que le moule y résiste) et d'obtenir des pièces à l'aspect parfait Et avec une géométrie très bonne , je pencherai plutôt vers ce type de moulage pour une queue de billard .
Les cadre de vélos carbone ou les raquettes de tennis ou badminton sont faits un peu comme ça avec des vessie spécifique très fine qui restent en place ensuite Certains fuselage de planeurs RC sont faits pas des amateurs avec des ...ballons de baudruche comme vessie et ce serait très très facilement transposable à une queue de billard : des info ici entre autre

Alpazen: justement dans cet extrait je ne parle pas du tout de toi mais d'un éventuel commercial ou technicien de la société productrice des queue de billard qui t’aurait fait croire que les queues de billard dont tu as montré les photos étaient produite à 1200 °C, après ce n'est pas ton métier je ne te reproche pas d'y avoir cru donc encore une fois je ne suis vraiment pas péjoratif envers toi ...quand tu veux pour le :partyman: (ceci dit c'est tout à fait possible qu'ils produisent aussi des pièces comme des disques de frein carbone céramique avec un procédé à 1200°C dans leur usine mais encore une fois pas ta queue de billard avec cette température )

Désolé c'est un peu long mais les composites sont un vaste sujets ...passionnants .

a+
Jérôme

Merci de prendre de ton temps pour me répondre, je sais que les queues sont faites de couches pré imprégné enroulées comme sur la vidéo, elles sont enroulées entre 2 matelas d'une certaine dureté afin d'épouser la forme du mandrin.
Je vais tenter d'expérimenter sur des tubes rond et rectiligne, de différentes façons, avec outils au diamant en premier et voir comment ça se passe.
Quelle serait une façon de polir sans que ça n'exige un équipement hautement sophistiqué? Merci.

EL Picos.
 
simon74
simon74
Compagnon
fabriquent en utilisant le principe de filament au vent (wind filament)
Comme le fly cutter n'as rien a voir avec les mouches, filament wind ou filament winding n'as rien a voir avec le vent. La traduction sera tout simplement enroulement des filaments.

Comme d'habitude en anglais, le mot "wind" peut avoir plusiers significations. En nominatif, ca peut etre vent / mouvement d'air, un deflection du aux torsions (on parle bien du "wind" dans le banc d'un tour, par exemple), et en verbe on as le fait d'enrouler quelquechose, d'entourer ou encercler quelquechose, de frapper quelqu'un assez fort pour qu'ils n'ont plus de souffle, de se balader d'un facon aleatoire (particulierement les cours d'eau), entre autres.

Fin de HT.
 
ELPicos
ELPicos
Apprenti
Comme le fly cutter n'as rien a voir avec les mouches, filament wind ou filament winding n'as rien a voir avec le vent. La traduction sera tout simplement enroulement des filaments.

Comme d'habitude en anglais, le mot "wind" peut avoir plusiers significations. En nominatif, ca peut etre vent / mouvement d'air, un deflection du aux torsions (on parle bien du "wind" dans le banc d'un tour, par exemple), et en verbe on as le fait d'enrouler quelquechose, d'entourer ou encercler quelquechose, de frapper quelqu'un assez fort pour qu'ils n'ont plus de souffle, de se balader d'un facon aleatoire (particulierement les cours d'eau), entre autres.

Fin de HT.

Oui je comprends, Merci.
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
Re,

Oui rien de folichon pour faire une canne, cette technique existe depuis plus de 30 ans, comme dit plus haut c'est pas filamentaire mais drapé.

Quelle serait une façon de polir sans que ça n'exige un équipement hautement sophistiqué?

Oui donc qu'est ce quelle à ta canne réellement :?:...elle est cintrée "genre banane", ovale, est ce vraiment gênant :?:

Donc si c'est minime je te dé-conseil l'outil de tour, faire cela au papier de carrosserie grade par grade pour fini avec du 1000 le tout a l'eau et pour polir, tu prends tout ce que tu as sous la main, Miror, poliche auto, Altuglass, bref tout est bon.

Par contre si tu veux un aspect lisse et brillant partout, passe une verni genre "Surf clear epoxy".

@ +
 
J
jerôme26
Apprenti
El Picos,
Merci de prendre de ton temps pour me répondre, je sais que les queues sont faites de couches pré imprégné enroulées comme sur la vidéo, elles sont enroulées entre 2 matelas d'une certaine dureté afin d'épouser la forme du mandrin.
Je vais tenter d'expérimenter sur des tubes rond et rectiligne, de différentes façons, avec outils au diamant en premier et voir comment ça se passe.
Quelle serait une façon de polir sans que ça n'exige un équipement hautement sophistiqué? Merci.

EL Picos.

Si tes queues de billard sont faites comme ça avec un moule élastomère effectivement la forme doit être un peu ovoïde : c'est très difficile d’obtenir une pression homogène avec un moule de ce type :la pression est très forte à 90° du plan de joint mais presque nulle dans le sens du plan de joint.
C'est l'avantage du vide ou de l'autoclave qui exercent une pression parfaitement perpendiculaire quelle que soit la forme .


Pour répondre à ta question le pré-imprégné a généralement un très faible taux de résine et donc un fort taux de fibre de carbone qui est poreuse : si en usinant tu dépasses le vernis et la couche de résine pure superficielle et arrives à la fibre de carbone ( tu le verras très vite la poussière devient noire mets un masque à poussière !! ) tu ne pourras plus le faire briller ni le rendre glissant durablement et tu n'aura pas d'autre choix que de passer un vernis ou une résine (après avoir bien dépoussiéré et dégraissé à l'acétone ou alcool à brûler ) l'idéal étant de la faire comme sur ta vidéo avec le tube tournant pour bien répartir le vernis idéalement bi-composant au pistolet mais tu peux obtenir de bon résultats aussi avec un vernis en bombe de bonne qualité mais ce sera plus sensible aux nettoyage ( et en bombe il faut ne passer que de fines couches pour laisser évaporer les solvants sinon ils reste emprisonnés et seule la couche extérieure au contact de l'air durcit)
Après en fonction du résultat tu pourras poncer le vernis au grain 600-800 à l'eau et remettre si besoin des couches jusqu'à obtenir une surface parfaite et pouvoir le polir.

Il existe aussi des résine époxy de glaçage ( surfclear chez Sicomin par exemple) utilisées pour réalise le moulage et la finition de surfs ou planches à voile qui peuvent aussi faire office de vernis à passer au pinceau mais, mêmes si elle se "tend" un peu ce sera plus laborieux à appliquer régulièrement qu'un vernis au pistolet .

Ne t'inquiète pas au ponçage le vernis va devenir opaque mais il va revenir complètement transparent au polissage et ça permet avec plusieurs couches d'obtenir un résultat parfait ...mais ça risque aussi de recréer des tension et de re-déformer plus que le gain que tu as obtenu en usinage.
c'est comme ça que sont fait des pièces comme les enjoliveurs d'habitacle de voiture de luxe j'ai eu l'occasion de réparer ceux d'une Porsche avec option habillage carbone et il y avait quelques dixièmes d'épaisseur de carbone et plus d'un mm de vernis :smt103
Nous avons aussi réalisé dans mon entreprise pour un défilé de luxe un bagage prototypes en carbone parfaitement brillant en passant jusqu'à 8 couches de vernis avec ponçage fin entre chaque couche


Brise copeaux à écrit en même temps que moi ...et on parle de la même résine surf clear :smt039

a+
Jérôme
 
Haut