Représentations des finitions d'usinage

12 Octobre 2007
131
Namur
- Représentations des finitions d'usinage
#1
Bonjour,

L'un d'entre vous aurait-il des informations, un lien, sur la représentation des qualité d'usinage au tour (voir pour d'autres outils).
Je cherche à connaitre la signification de certains symboles sur les dessins techniques de réalisation comme par exemple; 3 triangle noir sur pointe placé sur une une surface cylindrique!

Merci pour votre aide.

Steamy Stef
 
10 Juin 2007
217
- Représentations des finitions d'usinage
#2
Steamystef a dit:
Je cherche à connaitre la signification de certains symboles sur les dessins techniques de réalisation comme par exemple; 3 triangle noir sur pointe placé sur une une surface cylindrique!
Ces symboles, ancien, me semble t'il, sont à rapprocher de la rugosité de la surface de la pièce.

C'est un peu difficile à appréhender, ou du moins, généralement, on s'en fait une fausse idée.

Une pièce, quelque soit la qualité de son usinage, présente une surface, type Hautes Alpes : une suite de pics et de vallées profondes.
Note que cette surface est, également, profondément malmenée (écroui)

On quantifie ce massif alpin (genre Himalaya, Andes ou Alpes, voir massif central, à travers un appareil appelé un rugosimétre compose d’un stylet motorisé à pointe de diamant.
Cette appareil relève le profil de cette surface et te donne un Ra.
Tes triangles correspondent à une fourchette de Ra.
Exemple d’un Ra devant être de 3 triangles = 0,3, sois une amplitude moyenne des pics et vallées de 0,3 µm

Ce qu’il faut retenir, c’est dans le cas d’une pièce précise, dont la tolérance est serrée, par exemple 10 */- 0,005, l’importance de cet état de surface : Il ne faudrait pas que cette surface est une rugosité, un Ra de 5.
En ce cas, tu pourrais avoir la bonne cote (mesurée), mais comme tu ne mesures que la hauteur des pics, 30 secondes de rodage de ta pièce pourrait très bien voir cette cote s’effondrer et voir celle-ci franchement hors cote.

Tu serais passé d’un relief type « Alpes », à celui d’un plateau fortement entaillé.

Me suis-je fais comprendre ?

Pour dégrossir, 3 triangles doit correspondre à une surface rectifiée (Ou pas loin), 2 triangles à une surface de bonne qualité, bien usiné, avec une passe de finition, 1 triangle à une surface brut d’usinage.

Il est facile d’obtenir une surface d’aspect clean : un coup de toile émeri, de lime et tu l’obtiens, ce n’est pas pour autant que tu as modifié tes alpes !
Tu as juste un peu émoussé tes pics.

En l’absence d’appareil (rugosimétre) et avec quelques surfaces étalons, on peut très bien apprécier cette la rugosité d’une surface : il suffit de gratter avec l’ongle, paume de la main vers l’extérieure.
Nos terminaisons nerveuses sont suffisamment sensible pour, avec de l’habitude, bien appréhender cette rugosité.

Je n'ai pas écrit un roman, mais je crois que tout est dit (ou du moins, suggéré :wink: )
 
12 Octobre 2007
131
Namur
- Représentations des finitions d'usinage
#4
Merci,

Voici un extrait du plan où j'ai ce type de symboles!


Je pense avoir compris les explications. Il s'agit bien de surfaces qui seront soumises à rodage (portées de coussinets). Pour l'instant, je les ai réglées à frottement doux avec une finition au papier émeri de 600 (quasi miroir). Si besoin, je ferai les frais d'un alésoir plus serré (genre J ou JS).

Merci pour votre aide

Stef
 
10 Juin 2007
217
- Représentations des finitions d'usinage
#6
Steamystef a dit:
Il s'agit bien de surfaces qui seront soumises à rodage (portées de coussinets). Pour l'instant, je les ai réglées à frottement doux avec une finition au papier émeri de 600 (quasi miroir). Si besoin, je ferai les frais d'un alésoir plus serré (genre J ou JS).
Il s'agit bien d'un état de surface.
Qui, si tu l'as compris, conditionne la surface de contact de ton axe et sa tolérance.

Dans un tel cas de figure, tu as divers éléments qui qualifie un fonctionnement optimum :
la tolérance
l'état de surface
et la matière.

Si pour les 2 points cité, je pense qu'il n'y a plus d'ambiguïté, reste le dernier point.

En effet, les matériaux en contacts et leurs natures sont déterminants dans l'usure et dans le coef d'adhérence.

Il est des associations bénéfiques et d'autres, catastrophiques.
On retrouve souvent les bronzes, les fontes dans les constitution d'un pallier .... et les inox dans celui d'un arbre (inox, généralement poli brillant ou rôdé), ce n'est pas un hasard.

Petite astuce :wink:
Il existe des produits appelé "vernis de rodage" "ou de pré-rodage"
C'est un liant (vernis polymère) et du MOS en solution colloïdale dans le vernis.
Très utilisé en mécanique (automobile, notamment), il facilite le rodage (Le fameux pré-rodage venté par le marketing automobile …)
Une enduction d’une surface en contact permet d’obtenir, avec un Ra insuffisant, mais avec une cote légèrement forte (en fonction de la tolérance) un bon contact (surface).
Par la suite, le rodage fait le reste, sans risque de grippage (ou très atténué).
C’est une manière économique d’obtenir une qualité d’usinage supérieure à celle mise en œuvre (Elle permet, par exemple, de se passer d’une rectification.

Le produit se présente en bombe aérosol ou en pot (1Kg et plus)
Son prix est modéré (Une quinzaine d’ € la bombe)
La couche doit être fine (Quelques µm), et en rapport avec le Ra.
Ra faible = couche fine, Ra fort = couche nettement plus importante.
Ce produit est commercialisé sous différente marque (Molykote, par exemple.)
Il est disponible dans les comptoirs industriels : voir page jaune : roulements, courroies, transmissions, visserie.
romteb a dit:
Les etats de rugosité requis ont une notation normalisée, je n'ai jamais vu le symbole de ton schéma, t'es un peu le Champolion du dessin technique teuton du coup :lol:
C'est effectivement la représentation actuelle, elle plus précise.
 
12 Octobre 2007
131
Namur
- Représentations des finitions d'usinage
#7
Sanson a dit:
...
Dans un tel cas de figure, tu as divers éléments qui qualifie un fonctionnement optimum :
la tolérance
l'état de surface
et la matière.
...
Comme il s'agit des manetons de la machine sur lesquels viendront se placer les coussinets des bielles, il sont ajustés avec très peu de jeu. La surface est, pour l'instant, finie à la toile de 600 à l'huile (si je me souviens bien) et les matières: acier pour les manetons et bronze pour les coussinets. Sur le plan, les coussinets sont en une seule pièce, dans la réalité, ils étaient en deux pièces mais je ne pense pas que cela soit nécessaire ici, jamais vu à cette échelle. Il faut dire que les efforts et l'usage ne sont pas à comparer avec la réalité.

romteb a dit:
Les etats de rugosité requis ont une notation normalisée, je n'ai jamais vu le symbole de ton schéma, t'es un peu le Champolion du dessin technique teuton du coup :lol:
Ca, pour ce qui est de comprendre le teuton sur plan, je commence à m'en sortir mais c'est pas toujours évident. Déjà que le teuton en question, paix à son âme, était plutôt Bavarois et donc avec une langue un peu arrangée :-D . Bref, j'y arrive mais je le dois surtout à mon dictionnaire, google et mes souvenirs de ma jeunesse à l'école technique (1 année).

Le symbole, je le connaissais de mes études mais sans plus me souvenir de sa signification précise. Je savais qu'il avait un rapport avec la qualité mais son niveau ?? :?:

Mais soit, merci pour votre aide. Je reviendrai :-D

Stef
 
17 Octobre 2007
6
bethune
- Représentations des finitions d'usinage
#9
Bonjour

très bonne explication
En complément un tableau donnant une correspondance entre le Ra et les signes de façonnage et la façon de réaliser ces surfaces.
Remarque : en industrie les signes de façonnage sont encore et toujours utilisés. Certain tours CN en programmation conversationnelle proposent les 1, 2 ou 3 triangles pour adapter la vitesse d’avance.
Bonne journée à tous.

etat de surface0001.jpg