Réglage de tension sur poste mig récents ? Pourquoi ?

  • Auteur de la discussion supertoto
  • Date de début
S
supertoto
Ouvrier
15 Mai 2010
280
Belgique ( Hainaut )
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

En recherchant un plasma pour mon projet CNC je vois que la marque stalhlwerk reviens assez souvent.

Comme j'ai un ami qui veut acheter un MIG, j'ai jeté un œil et une caractéristique m'étonne.

61agT5Wn56L._SL1200_.jpg


C'est la première fois que je vois un réglage de tension sur un mig, j'en ai eu plusieurs et j'ai toujours eu débit et intensité comme seul réglage.

Spécifique au postes électroniques? Nouveauté ? utile ? gadget ?

Merci de vos avis.
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
2 187
12350 et 31200
Bonjour

j'ai le 175A

j'ai fait un petit tableau pour le réglage Amp/Volt en MIG

en MMA, regarder quand même sur le paquet d'électrode, il devrait y avoir la tension à régler (au cas où ce soit différent de mon tableau)
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
2 187
12350 et 31200
J'ai fait un paragraphe sur le réglage de l'inductance (le bouton de gauche)
mais en le laissant au milieu, ça va pas mal

 
R
Rom'
Compagnon
26 Oct 2011
2 514
Sur un mig on ne regle pas directement l'intensité.....

On règle la tension et la vitesse du fil...

A mon avis le reglage intensité ici est pour le mode MMA
 
S
supertoto
Ouvrier
15 Mai 2010
280
Belgique ( Hainaut )
  • Auteur de la discussion
  • #5
Sur les poste classiques, tu as un réglage a crans pour l'intensité et un réglage pour le débit du fil.

Si ça se trouve, je pense que le réglage a cran règle l'intensité alors qu'il règle la tension et ça fait 20 ans que j'ai rien compris :D ( et que mes soudures tiennent :D :D )
 
S
supertoto
Ouvrier
15 Mai 2010
280
Belgique ( Hainaut )
  • Auteur de la discussion
  • #6
En continuant mes recherches, j'en arrive a la conclusion que je suis une quiche :D . Le réglage a cran des "anciens" postes mig règlent bien la tension. Donc avec ces postes électroniques on a juste un réglage plus précis et un affichage.
 
the_bodyguard1
the_bodyguard1
Compagnon
25 Déc 2010
5 834
belgique (namur)
En continuant mes recherches, j'en arrive a la conclusion que je suis une quiche :D . Le réglage a cran des "anciens" postes mig règlent bien la tension. Donc avec ces postes électroniques on a juste un réglage plus précis et un affichage.
Et c'est là que tu as tout compris !!
 
H
hotriders
Nouveau
25 Nov 2014
4
Peut-être réglage de la self . Amortisseur de cours circuit.
 
T
Tupolef
Apprenti
19 Mar 2015
53
Bonjour à tous,

La tension en semi automatique ainsi que le gaz utilisé (MIG ou MAG) permet de régler ce que l’on appelle le régime d’arc en fonction du diamètre de fil. Bien entendu la carte électronique gère tout de même l’intensité et la vitesse de fil pour ne pas que le fil vienne taper dans le bain de fusion ou ne se retrouve soudé dans le tube contact.

Je n’aborderai pas le régime pulsé

En MIG tu ne peux avoir que les régimes globulaire et pulverisation axiale (le gaz inerte demande beaucoup d’énergie pour être ionisé ce qui fait que la tension minimum nécessaire pour souder dépasse celle qui permet de rester en court circuit).

En MAG (généralement en mélange Argon/CO2 pour l’acier carbone) tu as les régimes court circuit, globulaire et pulverisation axiale. En gaz actif pur (CO2 par exemple) c’est la pulverisation axiale qui n’est pas possible. Voilà pourquoi en mecano soudure on choisit toujours un mélange argon CO2 (92% Ar 8%CO2 ou 82%Ar 18%CO2) pour souder l’acier carbone car ce mélange permet d’avoir tous les régimes d’arc.

Il existe des abaques tension/diamètre de fil pour savoir sous quel régime on se situe, mais avec l’expérience cela s’entend clairement au bruit.

Le court circuit (ne s’obtient qu’en MAG) sert souvent en première passe sur des tôles soudées en bout à bout sans support pour éviter un effondrement du bain de fusion, ou encore pour souder en position comme au plafond par exemple.

Le globulaire (ou grosse goute) n’est pas l’idéal pour souder, beaucoup de projections, soudage uniquement à plat pour le remplissage de gros chanfreins par exemple.

La pulverisation axiale (ne peut pas être obtenu avec un gaz actif pur) donne l’aspect esthétique le plus propre (aspect cordon de silicone), peu de projection, mais soudage uniquement à plat sous peine de recevoir du métal en fusion sur la figure lorsqu’on soude au plafond par exemple.

L’intensité joue un rôle secondaire, mais elle permet tout de même au poste de conserver la tension de l’arc en fonction de l’éloignement de la torche avec la pièce (le poste fera varier l’intensité pour avoir une tension constante ou du moins la plus constante possible).

Au passage connaître intensité, tension et vitesse d’avance de la torche (pas du fil) permet de calculer l’apport de chaleur par mm soudés (valeur en kJ/mm).

Q=k.U.I.0,001/V

k: facteur de 0,8 pour le procédé semi automatique
U: tension en volts
I: intensité en ampères
V: vitesse d’avance de soudage (vitesse à laquelle se déplace la torche) en mm/s


À titre informatif, pour un mélange argon CO2:

Fil de 0,6mm: 16 à 18V court circuit, 18 à 21V globulaire, 21 à 24V pulverisation axiale.

Fil de 1mm : 18 à 22V court circuit, 22 à 26V globulaire, 26 à 30v pulverisation axiale

Fil de 1,2mm: 21 à 24V court circuit, 24 à 29V globulaire, 29 a 35V pulverisation axiale.
 
Dernière édition:
Haut