Rectification Centerless [brûlures]

  • Auteur de la discussion Popotto
  • Date de début
Popotto
Popotto
Nouveau
Bonjour à tous !

Je suis nouveau sur ce forum et suis très content d'y avoir adhéré !

Je travail depuis 1 an environ dans un secteur rectification cylindrique, rectification plane et électro-érosion dans une entreprise travaillant essentiellement en aéronautique.
Cette entreprise à grandement perdu en savoir-faire dans ce secteur suite aux départs de techniciens très expérimentés...
Je suis actuellement en rectification centerless où je dois faire des pièces avec 2 sphères aux extrémités (ø6.4 et ø8.5). Ces sphères sont cémentées (matière de base 16NCD13) et lorsque je fais l'attaque nitale des brûlures apparaissent aux extrémités des sphères, en bout de pièce (plus ou moins prononcées des fois allant jusqu'à des brûlures de retrempe). J'ai trouvé pas mal de vieux papiers avec des hypothèses sur les causes des brûlures et j'ai un peu tout essayé à ma connaissance :

- J'ai re-réglé à multiples reprises la direction de l'arrosage.
- J'ai joué sur le débit de l'arrosage.
- J'ai changé la meule d'entrainement (car celle montée était très vieille et sans doute périmée pour une meule caoutchouc).
- J'ai augmenté la vitesse de rotation de la meule d'entrainement.
- J'ai re-profilé la meule d'entrainement afin que celle-ci pousse la pièce uniquement sur les sphères.
- J'ai augmenté la concentration du produit lubrifiant Syntocool (à la base 4 - 5% et je suis monté à 9%).
- J'ai élargi le profil de la meule travail (l'entraxe entre mes 2 sphères proche du maxi) afin de soulager la prise de passe aux extrémités de la pièce.
- J'ai essayé d'augmenter puis de réduire la vitesse de plongée.
- J'ai même essayé de passer les extrémités de la pièce en rectification plane afin de la "raboter" et soulager la prise de passe à cet endroit...

A savoir qu'avec tous ces essais j'ai réussi à obtenir des pièces non brûlées mais en aucun cas j'ai pu constater une répétabilité avec un de ces paramètre...
Je n'ai pas changé la meule travail (qui n'est pas très vieille), mais c'est une meule de grain 150 avec une ouverture H8 de marque Atlantic (meule blanche orangée). Son grain assez fin est nécéssaire pour l'état de surface des sphères et je ne sais pas si j'ai des grandes possibilités pour changer celle-ci (du moins pas en stock).
J'ai fais quelque recherches sur internet sans grand succès donc je post sur ce forum en espérant que quelqu'un expérimenté dans le domaine pourrait m'aider !

Merci pour votre lecture, en espérant n'avoir pas été trop lourd dans la description de mon problème !


Popotto allias Alexis
 
lusi
lusi
Compagnon
Salut

Bienvenu sur le forum.

Je ne peut pas vous aider pour les problèmes de rectification.

Mais, comme cité, vous avez un problème énorme avec les resources humaines.
Il faut vite réagir, avant que les clients se rendent compte.

Bonne réussite.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
D'après mes très faibles connaissances en rectif
La meule est trop dur
1 solution prendre une meule plus tendre
2 j'ai appris que si on fait tourner la meule moins vite elle se comporte comme une meule plus tendre
3 voir le cite Norton
 
Popotto
Popotto
Nouveau
Merci pour les réponses !

Le problème, c'est que la meule travail n'a que 2 vitesses (travail et dressage), elle n'a pas de variateur je ne peux donc pas régler la vitesse de rotation comme je le souhaite malheureusement.
Je vais voir ce que je peux trouver sur le site de Norton, c'est vrai que je n'y avait pas pensé.
 
G
gaston48
Compagnon
Bonsoir,
Je n'ai pas pratiqué le centerless, mais tu as un liant tendre et une structure très ouverte, de bonnes conditions
pour limiter l'échauffement. Je ne vois que réduire la vitesse de plongée, ce sera au détriment de la productivité.
Peut être que la nature de l'abrasif n'est pas optimale pour un acier traité, sachant qu'il y a de nombreux
super-abrasifs maintenant.
 
Popotto
Popotto
Nouveau
J'ai essayé de baisser la vitesse de plongée (jusqu'à 1/4 de celle indiquée sur la procédure) sans succès malheureusement.
Je viens de regarder la fiche technique de Norton, mais je n'ai pas trouvé de précision sur mon problème.
Je me pose la question si ça ne peut pas être un problème machine, j'ai lu que la cause de brûlures pouvait être un entrainement irrégulier de la pièce.
Peut-être que je devrai en parler à mon service maintenance ?
 
M
MécaX
Nouveau
En rectif de profil, il peut y avoir plusieurs origines.
Hauteur de passe trop importante;
Granulométrie de la meule trop fine;
Usure ou encrassement de la meule;
Dureté de l'abrasif, en bref, une meule inadaptée;
Vitesse de rotation de le meule et de la plongée inadaptées;
Sachant qu'augmenter les vitesses ne rime pas forcement avec gain de qualité et de productivité...
 
L
le rectifieur
Nouveau
Bonjour,
J'arrive un peu tard mais cela ressemble à un problème de hauteur de piece. À vérifier
 
G
gabber
Compagnon
Autre axe de recherche.

Est ce la bonne matière? Un Shoot avec un spectrometre de masse me semble necessaire.
La cémentation est bien réalisé? Dureté?
 

Sujets similaires

den's 12
Réponses
10
Affichages
6 180
languedoc
L
G
Réponses
32
Affichages
1 792
gerard crochon
G
tydji
Réponses
24
Affichages
1 538
tydji
tydji
Yourix
Réponses
22
Affichages
955
rabotnuc
R
S
Réponses
9
Affichages
723
bucheronze
bucheronze
K
Réponses
17
Affichages
1 150
JASON
JASON
dubleu
Réponses
1
Affichages
7 321
Bbr
42000Stéphane
Réponses
28
Affichages
1 708
vet
fred 69
Réponses
0
Affichages
544
fred 69
fred 69
M
Réponses
13
Affichages
1 194
Dodore
Dodore
EmmanuelCyril
Réponses
26
Affichages
1 262
EmmanuelCyril
EmmanuelCyril
B
Réponses
2
Affichages
2 937
tinkerland
T
Haut