[Réalisation] Un porte-lames pour tourelle Tripan 111

Jivé
Apprenti
16 Octobre 2012
230
Languedoc
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir

Après avoir sollicité le forum et avoir obtenu des répnonses qui m'ont bien guidé

ici
et


je ne pouvais faire moins que me lancer dans la réalisation d'un porte-lames.

Deux projets ont été esquissés :



Un bloc porte-lames sur porte-outils maison




Un porte-lames.

Sur les conseils de MsieurYoyo, il valait mieux opter pour le pote-lames, car moins de porte-à-faux.


Pour les queues d'aronde, je commence à prendre le coup de manivelle.
http://www.usinages.com/test-stockage-images/images-jive-t63494.html






Usinage de l'épaulement




Comme la lame (12x3x125) est en V avec des dépouilles latérales de 3°, l'équerre à combinaison est bien pratique pour placer le bloc à l'inclinaison voulue.



Usinage de la surface de serrage


Première approche
Ça coupe, mais ce n'est pas ça.



Porte-lames terminé et opérationnel après affûtage de la lame avec un tranchant horizontal. Essai concluant (il me faudra faire une protection pour l'autres bout, sinon, gare !)

Merci encore pour vos conseils.

Cordialement
 
Dernière édition par un modérateur:
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Les PO Tripan 134 et 135 ont quelques particularités qui justifient le prix des lames notamment l'acier utilisé, et au niveau des angles qui sont très particuliers, il faut bien comprendre que ce sont des outils de production devant travailler dans des conditions autrement plus dures que pour un emploi domestique, normalement un utilisateur pour le loisir fera une vie avec une lame, mais il faut vraiment consulter leurs préconisations.

Ce n'est pas par nationalisme, mais j'ai encore eu un échange de courriels avec leur ingénieur et patron la semaine passée concernant la refabrication d'une petite série de lames 134, qui ne sont plus produites depuis déjà pas mal d'années chez eux, et nous avons parlé de nuances d'acier, celui d'origine "Supercoup"est fabriqué sous licence avec des possibilités par exemple dans un EC80 à 30m/s et une avance de deux dixièmes, ce qui est très loin de ce que supporte un tour chinois ou une lame HSS.
Donc à mon avis il est plus simple de monter un porte-lame classique dans un PO type 131(ou plus gros bien sur) ou équivalent maison que d'essayer de reproduire le fonctionnement prévu au départ, personnellement j'ai choisi de retailler des lames 2016 pour le Po 134 plutôt que d'utiliser un acier qui ne supportera pas cette coupe très particulière où on ne touche jamais à l'angle de tranchant donné par le PO avec des pointes que le HSS ne supporte pas, il bleuit immédiatement.
J'ai fait des essais avec de la lame HssCo de qualité professionnelle, et déjà au moment de meuler la creusure j'ai eu des problèmes avec le sommet qui bleuissait même en faisant de petites passes, ce qui m'est impossible si je veux que ce soit rentable.
Et je précise comme je l'ai déjà dit dans un autre post que la lame 134 n'a à mon avis d'intérêt que si on doit couper à basse vitesse, sinon on la remplace par de la plaquette à profil équivalent, mais par exemple lorsque je fais de la visserie, je ne veux pas devoir changer de vitesse en arrêtant mon tour si je peux simplement monter à la volée un Po qui fonctionnera très bien à 2-300 tr/min.
 
jungo1
Compagnon
14 Janvier 2008
2 076
06140 Vence
Bonjour,

Il est très bien fait ce porte lame à tronçonner le seul petit reproche que je pourrai lui faire c'est le rajout d'une plaque avec les tête de vis pour maintenir la lame, qui ne permettent pas de s'approcher au plus près de mandrin lorsque l'on doit tronçonner des petits diamètres.

Pour éviter la chose j'avais fraisé le plat (incliné à 3°) à l'aide d'une Fraise pour tailler les queue d'arronde l'arrête où vient s'appuyer le bas de la lame à tronçonner a un angle de 60°qui est suffisant pour la maintenir en place sans ajout supplémentaire.

Sinon c'est un très beau porte lame et le reportage de fabrication très bien illustré, et comme tu le dis, ça tronçonne nickel, je re-dis Bravo
 
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
rabotnuc a dit:
Bonjour,
l'acier supercoup correspondrait à quelle nuance d'acier?
Impossible de savoir, c'est un acier sous brevet, qui ne sert que pour leur propre matériel et qui supporte de bleuir en travail sans aucun problème(mais il faut déjà y aller pour le bleuir), selon moi on est très proche des alliages Ifanger qu'ils nomment acier cobalt mais qui sont plus près d'un matériau fritté au niveau de la résistance thermique, en sortant du copeau bleu voir même plus ils ne bougent pas et le tranchant tient le coup.
L'avantage de leur principe de montage par rapport au une lame simplement serrée verticalement est que l'angle de la lame la plaque contre le corps, impossible de faire fléchir la lame hors du PO donc avec une sortie réglée juste et la taille adéquate jamais de coupe qui part en travers.
Là je suis en train de descendre des lames 2016 pour l'angle inférieur sans aucun refroidissement avec des passes de 3/10 et 0,1 d'avance…
 
Jivé
Apprenti
16 Octobre 2012
230
Languedoc
  • Auteur de la discussion
  • #6
@Okapi

J'ai fait quelques recherches et lu avec grand intérêt tout ce que tu avais posté sur les PO Tripan.
Je ne comprends pas bien, toutefois, ton intervention : je suis parti d'une lame HSS en V et de là, j'ai adapté le porte-lame en fonction de son angle de dépouille latéral.
Par contre, je n'ai pas incliné la rainure accueillant la lame comme sur les PO 134, ce qui donne, comme tu le soulignes, cet angle de tranchant caractéristique des lames Supercoup.
Un porte-lame n'a-t-il pas moins de porte à faux qu'un porte-outil avec bloc porte-lame ?

@jungo1
J'avais une autre lame non plus en V mais en |/, qui m'a donné l'occasion de réaliser un autre porte lame, en suivant ton idée et qui ira plus près du mandrin, celui-là.










Cdlt
 
Dernière édition par un modérateur:
jungo1
Compagnon
14 Janvier 2008
2 076
06140 Vence
Bonsoir,
Magnifique, beau reportage et vidéo. Tu as fait comme moi, j'en ai fait deux aussi et comme j'ai une autre lame plus petite je vais réfléchir pour en faire un plus simple pour que le serrage de la lame se fasse comme lorsqu'on positionne un outil de section 20x20mm, mais ce n'est pas urgent.
En tout cas Bravo.

A plus
 
msieuryoyo
Compagnon
12 Mars 2007
1 423
Béziers
Bonsoir,

Chapeau Jivé. :supz:

Il ne t'aura pas fallut longtemps pour savoir bien utiliser ta fraiseuse.
Tes portes outils sont très bien !!
U suggestion d'amélioration de ton premier porte lame : afin de supprimer les têtes des vis qui maintiennent la petite pièce en bas de lame, il est peut être possible de tarauder cette pièce et de placer les vis dans l'autre sens (à travers tout les corps du porte lame), les têtes de vis seraient noyées dans le corps. A voir si ça passe avec la queue d'aronde

La vidéo est bien faite aussi.
Mais il y a quand même quelque chose qui m'interpelle : je ne sais pas si c'est la vidéo qui déforme ou amplifie, je trouve que ça fait beaucoup de bruit lors de l'usinage. Une sorte de résonance. Le bâti de ta fraiseuse est comment? Il est en tôle ? On dirait qu'il y a quelque chose qui vibre.
 
Jivé
Apprenti
16 Octobre 2012
230
Languedoc
Bonsoir

Et merci pour vos commentaires.

msieuryoyo a dit:
Une suggestion d'amélioration de ton premier porte lame : afin de supprimer les têtes des vis qui maintiennent la petite pièce en bas de lame, il est peut être possible de tarauder cette pièce et de placer les vis dans l'autre sens (à travers tout les corps du porte lame), les têtes de vis seraient noyées dans le corps.
C'est à essayer, en effet. Il suffirait de tarauder à 7 les trous de 6. Car augmenter à 6,8 pour tarauder à 8, je ne suis pas sûr qu'il y ait la place.

msieuryoyo a dit:
je ne sais pas si c'est la vidéo qui déforme ou amplifie, je trouve que ça fait beaucoup de bruit lors de l'usinage. Une sorte de résonance. Le bâti de ta fraiseuse est comment? Il est en tôle ? On dirait qu'il y a quelque chose qui vibre.
La fraiseuse est posée-boulonnée sur son socle en tôle. Lequel repose sur une dalle de béton. Comme bruits, j'entend la fraise qui tape à l'amorce de l'usinage et en sortie (surtout avec les fraises à trou taraudé de 30 et 40) ; il y a un couinement (poulie ?) dans le fraisage en roulant si je prends plus de 0,1 mm. Selon les fraises et la vitesse, la fraiseuse entre parfois en légère vibration, même sans usiner. On le sent en posant la main sur le socle. Pour le reste, je n'ai aucune autre référence, n'ayant jamais vu/entendu tourner une autre fraiseuse.
Le mieux serait que tu viennes la voir en fonctionnement pour affiner le diagnostic :-D

Cordialement
 
msieuryoyo
Compagnon
12 Mars 2007
1 423
Béziers
Jivé a dit:
msieuryoyo a dit:
Une suggestion d'amélioration de ton premier porte lame : afin de supprimer les têtes des vis qui maintiennent la petite pièce en bas de lame, il est peut être possible de tarauder cette pièce et de placer les vis dans l'autre sens (à travers tout les corps du porte lame), les têtes de vis seraient noyées dans le corps.
C'est à essayer, en effet. Il suffirait de tarauder à 7 les trous de 6. Car augmenter à 6,8 pour tarauder à 8, je ne suis pas sûr qu'il y ait la place.
Là tu aurais des soucis pour trouver des vis M7.
Il me semble que tu as utilisé des vis M4. Donc tu as dû percer la bride au Ø4 mm pour le passage des vis, il est alors possible de repercer à 4,2 mm pour tarauder à M05.
Sinon refaire la bride.

Jivé a dit:
msieuryoyo a dit:
je ne sais pas si c'est la vidéo qui déforme ou amplifie, je trouve que ça fait beaucoup de bruit lors de l'usinage. Une sorte de résonance. Le bâti de ta fraiseuse est comment? Il est en tôle ? On dirait qu'il y a quelque chose qui vibre.
La fraiseuse est posée-boulonnée sur son socle en tôle. Lequel repose sur une dalle de béton. Comme bruits, j'entend la fraise qui tape à l'amorce de l'usinage et en sortie (surtout avec les fraises à trou taraudé de 30 et 40) ; il y a un couinement (poulie ?) dans le fraisage en roulant si je prends plus de 0,1 mm. Selon les fraises et la vitesse, la fraiseuse entre parfois en légère vibration, même sans usiner. On le sent en posant la main sur le socle. Pour le reste, je n'ai aucune autre référence, n'ayant jamais vu/entendu tourner une autre fraiseuse.
Le mieux serait que tu viennes la voir en fonctionnement pour affiner le diagnostic :-D
C'est une éventualité, éventuellement envisageable !! :mrgreen:
 
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
Attention, sur les PO originaux la lame est à environ 8-10mm.(il faut que je mesure à l'atelier) seulement de la queue d'aronde, on ne peut quasiment pas avoir moins de porte-à-faux, l'astuce avec la lame Supercoup est qu'il y a plusieurs angles différents du conventionnel, pour que le Vé soit parfaitement horizontal, c'est ce qui est le plus caractéristique du système, là j'ai pu reproduire des lames de 134, mais il a fallu attaquer à la meule verte si je ne voulais pas manger une meule disque par lame…
En fait je le répète ce système est très réduit en intérêt d'usinage pour quelqu'un qui fait simplement de la coupe, c'est vraiment lorsqu'on a besoin de finir les faces en décolletage, si on veut simplement tronçonner c'est bien trop sophistiqué.
 
Jivé
Apprenti
16 Octobre 2012
230
Languedoc
Bonsoir

msieuryoyo a dit:
Une suggestion d'amélioration de ton premier porte lame : afin de supprimer les têtes des vis qui maintiennent la petite pièce en bas de lame, il est peut être possible de tarauder cette pièce et de placer les vis dans l'autre sens (à travers tout les corps du porte lame), les têtes de vis seraient noyées dans le corps


Il me semble que tu as utilisé des vis M4. Donc tu as dû percer la bride au Ø4 mm pour le passage des vis, il est alors possible de repercer à 4,2 mm pour tarauder à M05.
Et comme je suis distrait, j'ai percé à 5 et taraudé à 6.

Du coup, le lamage pour la tête de vis est "un peu protubérant".


Il est opérationnel, mais je serai bon pour le refaire plus proprement (en perçant à des endroits plus apppropriés et plus finement).


Cordialement
 
Okapi
Compagnon
20 Août 2012
3 364
Suisse Romande
En voyant ces dernières photos, il sera très facile de réduire le porte-à-faux si tu dois le refaire, il aura moins tendance à se visser avec un peu trop d'attaque, ce genre de lame haute talonne très vite dans du gros diamètre si il y a un angle même minime.

Une astuce est de se fabriquer une sardine si tu travailles avec une base qui n'est pas bloquée en position, c'est plus facile et rapide que d'essayer de mettre un équerre. :wink:
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut