rattrapage de la cote d'un arbre par moletage, essais

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 393
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour à tous,

en usinant, on vérifie tous les jours qu'il est plus facile d'enlever de la matière que d'en rajouter....:mrgreen:
on peut par exemple faire une passe un peu trop gourmande en usinant un arbre, le diamètre devient trop petit pour s'emmancher comme il faut dans une poulie, et comme la lime à épaissir se fait rare, il faut recommencer le travail........................
le truc bien connu consiste à faire un moletage pour rattraper ça
j'ai voulu voir ce que cela donnait en moletant diverses matières et en mesurant les résultats....

essai avec mon appareil à moleter, un modèle ciseau, bien pratique sur un petit tour, ça évite de forcer sur le transversal
donc essai sur des chutes d'alu, de laiton et d'acier étiré
avec un moletage marqué mais pas à fond
et les résultats montrent que l'on peut récupérer facilement ainsi environ 0,4mm en diamètre, ce qui paraît intéressant,
les pro ont peut-être leur mot à dire ?:wink: des combines ? des astuces ?
merci pour votre attention:-D

IMG_20170717_153153.jpg
 
sevictus
sevictus
Compagnon
4 Mai 2017
644
FR-74 Bonneville
Merci pour ces mesures. Qu'en est-il de la facilité à emmancher sur un arbre moleté par rapport à un arbre lisse ? Y'a-t-il une différence notable ?
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 263
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

Pour un petit Ø simplement marquer c'est suffisant dans la plus part des cas.

Par contre sur Ø plus important et ou l'effort est radial, là il faut faire un moletage bien plus profond.
Pour avoir un maximum de matière en contact le roulement ou bague ou poulie...parfois il faut reprendre la cote.

@ +
 
damy
damy
Compagnon
3 Mai 2011
1 571
Charente Maritime
J'avoue !!! avoir remplacer un diamètre (g6) et d'autres par le procédé pour le colonnage de moule "mais c’était avant" quand il fallait serrer les fesses lors du passage de l'alésoir
embrumé par la vapeur de l'huile de coupe . Parfois un bruit strident suivit d'une chaleur "une façon de remettre de la matière dans l'alésage" :-D
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 393
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci pour ces mesures. Qu'en est-il de la facilité à emmancher sur un arbre moleté par rapport à un arbre lisse ? Y'a-t-il une différence notable ?
si on ne sur-corrige pas ça rentre sans problème
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 263
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Merci pour ces mesures. Qu'en est-il de la facilité à emmancher sur un arbre moleté par rapport à un arbre lisse ? Y'a-t-il une différence notable ?
Oui et ça dépens de la matière, parfois c'est in-montable...il faut reprendre la cote après moletage...par contre dans le bronze ,alu sa va tout seul.
 
Yoda78
Yoda78
Compagnon
22 Juil 2016
1 880
Yvelines
Merci pour ce truc qui peut bien depanner.
 
Haut