la P HURE N°11 qui est arrivée à la maison

demoniakteam
demoniakteam
Compagnon
On a pas tous des dames aussi compréhensives que la tienne....
 
A
Aronde
Apprenti
J'ai une Huré n°33 dont la tête est sensiblement différente extérieurement mais dont le montage est identique (broche sur coussinets bronze).

J'avais tenté un réglage, mais j'ai eu du mal à tout recaler au mieux; c'est difficile à ressentir contrairement à un tour.

La mienne tourne à 400t max. Le boitier des avances est sensiblement le même (en tout cas, mêmes avances).

Je lubrifie la broche à la graisse, les graisseurs sont des Tecalemit avec tête hexagonale. Ce que tu mets dans la broche fini dans les engrenages, donc c'est mieux de faire tout avec le même lubrifiant. Vu la faible vitesse de rotation, je pense que la lubrification n'est pas le souci premier.

J'ai aussi un cone BS 10. La machine était livrée avec plein d'outillage, et j'avoue que j'avais confondu avec un CM4 à l'achat. Ca ne m'a jamais géné, mais il faut passer par des adaptateurs assez souvent. J'avais trouvé les adaptateurs en neuf à l'époque (BS10->CM4 et BS10->CM3).

Par contre, j'ai aucune doc à part ce que j'ai pu glaner notamment ici...
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Aronde a dit:
J'ai une Huré n°33 dont la tête est sensiblement différente extérieurement mais dont le montage est identique (broche sur coussinets bronze).

J'avais tenté un réglage, mais j'ai eu du mal à tout recaler au mieux; c'est difficile à ressentir contrairement à un tour. ...

Pour le remontage, je peux appliquer la méthode de réglage de la broche qui est sur le forum. Je ne devrais pas avoir de pb car il n'y avait pas de jeu constaté avant démontage. Je vous tiendrai au courant.

Aronde a dit:
J'ai aussi un cone BS 10. La machine était livrée avec plein d'outillage, et j'avoue que j'avais confondu avec un CM4 à l'achat. Ca ne m'a jamais géné, mais il faut passer par des adaptateurs assez souvent. J'avais trouvé les adaptateurs en neuf à l'époque (BS10->CM4 et BS10->CM3). ...

As tu garder des traces de tes achats d'adaptateurs? Je voudrais bien en acheter mais de nos jours c'est quasi introuvable. Il doit y en avoir mais trop de gens les confondent avec du CM4 et finissent par les jetter car ils ne montent pas sur leur machine.

cones du catalogue 1923.jpg
extrait d'un catalogue P HURE de 1923
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
tourelle66 a dit:
Salut charly57

Quel puzzle ! :-D
Pour le levier cassé , il est en fonte , non ?
Pour le gros décrassage , tu emplois quel méthode/quel(s) produit(s) ?
Bonne continuation !
David
:wink:

Le levier cassé est en fonte. Il est ressoudé . Le soudeur en a bavé car il m'a dit que la fonte était saturée de graisse, il a du utiliser des electrodes spéciales "vieille fonte". Moi j'y connais rien.

Pour le décrassage des carters:
1°) White pour dégraisser
2°) brosse métallique sur tronçonneuse à métaux (lapidaire) de 125
3°) produit chimique de décappage de peinture (V33 ou équivalent)
4°) rinçage au white
5°) brosse métallique sur tronçonneuse à métaux (lapidaire) de 125 jusqu'à la fonte

Pour le décrassage des engrenages:
Brosse en LAITON PUR (pas en acier recouvert) monté en bout de perceuse. Pour la crasse en fond de dent, j'ai taillé un morceau de bronze en pointe à la meule et je gratte les creux un par un pour faire sauter ce "tartre" puis ensuite, un coup de brosse rotative en laiton.

Pour le décrassage des arbres, manchons et paliers:
Paille de fer ultra fine (rénovation des meubles en bois) en frottant doucement à la main (+ gant) dans un bac avec du white.

Tout çà prend du temps mais quel plaisir de voir le résultat.

Bon courage pour ta rénovation.

Cordialement
 
A
Aronde
Apprenti
salut Charly

J'avais trouvé ces adaptateurs chez:
http://www.grandtool.com/

Depuis le site est en reconstruction... En tout cas, la transaction était sérieuse, pour du bon matériel. Ils avaient les adaptateurs avec ou sans queue d'entrainement (pour perçeuse ou fraiseuse). J'ai encore leur catalogue mais sur un autre pc.

En les recherchant sur google, j'ai trouvé qu'ils avaient un site ebay!
http://cgi3.ebay.com/ws/eBayISAPI.dll?V ... toolsupply

si tu les contactes, tiens moi au courant, je compléterai peut etre la série avec les CM1 et CM2 (que j'ai deja mais le Huré d'époque)

PS: si tu peux pas les contacter (à cause de l'anglais) dis le moi je le ferais
 
tourelle66
tourelle66
Compagnon
Bonjour,
Merci pour ce petit tuto " rénovation en profondeur "..... :wink:

J'emploie des méthodes similaires ( je dis " des " car j'adapte selon la situation et le résultat souhaité ) , mais je vais rarement autant en profondeur que toi :oops:...... car ça implique ensuite des travaux de peinture...... et comme la peinture c'est pas trop mon fort , je m'en tient au "propre / fonctionnel" , bien que le démontage complet et nettoyage de fond soit la meilleure chose à faire si la machine en a vraiment besoin ?!
Puis je conçois aussi très bien que lorsqu'on a commencé , il faut faire les choses comme il faut et jusqu'au bout !
Quel plaisir , à la fin quand on retire les scotchs des plaques signalétiques , instruments......ou que l'on redonne aux laitons , chromes.... leur éclat d'origine !
Une vraie machine neuve !
J'emploie aussi comme toi , la paille de fer style rénovation des bois , car elle ne raye pas.
J'achète les boîtes de ces pailles de fer , au supermarché du coin ( pour décaper les casseroles), qui va super bien car en plus il y a du savon (vert) intégré dedans et qui nettoie au top!

Bonne continuation à toi aussi !
David
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Le remontage de la boite des avances:

Aucun problème. La seule pièce que j'ai remplacé est la vis de maintient de la clavette du bateau. Ca se voit elle est cruciforme !!!!
Tout glisse super doux a sec. Je n'ai rien graissé ni huilé pour l'instant car il faudra passer à la peinture. Je ne crains pas l'oxydation car mon garage est sec et chauffé.

Bon voilà les photos du résultat = environ 28 heures de plaisir dont 3 de remontage.

Le levier a été ressoudé par un atelier de mécanique :sad: 40 euros :sad: mais comme je ne sais pas souder, si ça tient en fonctionnement , je ne regretterai rien. A voir ..

A noter la notice de remontage en couleur qui date de ........ 2009. Bien pratique les appareils electroniques.

100_0515.JPG
gros plan sur le levier ressoudé remonté

100_0514.JPG
pas trés joli mais c'est fonctionnel

100_0510.JPG
c'est là qu'il y a la vis cruciforme pour fixer la clavette

100_0509.JPG


100_0508.JPG


100_0507.JPG


100_0500.JPG
La notice en couleur

100_0499.JPG
La notice en couleur suite, elles ne sont pas toutes sur ce post !!!
 
tourelle66
tourelle66
Compagnon
Salut Charly57
Il est pas si mal que ça ton levier , et il marque mieux qu'avant !
Fonctionnel comme tu dis ! et c'est le principal!
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Il manque les "bidules" pour huiler tous les paliers (acier sur acier super doux) . Ils sont très abimés et sur beaucoup le clapet (chapeau) est absent (cassé)
Ce sont de tubes surmontés d'un clapet plat qui évite les entrées de poussière.
Il y en a environ 50 sur la machine et beaucoup n'ont lus leur clapet en laiton.

JE LANCE UN APPEL:[/color] Comment s'appellent ces "bidules" dans l'industrie et ou en trouver ? le filetage qui semblait conique avant a un diamètre approximatif de 8 mm.

Sur la fraiseuse il y en a de légèrement plus gros qui ont un clapet retenu par une chainette élastique. On tire dessus, ça dégage le passage de l'huile, on relache et le clapet se remet en place sous l'effet d'un ressort interne.

Merci pour vos informations

100_0513.JPG


100_0512.JPG
 
tourelle66
tourelle66
Compagnon
Les remplacer peut-être par des graisseurs plus récents et plus pratiques aussi?Style graisseurs qui s'utilisent avec une pompe à huile? Ils sont en forme de cuvette avec une bille au milieu .
L'avantage est que l'huile est injectée sous pression et non par gravité à la burette.
A moins que tu veuille vraiment conserver les élément d'origine ?mais à mon avis ce genre de bouchons à huile n'existent plus , mais je peux me tromper
Ou alors dans une autre forme ( et pas ? :oops:)
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
J'ai phosphaté le levier supérieur parce que je ne le peindrai pas.

Mode d'emploi:
Brossage à blanc avec brosse métallique.
Passage à l'acétone pour éliminer absolument toute trace de graisse, même celle des doigts.
Trempage dans de l'acide phosphorique 1/2 heure en retournant la pièce pour que le traitement soit homogène (ou en remuant le bocal)
Rinçage à l'eau savonneuse.

Lorsque l'acide travaille ça mousse. si toute la pièce n'est pas couverte de "blanc" c'est qu'il y a du gras --> a reprendre à l'acétone.

Résultat : gris mat uniforme et les piqures profondes sont neutralisées.

100_0503.JPG


100_0504.JPG


100_0505.JPG


100_0506.JPG
 
phil916
phil916
Compagnon
Charly 57 a dit:
Il manque les "bidules" pour huiler tous les paliers (acier sur acier super doux) . Ils sont très abimés et sur beaucoup le clapet (chapeau) est absent (cassé)
Ce sont de tubes surmontés d'un clapet plat qui évite les entrées de poussière.
Il y en a environ 50 sur la machine et beaucoup n'ont lus leur clapet en laiton.

JE LANCE UN APPEL:[/color] Comment s'appellent ces "bidules" dans l'industrie et ou en trouver ? le filetage qui semblait conique avant a un diamètre approximatif de 8 mm.

Sur la fraiseuse il y en a de légèrement plus gros qui ont un clapet retenu par une chainette élastique. On tire dessus, ça dégage le passage de l'huile, on relache et le clapet se remet en place sous l'effet d'un ressort interne.

Merci pour vos informations
J'ai pas d'infos mais j'ai dans un coin quelques pièces qui leur ressemble beaucoup, je regarde.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Comme j'ai fini avec le premier puzzle, je vais entreprendre le système d'embrayage des avances X ; Y et Z. Le système est très ingénieux mais comment s'y prendre ? il y a des renvois très longs à ne pas fausser au démontage.
Le poids de l'ensemble sera difficile à maîtriser en phase de dépose. Sur l'axe Z il y a même un énorme palier ...

Je vais faire fonctionner le neurone mécanique avant de desserrer le premier boulon.

Voilà ma future zone de travail heu non pas travail, plaisir

Cordialement

100_0516.JPG


100_0517.JPG


100_0518.JPG


100_0519.JPG


100_0520.JPG


100_0521.JPG


100_0522.JPG
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Merci pour les liens.
En recherchant "huileur a clapet" sur google, je vais trouver mon bonheur.

Le système de graissage des arbres de ma machine ne permet pas un huilage sous pression. Le palier comporte sur la génératrice inférieure une gorge longitudinale pour huiler toute la longueur de l'arbre qui frotte. Une préssurisation fera gicler l'huile par cette gorge.

Pour les huileurs des arbres de puissance, il y a un petit bac avec une rondelle folle qui projette l'huile par barbotage. La aussi, l'huile doit être amenée gravitairement.

Si la facture est trop élevée , je ferai des graisseurs à partir d'un tube fileté couvert en partie supérieure par un écrou borgne. En laiton, ce sera joli avec le risque de perdre l'écrou ...... à réfléchir
Pour le moment, au fur et a mesure de la rénovation, je note ceux qui sont à remplacer pour avoir au final une commande globale.

Merci à vous tous

Cordialement
 
phil916
phil916
Compagnon
ceux que j'ai font 6,5mm de diamètre de filetage tant pis.
 
J
j.f.
Compagnon
phil, c'est 6.35...

1/4" BSP si tu as de la chance.

mais ça peut être de l'UNF, UNC, etc... si le pas est fin

Si c'est du BSP (pas gaz, assez gros), tu peux t'en bidouiller à partir de raccords pneumatiques standards. Regarde le catalogue Legris et les linéaires de GSB consacrés à l'air comprimé !

J'ai aussi ce genre d'huileurs. Mais il me manque les chapeaux. J'ai oublié de demander la dernière fois que je suis allé acheter des roulements. Il faudra que j'y pense. Il est très probable que ce genre d'article soit disponible, éventuellement sur commande, dans tous les magasins de fournitures industrielles de la planète.

Demain, je regarderai avec un peingne quel est le filetage.
 
punchy
punchy
Compagnon
Je suis le sujet des huileur a clapet car j'ai le même problème.

Elle est vraiment sympas cette fraiseuse :-D

J'ai le même système de levier pour les avances.

:wink:
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Pour déposer le petit levier qui est tordu, (objectif le redresser à chaud car je crains la casse), et pour déposer la boite d'embrayage des avances, il faut déposer la table, puis le chariot, puis sous le chariot, la boite d'embrayage.
Je n'ai fait que çà en 15 heures ce week end !! Et ou, pas de notice de démontage et les vis cachées sous 3 à 4 couches de peinture épaisse.

Constats: Sous et dans la crasse, les pignons sont en bon état. Les raignures de graissage sont colmatées par de la vieille huile solidifiée. Rien que pour nettoyer ça, je ne regrette rien. Les glissières sont trés belles. Les lardons sont trés épais avec une super réserve de matière.

Dans la consolle, il y a les 3 pignons coniques qui sont couverts de crasse et de copeaux. Ces pignons n'ont certainement pas vu de graisse depuis le montage d'origine. Pour les graisser, il faut se contortionner et remonter la main pleine de graisse le long de la tige fileté pour tartiner en aveugle les pignons. Là la graisse MOS2 sera la bien venue aprés nettoyage bien sûr.

Bon , stop au blabla, voici quelques photos.

PS: je n'ai que mes bras comme moyens de levage, c'est trés lourd la fonte ......

Que pensez vous du MINIUM gris pour faire une sous couche sur une machine outil? Tenue aux chocs, tenue à l'huile, Compatibilité avec les autres peintures ... ? J'ai pas envie de tout re décaper, je pense que vous aviez compris !!! :wink:

Merci pour vos avis.

100_0516.JPG
la boite d'embrayage avec un palier qui est sorti (avant que j'achète la machine)

100_0520.JPG
le levier de commande de débrayage de l'avance verticale

100_0521.JPG
la boite d'embrayage des avances est cachée là

100_0565.JPG
sortie de la table

100_0581.JPG
le chariot

100_0585.JPG
sous le chariot, la boite d'embrayage des avances (enfin)

100_0599.JPG
les 3 pignons de la consolle (axe des X) avec les copeaux
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
ce week end, je vais préparer la réparation du pied pendant que la boite d'embrayage des avances va tremper avant démontage complet.

Pour le pied, je vais faire une tole (épaisseur 10 mm) qui sera plaquée sous la surface complète du pied. Je dois monter un dispositif à la verticale de la vis sans fin de l'axe des X pour supporter le poids de la table+ chariot + console + étau ou plateau diviseur + vibrations liées à l'usinage.

J'ai de la chance, le fourreau support de la vis sans fin est emmanchée dans le pied et la face inférieure du fourreau est accessible par le dessous. Je vais faire une bague qui portera en haut sur la face du fourreau et en bas sur la tole. Je pense faire l'ajustement en hauteur soit avec des clinquants, soit avec un système de vis montées en "verins". Ensuite un point de soudure ou de résine pour empecher que ça bouge avec les vibrations.

Je raccorderai les deux morceaux de fonte avant en les boulonnant sur le socle avec des barres épaisses et rigides. Je ne voudrais pas que la fraiseuse ai tendance à basculer sur mes pieds !!!

Pour finir, je remplirai la fente avec de la résine pour que ce soit joli et que ça ressemble à une fraiseuse " NEUVE " de 80 ans à peu prêt.

Au final, avant peinture, je visserai la tôle sur le tour du pied dans la zone la plus épaisse. Comme çà lorsque je la déplacerai, tout restera monobloc.

PS désolé pour le poids de photos (trop longues à afficher) mais mon ordi m'a laché ( disque HS ) et j'ai pris celui de secours qui n'a pas tous les logiciels

base du fourreau.JPG
la base du fourreau vue dans un miroir

le peid cassé.JPG
le pied cassé
 
tourelle66
tourelle66
Compagnon
Salut Charly_57
T'est courageux ! tu pourras dire que tu la connais par coeur et dans les moindres recoins la P Hure ......:wink:
Pour le socle tu t'attaques à de la grosse réparation ! mais elle est incontournable vu les dégâts et comme tu dis pour la stabilité , tel quel c'est pas top du tout ! :oops:
Pour les conseils peinture , c'est pas trop mon rayon :oops: .Le minium gris c'est pas à base de plomb ?:oops:
Bonne continuation
David
:wink:
 
L
la bricole
Compagnon
Salut ! :smt039
Beau boulot !
Après restauration , tu auras le plaisir d’avoir une machine de « collection » ! :-D

Tes photos me rappellent des souvenirs… (ma deckel fp1, et ma hernault…)
Mais surtout ne fait pas comme moi ! :shock:
Vérifie que tes sauvegardes de photos sont bien faite et complètes !
Parce qu’après un ou deux formatages du disque dur il est trop tard !
Et la tu pleure, je te le garanti….. :smt088
Pour revenir a ton pied ..
L’idée de renforcer avec une tôle et une cale sous le z , est excellente mais il serait sûrement possible , en plus , de ressouder les morceaux !
Avec un bon soudeur je pense que c’est faisable….
A propos du « graissage » , je pense que les paliers bronze doivent être lubrifier a l’huile, plus ou moins épaisse, suivant la vitesse de rotation….

Bon courage pour la suite
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
la bricole:
Les photos, je les enregistre aussi sur un CD mais même les CD ne sont pas éternels.... alors je fais un album photo papier aussi.

Pour ce qui est de ressouder le pied, pour que ce soit solide, il faudrait chauffer les pièces et dans mon cas c'est pas réalisable.

Un assemblage mécano largement surdimentionné (comme le font tous les bricoleurs) sera efficace.

La pièce de reprise du poids de la table est sur le tour.
Les photos vont arriver. J'ai du sacrifier un mètre à ruban pour prendre des côtes inaccessibles du dessous de la machine.

A bientôt
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Souvenez vous, à l'état des lieux, il y avait l'arbre de manivelle de commande des Z qui avait été faussé: 4 mm à ras du vernier.

J'ai corrigé ce défaut à froid.
Pour ne pas abimer l'emanchement de la manivelle, et corriger le défaut à sa source, j'ai pris le moyeu d'un volant cassé, j'ai réduit le diamètre extérieur pour qu'il s'ajuste au diamètre intérieur d'un tube d'échaffaudage, puis, j'ai fais levier très progressivement, en vérifiant le résultat aprés chaque contrainte.
Je suis trés satisfait du résultat. A l'oeil, c'est parfait, fonctionnement du volant sans voil perceptible.

Ce sera bien comme ça.

volant HS.JPG
Un volant livré avec la machine. Il va encore servir.

usinage du moyeu.JPG
La fonte s'usine super bien. je n'ai pas besoin d'un état de surface super. C'est suffisant

moyeu usiné.JPG
sorti du mandrin du tour

moyeu en place.JPG
le loyeu en place pour protéger l'emmenchement du volant

aves le tube d'échaffaudage.JPG
le tube de 1,5 m pour doser les efforts en douceur

le résultat.JPG
le résultat aprés des efforts progressifs, sans frapper

arbre faussé.JPG
arbre faussé à l'état des lieux (certainement consécutif à la casse du pied)
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Réalisation de la pièce de reprise des éfforts verticaux sous la vis des Z.

Pb prendre le diamètre en aveugle et sans place pour tout aapareil de mesure à ma disposition.
Solution: moceau de mètre à ruban + ciseaux + essais en présantant le moceau de mètre à ruban sur champ. Passe pas ? -> je recoupe. Passe -> c'est la cote = 69,55 mm (ce doit être du 70 d'usinage d'origine mais avec l'oxydation + la précision de mon appareil, je prend 69 mm comme cote à réaliser)

La vis mère de diamètre 30 mm passe dedant donc alésage à 35 mm.

La longueur au pif = 100 mm. je retouche aprés présenattion en mettant une "règle" qui doit toucher en 3 points: à droite et à gauche sous le socle de la fraiseuse, et au milieu sous ma pièce.
Au résultat, aprés plusieurs reprises de la hauteur, je suis trop court de l'épaisseur d'un clinquant de 0,2 mm.
De toute manière, la cote sera à reprendre lorsque la machine remontée portera de tout son poids sur la tole qui à terme remplacera la "règle" qui , dans mon montage provisoir ne reprend aucun effort.

J'ai usiné la pièce dans une grosse vis de récupération. Dur comme acier. A 200 tr/ mn, avec des passes de 0,2 mm, les copeaux sont bleus !!!

Bon voilà le reportage photo.

A suivre.....

métrologie maison.JPG
métrologie "maison"

comment prendre la cote du diamètre extérieur.JPG
comment mesurer le diamètre extérieur ?

fin de retouche.JPG
c'est la bonne cote en hauteur

réglage hauteur pièce.JPG
ajustement de la hauteur de pièce

usinage dans une vis de récupération. Dur Dur Copeaux bleus.JPG
des copeaux bleus
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Voilà la nouvelle étape :
L’embrayage des avances. La préparation : trempage dans le wight spirit pendant 24 heures. Brossage énergique du carter à la brosse métallique pour démasquer les vis cachées sous 3 couches de peinture.
Bon comme d’habitude, pas de mode d’emploi du démontage. Tout est monté sur paliers lisses en acier tendre. Pas question de taper comme un sauvage sans risque de tout marquer et de déformer. Même le jet de bronze est trop dur. J’ai pris des chutes d’alu et une massette en plomb.
Je n’ai eu qu’a décoller les paliers, ensuite , en poussant à la main, tout est venu. Je pense que la trempette dans le wight y est pour beaucoup. Bon voilà quelques photos parmis la trentaine qui me servira de mode d’emploi pour le remontage. Au fond du carter il reste un affreux magma de 2 cm d’épaisseur. Dire que c’est une boite qui baigne dans l’huile, le bouchon de vidange n’a pas du servir souvent !

la deuxieme partie du puzzle. La boite de vitamine est dédiée aux vis et ressorts..JPG
le reste du puzzle. Les vis + ressorts sont dans la boite violette

une partie du puzzle.JPG
une partie du puzzle

deuxième partie du crabot avec en arrière plan la crasse bien épaisse ....JPG
deuxieme partie du crabot + en arrière plan la crasse bien épaisse

pignons + crabot.JPG
pignons + crabot

sortie de la fourchette.JPG
la forchette est sortie

les vis pointeau.JPG
les vis pointeau

il faut aller chercher les vis trés loin.JPG
certaines vis sont cachées profondement

il va faloir trouver comment déposer tout çà.JPG
comment demonter tout çà ?

nettoyage sommaire avant démontage.JPG
brossage avant démontage
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
prochaine étape: peinture et remontage de la tête.
Aprés beaucoup de recherches, je me suis décidé pour la lubrification:
Pignons à la graisse MOS2 et paliers de broche lubrifiés à l'huile car ils sont montés sérrés acier sur acier. J'ai trouvé des docs sur les paliers acier sur acier dans lesquels ils parlent d'un film d'huile qui se forme et empêche le palier de toucher l'arbre.

d'autre part la doc que je possède sur les P HURE de cet age monterent les 48 points de graissage et ne spécifient pas qu'il faut changer de lubrifiant. Vu le nombre de points d'huilage dont je suis certain de part le démontage , je pense que tout se fait à l'huile.
Je vais essayer avec une huile de boite de vitesse qui ne coulera pas trop vite. En 1930, je ne sais pas de quoi ils disposaient. Si vous avez des infos, ce serai sympa de me les indiquer . Merci d'avance[/color]

La trappe de visite (et de réglage de la position de la hauteur du pignon terminal) qui est sur le "front" de la tête" me permettra de changer (et de remettre) la graisse lorsqu'elle sera trop diluée par l'huile qui finira par couler dessus.
Je préfère essayer comme çà pour garantir une lubrification du cone de centrage de la broche , l'huile prend moins de place que la graisse.
Si çà ne donne pas de bons résultats (écoulement d'huile vers l'extérieur ou échauffement de la tête) je démonterai tout et je passerai tout en graisse Voir la pièce jointe AE%20GM%20Lubrification%20light.pdf doc sur le graissage des paliers lisses
 
F
FTHI
Compagnon
boujour charly57

je vois que ca avance bien et merci de nous le faire partager
pour ce qui concerne la lubrification ,pour ma part ,ayant une fraiseuse
gambin des annees 30 ,les points de graissage avec graisse rouge du commerce
et huile de boite vitesse pour auto ,ce n ai peut pas parfait mais ca fonctionne depuis quelles annees
attendre d autres avis

bon courage pour la suite

cdlt
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
Comme j'ai besoin de place, (il faut penser à sortir la tondeuse dans quelques semaines) je vais devoir remonter le chariot et la table, avant de néttoyer la boite de vitesse.
Avant de tout remonter j'ai décidé de tout décaper pour travailler au propre ensuite.
Décappant, brosse à main, décappant, brosse sur meuleuse, décappant, ... pendant 2 jours de 8 heures et j'en voi presque le bout.

Il y a deux couches de bleu, une couche de minium orange et en dessous une couche de ?? gris foncé.

Bon voilà ou j'en suis. J'ai déposé la poulie motrice arrière pour décapper.

une brosse usée et sa soeur pour finir.JPG
Une brosse usée jusqu'au bout et une neuve pour finir.
Heureusement que j'ai une bonne meuleuse car elle a tourné en charge un bon paquet d'heures....


avant.JPG
A la réception elle avait cette couleur

presque fini.JPG
c'est presque fini

tape 3.JPG
étape 3

tape 2.JPG
étape 2

tape 1.JPG
étape 1
 

Sujets similaires

Haut