Distance entre 2 engrenages

  • Auteur de la discussion comode
  • Date de début
C

comode

Apprenti
Bonjour,
ma question peut paraitre idiote, mais je compte faire usiner une pièce (en découpe laser) au travers de laquelle passeront des axes d'engrenage, et je me demande si l'entre-axe doit être exactement la somme des 2 diamètres primitifs des engrenages fournis par le constructeur, ou faut-il que je prévoie d'ajouter un peu de marge ? Dans ce dernier cas, comment en décide t-on ?

en vous remerciant
 
Dodore

Dodore

Compagnon
L’entre axe est la somme des deux RAYONS PRIMITIFS
c’est une cote théorique et il faut prévoir un jeu
pour le jeu des pignons … je ne sais pas . Il faut attendre des réponses ou bien faire une recherche sur internet
par contre je ne connais pas du tout la découpe laser et je pense qu’il faudra tenir compte de l’etat de surface pour la tolérance
 
Dernière édition:
C

comode

Apprenti
Rayon* bien sur :lol:

Merci pour ta réponse !

Du coup, quelqu'un sait-il s'il y a des "bonnes pratiques" pour déterminer ce jeu ?
 
G

gerard crochon

Compagnon
logiquement tes axes de pignons sont monté sur des bagues bronze ou roulement pas directement sur un trou ?
 
C

comode

Apprenti
En amateur et bricoleur du dimanche, voila qui me dépasse un peu :P

J'ai déjà fait découpé quelques pièces au laser, ça me semblait suffisamment précis pour des engrenages de module 1...

Les axes seront en effet sur roulement, mais ça, c'est géré :wink:
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Pour noi c’était simplement une mise en garde , je ne connais pas la découpe laser. Si tu l’a déjà fait et que l’état de surface te convient , je n’ai plus rien à dire
 
G

gerard crochon

Compagnon
pour le jeu , je pense que ça dépend du module , ( et de la qualité des pignons si d'origine il y un petit faux rond il faut en tenir compte le mieux si tu as les pignons faire un petit montage pour voir , a mon avis de 5/100 a 1/10 max mais c'est juste un avis plus tu as de jeu , plus de bruit aussi pas assez des points durs et a la limite ça ne se monte pas .. ..tu n'as rien dis sur les diametres et le module.... ni donner une idée du montage ..
 
C

comode

Apprenti
L'idée est de construire un genre de boite de vitesse à plusieurs moteurs... Concrètement, 3 moteurs électriques (ou plus) avec de petits engrenages sur leurs axes (style 10 dents en module 1) qui font tous tourner un engrenage de même module mais de plus de 100 dents (je dois encore calculer suivant les moteurs que je trouve). Je vais donc faire percer une plaque d'acier de 3mm (je pense) avec les trous pour fixer les moteurs et laisser passer les axes et un trou central par lequel passera l'axe du gros pignon.
 
Jope004

Jope004

Compagnon
Bonjour,
ma question peut paraitre idiote, mais je compte faire usiner une pièce (en découpe laser) au travers de laquelle passeront des axes d'engrenage, et je me demande si l'entre-axe doit être exactement la somme des 2 diamètres primitifs des engrenages fournis par le constructeur, ou faut-il que je prévoie d'ajouter un peu de marge ? Dans ce dernier cas, comment en décide t-on ?

en vous remerciant
Bonjour,
Question intéressante ! Je vais suivre.

e plus fin avec le laser c’est du Ra1,6 … c’est limite pour un pignon
Il semble que ce ne sont pas les pignons qui seront découpé au laser, mais les flasques recevant les axes.
 
D

Dombes69

Compagnon
Bonjour
Il faut mesurer avec soin l'entre-axe , trois cas se présentent :
L'entre-axe correspond au théorique
L'entre-axe est plus grand que l'entre-axe théorique
L'entre-axe est plus petit que l'entre-axe théorique .
Suivant le résultat obtenu on fait varier la côte tangentielle ,qui elle est précise
mesure des engrenage.JPG

Il faut avoir aussi un palmer à plateaux adapté comme celui ci
Palmer à plateaux.JPG

L'idéal c'est de pouvoir faire la mesure sur la pièce qu'on veut refaire usiner
A+
 
Dodore

Dodore

Compagnon
J’ai toujours cru que l’entre axe était à la cote et que c’est l’usinage des pignons sur lequel était la tolérance
si tu a deja les pignons et que tu fabriques le support tu peux mettre les deux pignons cote à cote et mesurer sur l’extérieur pour voir si la cote théorique est respectée ou bien si c’est plus petit
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour

Pourrais-tu communiquer quelques infos:

Des notions de départ assez importantes:
- puissance
- vitesse?
- Température ?

Environnement :
- chocs, à coups ou vibrations ?
- poussière, eau, neige,..?
 
G

gerard crochon

Compagnon
juste une remarque , le plus petit pignon ne doit pas etre trop petit , il y a des regles , je dirais au pif , 23 ou 27 dents pour le plus petit et pourquoi pas 100 pour le plus grand .. pour bien faire et pour pas que les dents repassent toujours sur une meme dent de l'autre pignon il ne faut pas quelle soit multiple 25 et 100 ce ne serait pas bon, ( ça fonctionne quand meme mais dans le temps ce n'est pas bon .. un nombre premier pour un pignon , c 'est l'idéal .. un rapport d'environ 3 et 4 c'est pas mal par étage ..
 
Dodore

Dodore

Compagnon
C’est un point de vue
mais on ne sait pas l’utilisation du montage , et peut être que le nombre de dents a été choisi pour un rapport et non pas pour d’autre critères
 
C

comode

Apprenti
Bonsoir,

Merci pour vos réponses !

Pour l'usage, il faut imaginer que la première utilisation que j'en ferais sera un véhicule électrique (j'ai une carcasse de quad, une mob et un vélo qui sont en attente d'un moteur). J'utilise d'ordinaire de gros moteurs de 2-3kw, et la, je veux faire l'expérience d'utiliser beaucoup de petits moteurs. Ca veut dire que même si j'essaye de protéger tout ça un minimum, il y aura surement de la poussière et de l'eau à un moment ou un autre, que ça peut tirer sur les pignons dans les 2 sens, quelques chocs mais pas trop, le tout a température ambiante... Les moteurs que je compte utiliser sont des brushless de modélisme pour lesquels les paramètres annoncés sont souvent faux ou sans utilités, mais il faudra certainement compter du 10K tours/min sur les petits pignons pour 1kw max par moteur. Le gros écarts de taille entre les pignons, c'est pour avoir un gros rapport de démultiplication (entre 1:10 et 1:20) en minimisant le nombre de pièce mobiles.
Pour le moment, je n'ai pas encore les pinions, que je compte commander (chez tri distribution) en même temps que le reste. Du coup, je ne pourrais pas mesurer précisément l'entre axe à l'avance.
 
G

gerard crochon

Compagnon
il y a la théorie et la pratique , chacun fait ce qu'il veut mais plus on s'écarte des bonnes pratiques plus ont risque les ennuis .. pour moi un pignon de 10 dents faudra pas lui demander de passer trop de puissance , mais ça peut fonctionner ..
un rapport de 10 ce fait sur 2 étages en géneral .. et on peut augmenter le module sur le deusieme étage
 
G

gerard crochon

Compagnon
on commence a voir ton projet ..
questions a te poser ... la puissance total que tu vas besoin .. et le moteurs que tu veux mettre ...tension puissance T/M d'ou le nombre de moteurs a rassembler .. le type de pignons les modules , entrainement au niveau roue , chaine ? courroie ?
pour le vélo , c'est jouable avec 150 W assez simple ; ça devient plus compliqué avec 500W...
une mob, au minimum 1ch voir 3ch c'est déja plus compliqué ..
pour le quad il te faut a peu près la puissance que tu avais en thermique .. 10ch ? 15ch 20 ch .. et la je te vois mal avec des moteurs de models réduits .. sans compter la partie électrique en 12V 150w une dizaine d'ampère ça se gère facile
10ch soit 7500W et 12V plus de 600A en 24v plus de 300A apres dout dépend des moteurs que tu vas trouver , mais perso j'y crois pas , tu vas avoir besoin vu que c'est des moteurs qui tournent a 10000tM voir plus de réduction importante qui vont te faire perdre une bonne partie de la puissance de départ.. penser au refroidissement des moteurs .. pensez qu'en décélération une grosse réduction ne va pas apprécier de travailler en multiplication de la roue vers le moteur ..
voila , je suivrai l'avancement de tes projets et je serai le premier surpris si tu sorts un quad fonctionnel et fiable sans utiliser un bon gros moteur
 
J

Jmr06

Compagnon
Un p'tit site sympa pour le calcule des entraxes
Un peu simpliste, mais pourquoi pas. Il manque le déport de denture qui peut changer notablement l'entraxe, donc attention lorsqu'on récupère des roulements sur des engins et qui sont souvent taillés avec déport.
style 10 dents en module 1
Des pignon de 10 dents, ce n'est pas standard, à cause de problème d'interférence entre dents lorsque leur nombre est trop petit. Il faut un taillage spécial pour évité cela et tu ne trouvera pas en tout fait. Le mini classique, c'est 13 dents.

Le mieux est de prévoir un réglage pour ajuster l'entraxe. Si non, tu devra prévoir plus de jeu à cause des tolérances de fab et donc tu aura des engrenages trop bruyants.
L'astuce classique des anciens pour ajuster le jeu est de monter les engrenages calés avec une feuille de papier à cigarette, puis on la retire : Le jeu est donc d'environ 1/100ème. Ça, c'est pour des montages normaux, axes bien parallèles et montés sur roulements. Si le montage est un peu bricolé, il faut un peu plus de jeu, sachant que 0.1 mm de jeu est déjà beaucoup.
 
yvon29

yvon29

Compagnon
Bonjour

Je partage l'avis de @gerard crochon concernant l'architecture générale.


Tu fais peut être faire une analogie avec les drones multi moteurs...

Engrenage de moins de 6 dents voire moins. ça existe, ça ressemble à une vis couplée avec un engrenage hypoide (c'est ça le non ? Pas sûr...)
Voir par exemple les réducteurs de disqueuse meuleuse lapidaire..


On voit pour la puissance...

Par contre, quelle serait la durée de fonctionnement attendue (à vide en charge)?
1 mn
1 heure
....
10000 heures ?
 
R

rabotnuc

Compagnon
:smt023 sujet intéressant et pas souvent abordé, ça l'air simple et en fait, c'est super touffu.
 
C

comode

Apprenti
bonjour,
10 dents, c'est un ordre de grandeur ! ça peut être 9, 11, 12, 13... c'est pas arrêté pour le moment (je pensais à 9 dents au départ).

Pour les parties purement électrotechniques et electroniques, ça, je gère ! je fabrique mes propres contrôleurs, je fais le programme moi même et je peux donc gérer finement mes courants et même adapter ma puissance à la température si je rajoute des sondes thermiques. Qui plus est, j'ai déjà pas mal de véhicules électriques simples à mon actif qui marchent déjà avec des gros moteurs de modélisme et de l'électronique de mon cru. J'ai aussi sous la main de très grosses batteries au lithium capable de débiter des centaines d'ampères.

Non, mon problème, c'est toujours la partie pignons/engrenage/chaîne (d'habitude, j'utilise des chaînes dans mes bricolages).

Ces derniers temps, j'ai fait pas mal de petits bricolages à base de petits moteur électriques, d'impression 3D et d'engrenages en nylon. Le constat est toujours le même, si j'utilise les rayons primitifs fournis par le constructeur pour faire mes plans, mes pignons se retrouvent toujours trop près l'un de l'autre quand j'assemble le tout. Même quand on tient compte des coef de dilatation du matériau d'impression (ABS). Donc avant de mettre 200€ dans l'usinage de la pièce principale en acier de mon expérience, je voudrais vraiment savoir s'il est raisonnable de dessiner mon plan en écartant les axes d'exactement la somme des rayons primitifs indiqués par le constructeur ou si a ma place, vous prévoyeriez une marge.

Ah, pour le quad, c'est une carcasse de 80cc qui devait donc faire a peine 4 ou 5cv. c'est pour les enfants qui deviennent trop grand pour leur ancien quad :wink: Pour le vélo, celui que j'utilise au quotidien fait 750w (shuuuut).

édit : étant de l'électrique, 1h d'utilisation en charge
 
C

comode

Apprenti
pensez qu'en décélération une grosse réduction ne va pas apprécier de travailler en multiplication de la roue vers le moteur ..
C'est une question et un problème très présent dans mon esprit. Je voudrais garder la capacité de faire du freinage régénératif, mais si la contrainte est trop forte sur la mécanique, je suis prêt à sacrifier cela en installant une roue libre en sortie de démultiplication. Mais c'est quelque chose que je pense évaluer à posteriori.
 
J

Jmr06

Compagnon
ou si a ma place, vous prévoyeriez une marge.
Je prévoirais plutôt un réglage. Si non, tu aura forcément de la mise au point, de l'ajustement ou bien tu maitrise parfaitement les cotes de tous les composants. Comme ce n'est a priori pas le cas, il faut prévoir un réglage au moment du montage.
Les paliers sont fait comment ? Un truc comme ça permet de régler facilement la position de l'axe :
1644312932515.png
 
gégé62

gégé62

Compagnon
Je voudrais garder la capacité de faire du freinage régénératif
bonjour,
est-ce si important (dans ton cas) quand on sait que la durée de freinage n'est jamais bien longue, et que la charge d'un accu se fait avec un courant << courant de décharge ?
 
C

comode

Apprenti
Je prévoirais plutôt un réglage. Si non, tu aura forcément de la mise au point, de l'ajustement ou bien tu maitrise parfaitement les cotes de tous les composants. Comme ce n'est a priori pas le cas, il faut prévoir un réglage au moment du montage.
Les paliers sont fait comment ? Un truc comme ça permet de régler facilement la position de l'axe :
Voir la pièce jointe 758192
Pour ma culture, comment on fait le réglage avec ça ?

Par contre, pour le projet en question, ça ne pourra pas le faire : les pignons seront sur les axes moteurs (avec éventuellement un roulement supplémentaire pour gérer la contrainte latérale appliquée sur l'axe et que ne pourront surement pas supporter de petits moteurs de modélisme) et les moteurs seront en étoile autour d'un gros engrenage qui lui pourrait être monté sur un pallier... mais les petits pinions étant tout autour du gros, régler d'un coté dérèglera de l'autre...
 
C

comode

Apprenti
bonjour,
est-ce si important (dans ton cas) quand on sait que la durée de freinage n'est jamais bien longue, et que la charge d'un accu se fait avec un courant << courant de décharge ?
Non puisque je suis prêt à sacrifier ça :wink:
Mais c'est une expérience et un proof of concept, donc si c'est faisable...
 
G

gerard crochon

Compagnon
sans savoir les caractéristiques du ou des moteurs , , on est dans l'impossibilité des te donner des solutions mécaniques...
tu vois la différence entre un moteur de 500W en 24V a 2500t sortie avec un arbre de 12mm et un moteur en 500W 12v axe de sortie 6mm a 10000t , sur un arbre de 12mm tu peux pas physiquement mettre un 10 dents M1.. il faut passer par un premier étage de réduction , .. bon si tu maitrises tous ce qui est courant c'est un gros plus .
pour le quad on est plus du gros jouet de2 a 5ch c'est plus gérable ..
il te faut connaitre ce que tu veux comme vitesse , donc suivant le diametre de la roue , le nombre de tour max .. donc la réduction par rapport au moteur ... moins il y en a mieux ça vaut , la tes moteurs sont le problème .. pour entrainer une hélice , c'est parfait faire fonctionner une voiture ou engin de 1kg a quelques kg ok , la tu vas avoir avec la personne dessus 30 kg a ? si je monte dessus c'est mort te te fais exploser ton réducteur juste en poussant ou en descente .. l'inertie n'est pas la meme..
 
C

comode

Apprenti
Bhé j'ai 2 moteurs candidats, avec des axes de 5mm ou de 8mm. Rotation aux alentours de 10k tours / minutes pour les 2 (vitesse max). Leur puissance est donnée pour plusieurs KW, mais ce sont des valeurs irréalistes s'ils ne sont pas positionnés dans le flux d'air d'une l'hélice et j'escompte donc mettre 1kw par moteur. Je veux faire l'usinage d'une pièce pouvant accueillir 6 moteurs, mais en mettre que 3 pour commencer et trois de plus si c'est concluant.

Ce n'était pas ma question a la base, mais c'est le module des pignons que j'envisage qui ne te semble pas cohérent ?
 
Haut