1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Montage visualisation sur fraiseuse

Discussion dans 'Fraiseuses' créé par nai206, 12 Octobre 2011.

  1. nai206

    nai206 Apprenti

    Messages:
    53
    Inscrit:
    23 Janvier 2010
    Localité:
    Toulouse
    Montage visualisation sur fraiseuse
    En cherchant à me renseigner pour monter les règles de visualisation sur ma fraiseuse, j’ai regardé divers articles et messages du forum.
    Je suis en train de faire mon montage et ai voulu vous faire partager mon expérience.

    Le choix de la règle
    Dans mon cas une DRO commandée en Chine. Bien penser à donner les courses de la table et pas autre chose, le fournisseur s’assurera de fournir la longueur de règle adaptée.

    Le montage
    En avant pour les photos et explications.

    Préambule
    • Pour percer l’acier très costaud (ou la fonte) de nos machines, la mèche doit être bien affutée (Lapalissade mais toujours bon de la rappeler).
    Comme je n’en avais pas, j’ai acheté une bonne mèche de 4 au cobalt pour faire mes avant trous. M. DUS 31 m’a prêté une mèche de 4,2 pour finir le trou (ma boulonnerie étant au pas de 5 X 80).
    Bien sur les tarauds eux aussi doivent être bien affutés.
    • Dans les opérations de montage, il sera nécessaire d’éviter toute contrainte mécanique sur les curseurs afin de ne pas fausser les mesures ni endommager les règles.
    • Dans la mesure du possible, les règles devront être protégées des éclaboussures d’huile et copeaux. Il faudra donc si possible monter des caches.
    • Les règles doivent être positionnées sur des parties planes. Si on n’en a pas, il faut en créer. J’ai utilisé les supports en aluminium fournis par le vendeur de la règle.


    Début des opérations

    Tout d’abord, il faut fixer le tableau de visualisation. Bien sur, il doit être positionné à un endroit pratique et bien visible. Dans mon cas j’ai utilisé les trous de fixation du dispositif de fraisage horizontal (je n’ai pas ce dispositif) pour faire une plaque de fixation du bras supportant le tableau. Cette plaque m’a servie aussi à fixer la lampe JIELDE (nostalgie quand tu nous tiens …). Plaque simple réalisées dans de la tôle de 5 mms par mécano soudage.

    Tableau.JPG
    ↑  Tableau de visualisation monté


    Positionnement de la règle en X

    Tout d’abord repérer le sens de la règle en la branchant et en faisant bouger la partie mobile de la règle. Un déplacement de la table en X vers la gauche doit résulter en déplacement positif, vers la droite on doit visualiser un déplacement négatif.
    Placer la règle en X sur le devant de mon plateau en X permet de conserver l’ensemble des courses de sa machine mais supprime la possibilité d’utiliser le dispositif d’arrêt de l’avance automatique, ce que je ne voulais pas.
    Donc, dans mon cas, j’ai choisi de placer la règle en X sur l’arrière de mon plateau, sachant que cela m’enlèvera une partie de la course en Y mais ça ne me gène pas (par contre ultérieurement je fixerais des cales de buté sur le plateau en en Y afin d’éviter toute détérioration).
    Il est nécessaire de maintenir un espace de 5 mms environ en haut de la règle (passage du cache de protection), en tenir compte lors du positionnement.
    Pour bien fixer la règle, positionner sous le plateau en X deux serres jointes qui maintiennent une plaque appuyée sur le dessous du plateau et poser la règle dessus. On est ainsi bien parallèle au plateau.

    Pos X.JPG
    ↑  Positionement règle en X


    Positionner la règle sans rien percer, la maintenir à la main (une aide peut être utile) et déplacer la table des X en maintenant de l’autre main le curseur mobile à la position où il devra être en final (le brancher au tableau de visualisation). Faire exécuter à l’axe des X un aller retour jusqu’au bout de ses courses, ceci permettra de vérifier que tout va fonctionner comme on le souhaite. Rectifier si nécessaire. Lorsque la table des X arrive en bout, il doit rester au moins 5 mms entre l’extrémité de la partie mobile du curseur et l’extrémité de la règle fixe.
    Si tout va bien on peut marquer le plateau pour le perçage. J’ai utilisé un pointeau automatique afin de marquer la position de mes fixations, ce qui permet aussi que la mèche ne glisse pas lors de l’amorçage du trou.
    Ensuite percer droit à 4 puis 4,2 (on peut utiliser un petit bloc d’alu pour percer droit ou bien un canon de perçage ou bien on s’applique …). Tarauder (droit) en suivant. Attention au taraudage, opération risquée : si on casse le taraud il sera très très difficile voire impossible de l’extraire. Donc avant de tarauder, souffler le trou, puis lubrifier et tarauder doucement dans l’axe du trou. Certains outillages permettent de bien se positionner droit, je n’ai pas utilisé de tels dispositifs. Ne pas se presser et souffler régulièrement. Ne pas hésiter à enlever le taraud pour le nettoyer. Passer les 3 tarauds (ébauche, intermédiaire et finisseur).
    Positionner alors le support de règle ainsi que la règle. Pour l’instant on ne fixe pas le curseur.
    Brancher le connecteur de l’axe des X au tableau et vérifier les déplacements de la table en tenant le curseur (à la main) dans sa position définitive. On doit avoir les plus dans le bon sens (déplacement de la table vers la gauche) et les moins dans le sens opposé.

    A l’aide d’un comparateur, vérifier le parallélisme de la règle par rapport au bâti sur lequel reposera le curseur. Eventuellement il sera nécessaire de mettre une cale (ça n’a pas été mon cas).

    On peut maintenant passer à la fixation du curseur. Pour le positionner, j’ai laissé sur la règle les petits caches plastiques qui permettent d’avoir environ 1 mm de jeu, on les enlèvera plus tard quand je monterais définitivement le curseur.
    Même principe, prendre une équerre adaptée (fournie par le fabriquant) ou bien fabriquer un équerre (aluminium ou autre). Positionner et mettre un coup de pointeau pour marquer la position des perçages.
    Et là : zut ! Je ne peux pas passer la perceuse ! Damned, il va falloir que je démonte la table ! Bon ce n’est pas grave, c’est repéré, je vais fixer les autres règles avant de démonter la table. On ne sait jamais, des fois que j’ai d’autres perçages à faire une fois la table démontée …
    Bon en tout cas, vous avez compris le principe…

    Positionnement de la règle en Y

    Idem à tous les axes : repérer le sens de la règle en la branchant et en faisant bouger la partie mobile de la règle. Un déplacement de la table en Y vers l’avant doit résulter en déplacement positif, éloigner la table de l’opérateur doit permettre de visualiser un déplacement négatif.
    Coté gauche de mon plateau, très difficile de placer ma règle car j’ai le mécanisme de blocage de la table qui est en plein milieu et gêne donc le positionnement.
    Je choisis donc de placer la règle coté droit.
    Pour positionner la partie fixe de la règle, comme le support n’est pas parfaitement plan, je positionne le support aluminium sur lequel viendra se visser ma règle partie fixe. Je garde bien sur au dessus une garde suffisante pour fixer un déflecteur qui protègera la règle des projections.
    Pour positionner la partie mobile de la règle, je découpe dans de la tôle de 5 mms une plaque que je viens fixer par le dessous (taraudage). Sur cette plaque, je visse une cornière (rehaussée par une cale aluminium). Je réalise des trous oblongs, toujours pareil, afin de me garder une certaine marge lors du positionnement définitif au comparateur.

    Axe Y avant.JPG
    ↑  Axe Y avant fabrication plaque

    Axe Y.JPG
    ↑  Plaque de support partie mobile axe Y


    Positionnement de la règle en Z

    Idem à tous les axes : repérer le sens de la règle en la branchant et en faisant bouger la partie mobile de la règle. Un déplacement de la table en Z vers le bas (éloignement de la fraise) doit résulter en déplacement négatif, vers le haut (on fait rentrer la fraise dans la pièce) on doit visualiser un déplacement positif.
    Coté gauche, très difficile de placer la règle car j’ai la porte qui donne sur les pignons. Je vais donc la fixer coté droit. Le bâti n’étant pas super plat à ce niveau et ne pouvant pas placer le support de règle fourni, je coupe une cornière acier que je fixe au bâti. Les trous dans la cornière sont des trous oblongs afin d’avoir en final une marge d’alignement par rapport au bâti de l’axe Z (on contrôlera bien sur au comparateur et éventuellement on jouera sur le positionnement grâce aux trous oblongs plus des éventuelles cales).
    Evidement, faire attention (dans mon cas) à ce que le dispositif d’entrainement de l’avance automatique ne perturbe pas le fonctionnement futur.

    Axe Z.JPG
    ↑  Support règle de l'axe Z


    Après, c’est comme pour le X : on monte la partie fixe, on branche et on vérifie.
    Si tout va bien, on fixe le curseur de l’axe Z, dans mon cas, j’ai fabriqué un support aluminium que je viendrais visser sur la partie mobile du bâti.

    Support Z.JPG
    ↑  Support partie mobile axe Z

    Axe Z 2.JPG
    ↑  Support règle axe Z


    Fin de la première partie, la suite bientôt….
     
  2. clabaut

    clabaut Compagnon

    Messages:
    868
    Inscrit:
    16 Février 2011
    Localité:
    la croix en touraine 37150
    Montage visualisation sur fraiseuse
    tres bien mais le controle une fois instalé,? car il peut y avoir des difference par rapport aux cales etalons
     
Chargement...

Partager cette page