Valeur Haute tension bobine moto

  • Auteur de la discussion biscotte74
  • Date de début
B

biscotte74

Compagnon
Bonjour, l'allumage de mon moteur Bentley est conçu à partir de 2 bobines de moto. Est ce que vous auriez une idée de la valeur de la haute tension ? Les fils d'allumages étant en fils de cuivre non isolé, il ne faudrait pas que ça se mette à amorcer avec la masse du moteur au passage des pièces métalliques. Pour le moment ça passe à +- 5 mm des pipes d'admissions
 
C

champimatic

Compagnon
entre 8 et 14Kv. eratum, peut être moins car fils HT nus et bougie certainement non résistive.
 
E

Einzylinder

Compagnon
La petite bobine intérieure à la dynamo de la Béhème a une tension de 9 KV en sortie du secondaire
Par contre, j'ai installé une ancienne Béru " type bouteille " en extérieur et elle délivre 18 KV ( bobine 6 V, Primaire 1,8 ohms et secondaire 5900 Ohms.
Cela dit, certaines bobines Bosch ou autres peuvent monter jusqu'à 40 KV.
(Si la bougie n'est pas raccordée, il y a risque de destruction de la bobine.)
 
B

biscotte74

Compagnon
ok, donc rien de standard, il y a moyen d'avoir une idée de la tension délivrée juste avec les bobines, sans avoir les caractéristiques, c'est des bobines que j'avais acheté d'occasion, je ne sais plus trop sur quelle moto elles étaient montées.
Une mesure de la résistance avec un simple ohmmètre est-il suffisant ?
 
C

champimatic

Compagnon
@Einzylinder 18Kv en circuit ouvert, car sous compression cela m'ettonerait fortement. En fait pour connaitre l'etat d'un circuit d'allumage il faut ces deux valeurs, la tension au primaire ( qui dépand du type d'allumage etc etc
 
G

gustavox

Compagnon
hello

on en apprend tous les jours, le rapport des resistances donne le rapport de transformation ?

c'est une formule empirique lie aux bobines ht ?
 
B

biscotte74

Compagnon
Je suis aussi surpris, vu que la section du fils au primaire est nettement différente de celle du secondaire, mais bon, cela peut donner une idée approximative quand même.
 
C

champimatic

Compagnon
en fait c'est le rapport du nombre de spires . U secondaire = U primaire X N secondaire / N primaire
 
C

champimatic

Compagnon
voilou
 

Fichiers joints

  • induction.pdf
    499.3 KB · Affichages: 38
B

biscotte74

Compagnon
Oui, ça je le sais bien, mais c'est jamais indiqué sur une bobine de moto, d’où ma question initiale
 
C

champimatic

Compagnon
Oui MAIS, la tension au primaire d'une bobine varie suivant le type d'allumage, une 12 V quand les vis platinées s'écartent il y a 100 à 150 V idem voir plus si allumage AC/CDI , DC/CDI , Transistorisé numérique...
 
B

biscotte74

Compagnon
C'est un allumage électronique transistorisé
 
C

champimatic

Compagnon
Moi j'ai le juge de paix
20240103_175922.jpg


20240103_175931.jpg
 
E

Einzylinder

Compagnon
@Einzylinder 18Kv en circuit ouvert, car sous compression cela m'ettonerait fortement. En fait pour connaitre l'etat d'un circuit d'allumage il faut ces deux valeurs, la tension au primaire ( qui dépand du type d'allumage etc etc
Pour le cas de cette bobine, j'ai fait l'essai moteur arrêté et moteur en marche :

A l'arrêt la bobine absorbe 3,3 A
En rotation le courant absorbé varie entre 1,2 A et 1,8 A, puisque l'impédance augmente avec la fréquence ( ou vitesse de rotation )

Malheureusement je n'ai pas le matériel pour mesurer la tension de sortie du secondaire.
Il existe un outil pour mesurer approximativement cette tension :
C'est une sorte de compas avec un contact sur chaque branche ( éclateur ).
Il y a une échelle graduée pour mesurer la longueur de l'étincelle et sa correspondance en tension.
Plus l'on écarte les bras du " compas " et plus la tension est élevée.

Les 18 KV que j'ai indiqué sont indiqués par le fabricant, mais je n'ai pas mesuré.
Certains utilisent un oscillo muni d'une sonde spéciale pour mesurer.

J'ai débranché le condensateur, puisqu'il y a un allumage transistorisé.
Sur la photo, il s'agit d'une autre bobine, le courant étant plus élevé.

P1100997.JPG

P1110013.JPG

P1090962.JPG
 
C

champimatic

Compagnon
C'est un allumage électronique transistorisé
valeurs moyennes pour les motos
bobine HT primaire: demarrage et ralenti :150 V acceléré: 250 à 320 v
HT secondaire circuit ouvert cad bougie sortie et branchée régime de demarrage uniquement : 20 à 25 K
tension à la bougie: demarrage: 5à 7 KV. ralenti : 10 à 15 KV; accéléré : 14 à 18 voir 20 KV
 
E

Einzylinder

Compagnon
Si c'est juste un allumage transistorisé tu peux utiliser les mêmes bobines que pour les rupteurs. Par contre si c'est un type CDI il faudra un autre type de bobine souvent plus petite
Bonjour

L'allumage transistorisé a pour avantage de protéger les contacts du rupteur, mais en revanche il a pour inconvénient de ne pas effectuer un auto- nettoyage de ces contacts, si le courant passant est trop faible.
Sur ma moto j'ai souvent eu des problèmes de démarrage, lors du retour à la maison, alors que pour le départ, le moteur démarrait au quart de tour.

J'ai mesuré le courant traversant les contacts du rupteur avec un premier allumage à transistors : Le courant était de 35 mA
Sur un autre allumage de ce type, le courant était cette fois de 128 mA.

Je me suis renseigné sur tous les forums d'électronique, de l'efficacité de ce système, parmi ceux qui l'avaient conçu et essayé.

Les spécialistes sont unanimes pour confirmer que le courant minimum traversant les contacts du rupteur, doit être de 250 mA.
En -dessous de cette valeur, il n'y a pas d'auto- nettoyage, ce qui développe une oxydation des contacts.


C'est pourquoi je nettoie les contacts du rupteur, fréquemment.

Par analogie, il existe chez Schneider, des relais dits " de bas niveau " avec des contacts dorés, qui sont capables de commuter 3 mA sous 5 V, alors qu'un relais équivalent avec des contacts ordinaires doit avoir un courant minimum de 10 mA sous 17 V, pour pouvoir commuter.
 
B

biscotte74

Compagnon
Alors là, vous me perdez, c'est un allumage que j'ai monté moi même avec des plans trouvés sur le net, j'ai eu pas mal de soucis de mise au point, mais maintenant, il est fonctionnel avec des bougies de motos, j'ai pas encore essayé avec les micro bougies, la détection du point d'allumage se fait par un aimant et un capteur Hall, a cette échelle et à la vitesse de rotation du moteur, l'auteur indiquait que les vis platinées ne suivaient pas le rythme et ça limitait le régime de rotation du moteur.
La question initiale concernant la tension "approximative" de la Haute tension était "juste" pour savoir à combien de mm je pouvais me permettre de masser les fils de bougies des masses métalliques, j'utilise un fil FT de 1mm de Ø isolant compris, sans isolant il doit faire 5/10eme, je le récupère à partir d'un câble FT 128 paires. Le garce seulement ceux dont l'isolant est transparent, il ne se voit pas et ça fait un poil d'isolation en plus.
 
M

metalux

Compagnon
Les spécialistes sont unanimes pour confirmer que le courant minimum traversant les contacts du rupteur, doit être de 250 mA.
En -dessous de cette valeur, il n'y a pas d'auto- nettoyage, ce qui développe une oxydation des contacts.


C'est pourquoi je nettoie les contacts du rupteur, fréquemment.
je confirme! il fut un temps les allumages électronique a monter en // sur le rupteur etaient a la mode et on trouvait bon nombre de schémas dans les rares revues d'électronique.
J'ai bien réalisé ce type de montage qui a bien fonctionné.... au début! les grains de contacts du rupteur s'oxydaient..

j'en profite: ayant un véhicule "vintage" de 1964 , je recherche a adapter un capteur a effet Hall a la place du rupteur, je recherche donc un lien, tuto ou récupe sur du moderne et adaptation, ceux vendus dans le commerce coutent un bras
 
E

Einzylinder

Compagnon
hello
les modules electeoniques c'est encore autre chose ?
Voir la pièce jointe 865428

cdt gus
D'après la description, ce module est prévu pour un allumage par volant magnétique, comme pour les tondeuses...mais ne convient pas pour l'allumage de type " Batterie- bobine ".
 
G

gustavox

Compagnon
oui tout a fait mais il ne se monte pas en // des rupteurs mais bien a la place des rupteurs
c'est encore autre chose que l'allumage transistorisé ?
 
E

Einzylinder

Compagnon
J'ai trouvé l'appareil qui permet d'évaluer la tension, en sortie bobine : C'est le FLASHTEST

testeu12.jpg

fs147.jpg
schvol10.jpg
 
E

Einzylinder

Compagnon
je confirme! il fut un temps les allumages électronique a monter en // sur le rupteur etaient a la mode et on trouvait bon nombre de schémas dans les rares revues d'électronique.
J'ai bien réalisé ce type de montage qui a bien fonctionné.... au début! les grains de contacts du rupteur s'oxydaient..

j'en profite: ayant un véhicule "vintage" de 1964 , je recherche a adapter un capteur a effet Hall a la place du rupteur, je recherche donc un lien, tuto ou récupe sur du moderne et adaptation, ceux vendus dans le commerce coutent un bras
J'avais installé un module à effet Hall qui remplaçait le rupteur, condensateur et l'avance centrifuge.
Il y avait trop d'avance initiale et je me prenais des retours de Kick dans le mollet en voulant démarrer.

D'autre part, il n'a pas aimé la chaleur de la dynamo et il a fini par cramer.
De plus il ne faut pas oublier que tous ces composants font chuter la tension, à cause de leur consommation, sans oublier la bobine qui consomme un maximum de courant au départ. ( 3A, puis 1,2A à 1,8A en roulant )
Donc avec une batterie de 6 V, on a vite fait de passer sous les 6V requis et les composants sont sous-alimentés, rendant le démarrage impossible, sans avoir recours à la " poussette ".
J'avais quand même payé ce gadget 250 € !

P1040593.JPG
 

Sujets similaires

B
Réponses
33
Affichages
1 746
philippe2
philippe2
mvt
  • importantes
Réponses
78
Affichages
54 887
Bernard.L
B
Haut