Usinage des soupapes

  • Auteur de la discussion biscotte74
  • Date de début
L

Lalu

Compagnon
Bonjour Biscotte

Mes 18 soupapes ont été faites "dans la masse " avec la contre pointe
Je n'ai pas rencontré de problème particulier
La finition de la queue a été faite à la feuille abrasive à huile. Pour effectuer correctement cette opération, la pression sur la bande de papier est faite avec une lame bien rigide et parfaitement plate ( dans mon cas: le chant d'un outil à tronçonner de 30x4 )

Lalu
 
B

biscotte74

Compagnon
Salut Lalu, tu les usines en quelle matière tes soupapes ?
 
B

biscotte74

Compagnon
Je te remercie, c'est comment à usiner ? J'ai un peu cherché et il apparait que l'inox 303 serait facile à usiner, si certains connaissent ? Je n'ai jamais usiné d'inox
 
G

gaston48

Compagnon
Bonjour,
le 303, c'est un peu comme le S300 avec en HSS, des vitesses de coupe à adapter quand même.
Ce sont des matières, quand tu y as goutté, tu ne quittes plus: POM, S300, 303, UZ39Pb2, Stubs, 2017Pb etc
C'est un austénitique, beaucoup plus agréable à usiner que son équivalent ferritique 430F de décolletage, pourtant
crédité parfois d'un meilleur indice d'usinabilité.
 
Dernière édition:
B

biscotte74

Compagnon
Tu crois que ça pourrait aller pour des soupapes, il ne va pas se mater trop vite suites aux chocs ?
Mon moteur n'a pas non plus pour ambition de tourner des heures durant.
 
Dernière édition:
L

Lalu

Compagnon
Je te remercie, c'est comment à usiner ? J'ai un peu cherché et il apparait que l'inox 303 serait facile à usiner, si certains connaissent ? Je n'ai jamais usiné d'inox

Bof ! Je suis un peu comme toi : je fais un moteur pour le plaisir et avec l'ambition de réussir à le faire tourner
Si j'arrive à mes fins , je serai content et je passerai à autre chose ;donc mes soupapes n'auront pas le temps de se dégrader

Lalu
 
B

biscotte74

Compagnon
Je te remercie, je vais donc tenter un usinage dans la masse et en inox, je verrais bien. Je n'en suis pas encore là, je n'ai toujours pas terminés les ailettes des culasses.
 
G

gaston48

Compagnon
Le 416 de Lalu est un martensique de décolletage trempable donc. Mais je doute que
Lalu ait fait une trempe et de toute façon la soupape est recuite par l’échauffement.
Je pense que tous les aciers auront les mêmes propriétés mécaniques dans ton application
sauf si tu utilises des aciers spéciaux réfractaires.
Tu auras un plus vis à vis de la corrosion si tu utilises une nuance inox classique.
 
B

biscotte74

Compagnon
Ok, je n'ai donc plus qu'a passer commande, je vous remercie beaucoup de toutes ces idées, il va y avoir de quoi creuser un peu
 
Dernière édition:
F

FTX

Compagnon
Bonjour

Surtout pas de 303 ou 304 our les soupapes. C est tout mou.

A partir du 316L c est bon. Pour nos petit moteur qui ont des disproportion au niveau soupape que l on ne peut faire à l échelle le Ta6v est top car il redone de la légèreté et est insensible au vieillissement. Il faut la bonne nuance de plaquette et ça s usine sans problème.

Ftx
 
B

biscotte74

Compagnon
Je viens de comparer les caractéristiques mécaniques du 316 et du 303 et la différence n'est pas très importante, on fait aussi de la boulonnerie en 303 (c'est certainement qu'il est pas si "mou" que ça) et la grande différence reste qu'il est plus sensible à la corrosion que le 316, pour le reste c'est presque pareil, hormis pour l'usinage qui semble être bien meilleur pour le 303.
 
F

FTX

Compagnon
Il faut juste avoir usiner les 2 pour comprendre le maque de raideur du 303 ou 304. Le 316 est bien plus dur en usinage. C est pour cela que je préfère le compromis avec le Ta6v qui divise en plus le poid des soupapes par 3.
es soupapes en 316 sur moteur scale on fait leur preuve.
 
B

biscotte74

Compagnon
Merci, je vais déjà les faire en 303, comme déjà expliqué, mon moteur n'a pas pour vocation de tourner des heures, une fois qu'il sera réglé il passera le reste de son existence sur une étagère.
Si je ne parvient pas à faire une étanchéité durable ,je les referais en 316 ,ou, comme à mon habitude, en 42CD4.
 
F

FTX

Compagnon
Je comprend bien votre point de vue. Il serait plus sage dans votre cas des les faire directement en 42cd4 alors.
Le 303 va être plus délicat à faire avec le petit diametre sur la longueur.
Une technique qui doit bien marché mais que je n ai pas encore teste est l utilisation d une bague anti friction monte sur le porte outil juste devant la plaquette et calibre au diamètre du brut qui doit également être en h6.
On fait directement la passe de finition. On se rapproche du tour à broche mobile en z avec cette méthode. C est très utilisé en horlogerie pour les petits diamètres qui ont beaucoup de la longueur.

Ftx
 
B

biscotte74

Compagnon
Le pb que je rencontre avec le 42CD4 c'est une très grande difficulté à avoir un bel état de surface sur la queue, bien brillant et à la bonne cote. De plus, la corrosion est importante, malgré la faible utilisation je suis obligé de rincer complètement et parfaitement toutes les pièces entre 2 utilisation. L'inox devrait améliorer au moins ceci, quand à l'état de surface, n'en n'ayant jamais usiné, je ne peut me prononcer.
 
F

FTX

Compagnon
Le secret de l état de surface vient de la plaquette. C est les premieres que j si achetée exprès pour le titane dans mon cas et pour l inox pour vous.

Même une plaquette neuve mais pour acier ne donnera pas le bon resultat fini miroir. Ce que j obtient facilement maintenant.l économie temps et pièces bonne rembourse vîtes les quelques euros des plaquettes.

Ftx
 
B

biscotte74

Compagnon
Bon, j'ai commencé les essais des soupapes, même avec des plaquettes inox ,le résultat ne me plait pas, idem avec le 42cd4 et les plaquettes acier, le résultat est meilleur avec les plaquettes alu. Pour finir ,j'ai tenté la brasure de la queue, je n'ai pas de brasure argent, donc je l'ai fait avec une brasure forte laiton, le résultat est nickel, pas de déformation de la queue pas de trempe de l'acier. L'usinage de la queue reste très rapide. Je vais donc opter pour cette solution mais en brasant à l'argent à 40%, la pénétration sera meilleure et la chauffe moins importante, je pense faire un revenu au four à sa température max, histoire d'assurer le coup.
Par contre ,j'ai passé l'après midi a adapter ma petite rectif sur le chariot du 102, et j'ai fais un essais, en lubrifiant à l'huile entière, le résultat n'est pas terrible du tout, je suis déçu, je pensais obtenir un bel état de surface.............
 
B

Bruno26

Compagnon
Si finalement tu dois quand même usiner la queue et que son état de surface est difficile à obtenir, quel est l'intérêt de la faire en 2 parties brasées?
 
B

biscotte74

Compagnon
Non, quand je brase, je n'usine pas la queue, mais la portée de la soupape est toujours à usiner/rectifier
 
G

Gedeon Spilett

Compagnon
J'utilise la méthode indiqué par Gems Suzor pour les soupapes, un angle différent entre siège et portée : siège à 45° et soupape à 30°, ou 90 et 120° ! au rodage, en qq secondes on a une étanchéité du tonnerre.
 
B

biscotte74

Compagnon
Je pense que tu obtiens une bonne étanchéité et rapidement, parce que la portée de la soupape est très réduite, mais est ce que c'est fiable avec le temps, ne rencontres tu pas un tassement après quelques heures de fonctionnement ?
Perso, je fait la portée au même angle, mais je réduit aussi la portée entre 3 et 5/10eme (pas facile à mesurer avec précision), max, le rodage reste assez facile (5 à 10 mn par soupapes) et c'est durable.Avec des portées plus faible, le tassement arrive assez vite, et avec des portées plus larges je n'arrive pas à faire un rodage correct avec une bonne étanchéité.
Comment contrôles tu la bonne étanchéité, perso, je soufflais dans les conduits, mais avec 18 soupapes à vérifier c'est vite "fatiguant", j'ai essayé la pompe à vide, mais j'ai du mal à interpréter les valeurs et la légère fuite au niveau des queue fausse tout, il faut que je les enduise de graisse, bref c'est bien compliqué, je me demande si je vais pas bricoler un truc avec une pompe à vélo ou une poire soufflante (comme pour nettoyer les CI) et immerger la culasse équipée dans un liquide quelconque pour voir si il y a des bulles.
 
G

Gedeon Spilett

Compagnon
Tout à fait d'accord, portée réduite = étanchéité plus facile à obtenir...
je constate au contraire que l'étanchéité et la compression s'améliorent encore avec le temps.

perso je teste par dépression -sans les ressorts !- avec un peu d'huile épaisse sur la tige, en aspirant avec un tuyau et une seringue ou la bouche, en lâchant le piston si il est ré-aspiré un peu par le vide, c'est OK - il faut bien sûr une seringue neuve, avec un piston qui coulisse facilement. avec la bouche , le bout de la langue est aspiré par le tuyau, et doit maintenir le vide pendant disons 10-15 secondes. J'ai dégoté un vacuomètre très sensible, mais bon je n'ai que 2 soupapes à tester...
Et 18 soupapes à tester, c'est un autre monde, il faut trouver une méthode rapide et fiable.
 
T

tronix

Compagnon
D'abord, bravo pour les réalisations !
Un avis général sur les essais d'étanchéité : comme pour les climatisations, pompes à chaleur..., un test en surpression est beaucoup plus significatif qu'un test en dépression, quand un volume reste à la pression ambiante. Simplement car on peut avoir un différentiel aussi grand que l'on veut (ou presque) en pression, alors qu'en dépression, on aura au mieux un bar de différence. Le matériel est aussi plus facile à trouver.
 
B

biscotte74

Compagnon
Je te remercie, je suis en train de transformer mon système de micro pulvérisation afin de m'en servir pour mettre ma culasse en pression.Cela nécessite que j'amène l'air comprimé dans mon atelier, donc un peu de taf, mais rien d'insurmontable et je préfère "perdre" un peu de temps à m’organiser avant de passer à la réalisation en série, si cela fonctionne je ferais quelques photos du montage.
 
Z

ZAPJACK

Compagnon
Perso, pour le rodage, je me sert d'une viseuse sur batterie. Et je fixe la queue dans le mandrin, puis je tire sur la viseuse.
Il faut bien sûr faire attention de ne pas tout plier, mais le résultat est Oké.
Pour tes soucis avec la rectifieuse de ta 102, as-tu dressé ta meule avec un diamant?
Mais je partage les avis concernant les angles différenciés et/ou les portées mini
Quand à l'usinage de la queue, surtout pas d'outil plaquette !!!!
LeZap
 
D

didou

Compagnon
Il ne faut pas trop se prendre le choux avec la rectif, il suffit de faire un usinage propre au tour à l'outil en laissant quelques centièmes et simplement finir à la toile manuellement
 
G

Gedeon Spilett

Compagnon
Bien d'accord avec Didou, une finition par polissage de qq secondes avec une bande de Norton Q151 30um, et c'est bon.
et seule la partie qui glisse dans le guide à besoin d'une finition top pour l'étanchéité et les frottements.
 
R

roland88

Compagnon
Bonjour a tous,
autre proposition de construction en deux parties ( en stub ) proposée par un collègue .....sans soudure.
soupape modelisme.jpg
 
B

biscotte74

Compagnon
pas possible, la tige fait 3 et ne peut être agrandi
 

Sujets similaires

ilfaitvraimentbeau
Réponses
10
Affichages
3 491
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Haut