TUTO Bronzage par bain à chaud par Jean XIII

  • Auteur de la discussion Jean XIII
  • Date de début
Jean XIII
Jean XIII
Ouvrier
Bonjour a tous, et BONNE ANNEE

Je suis heureux que la mise en couleur (s) des métaux passionne certains d’entre vous.

Il vous faut savoir que le résultat final ne dépend pas que d’un bronzage réussi, mais essentiellement de la préparation des pièces, et la façon dont on va s’y prendre pour enlever les traces de rouille, les cratères, où traces de chocs ayant provoqués des enfoncements de matière.

Pour donner une échelle sur le travail accompli, je dirai que le bronzage ne représente environ que 10% du résultat final, les autres 90% sont attribués à la préparation des pièces.
Mais ceci reste un autre domaine, sur lequel il y à encore beaucoup à dire.
file.php


Pour le tuto du bronzage, je vais essayer de faire court, tout en étant le plus complet sur son exécution.




Bronzage par bain à chaud.

Avant de commencer :

Je dois insister sur une tenue préventive, vieux vêtements de protection, gants caoutchouc, chaussures (pas de tongs) et une indispensable paire de lunette de protection enveloppantes.


Vêtus ainsi, vous ne partirez pas pour le grand nord, mais cela peut vous éviter une visite exprès à l’hôpital au service des grands brûlés.

Envisagez de faire le bain dans un endroit aéré afin d’éliminer la vapeur et garder une atmosphère saine.

Prévoir deux seaux d’eau en réserve a portée de mains.

Un rempli d’eau chaude, servira à tremper la où les pièces en évitant de trop les refroidir pour observer le premier résultat au bout de 5 à 6 minutes, et lors de l’arrêt du bronzage après la seconde immersion de 4 à 5 minutes.

L’autre rempli d’eau froide vous aidera immédiatement en cas de brûlures.

Très important :
Assurez vous que votre moyen de chauffe à la capacité de porter et maintenir le bain à ébullition pendant toute la durée du trempage.

Gardez au moins 1kg de soude en réserve préparée et mélangée, au cas où vous auriez noyé le bain (trop d’eau)

Le bronzage aux sels (où à la soude) ne peut être utilisé que sur les métaux ferreux a basse et moyenne teneur en carbone, et des aciers faiblement alliés.

Une teinte rougeâtre où lie de vin peut apparaître sur les aciers traité dur, et fortement carbonés.

INGREDIENTS :

1litre d'eau du robinet

1kg de soude caustique en paillettes

200g de nitrate de soude

A multiplier pour obtenir la quantité de bain désiré.

Assurez vous de la stabilité de votre installation, pas d’installation a étage genre camping gaz.

Très important, ne pas utiliser un récipient en verre où en aluminium.

Pour le verre :
en cas de casse la totalité du bain se retrouvera sur vos pieds, à 140°
La soude dévore tout ce qui est tissus, cuir et le reste….

Pour l’aluminium : au contact de la soude il se produit une réaction chimique avec projection de soude et détruit l’objet qui à été plongé.
Aucun objet en aluminium ne doit être en contact avec la soude.

Utilisez un bac en métal où de préférence en inox.

Choisir un bac adapté à la forme de la pièce (ex : carré où rectangulaire pour une arme de poing) et du double de la hauteur du bain.
Une hauteur de 10cm de bain suffit largement à traiter une arme de poing.

Dans tous les cas, utilisez un bac ayant une hauteur de garde de dix où quinze cm supérieure au niveau du bain, pour un éviter un éventuel débordement suite à une ébullition mal contrôlée.

Mettre la hauteur d’eau désirée dans le bac, faire dissoudre la soude caustique par petite quantité dans l'eau froide.

La soude introduite dans l’eau doit être aidée à la dilution en remuant doucement avec un objet métallique faisant office de cuillère, par réaction l’eau froide du bain s’élèvera aux environs de 80°en quelques minutes.

Le nitrate de soude peut alors être incorporé lentement.

La température du bain doit être contrôlée à l’aide d’un thermomètre approprié + de 150°.

Mettre en route le moyen de chauffe à une allure moyenne, et attendre l’ébullition.

Celle- ci doit être très légère et commencer à 135° preuve d’une bonne concentration du bain.

Si le bain n’est pas assez concentré, l’ébullition se fera avant 135°, il faut alors rajouter de la soude pour calmer le bouillon.

Si l’ébullition ne se fait pas après 135°, le manque d’eau est évident, il faut alors rajouter de l’eau bouillante de préférence pour atteindre l’ébullition.

ATTENTION : l’ajout d’eau dans le bain doit se faire très lentement avec d’infinies précautions, cela va générer des projections virulentes.

Considérons que les pièces ont étés préparées avec soins (c’est une autre sujet) et prêtes à l’immersion.

Les pièces seront immergées et maintenues à l’aide de fil de fer où baguettes de soudure métallique de 50 à 60cm de long pour les manipuler plus facilement tout en éloignant les mains de la proximité du bac.

Suite à l’immersion des pièces froides, l’ébullition se calmera aussitôt, attendre la reprise de celle-ci pour compter le premier temps de trempage (5 à 6 minutes).

Il est recommandé d’agiter lentement les pièces de haut en bas afin de ne pas rester dans une colonne de bulles.

Les petites pièces peuvent êtres contenues dans un petit panier confectionné avec du grillage moustiquaire métallique.

En aucun cas les pièces ne doivent êtres posées au fond du bac, un flot de bulles sera aussitôt généré et causera des traînées disgracieuses.

Au bout de 5 à 6 minutes sortir les pièces et les immerger sans attendre dans le seau d’eau chaude réservé, puis un petit contrôle sans les toucher avec les doigts, on constatera qu’elles ont déjà atteint le noir profond.

Replonger les pièces pendant 4 à 5 minutes, toujours avec une lente agitation, puis sortir les pièces et les mettre à rincer dans le seau.

Sécher avec soins, puis huiler modérément.

Je pense avoir rien oublié d’essentiel, dans le cas contraire je ferai une édition pour compléter le sujet.

Jeannot
 
Dernière édition:
phil916
phil916
Compagnon
Je suis le premier, mais j'espère pas le dernier, à te dire merci pour ce partage de ta technique et expérience en brunissage :-D
 
G
gaston48
Compagnon
Oui, je serais le deuxième, avec un grand merci pour les techniques d’anodisation
aussi

Manque plus que le bon plan pour trouver du nitrate de soude…

C’est la partie "oxydant" du mélange, peut être que du chlorate de soude
marcherais ?
 
Case590
Case590
Compagnon
Enfin un bronzage plus intelligent que celui de rôtir au mois d'août sur une plage ensoleillée. :-D
Un tuto brillant, super Jean XIII, :wink:
 
celtic14
celtic14
Compagnon
Bonsoir Jean XIII
J'ai deux petites questions la soude caustique en pailettes c'est bien celle que l'on trouve en grande surface ? et ou trouve t'on du nitrate de soude ?
je vous souhaite un bon weekend Henri
 
F
FILEAX 33
Ouvrier
bonjour ...
le nitrate de soude, en cherchant BIEN dans les coopératives agricoles de février à juillet/août (période d'utilisation ) on arrive encore à en trouver dans les régions ou sont cultivé betteraves ou cucurbitacées ... entre autre, mais les carrières chilienne ayant fermées, bon courage ... nitrate du Chili étant la dénomination commerciale étant employée le plus fréquemment ... pendant mes recherches sur ce nitrate et pour cette utilisation, j'étais tomber sur un reportage des années 50 sur l'augmentation effarante de la production de la betterave et je sais plus quoi ... je retourne chercher un lien pour ceux que ça intéresseraient , pour les indices qui s' y cachent... :
http://www.ina.fr/economie-et-socie...e-effets-du-nitrate-de-soude-du-chili.fr.html
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bonsoir ,

Je trouve que le resultat sur le pistolet est tres , tres bien !!
NOUS faisions faire ce traitement de pentratage , on l'appellait comme cela , sur des pièces en fer pur chez un sous-traitant de la region (année 70 ) .

Le traitement est assez " hard " quand même avec ce bain de soude chaude ! , precedé des phases de degraissage , dérochage et suivie de neutralisation et rinçage bien evidemment .
Quelques inconvenients , le traitement bouffe un peu de matiere , quelques centiemes , cela depend du temps necessaire a l'obtention de la bonne teinte .
et il n'est pas tres protecteur de la corrosion , en finition , le depot d'un film gras etait necessaire .
 
Pousse Toc
Pousse Toc
Compagnon
Re:

gaston48 a dit:
Manque plus que le bon plan pour trouver du nitrate de soude…

Bonjour Gaston.

En ce qui me concerne, j'ai sympathisé avec mon pharmacien.
Il est en mesure de me procurer les produits chimiques "exotiques" sur commande.
Bien évidemment je lui explique et décris l'usage envisagé de manière claire et précise.
Il se montre d'ailleurs trés intéressé par mes recettes de grand-mère ! :-D
Ca le change des "tamalous" ! :-D :-D :-D

Pour exemple, je trouve en pharmacie le bon vieux "borax" (borate de soude)
Je n'ai jamais trouvé mieux pour braser les grains carbure et ça ne coûte presque rien.
Même fournisseur pour le carbonate de soude que j'utilise comme poudre à cémenter.

Cordialement
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
Bonjour,

Connaissez vous des entreprises qui pratique encore le bronzage au bain ?

J'ai une dizaine de pièce a faire bronzer. Le Brunifast ne donne pas un résultat aussi beau que peuvent l'être les pièces a l'origine.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bjr ,

Dans quelle région ??
Ici en Bretagne , il y a longtemps ....cette entreprise , qui s'appellait autrement , avait une bonne gamme de traitement , vous pouvez toujours la contacter .
http://www.chatal.com/chatal-coating.php
 
Dernière édition par un modérateur:
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
Pour la régions, idéalement sud Drôme ou Ardèche, mais bon, même si ces plus loin pas grave je ferais avec.

J'ai prit contact avec pas mal d'armurier, le bronzage aux bains, se n'est pas leurs trucs, ou il propose du Brunifast ou du produit au chiffon...
 
Jean XIII
Jean XIII
Ouvrier
Triste constat, le métier et la profession descend dans la facilité et le gain vite fait.
Mets une photo pour me faire une idée du volume des pièces. En fonction de ce qu’il me reste je te dirai si je peux faire le travail avant le 20 mars.
 
M
michto
Compagnon
Bjr

Je ne voudrais pas casser l'ambiance :-D mais il faut quand meme se rappeller que ces sociétés de traitement par bain, chromage, brunissage etc etc ont la facheuse tendance à "consommer" beaucoup de personnel avec des forts taux d'arret de travail et de maladies.............grave.

Je pense que c'est les consignes de sécurité drastiques qui ont tué ces métiers en augmentant les prix.

C'est mon avis
 
E
Guest
Bonjour

Le prix des équipements de sécurité (principalement de l'aéraulique) sont beaucoup moins cher/prix initial sur des installations de TTS en comparaison à ceux des machines plus mécaniques.
Ce qui grève le prix cela serait plutôt les règlements environnementaux.
J'ai travaillé dans une société en tant que responsable méthodes TTS et RHSE groupe au niveau mondial qui possédait un bel éventail de différents process de TTS et de mécanique et je ne me rappelle pas d'accidents graves et/ou maladie professionnelle liés directement aux TTS par contre pour le reste des process oui (tendons coupé par tôles, doigts écrasés en sortie presses d'emboutissage, dermatoses liées aux huiles, etc ... TMS sur lignes d'assemblage ...etc. etc.) et ce malgré une politique sécurité plutôt pas mal.
Par ailleurs il est plus facile de convaincre quelqu'un qui manipule un acide une fois par jour sur une ligne de TTS de mettre des EPI que quelqu'un qui va travailler à longueur de journée sur une MO qui balance des copeaux à tout va et manipule des tôles coupantes comme des rasoirs. Jamais vu des sécurités shuntées sur une ligne de TTS alors que sur des soudeuses auto ou des lignes d'emboutissage :eek: ....

On peut évidement trouver des sociétés qui travaillent façon "Germinal" mais elles se font plutôt rares car les contraintes en terme de respects de l'environnement font que les mesures de sécurité du personnel sont automatiquement englobées dedans et un société a plus de chances/risques de se faire visiter par un inspecteur de la DRIRE que par l'inspection du travail
 
M
michto
Compagnon
Bjr

J'ai habité dans les années 90 près d'une boutique qui faisait du chromage et autres traitement de surfaces, j'avais des copains qui y bossait et je peut te dire que les odeurs était présente à l'extérieur, alors j'imagine les mecs au dessus des bains :oops: :oops:

Ca a pas duré longtemps dès qu'il a fallut qu'il se mettent aux normes en vigueur, ça a fermé :oops: C'est parce qu'il travaillait à la "Germinal" qu'il pouvait continuer.

On voit bien que meme en Chine dès que les conditions de sécurité ou le temps de travail est controlé, ça ne va plus, la variable d'ajustement c'est "les bonhommes" trop de contraintes couteuses = plus de boulot et on va ailleur.

Ce n'est que mon avis
 
E
Guest
Re

Je suis d'accord en partie avec toi mais dans ton exemple il y a amalgame (sans mercure :) ) entre sécurité du personnel et environnement :

  • danger/risque au sortir d'une cheminée d'extraction n'égale pas danger/risque au niveau de l'extraction : tu peux pourrir le voisinage d'acide chromique (pas de dévésiculeur ni lavage de l'air extrait) et avoir le personnel au dessus des bains en toute sécurité
  • odeurs n'égale pas danger mais peut éventuellement alerter un risque potentiel (l'inverse n'est pas vrai : absence d'odeur ne veut pas dire qu'il n'y a pas de risque. Exemple extrême :. une cheminée rejette toujours la même quantité d'H2S (oeuf pourri) : c'est quand tu ne le sens plus qu'il faut s'affoler = pb des algues en décomposition en Bretagne )

Pour ne pas pourrir plus le sujet de JeanXIII donc oui tu peux trouver des sociétés de TTS qui n'ont pas le respect de leur personnel et encore moins celui de l'environnement mais pas plus que dans d'autres domaines d'activités et je le répète c'est plus le surcout liés respect de l'environnement qui à fait fermer les boites de TTS que le respect du code du travail

Edit : merci à jms d'avoir édité mon post ("citation inutile du message précédent") : maintenant que le post (michto) auquel je répondais a été effacé, ma réponse vient comme un cheveux sur la soupe :smt011
 
M
michto
Compagnon
Bjr

Tu a une vision "angélique" de ce qu'étais ce type d'entreprise, tu peut me noyer de termes technique, la réalité et il m'en parlait, c'est que le personnel en prennais plein les narines et les poumons :mad: parce que bosser 8/10h par jour avec un masque, tu essaira et on en reparle :wink: .

Les odeurs à l'extérieur n'était que la partie emergé de l'iceberg.

Tu a raison sur un point, désolé pour JeanXIII on lui a un peu pourrit son post très interressant au demeurant.

A++ Michel
 
E
Guest
michto a dit:
...Tu a une vision "angélique" de ce qu'étais ce type d'entreprise,...

Tu as raison ça doit être ça, je n'ai travaillé dans ce secteur qu'une vingtaine d'années et ai visité et/ou travaillé qu'avec plus d'une centaine sous traitants éventuels donc forcément cela me fait généraliser un peu à tors.
Sinon lors de ma spécialisation en HSE j'ai visité une fonderie d'alu (dont moulage à la louche de carters de Voxan pour les amateurs) pour y faire un audit sécurité ... obligé d'écourter cet audit tellement c'était dangereux : on devrait interdire les fonderies d'alu, c'est trop dangereux ces sociétés là !
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bsr ,
Je pense que c'est les consignes de sécurité drastiques qui ont tué ces métiers en augmentant les prix

Le métier n'est pas tué !! comme dans de nombreux autres domaines il y a eu concentration .
Les TS n'ont jamais été bon marché et , à mon sens , le point de vue pollution c'est une chose à respecter .
Et donc tout aussi normal qu'on fasse la chasse aux installations polluantes , aux traitements d'arriere cuisine , par des personnes peu qualifiées .
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bjr ,
on devrait interdire les fonderies d'alu, c'est trop dangereux ces sociétés là !

Ben ouais !
Les ateliers c'est pas des endroits pour les ecrivains .
C'est des boulots pour les étrangers ça !! .
 
A
Al Mach
Ouvrier
Bonjour
je suis fondeur depuis une vingtaine d'année, toujours en vie
et même en bonne santé. Je connais la fonderie dont tu parles,
(en fait on se connaît tous plus ou moins), et je trouve ton jugement
complétement déraisonnable. Si cet atelier est comme tu le décris
alors l'industrie n'a plus lieu d'exister en France: c'est peut-être
le constat qu'ont fait depuis longtemps certains...
Sinon, si j'ai bien compris, vous avez "pris la fuite" et laissé
les employés continuer à prendre des risques. Tu me diras
d'un côté, ils avaient l'habitude...
Sinon sans rancune, mais je pense que tu devrais multiplier les visites sur le terrain.

Merci à JeanXIII pour son tuto. Je faisais jusqu'à maintenant du bronzage à chaud:
chauffage de la pièce, puis trempge dans un bain d'huile de vidange moteur, avec des
résultats irréguliers.
 
E
Guest
Bonjour

1- Cette audit s'inscrivait dans le cadre d'une formation
2 - Les raisons de notre départ on été expliquées au patron. Libre à lui d'en faire bon usage. Peut-être que le formateur à prévenu l'inspection du travail je n'en sais rien (et j'en doute quand même) mais en tout cas ce n'était certainement pas à nous de nous ériger en justicier mais toi peut-être es tu inspecteur du travail et à donc le pouvoir de faire fermer une société.
3 - a titre d'exemple dont je me souvienne : bouteilles de soudure trainant à terre à coté de source de chaleur (four de fusion). Personnel en baskets, avec des chiffons aux enroulés aux mollets (genre bande molletière) pour toute protection alors qu'ils manipulaient de l'alu en fusion et le reste était à l’avenant tant qu'en matière de sécurité du personnel que de respect de l'environnement.
3 - cela fait déjà un bout de temps (15 ans) que cela a eu lieu peut-être que maintenant cette boite est un modèle du genre en matière de sécurité de son personnel. Et peut-être que l'on ne parle pas de la même fonderie (les productions ça va ça vient ...)
4 - Apparemment tu n'as pas compris que je "tuais" cette industrie en me basant sur un seul exemple comme michto se basait sur un seul exemple pour son atelier de TTS en en faisant une généralité et que donc c'était de l'ironie. Il suffit de tout lire
5 - J'ai peut-être été plus sur le terrain de différentes entreprises (PME à grands groupes internationaux) que toi tant en France qu'à l’international (déjà ils suffisait de lire que j'ai visité plus de cent sous traitants rien qu'en traitements de surfaces dont au moins environ deux dizaines en Espagne, Angleterre, Italie, Chine, Mexique ...). Tu peux peut-être m'apprendre "la vie" en fonderie mais la réalité de terrain en industrie (essentiellement chimie et métallurgie dont ateliers intégrés de fonderie alu/fonte) merci je connais donc sans rancune aussi

Edit : Comme on est pas entré de force dans la première société où on a vu de la lumière c'est bien aussi parce que le patron était conscient de certains "manquements" et qu'il était demandeur d'un audit (rendons à César ...)
 
P
philcen
Apprenti
Messieurs, messieurs.....

J'ai 25 ans dans l'industrie TTS derrière mois.....J'ai vu du bon, du très bon et du moins bons....En France et à l'étranger.
J'ai côtoyé des gens qui ont ou ont eu hélas des maladies professionnelles...
Ce qui tue à mon avis le TTS et l'industrie en général, ce n'est pas le respect ou le non respect du code du travail et des différentes règles de sécurité....mais la course à la rentabilité à cours termes....par des personnes qui ne connaissent pas nos milieux de passionnés,
Pour exemple, dans ma société, nous avons réintégrés des TTS, avec les nouvelles règles sécurités....et nous sommes moins chers, comme quoi quand la volonté est là, et le travail en équipe, il est possible de faire de belles choses...mais là c'est un autre débat qui n'a pas lieu dans ce tuto.

Le plus grand danger, n'étant pas celui de se lever le matin... :shock:

Par contre je tiens à faire remarquer que Jean XIII, nous met bien en garde quant aux risques et dangers de l'utilisation de ces produits..

Libre à chacun après, mais merci à toi Jean XIII pour ces infos et de partager ton expérience :wink:


Cordialement
Philippe
 
E
Guest
+1 (et cela s'applique à nombre de secteurs industriels)

Il va falloir dépolluer ce topic très intéressant (pollution dont je suis en partie responsable :???: ) :mrgreen:
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
Bjr ,

Pendant 20 ans j'ai visité et controlé nos sous -traitants et j'ai vu aussi un peu de tout !! - puisque j'etais dans une entreprise dite donneur d'ordre -
En fonderie comme les Ets Montupet à Nanterre qui faisaient surtout de l'injection d'alu pour nos constructeurs auto ou Zeppelini à Draveil qui faisaient de l'injection et aussi de la basse pression .
C'est comme tout ! , ça se voit tout de suite quand la boite est bien gerée ! l'ordre et les mesures de securité doivent etre une preoccupation permanente .
En TS , les petites boites ont disparues , il y a plusieurs raisons à cela , manque de productivité , manque de qualite des traitements , elles n'ont pas suivi l'évolution des techniques et les differents traitements - il y a des modes - ou bien la competence des personnels n'a pas suivit .
En Traitements de surface , en shoopage , en galva ..... les conditions de travail ne sont pas non plus idéales .
Je pense que c'est un luxe inadmissible de refuser le travail !
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
chlore a dit:
[ Il va falloir dépolluer ce topic très intéressant (pollution dont je suis en partie responsable :???: ) :mrgreen:

Pourquoi ??
Je trouve que ce n'est pas polluer que de prendre un peu de hauteur .
 
E
Guest
Du moment que l'on est pas au-dessus d'une cheminée recrachant de l'acide chromique ... :mrgreen:
 

Sujets similaires

P
Réponses
35
Affichages
1 140
piapiapia
P
V
Réponses
33
Affichages
1 067
la goupille
L
ingenieu59
Réponses
10
Affichages
1 369
mahayabusa
M
K
Réponses
24
Affichages
1 039
duredetrouverunpseudo
D
T
Réponses
39
Affichages
1 867
Jean-Phi81
J
damy
Réponses
13
Affichages
576
gégé62
gégé62
M
Réponses
51
Affichages
1 577
SHADOCK11
SHADOCK11
Rich
Réponses
20
Affichages
1 716
Dodore
Dodore
Haut