Traits croisés non désirés + basculement brutal de la table

  • Auteur de la discussion Vilozorro
  • Date de début
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
812
  • Auteur de la discussion
  • #33
et la coupe par l'arrière?
pourquoi donc ne même pas l'envisager? :smt017 :smt017
(à creux équivalent) :wink:
Sur le principe, parce que par l'arrière, fraiser en opposition reviendrait à entrer dans la pièce à chaque tour avec un angle prononcé (gros copeau au début puis petit à la sortie), générant des chocs.
Par l'avant, on attaque la pièce par un tout petit copeau qui va en grossissant, c'est plus doux.

Cet argument est discutable dans le cas d'une pièce presque aussi large que l'outil, et de plus comportant des trous.
Mais ton argument de fraise qui engage est tout aussi discutable dans le cas d'un fly cutter :mrgreen:
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 697
59000
Je vais essayer de mesurer directement le basculement de la console avec un comparateur micrométrique entre console et bâti. Et essayer de reproduire ce basculement brutal, pour voir s'il se produit là et savoir dans quelles conditions il apparaît
Bonjour,
Tu vas certainement visualiser le phénomène.
Le principe de serrage du transversal supprime toute bascule .
Ce principe est transposé sur la console, (serrage de la glace) donc si tu serres la console tu n'évites pas une bascule
le soucis est que si tu rattrapes le jeu du lardon central son usure est souvent en coussin donc
tu n'évites pas une bascule non plus.
Au niveau les 2 cotés de la glace (la grande glissière verticale) là ou tu as une rectification cosmétique,
si tu déposes le plastron porte joint, il y a pas mal de jeu entre la console et la glissière de quoi glisser
un coin (en alu) de chaque coté et voir si tu ne peux pas immobiliser la bascule.
Si c'est efficace, tu peux peut être fixer un bride de chaque coté avec une vis de pression pour disposer
d'une solution plus mécanique.
 
geger
geger
Compagnon
9 Mar 2009
2 269
FR-34
Sur le principe, parce que par l'arrière, fraiser en opposition reviendrait à entrer dans la pièce à chaque tour avec un angle prononcé (gros copeau au début puis petit à la sortie), générant des chocs.
Par l'avant, on attaque la pièce par un tout petit copeau qui va en grossissant, c'est plus doux.
L'usinage par l'arrière n'est pas —ni plus ni moins— en opposition que par l'avant, (la fraise étant centrée sur la pièce), il en est le symétrique...
Mon idée étant qu'au moment de la bascule, c'est moins brutal,
par l'AR, on n'entre plus "bille en tête", mais au contraire, on prend juste "un peu moins fort".

pour répondre à @serge91, on prend (des pouillièmes) non avec le listel, mais avec le dessous de la dent (comme dans le cas du 2ème trait du trait croisé).

Bon... :wink:
 
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
812
  • Auteur de la discussion
  • #37
(la fraise étant centrée sur la pièce)
Eh non, justement

J'ai bien compris l'histoire d'engagement de la fraise lors de la bascule, mais avec un fly cutter rien n'indique que la bascule se fasse au moment où l'outil coupe la pièce (enfin à mon avis elle se fait en fin de passage, en accompagnant l'outil sur la partie en avalant, c'est logique)
De toute façon, que ça morde ou pas, au tour de broche suivant les cartes sont rebattues donc seule la géométrie machine compte.
 
geger
geger
Compagnon
9 Mar 2009
2 269
FR-34
Là où ça attaque le plus fort, c'est dans l'axe de la culasse (si tu fais monter tout doucement ta table, c'est là que ça va toucher en premier).
rien n'indique que la bascule se fasse au moment où l'outil coupe la pièce (enfin à mon avis elle se fait en fin de passage, en accompagnant l'outil sur la partie en avalant, c'est logique)
Je n'ai rien dit qui ressemble à ça.
En dégageant complètement le fly au-dessus de la pièce, pas besoin de le faire tourner.
On fait juste un passage de gauche à droite, et on observera le point de bascule => indépendant du fly...
 
geger
geger
Compagnon
9 Mar 2009
2 269
FR-34
Ce que j'aurais dû mettre pour illustrer mon post #18:
1602603112398.png
 
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
812
  • Auteur de la discussion
  • #40
Oui eh bien le résultat est exactement le même dans les 2 cas
On dirait que tu parles d'un couteau qui racle du beurre. Je te rappelle que ce n'est pas dans cette direction que l'outil coupe, mais tangentiellement à sa rotation, soit plutôt suivant Y
 
geger
geger
Compagnon
9 Mar 2009
2 269
FR-34
Oui eh bien le résultat est exactement le même dans les 2 cas
Si tu as testé les deux inclinaisons possibles, je n'ai rien à ajouter,
sauf que l'outil coupe tangentiellement à sa rotation (comme tu me l'expliques si gentiment), (on est bien d'accord :mrgreen: ), dans les deux cas :wink:
On fait juste un passage de gauche à droite, et on observera le point de bascule => indépendant du fly...
Et pour ça, ça dit quoi?
...
Concernant le jeu dans les glissières, j'avais évoqué "la composante verticale du jeu de la glissière X-X"...
Si elle était seulement nulle, il n'y aurait pas de "bascule" (La Palice, encore :mrgreen:)
:wink:
 
Dernière édition:
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
812
  • Auteur de la discussion
  • #42
Si tu as testé les deux inclinaisons possibles, je n'ai rien à ajouter
Non je n'ai pas essayé.
Et je n'ai jamais essayé de sauter dans un puits ou de manger des cailloux non plus :mrgreen:

Et pour ça, ça dit quoi?
Ça dit que c'est ce dont on parle depuis le début, mais les histoires d'engagement de fraise suivant X ont amené le débat vers une trivialité laborieuse qui m'amène à penser que combattre les moulins à vent, ça va 5 minutes :roll:

Il est parfois difficile d'être clair par forum interposé et ça embrouille les choses plus qu'elles ne le sont en réalité
 
geger
geger
Compagnon
9 Mar 2009
2 269
FR-34
Et je n'ai jamais essayé de sauter dans un puits ou de manger des cailloux non plus :mrgreen:
Je vois le ton de plus en plus méprisant et condescendant...
Excuse-moi de m'être intéressé à ton problème.
les histoires d'engagement de fraise suivant X ont amené le débat vers une trivialité laborieuse qui m'amène à penser que combattre les moulins à vent, ça va 5 minutes :roll:
Tu fais comme si j'avais insisté sur l'attaque accentuée au moment du basculement,
alors que je ne l'ai mentionnée (avec des précautions d'usage) qu' UNE SEULE FOIS.
Est-ce encore trop?
Si tu veux réduire tout ce que j'ai dit à la seule chose que tu peux contester frontalement, je te laisse faire la causette avec les "Grands Sachems" que tu auras élus.
Je suis indigne de suivre ce sujet plus longtemps, désolé...:spamafote:
 
Vilozorro
Vilozorro
Compagnon
21 Mai 2018
812
  • Auteur de la discussion
  • #44
J'ai relu tout ce que tu as écrit en prenant du recul par rapport à ce terme d'engagement, et il est possible effectivement que je n'aie rien compris à ce que tu veux dire :???:
(Et donc, après relecture toujours rien compris... Si ce n'est que la table bascule : bah oui... Dû à un jeu vertical dans le X : oui certainement, au moins en partie, et après ?)

Si tu inclines la tête pour qu'elle attaque par l'avant, comme tu fais, au moment de la "bascule", elle "engage" et le défaut est accentué: (defaut bascule + engagement)
Si tu l'inclinais dans l'autre sens, elle attaquerait par l'arrière, et au moment de la "bascule", elle "dégagerait" : juste le défaut de la "bascule".
??
Certes ; et ?...
En quoi cela apporte une différence au résultat sur la pièce ?
 
Dernière édition:
Haut