Advertisements

Système de chauffage au bois dechiqueté

Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Après avoir fabriqué mon broyeur de branche il y a 2 ans, dont j'avais montré la fabrication sur ce forum, la suite logique était de faire un système de chauffage qui utilise le bois déchiqueté qu'il produit. Ça aurait dû être fait l'année dernière mais les choses ont un peu traînée. C'est chose faite, maintenant, avec cette toute première version, très simple pour l'instant, mais qui marche sacrément bien en fait. Capable de faire passer mon atelier en brique non isolé de 90m3 de 4°C à 12°C en 2h et de monter à 18°C tout ça par 2°C dehors. L'étape suivante c'est de fabriquer une chaudière qui utilisera ce "combustible" pour chauffer la maison.

 
Advertisements
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
  • Auteur de la discussion
  • #3
Pour un anti incendie, le mieux c'est lécluse rotative. C'est ce que j'ai prévu sur pour ma future chaudière.
 
sébastien62
sébastien62
Compagnon
11 Janvier 2016
1 710
Fr 62 Réty
Bonsoir.
Ça, c'est du reportage vidéo.
Beau travail.
Faudra que j'y pense un jour car ça commence à peler...
Sur les chaudières bois que j'ai vu, le bois était monté plus haut afin de faire un anti-incendie efficace.
La marche arrière de la vis sert à ça?à éviter de remonter jusqu'au bac?

Bonne soirée.
Séb
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
1 492
12350 et 31200
Bonsoir

pour un système anti-incendie simple: une electrovanne qui inonde le tube de la vis d'alimentation, avec détection de température

vue sur une chaudière Blacksmith (la plus simple de conception que j'ai vu, il y a une dizaine d'année, je dois avoir la plaquette publicitaire quelque part)
 
vax
vax
Modérateur
5 Mars 2008
7 242
Guipavas (près de Brest)
Simple et efficace, ça donne envie.
J'ai un voisin qui est passé au bois déchiqueté pour chauffer ses serres (des ha de serres !) et il s'en mord les doigts tellement sa chaufferie est capricieuse.
Souvent sur les systèmes que j'ai vu le problème vient de l'alimentation la vis, le convoyeur ou silo (phénomène des plaquettes qui se mettent en voute).

Je pense donc que ton idée d'avoir "juste" un petit silo est une très bonne idée.
Je suis assez attentif à toutes ces installations, car je pense avoir à court terme une production de sciure capable de me chauffer l'atelier...

Merci pour le partage et le retour d'expérience.
 
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
  • Auteur de la discussion
  • #7
@Sébastien 62 : La marche arrière c'est pour retirer les plaquettes de bois de la sortie du tube afin qu'elles ne prennent pas feu et que celui ci ne se propage pas dans la trémie. Mais en fait, c'est pa la peine. Ça prend pas feu à la sortie de la vis même quand ça chauffe fort (400°C sur le dessus du poêle, c'est le max que je peux atteindre). Ça peut prendre feu par contre si la température sur le dessus du poêle dépasse les 500°C. Pour ça il faut remplir le poêle de bois finement fondu et de charbon et d'ouvrir le tirage à fond. C'est ce que j'ai fait pour faire une coulée d'alu. Le système d'alim était arrêté. Là, la chaleur était telle que le feu à pris dans la vis et celle ci ne tournant pas, il s'est communiqué à la trémie. Résultat un genre de gazogène, la trémie étant presque étanche, les plaquettes se consumaient et le gaz partait vers le poêle. 30 minutes après la coulée, j'avais une flamme bleu qui sortait du tube d'alim qui était rouge et la vis aussi. J'ai mis près d'une heure à rétablir la situation. J'ai rallumé le système et chassé les plaquettes en combustion vers le poêle. Là le tube de sortie du poêle est devenu rouge lui aussi. Une fois les plaquettes chassées dans le poêle j'ai ouvert la trémie et arrosé avec un pulvérisateur. J'ai sorti les plaquettes non cramée et laissé les autres dedans et j'ai laissé fonctionner le système. Finalement tout est rentré dans l'ordre. En 1 mois et demi de fonctionnement parfois la journée entière le week-end et pendant les congés de foin d'années, aucun incident n'est survenu. A part celui dont je viens de parler survenu dans des conditions très particulières et hors usage normal.

@Alex31 : Le coup de l’électrovanne j'y ai pensé mais ça s'est un système curatif destiné à éteindre l'incendie une fois celui ci déclenché. L'écluse rotative c'est un système préventif. En faisant en sorte que le feu et le combustible stocké ne soit jamais en contact.

@vax : En ce qui concerne les voûtes au dessus de la vis, il y a des systèmes efficaces pour empêcher ça. Ma trémie n'échappe pas au phénomène. Pour cette première version, destinée à fonctionner uniquement en ma présence, j'ai pas voulu me prendre le chou. Je suis allé au plus simple pour voir déjà, si comme ça ça allait marcher. Maintenant que je sais que oui, je vais pouvoir aller vers plus complexe. Pour une chaufferie pour la maison il me faudra beaucoup plus d'autonomie. Du coup ça sera, si ça voit le jour, un batiment entier avec une première vis, une écluse et une
2 ème vis, exactement comme sur cette vidéo.

 
patduf33
patduf33
Administrateur
27 Décembre 2009
13 046
FR-33 Bordeaux
Bonsoir Titou
Ton broyer était déjà une réalisation au top, et ton proto de chauffage est bien pensé.
Un peut de sécurité sur l'alim en bois, et c'est parti.
Il faudrait aussi prévoir la panne élec, et voir comment ça réagit ou comment il faudrait que ça réagisse
Pat
 
Dernière édition:
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
  • Auteur de la discussion
  • #9
Salut Patrick,

En l’occurrence en l'absence d’électricité ou simplement après une microcoupure de courant, le feu s'éteint dans les 5 minutes. C'est incroyable de voir à quelle vitesse ces plaquettes s'enflamment. Sur braise en l'absence de flamme, elles s'embrasent en environ 5 secondes. A l'inverse ils ne brûlent pas longtemps. Là je fais une alim toutes les minutes et je mets un temps moteur entre 0,6s et 1,2s. Avec 1,2s ça chauffe fort et le dessus du poêle est à environ 260 - 280°C. Au bout de la minute il y a encore une flamme vive. Avec 0,6s il n'y a plus de flamme au bout de la minute. Les plaquettes tombent sur de la braise avec quelques flammèches. Le feu s'entretient seulement et le poêle chauffe à peine. Faut dire aussi que les distributions ne sont pas toutes homogènes. Pour une même durée d'alim, on peut avoir plus ou moins de plaquettes qui tombent.

Je vais très prochainement tenter un démarrage automatique à l'aide d'une bougie de préchauffage de moteur diesel. Si ça marche ça reviendra au même système que sur les poêles à pellet. Et du coup ça permettra une gestion beaucoup plus efficace du système en lui demandant de s'allumer que si nécessaire.

Je réfléchis aussi à un système de gazéification des pellets. J'ai déjà fait quelques tentatives, mais là c'est un peut plus coton.
 
jms
jms
Modérateur
15 Mai 2009
8 312
28 et 81
Belle réalisation mais j'avoue que la sécurité incendie pour le système d'alimentation en plaquettes me fout un peu les jetons....
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 625
Harnes (Pas de Calais)
bonjour

beau projet :smt023
Le système d'alim avec 2 vis en série me plait bien pour la sécurité "feu dans la trémie", ça crée une zone sans combustible dans l'alimentation, donc ça doit être très efficace. Par contre il faut peut être une détection avec alarme si cela ne fonctionne pas comme prévu: panne ou blocage de la vis en aval, par exemple...

as-tu pensé à une régulation de l'allure de chauffe , par rapport à une consigne de température, par exemple ?
 
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
Oui j'y ai pensé ai j'ai même acheté tout ce qu'il faut pour le faire à base d'arduino. Les capteurs pour arduino sont vraiment pas chers. J'ai un capteur de flamme, 2 capteurs de température et même un moteur pas à pas qui pourrait servir à agir sur le tirage. J'ai commencé à bosser dessus mais bon, j'avoue que j'ai pas trop persévéré par manque de temps. Il y aura aussi un capteur de niveau de plaquettes dans la trémie (pour arrêter le système quand y en a plus) et une fourche pour s'assurer que la vis tourne bien quand le moteur est alimenté et qu'elle n'est donc pas bloquée par exemple.
 
Titou16
Titou16
Compagnon
1 Février 2009
542
Charente
Un petit pas de plus, l'allumage électrique qui ouvre la voie à un fonctionnement programmable.

 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut