Section des conducteurs électrique

  • Auteur de la discussion Nico91
  • Date de début
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 458
FR-91
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

j'ai une question qui me taraude !!!

c'est sur la section des conducteurs électrique, je regardais pour ma curiosité personnelle ce qui se disait sur le sujet, pour le bâtiment en France j'ai vu que la réglementation avait changée, pour ce qui était de l'alimentation des prises électrique, la nouvelle norme imposait des conducteurs en 2,5mm² au lieu des 1,5mm² pour passer le 230V en 16A (enfin a priori alimentation de 8 prises pour le 2,5 et 5 prises maxi pour le 1,5 de ce que j'ai pu trouver sur le net).
Mais un électricien me soutien mordicus que non, il faut du 2,5mm² pour du 16A dans tous les cas.

Qu'en est t'il pour les cordons d'alimentation des appareils électrique. Doit'on suivre cette même norme ou il en existe une autre ?

Merci pour vos éclaircissement.
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 458
FR-91
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci Daniel, j'étais tombé sur ce site, mais pour moi il parle des câbles à utiliser entre le tableau électrique et la prise et pas entre la prise et l’appareil électrique, le cordon d'alimentation quoi.
à moi que je ne comprenne pas bien ...
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
9 050
FR-29 Brest
Bonjour,

il parle des câbles à utiliser entre le tableau électrique et la prise et pas entre la prise et l’appareil électrique
C'est la même chose ... il s'agit de limiter les pertes et l'échauffement à une valeur acceptable ... pour 2,5 mm2 et 16 A le tableau indique une longueur de 24 m ce qui correspond à la longueur d'une ligne avec de la marge dans une habitation.

La norme impose donc 2,5 mm2 pour alimenter les prises 16 A domestiques, et on peut alimenter ainsi jusqu'à 3 500 VA (16 x 220).

Pour un appareil mobile de 3 500 VA, jusqu'à 14 m de câble souple, on pourrait en principe mettre du 1,5 mm2 (c'est ce que font les constructeurs d'appareils mobiles avec des câbles courts), mais en pratique on considère que pour 16 A c'est du 2,5 mm2 et on met quand même un câble de 2,5 mm2 ce qui réduit les pertes.

En fait le tableau est un peu trompeur car en général on raisonne en sens inverse ... on prend la règle de 6 A / mm2 pour déterminer la section ... 16 A donne 2,5 mm2 et on prend cette valeur comme un minimum ... ensuite on regarde dans le tableau et on voit que on peut aller jusqu'à 24 m de ligne ... au delà il faut mettre du 4 mm2 jusqu'à 39 m de ligne et ainsi de suite ...

Si plusieurs prises sont branchées sur la même ligne de 2,5 mm2 on ne doit tirer au maximum que 16 A ou 3500 VA en tout :oops: ... C'est pour cela que la norme habitat prévoit un départ par pièce d'habitation et 8 prises au max ... Sinon en toute logique il faudrait un départ à 8 x 2,5 = 20 mm2 à la première prise et 2,5 mm2 sur la dernière pour couvrir le cas où il y aurait un appareil de 3,5 kVA par prise :shock: ... mais on considère l'utilisateur suffisamment averti pour limiter de lui même la puissance installée (et on ne voit pas trop ce qu'on pourrait installer pour tirer 8 x 3,5 kVA dans un salon ou une chambre à coucher :wink:) ...

Par contre si c'est pour un atelier il faut évaluer ce qui sera réellement branché sur les prises et pour tous les gros consommateurs tirer une ligne séparée protégée individuellement ... tout comme les gros consommateurs de la maison (four, plaque électrique ...)

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 886
nord montpellier
bonjour nico ,

il ne m'est jamais venu à l'idée de mettre du 1,5 à une prise , où qu'elle se trouve ! on ne sait jamais ce qui va être branché dessus et du 2,5 me parait même qqfois un peu juste ....
A++++
GUY34
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 458
FR-91
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci FB29, je comprend bien pour le 2,5mm² pour l'alimentation électrique des prises murale, le risque est d'avoir plusieurs appareils branchés sur la même ligne, donc on limite ainsi les risque de fondre les fils trop facilement.

Mais effectivement pour les appareils mobiles qui ne dépassent pas les 16A et qui ont un câble d'alimentation de 2 à 2,5ml je vois souvent du 1,5mm². donc je me demandais juste si dans les normes électrique il existait un paragraphe pour ces cas là ou si c'était juste du bon sens !!!
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
9 050
FR-29 Brest
Bonjour,

si dans les normes électrique il existait un paragraphe pour ces cas là ou si c'était juste du bon sens
Je ne sais pas répondre :roll: ... je suppose qu'il doit y avoir des normes de construction à l'usage des industriels pour les appareils mobiles ... de mon côté j'applique la règle des 6 A / mm2 et en pratique le câble souple fait moins de 24 m :wink: ...

Dans le même ordre d'idée on trouve des rallonges 16 A de 10 ou peut-être même 20 m de longueur avec des sections de fil << 2,5 mm2 :oops: ... il est précisé dans la notice qu'il faut utiliser la rallonge entièrement déroulée pour éviter un échauffement excessif (par effet Joule) :cry: ...

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 458
FR-91
  • Auteur de la discussion
  • #8
c'est ce que j'ai vu sur ma rallonge.
 
JPierre62
JPierre62
Compagnon
16 Mar 2010
994
Pas de Calais - Calonne-Ricouart
Oui, une rallonge sur un touret doit etre complètement déroulée , autrement le touret fait bobine et chauffe ( courant de Foucault ! ) Mon voisin à eu le tour , quand des amis à lui sont venus avec un camping-car . il les à alimentés avec un touret de cable pour la nuit , et le touret à fondu dans le courant de la nuit !
J.Pierre
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Déc 2013
1 252
45
Comme on ne sait pas ce qui va être branché, 2.5, c'est plus prudent, même si la norme autorise du 1.5 pour les prises .
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 458
FR-91
  • Auteur de la discussion
  • #11
Earthwalker je ne parle pas des fils côté mur' mais du cordon d'alimentation
 
M
mig45
Compagnon
28 Fev 2008
796
orleans
Bonsoir
oui, Nico tu as raison de poser la question, je me la suis souvent posée lorsque j'ai branché des radiateurs dont le fil souple d'alimentation semblait faire 1.5, voire 1 mm2 ou meme des plaque vitro ceramiques dont le cordon avait une section qui me paraissait mince par rapport au 6 mm2 obligatoire pour l'alim de la prise !!!!!
cordialement
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
bonjour,

pour les cordons d'alimentation d'appareils mobiles , si ils sont courts, non enroulé, et à l'air libre , on admet généralement 10 A par mm² (en partant du principe qu'il ne font que quelques mètres , qu'ils sont mieux aérés qu'enfermé dans un mur, et qu'il ne risquent pas d'être surchargés puisqu'il alimentent que l'appareil auquel ils sont "attaché" !)

ceci explique qu'il soit courant de trouver seulement du 1,5 voire du 1mm² pour un radiateur d'appoint, un fer à repasser, un four micro-ondes , une disqueuse, ou un aspirateur (même si ces appareils sont souvent puissants !)

on peux parfois trouver des section encore plus faibles, bien qu' hors normes et risquées en service continu, lorsqu'ils s'agit de petits appareils électroménagers a usage forcément temporaire , dont le moteur ou les résistances sont elle aussi prévu pour service intermittent (sèche cheveux, batteur , mixeur ... ) en général on considère une utilisation de 15min maxi avec des temps de repos au moins égal (en pratique, il est très rare de se servir d'un appareil tel qu'un batteur plus de 15 min...) et on considère dans ces conditions que ça n'a pas le temps de chauffer au point de fondre, même si c'est sous dimensionné , du fait de la courte durée d'emploi )
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 458
FR-91
  • Auteur de la discussion
  • #14
Merci Slouptoouut pour cette explication claire :wink:
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour,

pour être plus précis, sur les sections des conducteurs et intensités maximale admissibles théorique, cela dépend :
-de la nature de l'isolant recouvrant le fil, et sa température limite ( plastique, caoutchouc, fibre de verre ...cité dans l'ordre croissant d'échauffement admissible)

-des conditions de pose ( sous moulures, sous conduit encastré dans les murs ...ou posé à l'air libre ...Evidemment dans le cas ou ils sont posé a l'air libre la dissipation est meilleure et autorisera une intensité plus élevée )

Pour le cas général des installations électriques domestiques (fil rigide, isolé sous plastique, encastré dans les murs) et compte tenu des risques de surcharge, et des calibre normalisé des protections (fusibles, disjoncteurs)
On préfère voire large, et on s'en tient en général à une densité de courant de 6A/mm² bien que , dans certains cas, avec les nouveaux amendements à la norme NFC15 100 on aille jusqu'a 10A/mm²
(je conseillerais quand même, par principe de précaution, de s'en tenir à 6A/mm² ...donc a du 2,5mm² pour une prise mono 16A et pas moins ... il est en effet souvent très difficile de remplacer du fil endommagé suite a surintensité, qui est encastré dans un mur, sans devoir tout casser sans parler des risques d'incendie !)

Pour le cas , évoqué plus haut, de cables cuivre , avec 1 ou 2 ou 3 conducteurs, en 230v mono, courts et à l'air libre , non enroulé sur eux même , on admet
-10A/mm² pour le cas, le plus courant, de câbles isolé au plastique "normal" (cas usuels en petit électroménager, isolant type PVC, caoutchouc naturel)
-12 à 15 A/mm² pour le cas de câbles isolé au caoutchouc butyle ou polyétylène réticulé (cas usuel des appareils de cuisson , de certains appareils de chauffage )
-18A/mm² pour le cas de câbles isolé a la fibre de verre (cas du cablage interne d'appareils de chauffage, ou de certains gros projecteurs chauffant très fortement )
- jusqu'a 20A/mm² pour du fil nu posé sur isolateurs (anciennes lignes aériennes, anciennes lignes de contact de ponts-roulants ...ce mode de pose n'est jamais rencontré en installation domestique pour d'évidentes raison de sécurité ! et il est en voie de disparition partout ailleurs ...)

Evidemment, même si il est nu, il ne faut pas aller encore au dela , sinon le métal du fil va chauffer au point de s'écrouir, voire de fondre !

sloup
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 490
Maisons Alfort
bonsoir
quand j'avais une dizaine d'années j'avais fait l’expérience suivante
un fil de cuivre dia 5/10 long 50 cm une fiche banane a chaque bout
les deux fiches dans la prise paf tout a sauter
le même fil enroulé sur un crayon rien ne c'est passé sauf que le fil de cuivre a rougit
je venais de réinventer la résistance
bonne soirée
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Déc 2013
1 252
45
je ne comprends pas, l'enrouler ne change rien, l'installation aurait du disjoncter, (sauf si on remplace les "plombs" par du fil de fer !!!)
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
On ne peux pas vraiment dire que "rien ne s'est passé" , si le fil ainsi enroulé a rougi c'est bien parce une intensité excessive est passée dedans...

Si on enroule du fil , de longueur convenable et de section telle qu'il rougisse mais ne fonde pas , sur un bâton ou un tube de porcelaine, stéatite, ou autre terre cuite, on obtiens ...l'équivalent d'un radiateur électrique radiant ! (et ça peut être le but recherché !)
Si la même chose se produit dans les murs, ou a l'intérieur d'un enrouleur , là, c'est le drame ! (et ça n'est plus du tout le but recherché !)

quand au fait que, dans le cas de l'expérience avec du fil droit ça ai directement "sauté" ...Et dans le cas du fil enroulé, ça ai rougi, au lieu de sauter , la longueur ne devais pas du tout être la même :
Si c'étais la même longueur ça aurai sauté direct dans les deux cas ... je ne vois que l'explication suivante , la longueur étais très différente !

sans doute la première expérience étais faite avec 50 cm de fil droit ...et la seconde avec un bâton sur lequel devais être enroulé un très grand nombre de spires , plusieurs dizaines de mètres ...
 
Dernière édition:
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 458
FR-91
  • Auteur de la discussion
  • #19
Merci pour explications supplémentaires
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Déc 2013
1 252
45
+ 1, avec Sloup, U = R* I
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 490
Maisons Alfort
bonjour
complément d'info
le fil était le même en diamètre et longueur
bonne journée
 
M
mig45
Compagnon
28 Fev 2008
796
orleans
Bonjour
c'est vrai, c'est etrange, est ce que c'etait branché sur la meme prise (disjoncteur) ?
cordialement
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 490
Maisons Alfort
re
oui
la seule difference vient d"avoir "bobiné" le fil
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bonjour,

c'est physiquement impossible ! (du moins si l'installation n'a pas été bricolée !) même en comptant sur l'effet inductif de la bobine, ça ne fait que quelques centaines de micro-henrys ajouté a quelques dixièmes d'ohms ...et , sur une P.C 16A en 230V mono, le courant appellé sera largement supérieur aux calibres usuels de la protection qu'on trouvera en amont , que ce soit 10, 16,20 ou 32A !
(on sera au dela de 32A même avec le fil boudiné ! )

-Soit la protection a été rendu inopérante pour que ça ne saute pas ! (fusibles remplacé par des rond de cuivre ou de fer , disjoncteur ponté avec du gros fil ) soit la tension utilisé étais bien plus basse (par exemple, du 24V )

sloup
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 490
Maisons Alfort
la manip à été effectuée en 110 volts
 
G
guy34
Compagnon
4 Mar 2010
4 886
nord montpellier
bonjour à tous ,

tu es ( ou a été ) un brise-fer , kiki ! mis à part le côté dangereux de l'histoire ( ...... ) je ne vois que le changement de température modifiant la résistance du fil : grande boucle , le fil restant assez froid , faible résistance ; et le fil ramassé sur le crayon a fait bien chauffer ( et vite ... ) , résistance + élevée ........
A++++
GUY34
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

J'ai cru que c'etait de la provocation ...., mais non !!...
 
slouptoouut
slouptoouut
Compagnon
1 Avr 2010
5 123
planète terre
Bon ben alors, si c'étais du 110 V ( tension 2 fois moindre ...Et courant 2 fois plus grand a puissance égale)

et si c'étais , sans doute, protégé avec des vieux fusibles qui "prenne le temps" pour fondre (au plomb) ou des fusibles surcalibrés (gros comme le bras )

c'est un peu plus plausible, compte tenu du courant, de la tension, et du coefficient de température du métal qui fait qu'a chaud sa résistance ait augementé assez vite et assez fortement ...
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 490
Maisons Alfort
bonjour
hier a casto rayon électricité
un touret de fil 2.5 mm² L=30m
P enroulé 900W
P déroulé 2500W
bonne journée
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Quand un câble électrique est traversé par un courant, il chauffe, plus le courant est élevé, plus le câble chauffe , c'est l'effet Joule.
Cette puissance dissipée , l'échauffement , dépend du carré du courant qui le traverse et de la résistance du câble. Il chauffe 4 fois plus avec 16 Ampères qu'avec 8 Ampères ! .
La résistance d'un câble est extremement faible sur 50 cm , mais pas negligeable sur 30 mètres .

Et lorsqu'il est enroulé, il ne peut pas dissiper autant de chaleur que lorsqu'il est déroulé , la chaleur est confinée dans la bobine .
 
Dernière édition:
Haut