question de débutant

ben64
Apprenti
2 Août 2009
119
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,


Il y a quelques temps j'ai failli investir dans ces petites fraiseuses de bricolage type proxxon puis j'ai pris conscience de leur limites à des matériaux "tendres" et avec quelle tolérance au final mystère...

Néanmoins je suis hyper curieux de connaitre ( et j'ai cherché avant sur le net, promis :mrgreen: ) quels seraient les puissances/couples de broche/moteur d'avance et grosso modo le genre de bati en dizaine kilo voir surement plutôt en centaine ( pitié pas en tonnes :mrgreen: ) qui correspond pour du fraisage d'alliage de dureté 20HRC / 40 HRC / 60 et 80.

Je pense que j'ai raté ma vocation mais au moins rien ne m'empêche de m'instruire :smt023


Merci d'avance,
 
Dxmax
Compagnon
30 Juillet 2010
1 220
FR-63 Clermont-ferrand
Bonsoir,

difficile de te répondre catégoriquement sans avoir plus de précision, type:
  • quel type d'usinage (perçage, fraisage, tournage, autre...),
  • quel besoin (bricolage, semi pro ou professionnel, ce qui conditionne la rapidité d'usinage attendue),
  • les dimensions et donc la masse des pièces à usiner (eh oui, pas le même bâti si pièce de 20 grammes ou pièce de 500kg :wink: ).
Quoi qu'il en soit on pourra te donner une idée de puissance de broche et de là peut être en extrapoler un type ou une famille/classe de machine mais pas beaucoup mieux.

à savoir que quand tu parles d'usiner des matériaux entre 20 et 40 HRC soit respectivement ~800MPa et 1300MPa, tu est entre un mi dur (courant en usinage) et un acier qui commence à être bien raide (pour du bricolage s'entend).
Ces matériaux là(ferreux) qui plus est mi-durs à durs ne tolèrent pas de vitesse de rotation élevée (usure outil très rapide voire auto trempage de la matière à usiner) et demandent une puissance et une rigidité non négligeables. Ceci disqualifie donc les machines avec moteurs peu puissants qui tournent très vite (>2500tours) ou les machines trop légères (moins de 200kg et moins de 1.5/2kW c'est pas la peine d'espérer grand chose je pense).
 
ben64
Apprenti
2 Août 2009
119
  • Auteur de la discussion
  • #3
Effectivement ça dégrossi déjà super bien :smt023


Pour l'instant j'ai pas d'idées précises en terme de type d'usinage car au final on a souvent besoin de tout mais je dirais en premier une fraise ( percer avec fausse bonne idée ? ) mais un tour me serait utile aussi.

Du semi pro on va dire car j'ai pas du tout besoin d'aller vite ( tout au contraire et je suis d'une patience de moine bénédictin lol ) car c'est pour du prototypage voir de toutes petites séries ou de la fabrication d'outils ( surtout en ce moment )

ce sont de toutes petites pièces comme celles ci 70gr et 15gr voir certaines plus proche du modélisme si ce n'est de l'horlogerie néanmoins parfois quand par exemple ce sont des outils j'ai besoin de précision ou de dureté donc je peux pas faire de miracle avec une Proxxon j'imagine bien :ripeer:

J'ai vu que le titane c'est galère donc j'en parle même pas et y a une telle infinité d'alliage que je me dis quand je vois sur Matweb des dureté gigantesques j'ose même pas imaginer la machine pour les usiner ( au diamant je présume )

ÉTAUD PISTON.JPG

( j'ai copié l'objet pour faire deux vues en coupe de plan différents )

POINCON 2-5mm.JPG

outil de cintrage de corde à piano
 
Dxmax
Compagnon
30 Juillet 2010
1 220
FR-63 Clermont-ferrand
Bonsoir,

Si les pièces sont toujours très petites alors tu peux peut-être viser des machines de petite taille, mais je ne serai pas de bon conseil car je ne les ai jamais utilisées.
En fraisage les plus petites machines que j'ai utilisé sont une Deckel FP1 ([très]rare et généralement très chère car très demandée) et une Sieg SX4 (machine chinoise bardée d'électronique et manquant singulièrement de fiabilité côté électronique, il en existe des dizaines de clônes sous diverses marques et plussieurs déclinaisons plus petites allant de la SX1 à la SX3).

En regardant tes 3d je me dis par contre que pour usiner ça en traditionnel, tu n'es pas rendu.
Je m'explique : en effet, plusieurs surfaces sont inusinables (trou rectangulaire/carré dans la première, cylindres s'entre-croisant dans la seconde).
Peut être vaudrait il mieux vérifier tes conceptions ou du moins leur fabricabilité avant de te lancer dans des investissements qui risquent de s'avérer décevants voire ruineux.
@ ta dispo si besoin et bonne soirée.
Flo.
 
joumpy
Compagnon
8 Octobre 2009
1 486
38: Grenoble
Jusqu'à 60HRC, tu vas travailler avec des outils conventionnels, au-delà, tu rentres dans le domaine des matériaux extra-durs, de l'usinage diamant et c'est un métier à part. Par exemple, tungstène molybdène, verre, céramique: oublie, sous-traite. C'était mon boulot pendant 10 ans.

Pour l'usinage de proto, voir @Otatiaro qui a commencé comme ça et pourra te faire part de son expérience.
Je crains que tu t'enfermes dans les petites pièces... Ca pourrait grossir!

Les petites machines type proxxon: mousse uniquement et faible précision, mais ça fait de l'usinage CNC et c'est top pour comprendre à moindre budget, après faut passer à plus gros: un peu comme la draisienne pour apprendre à faire du vélo, on ne fait pas une étape du Tour de France en draisienne et on peut apprendre le vélo directement moyennant quelques gamelles (Look Ma, no hands! :) )

Pour de l'acier, voir la construction de Micluc en beton époxy, ca donne une bonne base de machine. La broche n'a pas un puissance colossale, mais tourne lentement lorsque le moteur tourne dans sa plage de couple nominal. La philosophie de cette machine te correspond: pas la plus rapide, mais fait tout ce qu'on lui demande.

Si tu en fais ton métier, méfiance, c'est prenant, super enrichissant et tu gardes la tête dans le guidon. Tu t'éclates, mais tu ne vois plus rien à l'extérieur...
 
ben64
Apprenti
2 Août 2009
119
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci pour vos réponses :smt023

En fait je bosse essentiellement via impression 3D du coup je cogite pas toujours usinage côté faisabilité mais par exemple pour la première j'ai rectifié l'ouverture du milieu qui était "fermé" pour la faire plutôt en U ( encore que là c'est peut être pas encore suffisant ) et l'autre je peux faire des sections carrées ou rectangulaire afin d'éliminer la forme de jointure et pour les axe de cintrage je passe par un trou et j'y rajoute des piges démontables du coups :wink:

J'adore le monde de l'usinage mais pour moi c'est un moyen pour aboutir à une fin et non un futur métier; quoi que si mon projet n’aboutit pas pourquoi pas :mrgreen: mais déjà là je vois plus autant l'extérieur qu'avant :zoutte::mrgreen:
 
ben64
Apprenti
2 Août 2009
119
  • Auteur de la discussion
  • #7
la Deckel c'est une belle machine mais pour les "pro" lol mais je comprend bien qu'on a rien sans rien par contre la SX3 me tenterait bien mais j'imagine qu'on peu pas trop rentrer dans le lard LOL

Là où je suis un peu dubitatif c'est le fait qu'on n'ait jamais d'indiqué les duretés et les tolérance maxi possible par telle ou telle machine mais je me doute que c'est inhérent à leurs autres caractéristiques pour les initiés :mrgreen:

Après c'est pour ça qu'il y a la sous-traitance car on peut pas faire de miracle mais dommage de ne pas trouver de mini mini ( - de 50 kg ) ultra rigide ( allez - de 100kg :mrgreen: ) pour les minutieux exigeants LOL ( pitié pas plus lourde que mon ascenseur ne peut encaisser et compatible 220 V :smt023 et c'est mon dernier mots Jean Pierre :mrgreen: )
 
ben64
Apprenti
2 Août 2009
119
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour Serge,

ma fois je suis pas feignant et plutôt méticuleux mais je me dis qu'il est impossible d'égaler une CNC à moins d'avoir un Mozart du vernier :mrgreen:
 
ben64
Apprenti
2 Août 2009
119
là par exemple j'ai un besoin de tube de précision à très faible épaisseur 0.2mm +-0.05 ( diamètre interne 5.05mm +-0.01 ) dans un matériaux avec une bonne glisse à sec ( je pensais à du bronze CuSn8 ) car je dois faire coulisser avec un très faible jeux ( H7g6 voir g5 ) un piston en tungsten de 5.04mm de diamètre ( sous réserve de mon pied à coulisse ... ) et si je pouvais descendre à 0.1mm d'épaisseur je ferais un tube en matériaux "glissant" et un en matériaux très rigide afin de ne pas me retrouver avec celui glissant qui perdrait sa rectitude et donc j'ai besoin d'usiner un matériaux forcément dur ( dans mon esprit dur = dur+rigide en même temps mais là je me trompe peut être voir probablement ) ou alors il faudrait un tube en fibre de carbone :smt017:mrgreen: du coup pour ces genre de tube fraiseuse ou tour ? ou rectifieuse peut être aussi et là j'y connais pas grand chose et ce genre d'outils est plus rarement évoqué ( chez proxxon par exemple hormis deux ou petites meules à bois y a nada )
 
g0b
Compagnon
20 Janvier 2014
1 276
Alors effectivement, dur et rigide ça n'a rien à voir. En gros, tous les aciers ont la même rigidité, mais des duretés très différentes.
D'autre part, quand on en arrive à faire des pièces très compliquées (voire impossible) à fabriquer, c'est qu'on a foiré la conception.
Les problèmes simples doivent avoir des solutions simples.
 
ben64
Apprenti
2 Août 2009
119
c'est sûr qu'en matière d'usinage il faut optimiser la pièce au max et c'est d'ailleurs pour ça que l'impression 3D explose mais bon en matière de métal c'est loin d'être au top question solidité vue que l'alliage obtenue après impression est loin d'être isotrope MAIS cachou de nouvelles techniques arrivent et aujourd'hui il existe déjà une pour les plastiques qui sont maintenant isotrope !

J'utilise essentiellement l'impression 3D pour l'instant mais j'adore voir une fraiseuse 5 axes en action :smt007:mrgreen:

quel type de machine utiliserais tu pour travailler un tube de 90 à 100 mm le long sur les 5mm de diamètre pour obtenir une tolérance aussi précise ?
 
Haut