Résolu question aux ébénistes choix et traitement du bois neuf

  • Auteur de la discussion albatros_del_sur
  • Date de début
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 012
FR40 / FR64
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir à tous,
Je sais travailler un peu le bois, alors je me suis fait un jeu de manches pour les limes cadeau d'anniversaire pour mon fils.
Le résultat est si bon que je voulais m'en refaire un autre pour moi. Je prépare donc mes morceaux de noisetiers, j'en ai plusieurs dans mon terrain qu'il faut élaguer régulièrement. Je récupère donc les grosses branches pour faire ces bricoles plutôt que de les passer à la cheminée.
Seulement ce soir au moment de repérer les centres je constate un phénomène que je n'ai vu que sur cette branche. le bois s'est fendu d'un côté et pas de l'autre.
IMG_3497.jpeg

Alors, mauvais choix de la branche? mauvais séchage? trop vert? mauvais stockage?
Le bout fendu se trouvait en haut.
Connaissez vous la cause, et surtout y a-t-il une solution pour éviter ça?
Merci d'avance.
 
C
cram71
Nouveau
1 Fev 2015
30
bourgogne (mercurey)
bonsoir
plusieurs commentaires
les fentes du bois sont quasiment inévitables
une des solutions serait , et encore, de désever (enlever la sêve), en plongeant le bois un certain temps , (je crois de l'ordre d'un an), dan l'eau salée (mer).
il a été pratiqué souvent , (notamment pour les mats de bateau, ), l'écorcage en laissant des anneaux d'écorce régulièrement, (personnellement je suis sceptique),
Enfin, ayant acheté des bois rares et de lutherie pendant des années, les morceaux étaient trempés dans la paraffine aux deux bouts pour freiner la reprise d'humidité.
pour terminer, le noisetier ne fait pas partie de bois retenus pour les manches d'outil, et donc de lime
on retiens principalement, le charme, le cormier, l'alisier, le cornouiller (plutôt rare), éventuellement le frêne.

Avec tout ça mes préconisations: dès coupe, tremper les deux bouts dans de la paraffine chaude, et laisser à l'ombre pendant longtemps.......... et le résultat n'est même pas garanti. par exemple, je n'ai jamais réussi , sur un bois que j'affectionne, le buis.

enfin, je rappelle la litote des anciens: pour le séchage: 1 cm par an........................

bon courage et amicalement

marc
 
M
mimiss
Apprenti
6 Fev 2013
70
Bonsoir, le séchage doit être le plus lent possible , c'est un gage de "non fente d'une part, la partie fendue est à l'air libre tandis que le dessous est en contact avec le sol est garde une humidité "résiduelle". Le mieux est bien sûr de travailler sur des quarts de branches qui doivent être, du coup, d'un diamètre plus important! les meilleurs séchages "d'amateur" que j'obtiens, sont des séchage en cave dans l'obscurité sur des temps assez longs et ce, même avec des bois à la fente facile (buis, pruniers). une autre technique efficace consiste à tremper les extrémités dans de la parafine ou une cire qui évite l'éclatement . à+ Mimiss
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 180
Et il n'y a pas des saisons, pour la coupe de ces bois,? automne ou printemps? :shock:
Marcus
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 205
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonsoir,
je constate un phénomène que je n'ai vu que sur cette branche.
C'est à dire ?
Que tu ne le constate pas sur d'autres ?
sinon, comme le bas reste plus humide et que le haut sèche plus vite, la différence est "logique"
perso, j'avais essayer un truc pour sécher du "petit" sans éclater, le micro-onde, le bois vert direct dedans et l'humidité "sort"depuis le centre.(petit à petit), pas de fentes...
 
G
Guy69
Compagnon
3 Mar 2009
1 235
FR-71170
bonsoir
Je pratique aussi la paraffine sur le buis et plutôt avec succès pour l'instant.
Le noisetier à mon avis ne convient pas. Beaucoup d'eau donc fentes, retrait, manque de solidité.
Voici par exemple une grosse râpe avec manche en buis (et virole faite avec une bague de roulement...)
Cordialement
Guy

WP_20200107_15_40_32_Pro.jpg
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
1 820
Lorraine
Et il n'y a pas des saisons, pour la coupe de ces bois,? automne ou printemps? :shock:
Marcus
Salut Marcus,
on coupe quand la sève est descendue (pan ! c'est fait) car sinon tu auras un séchage plus long, plus à risque aussi !
Pour le séchage dans un lieu peu contrasté en température et humidité (d'où le séchage en cave préconisé par certains), perso je coupe mes bois de novembre à février, je place les plus petits à l'ombre près du sol mais sans le toucher, les plus gros fendus en 2 ou en 4 à l'ombre deux ans, dans le garage deux ans encore. Pour des bois plus rares je fais une fente jusqu'au coeur, c'est elle qui va encaisser les tensions au séchage. Autre sytème pour des rondins, posés sur du sable dans un seau, une rondelle de bois posée au sommet.
Autre solution débiter des carrelets ou lopins selon vos besoins futurs mais avec une grosse marge de sécurité pour corroyage final ou tournage.
A+
Le Guy
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 012
FR40 / FR64
  • Auteur de la discussion
  • #8
Merci à tous,
Vous êtes trop rapides !
Bon alors vous m'avez donné la bonne solution: il ne faut pas stocker le bois debout.
Toutes les coupes de différentes longueurs, écorcées ou pas qui sont stockées à plat dans le sous sol ( près de la chaudière) ne présentent pas de fentes alors que les 6 morceaux que j'avais préparés étaient debout sur un carton et ils ont tous les fentes à l'extrémité qui était en l'air.
Pour ce qui est de la saison pour l'élagage, nous pratiquons quand la sève redescend et que les feuilles sont tombées.
Pour le choix, je savais que ce n'était pas le meilleur, mais je n'ai pas d'autres essences qui prolifèrent autant, et j'avais vu que dans les fermes le noisetier était utilisé pour faire des manches d'outil. Alors j'ai essayé.
Concernant l'écorçage je n'ai pas vu de différence hormis qu'une fois écorcé il semble sécher plus vite.
Pour le micro ondes quelle puissance et quelle durée? Si ça chauffe trop fort il y a risque de formation de vapeur et d'éclater le bois si elle n'a pas le temps de s'évacuer?
Le bois flotté ça fait de belles décorations, mais à la mer tu risques de ne pas le retrouver et à la maison il faut un grand bac.
Guy, j'aime bien ton manche, et la virolle, je n'y avais pas pensé, mais c'est vrai que ça présente bien.
Papy tu écris plus vite que moi je n'avais pas fini que tu donnais déjà la saison de la coupe.
Pour moi le stockage c'est en sous sol, sinon gare aux termites!
 
Papygraines
Papygraines
Compagnon
21 Jan 2019
1 820
Lorraine
J'ai eu à tourner une fois une pièce dans du bois pas assez sec...du noisetier pour sa couleur blanche !
lors du dégrossissage pas de souci apparent ; je reprends le morceau au bout de trois jours et je vois des petites fentes qui apparaissent en bout...
Je sors de vieilles bougies, le décapeur thermique, et opération "je te fais boire de la paraffine jusqu'à plus soif" en faisant de multiples et courtes passes (frotter, chauffer) sans insister pour ne pas foutre le feu !!
Tournage dans la foulée et fin des hostilités, la pièce (d'échec) n'a jamais bougé !
Je ne sais pas sur quel diamètre maxi ce procédé est efficace ! Attention aussi ! ça désaffûte pas mal les outils !
A+
PG
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 012
FR40 / FR64
Oui j'ai vu qu'il m'a fallu raviver l'arête de mon outil. Les premiers manches que j'ai fait se comportent bien, mais une fois les outils emmanchés, je les ai passés à l'huile de lin. Le résultat était si encourageant que j'en ai été d'autant plus déçu quand j'ai vu mes morceaux se fendre bêtement.
 
Fran
Fran
Compagnon
19 Oct 2012
1 761
FR-39Arbois
salut
évite d'avoir le cœur dans ta pièce , les variation se reportent de façons concentrique autour .
sans le cœur , ça va toujours travailler mais pas fendre ou en tout cas beaucoup moins.
en menuiserie , on enlève toujours le cœur pour cela
 
Earthwalker
Earthwalker
Compagnon
7 Déc 2013
1 116
45
Même avis que @Fran , si le rondin est assez gros le fendre en 2, par le coeur , dès l'abattage , puis laisser sécher à l'ombre.
:)
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 180
bonsoir
Je pratique aussi la paraffine sur le buis et plutôt avec succès pour l'instant.
Le noisetier à mon avis ne convient pas. Beaucoup d'eau donc fentes, retrait, manque de solidité.
Voici par exemple une grosse râpe avec manche en buis (et virole faite avec une bague de roulement...)
Cordialement
Guy

Voir la pièce jointe 530386
En plus c'est très agréable a tourner, et on peut même tarauder, j'ai fait des ogives de hp et s'était super, ça ne s'est jamais fendu :), bon! en même temps je n'en ai fait qu'une dizaine:shock:
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 180
J'ai eu à tourner une fois une pièce dans du bois pas assez sec...du noisetier pour sa couleur blanche !
lors du dégrossissage pas de souci apparent ; je reprends le morceau au bout de trois jours et je vois des petites fentes qui apparaissent en bout...
Je sors de vieilles bougies, le décapeur thermique, et opération "je te fais boire de la paraffine jusqu'à plus soif" en faisant de multiples et courtes passes (frotter, chauffer) sans insister pour ne pas foutre le feu !!
Tournage dans la foulée et fin des hostilités, la pièce (d'échec) n'a jamais bougé !
Je ne sais pas sur quel diamètre maxi ce procédé est efficace ! Attention aussi ! ça désaffûte pas mal les outils !
A+
PG
Pour le buis j'utilise des outils a plaquette , ça fonctionne bien, après cire blanche assez molle , et je passe ça, pièce tournante.
 
Dernière édition:
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 205
FR-91 Brétigny sur Orge
Pour le micro ondes quelle puissance et quelle durée? Si ça chauffe trop fort il y a risque de formation de vapeur et d'éclater le bois si elle n'a pas le temps de s'évacuer?
Je ne me souviens plus,
Je voulais sécher "vite"une coupe (celle-là)
P1050358.JPG


Mis au four juste après la coupe, sec et poncer le jour même, pas bouger depuis 10 ans...
 
Haut