Préparation/Rénovation Turbos (vidéos)

  • Auteur de la discussion Turbo
  • Date de début
Turbo
Turbo
Compagnon
3 Sept 2008
702
RP
  • Auteur de la discussion
  • #1
Deux petites videos que je vous invite à regarder !

Un must pour ceux qui sont branchés turbos (vous aurez compris que j'en suis !) et je crois de jolis exercices d'usinage, j'espere que ça vous plaira ! moi je trouve ça carrément génial...

On peut y voir bien des choses, de comment degripper un goujon d’echappement à des manips de mécanique un peu plus pointues !

Si vous avez des questions sur le pourquoi ou le comment de ces manips, n’hésitez pas ! j’ai pas la science infuse mais j’ai un peu feuilleté le dossier... :wink:

J'aimerai bien aussi entendre vos commentaires, impressions...sur le travail réalisé, si vous feriez certaines opérations différement ou si ça vous donne des idées...

Sans plus attendre, les liens !

Préparation pour Mitsubishi 3000GT (modification sur turbo neuf) :

http://www.blouchturbo.com/clips/upgrading101/index.htm

Remise à neuf d’une cartouche, extraction de goujon cassé, equilibrage, etc... :

http://www.blouchturbo.com/clips/rebuilding101/index.htm

du beau boulot, non ?
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
Très intéressant, j'avais déjà trouver un tutorial en photo pour changer les bagues du turbo mais là c'est plus complet :smt023

Par contre je suis surpris de la modification de " l'escargot", un peut a l'arrache,
j'ai pas l'impression qu'il suit un profil bien particulier (celle de la roue compresseur)...bizarre... :roll:

J'ai pas trop compris le coup du TIG sur la vis pour la décoincer... :???:

Il a pas peur du balourd !! :???: (bon le tour et balèze mais…)

Et il y a quelque manipulation a risque (polissage a la main sur la pièce en mouvement…) :evil:

Très intéressant les image de l'équilibreuse :o :o

Merci

Punchy

:wink:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Bonjour,
effectivement, il n'a pas peur pour ses mains !
Ce n'est pas un coup de TIG. Il soude au MIG un écrou sur la partie du goujon qui dépasse (c'est classique)

J'ai également été surpris par l'enmmanchement à la presse et au Blocpresse.

Equilibrage : les avis divergent. Pour ce que j'ai pu en lire, ce ne serait pas indispensable de le reprendre après désassemblage / réassemblage si le turbo tourne à 200 000 trs/mn ou moins. Trouvé dans un mémoire d'étudiant dont j'ai perdu le lien. Information donnée également par quelqu'un dont c'est le métier. Qu'en est-il au juste ?
 
Pierreg60
Pierreg60
Compagnon
1 Nov 2006
2 756
F-57700 Moselle
belles vidéos je me posait toujours la question de comment était rénovés les turbos merci! Par contre l'équilibrage indispensable après nettoyage

car le turbo n'est pas neuf il a déjà roulé et un morceau de calamine dans une ailettes ça peux le déséquilibré :wink:
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
j.f. a dit:
Ce n'est pas un coup de TIG. Il soude au MIG un écrou sur la partie du goujon qui dépasse (c'est classique)
Ha oui ça je connais, j'avais pas bien vu alors.

Bizarre aussi le fait de mettre un turbine/compresseur plus gros et de réduire le diamètre ensuite pour que ça passe.
Ce genre de pièce pour moi doit être très complexe à concevoir donc modifier les dimensions comme ça ! A l’arrache ça me parais étrange…

Pour moi le couple escargot / turbine ou compresseur est indissociable et/ou modifiable

Mais peut être que des changements mineur dans leur dimensions ne change pas grand-chose e l'efficacité ...


:wink:
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
Qui a le temps de récupérer les vidéos ?

car moi je n'ai pas le temps pour le faire (travaux maison)
Et au boulot pas moyen d'installer un soft.

Merci

:wink:
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
431
Choisy-le-roi
Sauf erreur, ils n'ont pas modifié l'escargot. Ils devraient investir dans un appareil à tourner sphérique, pour refaire le congé qui s'adapte à la turbine.
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
Al Mach a dit:
Sauf erreur, ils n'ont pas modifié l'escargot. Ils devraient investir dans un appareil à tourner sphérique, pour refaire le congé qui s'adapte à la turbine.
Ha tu est d’accord avec moi !!!

Ça me rassure !

Par contre je pense qu'il faut une CN.

:wink:
 
Turbo
Turbo
Compagnon
3 Sept 2008
702
RP
  • Auteur de la discussion
  • #9
je prends enfin le temps de continuer ce sujet...

_ je pensais bien qu'il y aurait des reactions sur l'operateur qui met sa main au milieu de la volute qui tourne à XXX rpm
c'est ça les artistes, ça travaille sans filet ! :wink:
mais il y a plus chaud : dans la video "rebuilding", on voit polir l'axe avec la main a quelques cm de l'aube qui tourne...faut pas deraper sinon salade de doigts ! :eek:
mais comment faire autrement ?

_ l'assemblage collé, pourquoi pas ? ça ne risque pas de se sauver...vu comme c'est serré à la presse, pas de souci...sachant que cette partie du turbo ne subit aucune contrainte
et pas de probléme de température sur le compresseur, ça ne doit normalement pas etre plus chaud que le moteur, contrairement bien sur à la turbine qui elle chauffe fort

_ il retouche bien la volute pour l'appareiller à l'aube plus grande, obligatoire...(regarder à 6'~6'20")

_ bien sur quand il retouche la volute de compresseur pour l'apareiller à l'aube il suit un profil, ça se voit qu'il se repére avec les cadrans numériques du tour - c'est une manip qu'il connait surement par coeur car il en a probablement fait des dizaines donc à mon avis il sait ou il va ! - obligatoire car la distance entre l'aube et la volute influe sur le rendement du compresseur/turbine
ce n'est certainement pas fait à "l'arrache", la préparation de turbo c'est pas des manip à faire sur le coin de l'établi avec la meuleuse...cette boite à 30 ans d'experience donc ils savent ce qu'ils font !

_ extraction des goujons : le premier est cassé sous la "surface" donc perçage centré (à main levée, "hold my beer and watch this !") puis extracteur ("queue de cochon" dont la tete est un 6 pans, un modéle courant au USA), noter la technique de percuter l'extracteur au fur et à mesure pour le faire mordre et choquer le filetage
le second est cassé plus haut donc simplement souder un ecrou dessus puis là encore, percussion, degrippant et le feeling !
la technique "chaleur + percussion + sauce" c'est le secret, la finesse c'est : surtout jamais forcer !
la percussion peut etre sur le goujon ou sur la clef, on voit les deux techniques utilisées
perso j'utilise aussi la clef à choc mais à basse pression (5b, le minimum pour qu'elle s'enclenche), en position 1/4 et en allant doucement sur la gachette, il faut avoir le feeling ! si on percute trop fort, ça péte !

_ équilibrage :
dans le mode de fabrication standard des turbos, l'aube de turbine (partie chaude) est solidaire de l'axe et l'aube de compresseur (partie froide) est vissée en queue d'axe (avec le plus souvent un filetage pas à gauche)
les deux aubes sont équilibrées séparément, donc si on utilise des piéces neuves, ça se monte direct
la comme il retouche l'aube de compresseur ("clipping"), ils est obligé de reprendre l'équilibrage
comme pour un equilibrage de pneumatique roue monté, on mesure le balourd avec un capteur sur l'axe et un stroboscope pour reperer
l'emplacement du balourd, par contre, contrairement à un equilibrage de pneu, au lieu d'ajouter du poids à l'opposé, on retire du poids à l'endroit du balourd avec une petite meule à main
l'équilibreuse qu'ils emploient est une Heins TurboPac, courante dans les ateliers de refection car une des seules qui soit "abordable"
http://www.heins-balancing.com/rotate.html
les machines industrielles opérent soit de la meme maniére mais de facon automatisée soit par tir laser dynamique (trés impressionnant !)
pour ceux qui sont interessé, j'ai des vidéos que je peux envoyer

_ pour ceux qui voudraient récuperer les vidéos en direct ou qui n'arrivent pas à les visionner, voilà les liens directs :

http://www.blouchturbo.com/clips/upgrading101/video1.flv

http://www.blouchturbo.com/clips/rebuilding101/video1.flv

et pour convertir les flv en avi : ftp://ftp.cyfronet.krakow.pl/pub/mirror/WinSite/winxp/video/Pazera_Free_FLV_to_AVI_Converter.zip

Turbo_coupe.jpg
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
Effectivement j'avais vu qu'il ajuster la volute mais j'aime pas trop la méthode des marches d'escalier puis du coup de papier de verre.

Mais bon quand on a les mains en or on peut tout faire....

Merci pour les liens et les explications.

:wink:
 
Turbo
Turbo
Compagnon
3 Sept 2008
702
RP
  • Auteur de la discussion
  • #13
[homer]raaaaah...balancer...[/homer] :wink:

balancer_1.jpg
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
J’ai compris comment ça marche
Deux capteur piezzo qui récupère la vibration du balourd dans le plan horizontale
Mais comment fait-il pour connaitre la position du balourd
Le moteur a l’air a courant continue clastique sans codeur dessus.
Peut être avec la diode en stroboscope, il fait peut être un repère visuel sur la roue avent la mesure et mémorise la postions a l’œil ?

:wink:
 
B
big bloc
Ouvrier
7 Oct 2008
274
en tout cas, vous n'avez pas perdu de temps pour la modelisation
concernant l'indexage du balourd ,
pour moi , la lampe trombo n'indique que le balourd mais ne le repere pas, il faut aller à la pêche aux moules (en ajoutant de la matiere sur la piece à équilibrer )
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
C’est le signal piézo qui déclanche la led strobo.
L’auteur évoque un problème de déphasage éventuel entre l’impulsion
strobo et la position angulaire du balourd notamment en fonction
de la constante de temps du cristal pièzo.
De toute façon à une vitesse de rotation donnée, il doit être possible de repérer
ce déphasage, avec un mobile d’ étalonnage, volontairement déséquilibré et
repéré.
Avec l’amplitude du signal piézo on doit pouvoir quantifier la masse à corriger
aussi
 
B
big bloc
Ouvrier
7 Oct 2008
274
en fait , si j'ai bien compris, moins la lampe clignote, moins il y a de balourd
question : avec des pesons de balance numerique (capteur de force ), n'aurait-on pas des resultats similiaires
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
J’ai pas analysé à fond ses schémas, mais la led clignote toujours avec
une impulsion très brève (déclenchement d’un monostable peut être )
de façon à figer la rotation du rouet et d’en déduire l’endroit ou tu dois
meuler de la matière, c'est-à-dire normalement: juste en face du capteur!
Tu règles un seuil de déclenchement sur le début du signal piézo.
L’idéal serait de le visualiser sur un oscilloscope et c’est quand
l’amplitude de ce signal devient négligeable que le rouet est équilibré.
On peut effectivement imaginer toute sorte de capteur.
Dans le temps J’avais pensé à une cellule de tourne-disque aussi.
Tout est compromis entre sensibilité, immunité au bruit, temps de réponse
Plus on veut être sensible à un petit balourd, plus il faut tourner vite:
pour un balourd donné la force centrifuge augmente avec la vitesse
il faut donc un capteur qui monte en fréquence
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
quant la cellule piezo passe du maximum de déformation (quant le balourd "passe" devant elle, au déphasage près), le courant qu'elle sort change de signe (elle commence à absorber du courant au lieu d'en fournir). Un montage à AOP sait détecter ce changement de signe, et déclenche le flash.
Du moins c'est comme ça que j'aurais fait.

Un montage à µC est aussi possible, avec encodeur sur l'axe, cela permettrait de donner la valeur et position de la charge à enlever ou rajouter, selon le cas.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
J’imagine plutôt des charges de polarité opposée qui apparaissent sur chaque
face métallisée du cristal.
A l’application de la contrainte des charges apparaissent, qui sont rapidement
dissipées (résistivité)puis à la libération de la contrainte de nouvelles charges
apparaissent mais de polarité opposées qui sont elles aussi rapidement
dissipées. On a donc un signal qui représente la dérivée de la force.
Il faut donc un AOP de charge ou débiter sur une forte impédance
Les charges nous suggère bien une notion de condensateur donc un système
RC avec des propriétés de déphasage.
 
Turbo
Turbo
Compagnon
3 Sept 2008
702
RP
  • Auteur de la discussion
  • #21
sympa comme petite bécane n'est ce pas ? ça fait envie...
pour le fonctionnement, il y a deux piezo en opposition géométrique et electrique
le declencheur de la led est un comparateur de voltage (entre la sortie des capteurs et l'alim) avec un seuil réglable : quand le seuil est dépassé, la led s'allume et par effet strobo, on voit la roue immobile avec balourd en face du piezo "+"
pour se repérer, on peut faire des marques au marker fin, aprés le balourd est estimé et localisé progressivement en posant des bouts de duct-tape à l'opposé puis aprés vérif, enlévement de matiére de nouveau à l'opposé puis ultime vérif
l'encodage je pense que c'est pas utile et ça demande beaucoup de complication, un montage comme ça vaut mieux le garder au plus simple sans numérique, sans soft...
pour l'equilibrage, deux techniques différentes : on peut équilibrer la roue de compresseur sur un mandrin (auquel cas elle est equilibré individuellement) ou faire d'abord la roue de turbine puis celle de compresseur monté sur l'axe (auquel cas elles sont couplées et on doit faire un repére angulaire entre axe et roue de compresseur)
sur les videos on voit la technique equilibrage individuel
sur cette page, equilibrage couplé :
http://www.gtpumps.com.au/technical.html
le top c'est de faire l'un puis l'autre
pour le chassis, je verrais bien un cran de plus c'est les fourches sur deux rails et le moteur en dessous sur un troisiéme rail avec un support de chaque coté pour les rails, comme sur la Turbo-Pac, je pense que ça isolerait mieux les resonnance moteur

balancer_2.jpg
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
l’encodage n’est pas forcement beaucoup plus complexe, en fait le repère strobo,
tu le détecte avec une tête opto réflective…
Ca te donne une impulsion tous les 360° entre deux impulsions se trouvera l’impulsion pièzo.
On a là une possibilité de mesurer la position angulaire du balourd par rapport au repère.
Mais dans tous les cas, je serais rassuré qu’en voyant tout ça au scop…
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
Petite manip d’équilibrage, vite faite, à l’aide du même genre de capteur
pièzo.
Il s’agit ici du moteur d’entraînement de 900 tr/mn de la poupée porte pièce
de ma rectifieuse cylindrique .
En vue, sans doutes, de changer les roulements, la poulie et sa
portée d’arbre ont été endommagés par l’emploi d’un extracteur inadapté.
Après restauration de tout cela, il subsiste un léger balourd que j’ai tenté
de corriger. C’est important sur une rectifieuse

Je remets les commentaires de photos en entier ici car le nombre de
caractère est limité au dessus de chaques photos!

-La sonde opto réflexe SFH900 elle est positionné à 1 à 2 mm de la
surface de la poulie sur laquelle est collée une petite bande d’alu adhésif
elle fournit le pulse, visible sur la trace basse toutes les 60 ms
c’est à partir de ce pulse de référence que l’on peut localiser la position
angulaire du balourd.
Sur le circuit on distingue la résistance de courant de led et un montage
émetteur commun par un 2N 2907…


-Le capteur est un haut parleur pièzo de 30 mm de diamètre. L’orifice
de la cavité résonante avant (5000 Hz) a été réalésé, on distingue
la membrane en laiton derrière laquelle est collé la céramique.
De grande analogie avec la membrane nue que nous propose Conrad.
la transmission de la force est simplement obtenu avec une entretoise
métallique, ici une vis hexa, en contact avec la membrane et la carcasse
du moteur. Il est solidaire d’un support lourd par un adhésif double face
son signal est directement capté par une sonde d’oscillo de rapport 1.

-Le moteur est posé sur 3 pastilles de caoutchouc. Son degré de liberté
n’est pas unidirectionnelle dans l’axe du capteur et il entraînera
inévitablement un déphasage entre le maximum du signal observé
sur le scope et la position réel du balourd.
Pour quantifier ce déphasage et bien discriminer la polarité, un masse
aimantée additionnelle importante dont la position et l’effet sont certains
a été disposé en coïncidence avec l’index opto et à 180°

-En coïncidence :

-A 180° : dans les 2 cas on observe une avance du maximum d’environ 40°
par rapport au pulse de référence


-Voilà le signal du balourd réel. Le bruit est généré par le roulement du moteur.
Un roulement pourtant neuf et parfaitement fluide…
On peut également imaginer les difficultés d’un système de détection
automatique basé sur un niveau. Nécessité de filtrer en passe bande déjà

-Voilà la bague d’équilibrage. La masse active de compensation est la vis à
tête cylindrique.

-Voilà le résultat, ne subsiste que le bruit de roulement

apres equi [1280x768].JPG
Voilà le résultat, ne subsiste que le bruit de roulement.

bague equilibage [1280x768].JPG
Voilà la bague d’équilibrage. La masse active de compensation est la vis à
tête cylindrique


avant equi [1280x768].JPG
Voilà le signal du balourd réel. Le bruit est généré par le roulement du moteur.
Un roulement pourtant neuf et parfaitement fluide…
On peut également imaginer les difficultés d’un système de détection
automatique basé sur un niveau. Nécessité de fil


test 180 [1280x768].JPG
A 180° : dans les 2 cas on observe une avance du maximum d’environ 40°
par rapport au pulse de référence


test en phase [1280x768].JPG
En coïncidence :

masse test 180 [1280x768].JPG
Le moteur est posé sur 3 pastilles de caoutchouc. Son degré de liberté
n’est pas unidirectionnelle dans l’axe du capteur et il entraînera
inévitablement un déphasage entre le maximum du signal observé
sur le scope et la position réel du balourd.
Pour qu


ensemble proche [1280x768].JPG


detecteur opto [1280x768].JPG
La sonde opto réflexe SFH900 elle est positionné à 1 à 2 mm de la
surface de la poulie sur laquelle est collée une petite bande d’alu adhésif
elle fournit le pulse, visible sur la trace basse toutes les 60 ms
c’est à partir de ce pulse de référence qu


capteur piezo [1280x768].JPG
Le capteur est un haut parleur pièzo de 30 mm de diamètre. L’orifice
de la cavité résonante avant (5000 Hz) a été réalésé, on distingue
la membrane en laiton derrière laquelle est collé la céramique.
De grande analogie avec la membrane nue que nous


ensemble.JPG
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
Trop fort :shock:

En plus c'est vachement universel ton troc ?

Faut que je remette en route mon oscilo.

Tu peux nous en dire plus sur le montage électronique.

:wink:
 
olivier311
olivier311
Compagnon
15 Juil 2008
710
31 / Midi-Pyrénées / Sud Toulouse
J'en ai marre de ce site !
Je m'explique : j'ai changé le turbo sur mon mercedes 312D, et en déconnant, on a décidé avec un pote de le monter le vieux sur un tracteur, un vieux Massey Mark II de 65 ch.
C'était une idée. On avait déjà adapté le fameux moteur Pantone dessus.
Et maintenant, après avoir eu l'idée, on a la méthode de reconstruction du turbo...
Vola ! encore un week-end de pluie de rempli avec la modif du tracteur.
Faut que je me déconnecte de ce forum... sans faute.
Promis : demain j'arrète...
 
Turbo
Turbo
Compagnon
3 Sept 2008
702
RP
  • Auteur de la discussion
  • #27
super la manip !
c'est certain que le signal est ténu, c'est pour ça que le montage comporte un trim avec un potard 10 tours pour ecreter au plus fin
aprés le jeu c'est entre les reglages de vitesse de rotation et ecretage
as tu regardé la schématique de ces circuits ?
j'ai demandé à un prestataire pour faire réaliser les cartes, aux premiéres nouvelles il y aurait déja des modifs car le bloc alim qui était utilisé est plus dispo, ça commence fort...

sinon un pantone turbo, c'est pas un peu comme le gazogéne à essence cette histoire ? nom de d'là, ça va drifter dans la cour de la ferme, j'vous l'dis ! :wink:
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
punchy a dit:
Trop fort :shock:

En plus c'est vachement universel ton troc ?

Faut que je remette en route mon oscilo.

Tu peux nous en dire plus sur le montage électronique.

:wink:
Sur le data du sfh900, à la fin, tu as des montages à comparateur.
reprit ici :
un-frequencemetre-utilise-en-compte-tour-pour-machine-t2896.html
avec des références d’opto plus facilement disponible chez Conrad par exemple.

Finalement l’avance de phase que je constate n’est peut être pas due à la
suspension omnidirectionnelle du moteur, mais plus à un système passe haut du
1er ordre. Donc une avance de phase de 45°.
Pour des applications variées : équilibrage d’une meule sur la machine,
par exemple, il faudrait se fabriquer un accéléromètre avec une base aimantée, toujours à partir de cette pastille pièzo et une masse pendulaire

sfh900 [1280x768].JPG
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 576
59000
Turbo a dit:
super la manip !
c'est certain que le signal est ténu, c'est pour ça que le montage comporte un trim avec un potard 10 tours pour ecreter au plus fin
aprés le jeu c'est entre les reglages de vitesse de rotation et ecretage
as tu regardé la schématique de ces circuits ?
j'ai demandé à un prestataire pour faire réaliser les cartes, aux premiéres nouvelles il y aurait déja des modifs car le bloc alim qui était utilisé est plus dispo, ça commence fort...

sinon un pantone turbo, c'est pas un peu comme le gazogéne à essence cette histoire ? nom de d'là, ça va drifter dans la cour de la ferme, j'vous l'dis ! :wink:
J’ai regardé les schémas, rien d’incompréhensible sauf la partie commande
en courant du moteur qui serait à approfondir pour moi.
Je comprends pas ton problème d’alim, il l’a fabrique aussi ? il n’y as rien
d’obsolète ? c’est le transfo qui n’est plus dispo ?

Concernant le bruit qui se superpose au signal de balourd, celui d’origine
électronique est facilement soluble : composants faible bruit, blindage etc
le bruit de frottement sur piste en téflon est certainement moins bruyant
que mes bruits de roulement .
les sources viendront de l’extérieure et on sera confronté aux même
problème qu’en optique ou avec des balances de grande sensibilité,
vibration des bus ou camions qui passe dans la rue etc
ainsi que le bruit acoustique et le système de mise en rotation aussi.
Là, il faudra filtrer c.a.d poser le banc d’équilibrage sur une dalle en béton
Elle même posée sur silent blocs ou des pieds plongés dans des bacs de sable
Il faut s’intéresser au astuce et système de filtrage propose au labo pour les balances
ou les bancs optique. armaris doit être à l’aise dans tout ça
Concernant le scope, qui serait rassurant quand même, il faut vraiment
pas un scope haut de gamme un occas analogique sur ebay ?
Une solution PC avec sa carte son est peut être possible aussi
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 610
Bordeaux
Et un capteur de G ? ont en trouve a pas chère maintenant ?

Pas assez précis peut être...

Merci pour le schéma

:wink:
 
Haut