Etaux limeurs dangereux, sont-ils interdits ?

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 400
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
en 1990, il y a donc déjà un bon moment de cela, j'ai visité un lycée technique. Il y avait des tours, des fraiseuses.... et à l'extérieur, exposés aux intempéries, deux étaux limeurs.
Un prof m'a dit que ces machines étaient trop dangereuses et qu'elles étaient interdites, les deux EL étaient destinés à la ferraille
je ne sais pas si l'interdiction concerne juste l'enseignement ou si elle est générale
mais apparemment les EL continuent à être utilisés, comme tendrait à le prouver ce panneau encore en vente :
j'ai connu quelqu'un qui s'était fait écraser un doigt dans les années 50, par un EL et qui me disait que les accidents étaient nombreux
je ne trouve rien de précis sur internet....
 
zingilingiling
zingilingiling
Compagnon
20 Juil 2007
1 850
reunion <=> lyon
Salut
Tout dépend du lieu ou est posé la machine.

Si tu es patron et que tu fais bossé des salariés dessus il y a un minimum de protection à avoir
Si tu es patron de toi même et que tu n'as pas de salarié, tu peux bosser dessus.
 
laboureau
laboureau
Compagnon
4 Jan 2013
2 797
89200 AVALLON Yonne
Bonjour ilfaitvraimentbeau
Les étaux limeur ne sont pas plus dangereux que les autres machines, même moderne cnc.
C'est le manque de formation à leurs utilisation qui est cause d'accidents,
comme sur toutes autres machines, perceuse, fraiseuses, tours,etc,
(Un prof de Lycée Technique est mort en utilisant un tour CNC, la pièce est sortie des mors à 2000tr,
et à traversé le plexiglas du carter, il se l'ai prix en pleine tête).
Cordialement.
jpal7@
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 719
FR-31
La règle générale, pour que les machines soient conformes, c'est qu'aucune partie mobile ne doit être accessible par l'opérateur quand la machine est en action.
Forcément pour un EL, c'est compliqué et ca suppose de tout cartériser. Donc vu l'obsolescence de ces machines, ca ne valait pas le coup de les conserver vu le prix de la mise en conformité...
 
aroy
aroy
Compagnon
6 Avr 2019
693
Doubs (25)
Je me souviens d'une grosse machine GSB, une ancienne CNC qui fonctionnait toujours a l'uni.
Au lieu de tout carener, il y avait carrément un grillage autour de la machine avec une porte pour éviter a qqn de s'approcher trop près, c'était assez marrant.

Pour les etaux limeur j'ai entendu plusieur personnes qui (étant etudiants) montaient sur les béliers en marche pour faire du pseudo rodéo quand le prof était pas dans le coin.
Pas eu d'accident mais quand on y repense maintenant ça aurait pu être dramatique.
 
tooof
tooof
Compagnon
5 Juin 2017
514
Grasse (06)
La notion d'interdit est toute relative dans le cas des machines outils. Un employeur (souligné ci dessus par
zingilingiling) a une obligation de résultats concernant l'absence d'accidents, mais aucune obligation de moyens. C'est le code du travail. La loi est bien faite .... pour la justice, car elle met tout sur le dos des employeurs sans donner la moindre piste. Pour eviter toute prise de risque, rien n’empêche un employeur à interdire l’utilisation de certains type de machines s'il estime qu'il n'est pas en mesure de reduire le risque au maximum.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 400
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #9
merci pour les précisions
donc, légalement, les EL sont autorisés de nos jours ?
 
L
Loulou31
Compagnon
21 Jan 2010
1 978
Toulouse.. coté Est
Bonjour,

Il n'existe pas d'interdiction de principe à mon avis. Pour qu'un étau limeur soit en conformité il suffit qu'il réponde à des normes. Le probleme c'est que je en connais pas d'étaux limeurs neufs, et pour les anciens il suffit d'y adjoindre de securites ou protections pour qu'il puisse y être utilise dans un atelier.

Jean-Loyuis
 
yvon29
yvon29
Compagnon
31 Juil 2012
3 966
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
Au lycée où je suis passé de 72 à 76 il y avait plein d'EL dévolus aux cap bep ajustage et pour les 2des techniques où je suis passé....
Il y en avait bien 30, et en face, 30 perceuses colonnes ou sensitives et env une douzaine de petites rectifieuses planes LIP .

Pour les secondes, on passait 6 heures une semaine sur trois ( alterné avec tournage et fraisage ) en montage-démontage, et l'EL permettait de voir pas mal de choses : bielle manivelle, lubrification, pignonnerie....

Ça présentait un danger oui, mais c'était comme ça...
Seul accident notable dont j'ai eu connaissance quand j'y étais : un vis qui s'est écrasé 4 doigts sous une tôle épaisse ( on était axé naval et c'était chez les choumac'...).

Sûrement de coupures, brûlures, doigts retournés....
Mais ça nous arrive à nous tous ... de temps en temps ( enfin, je parle pour moi....).
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 265
Flers 61100
Un EL n'est pas interdit dans un atelier a la condition de non accessibilité des éléments en mouvement; ce qui n'est pas facile sur cette machine et économiquement lourd, par contre son usage peut être autoriser a un personnel désigné et formé.
En conclusion: une cage autour de la table qui évite aux copeaux de rentrer dans le col de chemise des voisins et une clé sur le sectionneur élèctrique avec la clé dans la poche de l'opérateur désigné et formé permet l'usage de cette machine.
Il est déconseillé lors de la visite d'un inspecteur du travail de le recevoir en lui signalant qu'il est payé pour emm...dé le monde car ces gens manquent d'humour et disposent d'un arsenal de textes qui facilite la fermeture d'une entreprise.
Salutations.
 
tooof
tooof
Compagnon
5 Juin 2017
514
Grasse (06)
ça doit être moins dangereux , ou pas plus, qu'une manche qui s'enroule autour d'un tourteau , ou qui s'accroche sur un mord, il me semble :smt017
Je pense que viendra un jour ou il sera obligatoire d'avoir des machines conformes y compris pour les particuliers sous prétexte de ne pas avoir ses soins pris en charge par la sécu et les assurances .... c'est un autre débat, mais je le sens venir dans la course à celui qui payera le moins possible :mrgreen:
 
M
maximus
Ouvrier
1 Avr 2009
417
j'ai entendu plusieur personnes qui (étant etudiants) montaient sur les béliers en marche pour faire du pseudo rodéo quand le prof était pas dans le coin.
J'avais entendu parler que dans les années 70, deux apprentis de chez Sécheron avaient carrément descendu un mur pendant leur pause...

Les gars avaient bloqué le bélier de l'étau limeur avec un carrelet coincé contre le mur. Et quand ils ont actionné l'interrupteur et bien c'est pas le carrelet qui à pété...mais le mur! :ripeer:
Bon, l'étau limeur en question n'était pas tout petit non plus (genre 3 à 4 T).

Inutile de préciser où on fini les arpettes...
 
mickbzh
mickbzh
Compagnon
13 Sept 2016
508
(29)
Bonsoir.
Les mises en conformités des vielles machines sont lourdes financièrement, ce qui explique que beaucoup ne sont pas mises aux normes.
Quand j'ai un chantier de conformité, je fais passer un organisme vérificateur (apave, socotec où autre), ils font une évaluation des risques et après je met en conformité l'équipement. Ensuite il repasse pour valider (ou non) la conformité.
C'est donc l'organisme qui est responsable par la suite.
Il arrive des fois où il est impossible de répondre aux normes, donc c'est fiche de poste, formation des utilisateurs mais ça reste tendu en cas d'accident.
 
JP2
JP2
Compagnon
21 Juil 2012
578
Haute-Saône
En quarante ans de carrière, et ça fait 16 ans que je suis à la retraite, je n'ai jamais vu un seul étau limeur dans l'usine où je travaillais ! Même les grosses raboteuses avaient été rétrofitées avec une tête de fraisage.
 
JASON
JASON
Compagnon
14 Nov 2010
2 755
MARSEILLE
Bonsoir,
Un étau-limeur est surtout dangereux pour les imprudents et les nigauds...
Sûr et certain que ça devait effarer les "nouveaux professeurs" biberonnés au "tout sécuritaire" and "Life-Guard"...
JASON
 
aroy
aroy
Compagnon
6 Avr 2019
693
Doubs (25)
Je trouve ça quand même incroyable qu'on en fabrique encore de nos jours.
C'est increvable ce genre de machine.
J'aimerais bien savoir combien il doit en rester dans des vieux hangars genre en EX URSS et USA. Ça a grandement participé à l'effort de guerre.

Imaginez si une boîte relancait le rapide lime :mrgreen:
Ou si seulement si certains constructeurs étaient toujours existant
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 071
FR-55 Sud-Meusien
Faut pas se leurrer, ça n’intéresse que des barjots comme nous.
Même si cela permet de faire beaucoup, avec pas grand chose, en entreprise, ce serait très difficile a exploiter de nos jours.
On préfère faire tailler des fraises à façon.
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 597
@moufy55 peut-être qu'il fabrique encore des machines à limer.

Envoie vite un mail
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 071
FR-55 Sud-Meusien
Ça m’intéresse pas, c’est neuf.
Y’a trop de choses à réparer quand c’est neuf !
 
aroy
aroy
Compagnon
6 Avr 2019
693
Doubs (25)
Faut pas se leurrer, ça n’intéresse que des barjots comme nous.
Même si cela permet de faire beaucoup, avec pas grand chose, en entreprise, ce serait très difficile a exploiter de nos jours.
On préfère faire tailler des fraises à façon.
Hahaha j'imagine le petit stagiaire / apprenti devant un etau limeur.
Ou encore :
"Tiens, cette après midi tu vas me faire cette pièce au rapide lime, sort tes bras coco"
:mrgreen:
 
aroy
aroy
Compagnon
6 Avr 2019
693
Doubs (25)
Alors c'est comme un tour, mais pas comme un tour
 
D
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Jan 2008
3 597
Et dans le sois-disant voyage sur la lune. Plus grande prouesse technique, il doit bien y avoir une pièce de tous se bordel passè dans un étau limeur
 
Haut