Advertisements

Entretien du sable rouge de fonderie

J
Jean974
Apprenti
23 Décembre 2015
138
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous !

J'utilise du sable rouge depuis un certain temps, je fait attention de séparer au mieux le sable brulé du sable sain au décochage, mais depuis quelque temps je me rend compte que mon sable perds de sa cohésion, il est plus friable et s'agglomère moins.

Je pense que ça viens de 2 raisons, le fait qu'inevitablement du sable brulé se mélange au sable sain, et une évaporation des composants chimique du sable rouge.

Avez vous une recette pour "recharger" le sable ?

J'ai lu le post concernant la recette du kbond et du petrobond, Mais je souhaiterais avoir un avis de personnes qui utilisent et connaissent ce sable ( origine badie sefa).

Merci

Jean
 
Advertisements
TRYPHON974
TRYPHON974
Ouvrier
21 Mars 2009
481
Réunion
J'ai déjà fait une tentative de récupérer du sable brûlé avec de l'alcool isopropylique et de l'huile 2 temps. Je ne sais plus où j'ai pris l'idée. On a ajouté l'huile jusqu'à avoir la consistance et la tenue du sable neuf. Ca a permis de faire quelques coulées de plus mais rien d'exceptionnel. Ca fumait un peu plus aussi :). Le sable venait de chez Guéry (comme toi je crois). Le copain avec qui je fonds garde son sable dans un récipient hermétique et il n' a pas de problème particulier. Il enlève aussi le cône de coulée très tôt pour économiser du sable, la pratique est discutable mais c'est son sable :)
 
J
Jean974
Apprenti
23 Décembre 2015
138
  • Auteur de la discussion
  • #3
Je ne parle pas de récupérer le sable brulé, c'est le sable propre qui s'altère. Comme si il séchait en fait .
 
TRYPHON974
TRYPHON974
Ouvrier
21 Mars 2009
481
Réunion
J'ai bien compris, le gardes-tu dans un récipient hermétique? Je vois aussi que sur un forum de fonderie les gars utilisent un "muller", sorte de bétonnière utilisée pour redonner de la cohésion au sable en agglomérant les grains. Si ça ne suffit pas ils ajoutent des additifs au Petrobond (autre marque), c'est en gros ce que j'avais essayé de manière artisanale. J'imagine que Badie doit pouvoir te renseigner sur tout ça.
 
CityHunter
CityHunter
Ouvrier
19 Janvier 2012
275
le mien, je ne sépare plus le brûlé du sain.
au bout de 3 passage en fonderie, je le met 15 minutes en bétonnière avec 4 ou 5 cuillères à soupe d'huile moteur et hop c'est reparti.
le problème est qu'il faut le faire quelques fois pour trouver le bon mélange et en avoir l'habitude
 
J
Jean974
Apprenti
23 Décembre 2015
138
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bon voila, un petit mail mon fournisseur, (Badie) et en fait il existe deux produits à melanger au sable pour le remettre à neuf.

Merci pour vos réponses

Jean
 
lumberjack
lumberjack
Nouveau
18 Janvier 2017
5
bonjour, as-tu envisagé un poteyage de t'es moules , genre mélange chamotte avec une base alcoolique dont on enduit le moule qu'on fait flambé par la suite , ça augmenterais la duré vie de ton sable, on obtient aussi un meilleur état de surface .
 
TRYPHON974
TRYPHON974
Ouvrier
21 Mars 2009
481
Réunion
bonjour, as-tu envisagé un poteyage de t'es moules , genre mélange chamotte avec une base alcoolique dont on enduit le moule qu'on fait flambé par la suite , ça augmenterais la duré vie de ton sable, on obtient aussi un meilleur état de surface .
Je connaissais pour les moules coquille mais pas pour le sable.Du coup je serais curieux d'en apprendre un peu plus.
 
lumberjack
lumberjack
Nouveau
18 Janvier 2017
5
Je connaissais pour les moules coquille mais pas pour le sable.Du coup je serais curieux d'en apprendre un peu plus.
j'ai pas encore trouvé la recette complete, donc je recherche également...

c'est aussi utilisé pour le lost foam ( indispensable , si on veut un résultat correct ) , pour les moules au sable destiné a recevoir de la fonte /acier ( aluminium mais plus rarement ).

ce sont tous des poteyage différent , celui pour moules a coquille est pulvérisé au pistolet et sert au bon décochage de la pièce du moule permanent, celui pour la fonte est plus "consistant" sous forme liquide et sert de coquille de protection entre le sable et la pièce a coulé étant donné les hautes températures , pour le lost foam c'est plus un sorte de barbotine, on applique plus ou moins de couche selon le métal a coulé ( alu, fonte etcc )

un poteyage destiné a une coulé d'alu

allé directement a " 1heure 25 " jusqu’à 1 heure 28


et la un autre destiné a une coulé de fonte , utilisant de la chamotte

a partir de " 5 min "

 
TRYPHON974
TRYPHON974
Ouvrier
21 Mars 2009
481
Réunion
Oui mais là on s'éloigne vraiment de la question. Le loast foam casting/ceramic shell et compagnie c'est pas du tout le procédé qu'utilise Jean974. Dans les deux cas c'est la carapace qui formera le moule (pour simplifier) ici c'est le sable. Pour la vidéo Wrights brother, sauf erreur de ma part, ce n'est pas du sable rouge mais plutôt addtionné de résine qui durcit au contact du CO2 (resin binding sand) ou peut-être un mélange à bas de sodium de silicate , mais on voit bien la rigidité du moule qui est comme de la pierre .
 
lumberjack
lumberjack
Nouveau
18 Janvier 2017
5
ce sont juste des exemple , c'est reproductible avec toute type de moule au sable, les plus pointilleux poteye même la louche :-D
 
C
cr3m
Apprenti
9 Janvier 2009
69
nantes
Bonsoir à tous

Pour le sable, je n'ai malheureusement rien à proposer, c'est un des défauts de ce sable, qui perd progressivement ses qualités à l'usage. :spamafote:Il est normalement possible de trouver des produits pour le régénérer, voir avec le fournisseur.
Sinon, on parle de poteyage quand il s'agit de protéger du métal (moule louche etc...) et de couche quand c'est projeté sur du sable. Le poteyage est utilisé dans la fonderie alu, pour éviter d'introduire du fer dans l'alliage. On m'avait donné une recette de poteyage, à base d'eau, de chaux et de blanc de meudon. mais mon premier essai a été peu concluant, le poteyage s'est écaillé en séchant.:crying1: Je ré-essaierai car apparemment il se pose sur le métal chaud, et je l'avais posé à froid. Les couches pour l'aluminium sont des mélanges tout faits, je ne connais pas leur composition, par contre, attention à bien sécher le moule avec les couches à l'eau. Pour la fonte, j'ai déjà utilisé un mélange alcool/graphite, qui donne d'excellents résultats. On met le feu à la couche pour éliminer l'alcool, pas de risque d'humidité résiduelle donc. Je pense que ça marcherait également pour l'aluminium, mais que les professionnels évitent de s'en servir, vu le prix du graphite. Je ne mettrai pas de couche sur du sable rouge, par contre. Ce sable donne "naturellement" un état de surface excellent, une couche n'apportera rien, et risque de polluer le sable.
 
J
Jean974
Apprenti
23 Décembre 2015
138
Bonjour,

Effectivement le poteyage n'est pas adapté à mon utilisation. Pour la regeneration du sable, je l'ai pris chez badie et ils fournissent deux produit, un qui re huile le sable et l'autre qui lui redonne sa compactibilité, ref spef 104 et 105. Ça coute 16 euro les 10 l d huile et 16 euros les 5 kg de pâte. La recommandation est de rajouter 0,1% du poid de sable en additif à chaque coulé. Voila.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut