Conception et réalisation moules silicone alimentaire

D

Dudulle

Compagnon
Est-ce que les 2 coques doivent être ajustées avec une grande précision ou pas ?
Dans le 1er cas il faut des clés, des vis ne suffisent pas. Dans le second cas il est inutile d'avoir un bridage fort, de simples pinces à documents suffisent.
Pour couler le silicone il faut faire un trou sur une extrémité (pour éviter une poche d'air), tu verses le silicone dedans, pas besoin de seringue, en faisant couler sur une paroi et en faisant tourner pour bien amener le produit partout, puis tu remplis jusqu'en haut et tu fermes avec un bouchon qui va compléter la forme à l'intérieur. Pour démouler tu risques d'en chier un peu : De l'air comprimé injecté par un trou peut aider.
 
E

Eric Neto

Nouveau
La finalité est d’avoir deux moules silicone (hémisphère nord de la Terre et hémisphère sud de la Terre).ce que tu vois correspond à l’hémisphère sud. Je fais le même procédé pour l’hémisphère nord.
Je veux obtenir un degré de finition pour mes deux moules silicone qui me permette d’assembler les continents parfaitement (dans la phase pâtissière).
Excuse moi, pourrais tu m’expliquer où me rediriger pour comprendre ce qu’est une clé? ( s’agit-il d’encoches mâles et femelles qui s’emboîtent?)

Pour le trou (pour éviter la poche d’air), je ne sais quel le meilleur endroit pour que le silicone rne s’échappe pas. (je remets une photo en dessous pour mieux voir)
Le bouchon qui servira à fermer et à compléter la forme intérieur correspond à la partie du moule (couvercle cylindrique comprend une partie de la Terre. Tu parles de ça ou tu fais référence à autre chose?
Pour un démoulage pas trop dur, est ce que le fait d’utiliser un silicone shore A entre 30 à maximum 40 ne sera pas suffisant?
J’ai pensé à cette histoire d’air comprimé…par rapport au type de moulage que fait? La pression ne risque pas d’affecter mon moulage? Si non, quelle machine peu coûteuse prendre? Et où faire le trou? (est ce le même trou réalisé pour éviter une poche d’air?

64D5D768-E545-4310-9D28-EFF8C205732B.png

AD5F7B9C-1274-40AA-9A05-F6100642527A.png
 
Dernière édition par un modérateur:
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Plutôt que d'injecter le silicone c'est pas plus facile de mettre la matière dans la matrice et de presser le couvercle ?

Dans un logiciel de CA0 c'est assez facile d'avoir le volume de l'objet à mouler.
Suffit de préparer le bon volume de silicone plus un chouille.

Ton idée de départ d'avoir une forme externe pas ronde était très bien parce que ça permet d'orienter pendant qu'on pose.
Si tu fais le contour hexagonal et la collerette de centrage hexagonale tu seras pas embêté.

Sur la matrice de petites rainures placées en correspondance avec chacun des 6 sommets de l'hexagone éviteront que les pointes ne gênent et ça permettra l'évacuation du silicone pendant le pressage.
 
Dernière édition:
D

Dudulle

Compagnon
Excuse moi, pourrais tu m’expliquer où me rediriger pour comprendre ce qu’est une clé? ( s’agit-il d’encoches mâles et femelles qui s’emboîtent?)

Pour le trou (pour éviter la poche d’air), je ne sais quel le meilleur endroit pour que le silicone rne s’échappe pas. (je remets une photo en dessous pour mieux voir)
Le bouchon qui servira à fermer et à compléter la forme intérieur correspond à la partie du moule (couvercle cylindrique comprend une partie de la Terre. Tu parles de ça ou tu fais référence à autre chose?
Pour un démoulage pas trop dur, est ce que le fait d’utiliser un silicone shore A entre 30 à maximum 40 ne sera pas suffisant?
J’ai pensé à cette histoire d’air comprimé…par rapport au type de moulage que fait? La pression ne risque pas d’affecter mon moulage? Si non, quelle machine peu coûteuse prendre? Et où faire le trou? (est ce le même trou réalisé pour éviter une poche d’air?

Une clé c'est un système pour replacer le moule exactement au même endroit. On peut en effet le faire avec des encoches, mais pas nécessairement. Sur la photo suivante tu verra un exemple de moule que j'ai fais en résine pour faire des tirages de manchons en silicone.
Afin de bien replacer les 2 coques toujours au même endroit j'ai imprimé des trous face à face, que j'ai ensuite terminé avec un alésoir.
Des goupilles du même diamètre assurent l'alignement. Pour fermer le moule j'utilise simplement un serre joint.

DSC_1472.JPG


La dureté du silicone ne change rien, le soucis est que le silicone colle un peu au moule, même avec un agent de démoulage. Si la structure du moule est étanche on a en plus un effet ventouse.
Quand je parle d'air comprimé ce n'est pas nécessairement à fort débit. En tout cas c'est à tester ; si tu ne peux pas démouler le gâteau sans l'abimer il suffira de faire un moule avec un plus grand nombre de coques.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Une clé c'est un système pour replacer le moule exactement au même endroit. On peut en effet le faire avec des encoches, mais pas nécessairement. Sur la photo suivante tu verra un exemple de moule que j'ai fais en résine pour faire des tirages de manchons en silicone.
Afin de bien replacer les 2 coques toujours au même endroit j'ai imprimé des trous face à face, que j'ai ensuite terminé avec un alésoir.
Des goupilles du même diamètre assurent l'alignement. Pour fermer le moule j'utilise simplement un serre joint.

Voir la pièce jointe 786132

La dureté du silicone ne change rien, le soucis est que le silicone colle un peu au moule, même avec un agent de démoulage. Si la structure du moule est étanche on a en plus un effet ventouse.
Quand je parle d'air comprimé ce n'est pas nécessairement à fort débit. En tout cas c'est à tester ; si tu ne peux pas démouler le gâteau sans l'abimer il suffira de faire un moule avec un plus grand nombre de coques.
Ok. Merci pour l’explication de la clé et les contraintes que je risque probablment de rencontrer avec les propriétés des matérieaux.
A ce moment là. Je vais extruder et creuser davantage les les formes cylindrique à l’intérieur de mes moules…c’est ce qui correspond à mes clés. Pour le coup de l’air comprimé, je garde ça de côté, en fonction de mes résultats. Tu as une idée d‘emplacement pour le trou qui chassserai les potentiels poche d’air?
 
D

Dudulle

Compagnon
Tu peux le faire où tu veux, il faut juste que le moule puisse être posé avec le trou dirigé vers le haut le temps de remplir tout l'espace.
De préférence il sera placé à un endroit où ça se voit moins, comme le dessous du gâteau.
Comme je l'avais évoqué tu peux aussi débuller sous vide, dans une cocotte minute ça fonctionne très bien. Si tu n'a pas de pompe à vide tu peux en fabriquer une très facilement pour quelques euros avec une grosse seringue ; j'ai débullé mes 1ers moules comme ça.
Si ça t’intéresse je t'expliquerai comment la fabriquer.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Plutôt que d'injecter le silicone c'est pas plus facile de mettre la matière dans la matrice et de presser le couvercle ?

Dans un logiciel de CA0 c'est assez facile d'avoir le volume de l'objet à mouler.
Suffit de préparer le bon volume de silicone plus un chouille.

Ton idée de départ d'avoir une forme externe pas ronde était très bien parce que ça permet d'orienter pendant qu'on pose.
Si tu fais le contour hexagonal et la collerette de centrage hexagonale tu seras pas embêté.

Sur la matrice de petites rainures placées en correspondance avec chacun des 6 sommets de l'hexagone éviteront que les pointes ne gênent et ça permettra l'évacuation du silicone pendant le pressage.
C’est mon idée de départ de couler le silicone et de presser ensuite avec le couvercle.
Le coup de l’injection c’est une idée intermédiaire ; c.a.d de ce couler une partie de refermer avec le couvercle et d’injecter le reste: l’idée de faire une intervention propre.
Je te remercie pour ton observation sur la forme hexagonale et les rainures; je vais refaire une version dans ce sens là c’est une très bonne idée! L’idée des rainure chassant l’excédant et à la fois les potentielles bulles d’air…


Merci encore
 
E

Eric Neto

Nouveau
Tu peux le faire où tu veux, il faut juste que le moule puisse être posé avec le trou dirigé vers le haut le temps de remplir tout l'espace.
De préférence il sera placé à un endroit où ça se voit moins, comme le dessous du gâteau.
Comme je l'avais évoqué tu peux aussi débuller sous vide, dans une cocotte minute ça fonctionne très bien. Si tu n'a pas de pompe à vide tu peux en fabriquer une très facilement pour quelques euros avec une grosse seringue ; j'ai débullé mes 1ers moules comme ça.
Si ça t’intéresse je t'expliquerai comment la fabriquer.
Génial! Merci
ça rejoint la remarque de Mégahertz à propos des rainures à placer depuis le centre ma matrice vers les sommets des pointes de la forme hexagonale de ma conception précédente. Ce sera en haut sur la bordure et non au bas du moule. Je modélise et je republie.
Intéressant l’idée de débuller à la cocotte minute avec une fabrication maison à coup de seringue. Je ne connais pas du tout. Pourquoi pas. Avec plaisir, je veux bien que tu m’expliques
 
D

Dudulle

Compagnon
Il faut 2 clapets comme ceux que l'on utilise sur l'air des pompes pour aquarium:
Et une grosse seringue de 60 ou 100 ml.

On fait un trou bien propre et bien rond sur la tubulure de la seringue pour mettre un clapet latéral (eventellement on peut rendre etanche avec de la colle, mais ça ne tient pas bien sur ce genre de plastique), et un autre vers l'aspiration. On peut aussi utiliser un T.
Quand on tire sur le piston l'air va de la cocotte vers la seringue, quand on pousse il est expulsé vers l'extérieur. Il faut pomper pas mal de fois, mais ça marche très bien. On peut avoir une estimation de la pression on regardant jusqu'où le piston revient quand on lâche. Pour débuller efficacement il faut descendre à 50 mb, donc pour une seringue de 100ml revenir jusqu'à l'indication 5 ml.

J'ai fais un schéma vite fais sous excel :

1658863569272.png
 
E

Eric Neto

Nouveau
Il faut 2 clapets comme ceux que l'on utilise sur l'air des pompes pour aquarium:
Et une grosse seringue de 60 ou 100 ml.

On fait un trou bien propre et bien rond sur la tubulure de la seringue pour mettre un clapet latéral (eventellement on peut rendre etanche avec de la colle, mais ça ne tient pas bien sur ce genre de plastique), et un autre vers l'aspiration. On peut aussi utiliser un T.
Quand on tire sur le piston l'air va de la cocotte vers la seringue, quand on pousse il est expulsé vers l'extérieur. Il faut pomper pas mal de fois, mais ça marche très bien. On peut avoir une estimation de la pression on regardant jusqu'où le piston revient quand on lâche. Pour débuller efficacement il faut descendre à 50 mb, donc pour une seringue de 100ml revenir jusqu'à l'indication 5 ml.

J'ai fais un schéma vite fais sous excel :

Voir la pièce jointe 786137
G génial ! Je ne connaissais pas du tout… Je n’aurais jamais pensé à ça. Après avoir mis la seringue sous pression à 50 MB, comment procéder ? Il faudrait introduire la seringue dans un orifice du moule après l’avoir rempli le silicone ? Et que faire avec la seringue? Tirer pour extraire l’air?
Voici des rectifications sur mon moule (une seule partie de l’hémisphère, il y a le même pour l‘autre hémisphère)…j’ai extruder davantage pour créer des clés et j’ai crée des rainures d’après les conseils de Megahertz.
Merci de prendre le temps de me conseiller et de m’expliquer avec le schéma en renfort.

F8C74EC6-76AE-42AF-A4F8-478ADF7C90BD.png


E644F4FE-F804-4843-AB9A-10C5AF8AE329.png
 
D

Dudulle

Compagnon
Attention, avec des pièces imprimées il sera difficile d'avoir quelque chose qui s'ajuste bien, d'où mon système plus haut avec des goupilles.
Si tu veux néanmoins tout imprimer je te conseille de faire des clés plutôt coniques, pour faciliter le démoulage.
En ce qui concerne la mise sus vide : Il faut remplir le moule avec le silicone, le placer dans la cocotte et faire le vide. Les bulles d'air piégées contre les parois vont grossir (environ 20 fois à 50mb) et remonter à la surface. On reste à une pression basse pendant quelques minutes, on casse le vide, puis on complète le moule car généralement un peu de silicone déborde avec le débullage.
 
mag4pul

mag4pul

Ouvrier
Salut,

Sujet intéressant j'ai déjà conçu des pochoirs silicone alimentaire dans une précédente expérience.
Que ce soit en moule proto (usiné dans une matière tendre) qu'en moule série avec des moules en injection ou compression.
La première chose à savoir est la finalité de tes moules. Tu souhaites qu'ils tiennent jusqu'à quelle température ?
Car si c'est plus de 200°C pour de la patisserie par exemple c'est pas la même histoire qu'a température ambiante.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Si tu as l'imprimante et un rouleau de PLA le mieux serait de te lancer
C'est pas comme envoyer des plans à un sous-traitant : faudrait vraiment que tu te décides à allumer le bignou et le lancer.

Si tu n'as jamais utilisé d'imprimante 3D ça n'a vraiment rien de compliqué.
Faudrait que tu te lances.
Tu devrais imprimer ce truc :)
 
E

Eric Neto

Nouveau
Salut,

Sujet intéressant j'ai déjà conçu des pochoirs silicone alimentaire dans une précédente expérience.
Que ce soit en moule proto (usiné dans une matière tendre) qu'en moule série avec des moules en injection ou compression.
La première chose à savoir est la finalité de tes moules. Tu souhaites qu'ils tiennent jusqu'à quelle température ?
Car si c'est plus de 200°C pour de la patisserie par exemple c'est pas la même histoire qu'a température ambiante.
Salut, la finalité est le moule en silicone platinum. Il s’agit du silicone employé pour les moule en pâtisserie. je choisis ce silicone pour sa resistance au basse et haute température et aussi par ce qu’il ne dégage aucune toxicité à haute température. J’utiliserai une dureté shore À entre 30 et 4O (a voir). Ce silicone est coûteux. Je projette dans une prmeière phase de réaliser mes premiers essais avec un silicone peroxydé de même dureté que le silicone platinum que j’utiliserai après avoir maîtriser le procédé.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Si tu as l'imprimante et un rouleau de PLA le mieux serait de te lancer
C'est pas comme envoyer des plans à un sous-traitant : faudrait vraiment que tu te décides à allumer le bignou et le lancer.

Si tu n'as jamais utilisé d'imprimante 3D ça n'a vraiment rien de compliqué.
Faudrait que tu te lances.
Tu devrais imprimer ce truc :)
Je suis en plein de dedans aujourd’hui. Je découvre la prisa et son fonctionnement…pour l’instant j’en suis au paramétrage. Comme tu peux voir, je suis le réglage de la hauteur de buse…À suivre

9331E129-7181-48B8-AD73-050FE70E2799.jpeg
 
E

Eric Neto

Nouveau
Attention, avec des pièces imprimées il sera difficile d'avoir quelque chose qui s'ajuste bien, d'où mon système plus haut avec des goupilles.
Si tu veux néanmoins tout imprimer je te conseille de faire des clés plutôt coniques, pour faciliter le démoulage.
En ce qui concerne la mise sus vide : Il faut remplir le moule avec le silicone, le placer dans la cocotte et faire le vide. Les bulles d'air piégées contre les parois vont grossir (environ 20 fois à 50mb) et remonter à la surface. On reste à une pression basse pendant quelques minutes, on casse le vide, puis on complète le moule car généralement un peu de silicone déborde avec le débullage.
Ok. Je crois avoir compris. Tes explications sont très claires. Merci
Pour les clés je vais faire la modif en conique.
A propos de tes goupilles, si je devais essayer ce système, il faudrait que je prévois en aligné mes renfoncements sur les deux parties du moules; et après impression 3D, faire un réajustement et caler les goupilles sur un des moules, c’est l’idée?
 
D

Dudulle

Compagnon
Pour ma part j'avais imprimé les trous en fixant directement le bon diamètre. Comme il y a un peu de tolérance (les trous sont toujours légèrement plus petits à l'impression) j'ai réajusté en passant un alésoir, donc c'est directement centré.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Bonjour,

Prusa fait du matériel un peu plus cher que la concurrence et il parrait que ça marche très bien dès la sortie du carton.
Dans leur bibliothèque il y'a des tonnes de matériaux dans plein de marques différentes.

La précision d'une imprimante ça se règle.
Il y'a évidement le nombre de pas par mm en X et Y
Il y'a aussi le débit propre du filament (Existe dans Cura et IdeaMaker) qu'on règle en imprimant un cube en mode spirale-vase : ca donnera une boite cubique et la moyenne de l'épaisseur des 4 parois doit faire l'épaisseur de trait.

Pour ma part j'avais imprimé les trous en fixant directement le bon diamètre. Comme il y a un peu de tolérance (les trous sont toujours légèrement plus petits à l'impression) j'ai réajusté en passant un alésoir, donc c'est directement centré.
Dans Ideamaker - mon slicer préféré - on peut également régler un petit offset pour les trous et un autre pour les contours (Hole XY Compensation, Contour XY Compensation).
Ca enlève ou ajoute un écart rapport au contour en 3D
 
Dernière édition:
E

Eric Neto

Nouveau
Pour ma part j'avais imprimé les trous en fixant directement le bon diamètre. Comme il y a un peu de tolérance (les trous sont toujours légèrement plus petits à l'impression) j'ai réajusté en passant un alésoir, donc c'est directement centré.
oui, je comprends. A la conception j’avais rajouté 1mm supplémentaire au diamètre des trous par rapport aux encoches mâles en prévision d’un rétrécissement à l’impression 3d
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Ne commences surtout pas à compenser les objets 3D.
Tu fais tes trucs à la taille prévue et c'est au calibrage imprimante que tu te débrouilles pour avoir la précision.
En tout cas je te rassure la précision est plutôt de l'ordre du 10e que du millimètre.

Ne fais surtout pas comme ces youtubeurs qui impriment, mesurent et appliquent un pourcentage parce qu'ils ne sont pas foutus d'avoir un peu de rigueur.
 
Dernière édition:
E

Eric Neto

Nouveau
Bonjour,

Prusa fait du matériel un peu plus cher que la concurrence et il parrait que ça marche très bien dès la sortie du carton.
Dans leur bibliothèque il y'a des tonnes de matériaux dans plein de marques différentes.

La précision d'une imprimante ça se règle.
Il y'a évidement le nombre de pas par mm en X et Y
Il y'a aussi le débit propre du filament (Existe dans Cura et IdeaMaker) qu'on règle en imprimant un cube en mode spirale-vase : ca donnera une boite cubique et la moyenne de l'épaisseur des 4 parois doit faire l'épaisseur de trait.


Dans Ideamaker - mon slicer préféré - on peut également régler un petit offset pour les trous et un autre pour les contours (Hole XY Compensation, Contour XY Compensation).
Ca enlève ou ajoute un écart rapport au contour en 3D
J’ai pris la Prusa sur conseil d’un designer qui s’occupe d’un Fablab sur Nantes. Pour l’instant, tout est rès clair et hyper bien documenté. Je continue pour trouver le bon réglage (distance buse/plateau) et je passe à la suite dès que cette étape sera bien calibrée.
Sur la Prusa, j’ai vu qu’il y les réglages (matériaux, chaleur plateau/buse, vitesse,…)
Je regarderai avec les réglages possibles sur le Slicer de Prusa (trous, contours,…)
 
E

Eric Neto

Nouveau
Ne commences surtout pas à compenser les objets 3D.
Tu fais tes trucs à la taille prévue et c'est au calibrage imprimante que tu te débrouilles pour avoir la précision.
En tout cas je te rassure la précision est plutôt de l'ordre du 10e que du millimètre.

Ne fais surtout pas comme ces youtubeurs qui impriment, mesurent et appliquent un pourcentage parce qu'ils ne sont pas foutus d'avoir un peu de rigueur.
Ok, je te remercie, je vais corrigé de suite à la conception enlevant le millimètre en trop dans le diamètre de mes trous
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Te casses pas trop avec ça.
Tu fais le niveau à 4 ou 5 points en vissant ou dévissant en dessous du plateau.
Ensuite tu imprimes.

Pour imprimer tu vas dans PrusaSlicer, tu choisis ton imprimante et ton filament
Si ta marque de filament n'y est pas tu prends Generic PLA.

Tu mets 2 contours, remplissage 15% Gyroid et une jupe à 5 tours.

Et zyva le truc !
Ca va pas exploser et au pire ça mettra des cheveux sur ta buse.

Une fois que tu as fini d'imprimer
Tu retires le filament : aider en tirant légèrement.
Faire chauffer la buse à 260° et attendre que la buse ait atteint 260°
Mettre la buse à 0°
Pendant que ça refroidit tu frottes de temps en temps avec une brosse qui ne fond pas
Ca peut être une brosse à ongles
Ou une brosse à 4 balles de chez decathlon

Et quand la buse est descendue à 160° tu peux éteindre.

La bobine de filament dans un sac zip avec un petit sachet de dessicant dedans.
Ne laisses pas la bobine sur la machine.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Sur la photo je vois que tu as un machin flexible sur le bed.
Evidement tu fais le niveau avec ce truc en place.
Quand tu as fini d'imprimer tu poses ce truc sur une table histoire que ça refroidisse.
Après quelques minutes une petite flexion et tu devrais récupérer très facilement ton objet.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Tu devrais peut être imprimer un bête cube de 20x20x20
Ca te permettra de contrôler la précision de ta petite Prusa et ça va te rassurer sur l'utilisation du matos.
 
mag4pul

mag4pul

Ouvrier
Salut, la finalité est le moule en silicone platinum. Il s’agit du silicone employé pour les moule en pâtisserie. je choisis ce silicone pour sa resistance au basse et haute température et aussi par ce qu’il ne dégage aucune toxicité à haute température. J’utiliserai une dureté shore À entre 30 et 4O (a voir). Ce silicone est coûteux. Je projette dans une prmeière phase de réaliser mes premiers essais avec un silicone peroxydé de même dureté que le silicone platinum que j’utiliserai après avoir maîtriser le procédé.

D'accord.
Pour un moule en pâtisserie on est plutôt sur un dureté Shore A60 - A70 - A80.
Tu peux oublier le 30 et 40 qui seront trop flex...
Pour moi il faut que tu t'orientes vers moule à compression et non injection.
Tu peux utiliser un fil inox pour rigidifier ton moule en faisant un sur-moulage.
Les nervures sont aussi une solution.
N'oublie pas une chose, à la chaleur ton silicone risque de se déformer, il faut donc que tu anticipes les tensions qu'il aura en chauffant.
 
Haut