Conception et réalisation moules silicone alimentaire

E

Eric Neto

Nouveau
Bonjour, je veux fabriquer des moules pour couler du silicone alimentaire.

J’ai mes modèles 3D pour les moules en positif.Mon idée est de réaliser (imprimante 3D) le moule positif et le moule négatif.
Comment faire une fabrication maison qualitatives inspirées des moules par injection plastique?
-Injection/éjection, sous vide, seringue et joint sur buse d’injection, fermeture…Volume injectable, bulles, remplissage, et parois homogènes

Merci d’avance
 
D

Dudulle

Compagnon
Bonjour

La question n'est pas très clair, la pièce finale est en silicone ?
Dans ce cas il suffit d'imprimer directement le moule, et de couler le silicone dedans. Il faudra peu être un agent de démoulage.
Pas besoin d'injection avec une seringue, par contre il être nécessaire de débuller en fonction de la pièce.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Oui tout à fait. Ce je que je souhaite c’est un moule en silicone dont la paroi soit d’une épaisseur allant de 0,2 cm à 0,7cm. je me demande comment concevoir un positif et négatif s’emboîtent parfaitement pour obtenir un remplissage et des parois homogènes. Je me demande aussi comment couler la bonne de quantité de silicone sans sans bulle. J’aimerais créées différents moules et j’aimerais donc mettre en place un système bien calibrer et propre. Vous parler de débullage, pouvez vous m’éclairer davantage sur le sujet?
En essai j’utiliserai du shore À entre 30 et 40
 
Pierrot Lecopeau

Pierrot Lecopeau

Ouvrier
Bonjour,

Pour un résultat qualitatif, notamment en terme de rugosité de surface il peut être nécessaires de lisser le modèle en prototypage rapide. Je vois 2 options à voir en fonction des matériaux imprimés et de la technologie d'impression: lissage avec un solvant type acétone, ou ajout d'un mastic et ponçage. Sinon, les stries du prototyage rapide ressortiront sur le moule en sillicone.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Aussi, les moules que je souhaite réaliser, nécessiteront en fonction des modèles, des renforts ou supports pour que le moule tienne de lui même… ainsi que des rainures pour faciliter le démoulage des pâtisseries...J’ai lu pas mal de choses à ce sujet aussi (pour bien bien prendre en compte ces facteur à la conception pour le démoulage après coulage) mais je n’ai pas encore tester…j’aimerais bien avoir des retours d’expériences
 
E

Eric Neto

Nouveau
Bonjour,

Pour un résultat qualitatif, notamment en terme de rugosité de surface il peut être nécessaires de lisser le modèle en prototypage rapide. Je vois 2 options à voir en fonction des matériaux imprimés et de la technologie d'impression: lissage avec un solvant type acétone, ou ajout d'un mastic et ponçage. Sinon, les stries du prototyage rapide ressortiront sur le moule en sillicone.
Exactement. A ce sujet, lorsque j’aurais imprimé mes modèles positif et négatif (à base de filament en petg,utilisé pour le conditionnement alimentaire)via mon imprimantes 3D, je compte faire un ponçage à l’eau avec u grain très fin. Etant donné que mes moules doivent accueillir un silicone alimentaire, je vais éviter les produits solvantés et toxiques.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Les moules silicone c'est ensuite pour mouler de l'alimentaire.
A mon avis avec une impression à hauteur variable en 0,2-0,08 les stries ne gêneront pas sur un gâteau.

Si c'est pour du chocolat ou du sucre qui doit rendre super lisse ce sera peut être plus facile de lisser la pièce après moulage avec un machin à air chaud non ?
 
Pierrot Lecopeau

Pierrot Lecopeau

Ouvrier
Oui, oui, tout à fait :
Exactement. A ce sujet, lorsque j’aurais imprimé mes modèles positif et négatif (à base de filament en petg,utilisé pour le conditionnement alimentaire)via mon imprimantes 3D, je compte faire un ponçage à l’eau avec u grain très fin. Etant donné que mes moules doivent accueillir un silicone alimentaire, je vais éviter les produits solvantés et toxiques.

Si un ponçage suffit c'est au mieux et si des produits sont utilisés, il convient bien de vérifier leur compatibilité avec une utilisation alimentaire.

Les moules silicone c'est ensuite pour mouler de l'alimentaire.
A mon avis avec une impression à hauteur variable en 0,2-0,08 les stries ne gêneront pas sur un gâteau.

Ensuite, oui, un Ra strié ne sera probablement pas gênant pour un gateau (quoi que le démoulage peut être chaud :wink: mais ma remarque faisait plutôt référence à la demande de favrication "qualitative".
 
D

Dudulle

Compagnon
Je comprend mieux, donc ce que tu veux faire s'appelle une "coulée sous chape".
Il faut que le positif soit en dessous, la chape au dessus avec un trou à chaque point haut et des petites cheminées qui feront toutes la même hauteur (sinon le silicone sortira au point le plus bas).
On coule le silicone par un trou, jusqu'à ce qu'il sorte par les autres trous.
On peut débuller lorsque le moule est remplis aux 3/4 (sinon ça va déborder), ou dans ton cas on peut simplement couvrir le positif au pinceau, pour n'oublier aucun endroit, puis couler ensuite par dessus, peu importe qu'il y ai des bulles ça ne changera rien ici.
La chape servira ensuite de support : Tu replaces le moule souple dedans, les cheminées font offices de pattes pour poser bien à plat.

Effectivement pour avoir quelque chose d epropre il faut lisser, tu peux utiliser de la parafine (ce qui facilitera aussi le démoulage). Coté chape ce n'est pas nécessaire.
 
D

Dudulle

Compagnon
J'ai eu du mal à le retrouver ; voici un moule fait avec cette technique ; à l'origine il y avait une chape de plâtre mais je n'ai aucune idée de l'endroit où elle peut être :

DSC_1461.JPG
 
E

Eric Neto

Nouveau
Les moules silicone c'est ensuite pour mouler de l'alimentaire.
A mon avis avec une impression à hauteur variable en 0,2-0,08 les stries ne gêneront pas sur un gâteau.

Si c'est pour du chocolat ou du sucre qui doit rendre super lisse ce sera peut être plus facile de lisser la pièce après moulage avec un machin à air chaud non ?
Je pense aussi; d’autant plus que les stries seront sur la partie extérieure du moule silicone.L’idée , est d’obtenir un moule plus malléable afin d‘exercer moins de contrainte sur la pâtisserie Tu parles bien de la même chose?
 
E

Eric Neto

Nouveau
Les moules silicone c'est ensuite pour mouler de l'alimentaire.
A mon avis avec une impression à hauteur variable en 0,2-0,08 les stries ne gêneront pas sur un gâteau.

Si c'est pour du chocolat ou du sucre qui doit rendre super lisse ce sera peut être plus facile de lisser la pièce après moulage avec un machin à air chaud non ?
Le moule silicone sera avant tout destiné à de la pâtisserie. Et même si j’utilise une épaisseur de chocolat,je vois plutôt une intervetion au pistolet pour nappé le chocolat. Et effectivement le silicone seul n‘est l’idéal pour un rendu lisse (les moule poly carbonate voir les feuilles petg moulé par thermoformage sont adaptés pour ce type de rendu).
 
sans

sans

Compagnon
Eric nous dit :

Mon idée est de réaliser (imprimante 3D) le moule positif [U]et le moule négatif[/U].

lorsque j’aurais imprimé mes modèles positif et négatif

Alors moi, je me perds toujours dans les explications. Et pourtant, le moulage fait partie de mon métier. Mon soupçon est qu'Eric veut faire que les céramistes appellent "entre deux plâtres", mais comment savoir ?

Quelques croquis ou captures de l'écran seraient bienvenus.
 
PUSSY

PUSSY

Lexique
je me demande comment concevoir un positif et négatif s’emboîtent parfaitement pour obtenir un remplissage et des parois homogènes.
Avec FUSION 360, il y a la fonction "coque" qui fera cela parfaitement.
Il doit en être de même avec d'autres logiciels de DAO 3D.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Oui, oui, tout à fait :


Si un ponçage suffit c'est au mieux et si des produits sont utilisés, il convient bien de vérifier leur compatibilité avec une utilisation alimentaire.



Ensuite, oui, un Ra strié ne sera probablement pas gênant pour un gateau (quoi que le démoulage peut être chaud :wink: mais ma remarque faisait plutôt référence à la demande de favrication "qualitative".
Comme je disais à mégahertz, les stries seront sur la partie extérieure du moule. Ils ne seront pas en contact avec la pâtisserie.Il n’y aura donc pas d’accroche. C’est bien ce dont tu parles?
 
E

Eric Neto

Nouveau
Je comprend mieux, donc ce que tu veux faire s'appelle une "coulée sous chape".
Il faut que le positif soit en dessous, la chape au dessus avec un trou à chaque point haut et des petites cheminées qui feront toutes la même hauteur (sinon le silicone sortira au point le plus bas).
On coule le silicone par un trou, jusqu'à ce qu'il sorte par les autres trous.
On peut débuller lorsque le moule est remplis aux 3/4 (sinon ça va déborder), ou dans ton cas on peut simplement couvrir le positif au pinceau, pour n'oublier aucun endroit, puis couler ensuite par dessus, peu importe qu'il y ai des bulles ça ne changera rien ici.
La chape servira ensuite de support : Tu replaces le moule souple dedans, les cheminées font offices de pattes pour poser bien à plat.

Effectivement pour avoir quelque chose d epropre il faut lisser, tu peux utiliser de la parafine (ce qui facilitera aussi le démoulage). Coté chape ce n'est pas nécessaire.
Dans l’idée c’est ça. La chape correspond en effet ce j‘appelle le négatif. La chape et les chapes en deux parties) seront imprimé en 3D. Le matériau est donc rigide. Je compte inclure à conception des supports pour mes moules en silicone. Je comprends l’idée des trous pour la coulée du silicone par contre je ne comprends pas l’idée des cheminées.
Pour le coup de pinceau, j’ai aussi en tête avant la coulée totale. Ce que je cherche en tout cas c’est un procédé bien pensé pour réaliser les étapes de moulage le plus proprement possible. Voila un petit schéma hyper basique pour comprendre ce que tu dis et l’idée que j’ai en tête. Je vais faire une modélisation 3D pour tous pour avoir une meilleur base de discussion

7F22A2F3-7543-4B0B-9BD9-F5C936E40596.jpeg
 
Pierrot Lecopeau

Pierrot Lecopeau

Ouvrier
les stries seront sur la partie extérieure du moule. Ils ne seront pas en contact avec la pâtisserie.Il n’y aura donc pas d’accroche. C’est bien ce dont tu parles?
Dans ce cas en effet, les stries ne poseront pas de problème.
Il y a quelques mois, je travaillais avec un fournisseur qui fabrique des moules silicone pour de la coulée sous vide de polyuréthane (on est effectivement pas dans l'alimenraire). Pour fabriquer ses modèles (qui allaient servir à la confection du moule silicone) il utilisait très souvent le prototypage rapide et il arrivait à texturer l'état de surface de sa pièce proto rapide par le lissage ou le sablage et la pièces finie sortait lisse ou satinée du moule silicone.
 
E

Eric Neto

Nouveau
J'ai eu du mal à le retrouver ; voici un moule fait avec cette technique ; à l'origine il y avait une chape de plâtre mais je n'ai aucune idée de l'endroit où elle peut être :

Voir la pièce jointe 783956
En autre un autre point que j’aimerai à la conception de mes négatif c’est les jointures.;;avec potentiellement des brides pour découper proprement le moule silicone avant démoulage
 
E

Eric Neto

Nouveau
Eric nous dit :

Mon idée est de réaliser (imprimante 3D) le moule positif [U]et le moule négatif[/U].

lorsque j’aurais imprimé mes modèles positif et négatif

Alors moi, je me perds toujours dans les explications. Et pourtant, le moulage fait partie de mon métier. Mon soupçon est qu'Eric veut faire que les céramistes appellent "entre deux plâtres", mais comment savoir ?

Quelques croquis ou captures de l'écran seraient bienvenus.
Bonjour Sans, désolé pour le manque de précision. Je vais terminer ma modélisation 3D de l’idée que j’ai en tête pour la conception de ce moule.
Je comprends que ce ne soit pas clair car j’ai deux type de moules que j’aimerais réaliser:
Un moule en une partie (dessin que je viens de poster)
Un moule en deux parties
 
E

Eric Neto

Nouveau
Dans ce cas en effet, les stries ne poseront pas de problème.
Il y a quelques mois, je travaillais avec un fournisseur qui fabrique des moules silicone pour de la coulée sous vide de polyuréthane (on est effectivement pas dans l'alimenraire). Pour fabriquer ses modèles (qui allaient servir à la confection du moule silicone) il utilisait très souvent le prototypage rapide et il arrivait à texturer l'état de surface de sa pièce proto rapide par le lissage ou le sablage et la pièces finie sortait lisse ou satinée du moule silicone.
C’est hyper interessant. le sablage je ne sais pas si ça vaut la peine pour e que je vais faire. Mes moules silicone seront au max de 25cm x25cm. Je me dis qu’à la main au papier de verre et l’eau ça devrait être suffisan…mais peut-être il y’a mieux. Ce conseil m’a été donné par designer qui bosse dans fablab et qui à l’habitude d’imprimer en 3D et de poncer ses pièce de cette façon
 
E

Eric Neto

Nouveau
Avec FUSION 360, il y a la fonction "coque" qui fera cela parfaitement.
Il doit en être de même avec d'autres logiciels de DAO 3D.
Merci Pussy, je vais me l’installer. Su mon pC je bosse souvent depuis mon ipad mais l’AppStore ne prend pas fusion 360 . J’ai mis Tinkercad pour paramétrer mon moule et créer la coque je vais une soustraction de forme
 
D

Dudulle

Compagnon
En autre un autre point que j’aimerai à la conception de mes négatif c’est les jointures.;;avec potentiellement des brides pour découper proprement le moule silicone avant démoulage
Je n'avais pas compris que tu voulais faire aussi des moules en 2 parties. Dans ce cas il faudra bien penser chaque étape, c'est un petit peu plus compliqué. En fait ce qui détermine le procédé c'est surtout la forme de la pièce.
Pour réunir les 2 parties du moule il faut garder les 2 coques imprimées et faire des "clé", pour que le moule se positionne où il faut et ne se détachez pas des coques en cours de moulage.
Pour lisser inutile de prendre du sable, comme je l'ai dis plus haut la paraffine fonctionne très bien, ou sinon de la plastiline que l'on va lisser avec les doigts. Le lissage n'a pas besoin d'etre résistant vu qu'il ne va devoir supporter qu'un seul moulage.
 
Pierrot Lecopeau

Pierrot Lecopeau

Ouvrier
C’est hyper interessant. le sablage je ne sais pas si ça vaut la peine pour e que je vais faire. Mes moules silicone seront au max de 25cm x25cm. Je me dis qu’à la main au papier de verre et l’eau ça devrait être suffisan…mais peut-être il y’a mieux. Ce conseil m’a été donné par designer qui bosse dans fablab et qui à l’habitude d’imprimer en 3D et de poncer ses pièce de cette façon
Oui, et de fait le sablage donnait un aspect satiné aux pièces finales, pour un aspect bien lisse, le ponçage avec une finition au grain fin devrait en effet mieux convenir.
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
les stries seront aussi à l'intérieur du moule vu que la matrice en positif sera elle aussi imprimée.

Tu as déjà une imprimante et tu as déjà imprimé des choses non ?
En extrudé droit on ne voit pas les stries à 0.2
En vraie 3D à 0.1mm faut bien s'approcher.
Dans les slicers tu peux demander une hauteur variable : il mettra le plus haut en extrudé droit et il affinera dès que ça penche ou que ça courbe en Z.

Les stries de l'impression 3D avec une hauteur variable à 0.2->0.08 faut tout de même les chercher.
Pour du moule à patisserie à mon avis tu n'auras pas besoin d'aller t'embêter à poncer.
 
E

Eric Neto

Nouveau
les stries seront aussi à l'intérieur du moule vu que la matrice en positif sera elle aussi imprimée.

Tu as déjà une imprimante et tu as déjà imprimé des choses non ?
En extrudé droit on ne voit pas les stries à 0.2
En vraie 3D à 0.1mm faut bien s'approcher.
Dans les slicers tu peux demander une hauteur variable : il mettra le plus haut en extrudé droit et il affinera dès que ça penche ou que ça courbe en Z.

Les stries de l'impression 3D avec une hauteur variable à 0.2->0.08 faut tout de même les chercher.
Pour du moule à patisserie à mon avis tu n'auras pas besoin d'aller t'embêter à poncer.
Bonjour Megahertz,

Je n‘ai pas encore imprimé avec une imprimante 3D. Je vais faire mes essais ans quelques jours. J’ai une prisa mini plus. Les hauteurs de couches vont de 0,05, à 0,25 mm.
Je voudrais imprimer le positif et le négatif, voilà l’idée générale.…Je verrais le résultat…si besoin je ponçerais
Je reflechis à la façon dont je coulerai le silicone…et à la fermeture pour éviter un débordement

7BDB885D-0486-417A-86C5-F038F429695D.png
 
E

Eric Neto

Nouveau
Bonjour à tous,
Désolé pour mon retour tardif. J’ai du trouver un logiciel adapaté pour de la modélisation industrielle capable de prendre en charge mes modélisations 3D créatives.
Voici l’idée que j’ai en tête pour la conception par impression 3D de mon moule positif et négatif qui me serviront à couler mon silicone destiné à du moulage de pâtisserie. Bien évidemment ce n’est pas encore aboutit. Vos lumières sont le bien venu sur le sujet.
Je n’ai pas encore déterminé
- Un ou plusieurs trous d’injection pour le silicone et où le (les) placer…Je ne sais même si c’est vraiment nécessaire d’en faire.
- Des fermetures pour maintenir et les deux parties de moules et éviter les débordements

42A3E6F8-4AFD-44CC-A7A5-89A75CB5AAEC.png


6ABEEA14-7CEF-4386-BCD7-9744DA22A78B.png


BC059636-A56E-44F4-9FE5-08FB63F93DFB.png
 
MegaHertz

MegaHertz

Compagnon
Bonjour,

Ta collerette de centrage me semble un peu trop fine pour une manipulation dans la vraie vie.
Il faudrait aussi que ton couvercle soit plus large que le socle pour avoir de quoi accrocher quand tu retireras

Il faudra un minimum de 2 contours et 6 couches dessus et dessous
En remplissage mets lui Gyroid à 15%

Vu que tu as une Prusa le plus indiqué ce serait d'utiliser PrusaSlicer.

Pour tes premiers essais utilises une hauteur de couche de 0.2, 2 contours, 3 ou 4 couches pour le dessus et le dessous histoire d'avoir 0,6 ou 0,8 d'épaisseur.
Remplissage Gyroid 15%

PrusaSlicer permet les impressions en couches variables.
Tu pourrais très bien imprimer en variable de 0,08 à 0,2 histoire que le logiciel te fasse des couches plus épaisses là ou il y'a le moins de détails.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Bonjour,

Ta collerette de centrage me semble un peu trop fine pour une manipulation dans la vraie vie.
Il faudrait aussi que ton couvercle soit plus large que le socle pour avoir de quoi accrocher quand tu retireras

Il faudra un minimum de 2 contours et 6 couches dessus et dessous
En remplissage mets lui Gyroid à 15%

Vu que tu as une Prusa le plus indiqué ce serait d'utiliser PrusaSlicer.

Pour tes premiers essais utilises une hauteur de couche de 0.2, 2 contours, 3 ou 4 couches pour le dessus et le dessous histoire d'avoir 0,6 ou 0,8 d'épaisseur.
Remplissage Gyroid 15%

PrusaSlicer permet les impressions en couches variables.
Tu pourrais très bien imprimer en variable de 0,08 à 0,2 histoire que le logiciel te fasse des couches plus épaisses là ou il y'a le moins de détails.
Merci pour ta réponse.
Oui je sais que la collerette est beaucoup trop fine…je vais partir sur une épaisseur de 4mm ou 5mm avec une bordure d’une épaisseur de 2mm.
Merci pour l’idée de la largeur de couvercle. Je pensais que la rainure de bridge serait suffisante…

Merci aussi pour ton éclairage sur les paramètres de ma prisa pour l’impression.
Je fais des corrections et des finitions sur la conception de mon moule..je republie dès que j’ai terminé.
 
E

Eric Neto

Nouveau
Bonjour,

J’ai rajouté à ma conception des guidages et des fermeture (trous pour accueillir des vis et écrous papillon en plastique).
J’ai aussi crée une rainure circulaire pour éventuellement découper proprement le pourtour du moule silicone final.
J’ai agrandi et arrondi le bridge, en pensant que ça facilitera le décollage des deux parties du moule.
Je réfléchis encore à la façon dont je vais couler le silicone dedans:
- en premier je pense appliquer au pinceau le silicone sur les parties des moules peu accessible.
Quel type de poils de pinceau est adapté pour appliquer du silicone et qui se nettoie bien?
- en deuxième, je pense couler le reste pour remplir totalement. Pour cela, j’envisage de créer un trou pour injecter le silicone avec une seringue.
Mais où faire le ou les trous pour bien remplir uniformément?

6EFFDAA1-AC58-4021-A7B5-D49A9CE5A480.png


0BC818B6-405F-47B0-9A2E-D85F32A1791A.png


33EAA25E-1230-4695-8F44-9CDC755E4459.png


57FFEC47-F84D-4A4F-BD86-FF65493DEE3D.jpeg


6474B0AB-211A-475B-974F-E10FF9C81FC3.jpeg
 
Haut