1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Entretien d'un étau hydraulique

Discussion dans 'Accessoires et outils de coupe pour fraisage' créé par cantause, 8 Avril 2012.

  1. cantause

    cantause Compagnon

    Messages:
    1 218
    Inscrit:
    13 Avril 2010
    Localité:
    Liège, Belgique
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonsoir,

    J'ai acheté un étau hier, malgré mon incrédulité le vendeur m'a assuré que c'était un simple étau à vis, n'ayant jamais vu de gros étaux auparavant je l'ai acheté et je suis vite rentré le monter sur la fraiseuse, j'avais hâte de faire quelques copeaux.

    [​IMG]


    Puis le système de serrage, très doux, m'intriguait quant même, je l'ai donc démonté cet après-midi, c'est bien un étau hydraulique.

    [​IMG]


    [​IMG]


    [​IMG]


    [​IMG]


    J'en ai profité pour le nettoyer correctement, il mériterait une nouvelle peinture mais ce sera pour plus tard.
    J'aimerais savoir quel type d'huile utiliser pour le remontage, je ne m'y connais pas du tout en systèmes hydrauliques, si vous aviez des préconisation pour que j'aille faire mes emplettes je vous en serait très reconnaissant.
    Est-ce qu'il y a des précautions particulières à prendre lors du remontage?
    Je n'ai que de la graisse multi-usage Castrol au molybdène, est-ce adapté?

    Merci d'avance pour vos conseils.

    François
     
  2. cantause

    cantause Compagnon

    Messages:
    1 218
    Inscrit:
    13 Avril 2010
    Localité:
    Liège, Belgique
    Entretien d'un étau hydraulique
    Après une petite nuit de trempage dans mon mélange habituel (eau chaude et savon alcalin pour nettoyeur haute pression), les pièces sont ressorties bien dégraissées et sans efforts :)
    Cette solution attaque un peu les peintures de qualité moyenne lorsqu'on laisse tremper longtemps, mais je la trouve assez efficace, en général je l'applique sur les objets que je souhaite restaurer convenablement.

    [​IMG]


    Prêt pour le remontage

    [​IMG]


    [​IMG]


    [​IMG]


    Je n'ai pas réussi à sortir la vis interne poussant sur le petit piston hydraulique pour faire un nettoyage et un graissage dans les règles, je ne vois pas très bien comment fonctionne le système de débrayage entre la vis rapide et la vis hydraulique. Comme l'atelier est en chantier, je n'ai pas tout mon matériel à disposition, je n'ai donc pas poussé plus loin mais lors de la remise en peinture je ferai l'entretient complet, dans quelques mois.

    Il n'est pas neuf mais n'a pas l'air d'avoir été martyrisé non plus, il ne fuyait pas, j'espère que ça durera!
    Par contre certaines vis (celles de la platine arrière du mors mobile) ont été remplacées (3 sur 4) par des modèles à tête cylindrique normales, celles d'origines (on en voir une sur la première photo du premier message, ont une tête moins haute et demandent une clé allen de 7, est-ce que quelqu'un connaitrait leur norme? J'aimerais en remonter des comme à l'origine, qui ne dépasseraient pas des chambrages.
    Une des deux vis qui retient l'assemblage du gros piston hydraulique est aussi un modèle certainement fait pour l'occasion, le filet d'origine a été tourné et re-fileté. Là par contre ça n'est probablement pas du standard, mais mes connaissances en visserie ne sont pas très étendues...
     
  3. cantause

    cantause Compagnon

    Messages:
    1 218
    Inscrit:
    13 Avril 2010
    Localité:
    Liège, Belgique
    Entretien d'un étau hydraulique
    Voilà je l'ai directement remonté finalement:

    [​IMG]


    J'ai employé la graisse que j'avais à disposition et l'huile de glissière (Drosera ms68) sensée convenir aux systèmes hydrauliques et glissières en résine, je suppose qu'elle ne sera pas agressive avec les joints, c'est un peu visqueux mais pour un système quasi statique je ne vois pas trop où serait le problème.
    Je me suis posé quelques questions au remontage, c'était moins évident qu'il n'y paraissait:
    -Comment fallait-il serrer les rondelles belleville qui plaquent l'embase du gros piston sur la "chambre" hydraulique?
    -Dans quelle position le petit piston doit-il se trouver lors du remplissage?
    Pour les belleville, je me suis dit que le système étant probablement bien fait, il fallait serrer les vis jusqu'à ce que l'épaulement à la fin du filet touche le bâti, ça expliquait l'utilisation de ces deux vis probablement non standards.
    Ensuite j'ai rempli la chambre hydraulique avec le petit piston au repos (rétracté), jusqu'à raz-bord, fait sortir les quelques bulles et remis le bouchon, qui se termine par un petit piston monté sur pivot glissant, pour permettre d'évacuer le trop plein tant que le bouchon n'est pas complètement vissé je présume. Après remontage du tout sur la partie fixe, plus moyen de "débrayer" en mode hydraulique une fois la pièce touchée, je serre un peu moins les belleville et rien de mieux.
    Nouvel essai, je retire la vis d'approche rapide, le bouchon de remplissage, je serre les bellevile à fond je pousse le petit piston au maximum dans la chambre, l'huile déborde, je remets le bouchon, qui repousse le petit piston en entrant, remonte le tout et ça marche nickel comme quand je l'ai essayé la première fois.
    Je n'ai toujours pas compris ce qu'il s'est passé... Et ça m'intrigue!
    Si au premier remplissage il y avait une certaine pression, exercée par le piston du bouchon de remplissage, soit, ça comprime les belleville, mais pourquoi le débrayage n'était plus effectif?
    Je n'ai d'ailleurs pas trouvé comment on retirait la vis interne, si quelqu'un a une idée je suis preneur, j'aimerais comprendre comment on passe de la vis externe à l'interne.
    Pareil pour le petit bouton moleté derrière l'hexagone d'entraînement de l'étau, il peut se mettre sur deux positions, une réglage probablement, mais sur quoi joue-t-il?

    Dernière chose, est-ce que quelqu'un aurait une idée d'où je pourrais trouver un capteur de force, pour mesurer celle exercée par l'étau?
    Ceux du catalogue Hoffmann commencent à 600€ ht et les seuls que j'ai trouvé sur ebay sont pour contrôler la raideur des ressorts de soupapes donc ils ne dépassent guère les 5kN. Dans les deux cas c'est un petit vérin hydraulique avec un manomètre gradué en newtons, ceux pour soupapes coûtent 50-60€ ce qui me parait plus raisonnable.

    Ceci dit les pièces n'ont pas l'air de bouger, j'avais bien pensé utiliser un comparateur et une "éprouvette" de module d'Young connu, calée entre mes mors, mais pour un morceau d'acier de volume correct la mesure serait bien hors de portée de mes instruments de métrologie et entachée par les jeux de l'étau...

    Merci pour votre aide!
     
  4. ATV325

    ATV325 Compagnon

    Messages:
    2 277
    Inscrit:
    14 Décembre 2010
    Entretien d'un étau hydraulique
    hello,

    il n'y a pas de lien entre la vis interne et la vis externe comme vous semblez le penser, ce sont 2 systèmes indépendants.

    on serre d'abord la pièce mécaniquement puis ensuite on sert hydrauliquement.

    au niveau de la force de serrage, je pense que vous avez un modèle qui doit être au alentour des 2500 kg.
     
  5. cantause

    cantause Compagnon

    Messages:
    1 218
    Inscrit:
    13 Avril 2010
    Localité:
    Liège, Belgique
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonjour,

    Merci de la réponse, j'ai probablement du mal m'exprimer.
    Je conçois bien que les mécanismes soient distincts, j'aperçois néanmoins une sorte d'ergo mobile à l'intérieur de la vis rapide (externe), à l'endroit ou la partie cylindrique portant l'hexagone d'entrainement rentre dans la grosse vis, en mode hydraulique. D'ailleurs, lors du serrage, une fois la pièce bloquée par la grosse vis mécanique, il faut donner un léger à-coup sur la manivelle et le mouvement de rotation se fait alors sans efforts, c'est ce que j'appelle le "débrayage" en mode hydraulique. Je pense que cet ergo empêche la vis hydraulique de tourner lorsqu'il y a peu de résistance à la rotation de la vis mécanique, une fois cette dernière bloquée au contact de la pièce, l'à-coup sur la manivelle fait se rétracter l'ergo, la vis interne est alors désolidarisée de la vis externe (qu'elle entrainait pour le billais de l'ergo) et en tournant pousse sur le petit piston par l'intermédiaire du filet interne. Quand on déserre, le mouvement est doux jusqu'à ce que la vis interne retrouve sa position d'origine, où l'ergo la re-solidarise avec la vis interne (on entend un petit "clic"), après un petit coup sur la manivelle et la pièce tombe, la grosse vis venant de bouger.
    C'est comme cela que je conçois ce système mais n'ayant pas pu démonter la vis interne j'aimerais des explication complémentaire sur ce montage.

    Pour la force de serrage, d'après la documentation que j'ai pu trouver, les étaux Hilma de 160 sont des 5 tonnes et les 200 (comme celui-ci) des 6 tonnes, je cherche un moyen de mesurer cette force, autant par curiosité que pour voir si tout est en ordre.

    PS: Voici la photo d'un plus petit Hilma que j'avais en vue auparavant, le mien est identique, hormis le léger alésage sur la partie mobile qui doit recevoir l'écusson Hilma, étant donné que mon mors mobile est un peu moins haut que mon mors fixe, je pense que cette pièce à été surfacée au cours de la vie de l'étau afin de cacher les erreurs d'usinage qu'il a pu subir :)

    [​IMG]
     
  6. DIY_addict

    DIY_addict Ouvrier

    Messages:
    253
    Inscrit:
    5 Août 2011
    Localité:
    EVREUX
  7. R.2087

    R.2087 Compagnon

    Messages:
    631
    Inscrit:
    2 Mai 2009
    Localité:
    din ch'Nord-Pas-de-Calais
    Entretien d'un étau hydraulique
    salut l'ami

    bien bel étau à serrage hydraulique, pour en avoir utilisé un, c'est un régal !!
    le serrage est progressif et contrôlé ...

    si tu veux mesurer le serrage, l'idéal d'avoir un petit vérin genre ENERPAC avec une prise de pression et un mano

    ça me rappelle une anecdote;
    un de mes anciens collègues, quand il était sur la fraiseuse, avait tendance à taper comme un sourd sur la clé de serrage de l'étau pour serrer la pièce,au point, qu'un jour, il l'a cassée !!!
    et je me rappelle lui avoir dit que ça devait arrivé un jour à force de taper comme ça sur la clé et qu'en plus, il faisait plus de mal que de bien à la vis et surtout à l'écrou qui lui, était en bronze !!!
    en plus, je lui disais qu'il devait serrer au moins à 20t !!!
    "n’importe quoi !!!" qu'il m'a répondu ....
    il n'avait pas tord ... quelques jours plus tard, je préparais un vérin ENERPAC plat de 30t dont j'avais sortie la tige et à laquelle j'ai mis prise de pression avec un mano de 700b que nous avions,
    j'ai fait un essais pour voir à combien je serrais la pièce dans l'étau quand je suis sur la fraiseuse; le mano m'indiquait 200b ce qui nous fait une pression de 8t environ...
    je l'ai appelé et nous avons recommencé l'opération mais cette fois-ci c'est le collègue qui à serrer à sa façon en lui cachant le mano ...
    à la fin de son serrage, je regarde le mano et après calcul, c'est sûr, je me suis trompé; il n'a pas 20t de serrage, il a juste 350b ce qui nous fait 15t quand même !!!!
    notre chef d'atelier en voyant la manip', lui dit qu'il comprenait pourquoi certaines pièces pouvaient être déformées ....

    le collègue, pour ça défense, nous avait dit qu'il avait peur que la pièce se sauve des mors de l'étau, chose qui lui ai déjà arrivé ...

    bref, moralité de l'affaire; pas assez c'est pas bien et trop serrer, c'est pas forcément bon non plus ...


    A++++++
     
  8. CALCULATE

    CALCULATE Apprenti

    Messages:
    203
    Inscrit:
    22 Décembre 2011
    Localité:
    Champigny sur Marne
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonjour tout le monde,
    Avec cette discussion sur les étaux, j'en reviens à quelque chose qui m'a souvent fait réfléchir concernant la force de serrage. Cantause tu nous dit que tes étaux font 5 ou 6 tonnes et toi R.2087 tu annonces des efforts de 8 jusqu'à 15 tonnes. Imaginons que la pièce à serrer soit de surface très petite, une telle sollicitation crée alors une pression énorme sur la pièce qui obligatoirement va se déformer d'une part dans la direction de la compression et par effet de Poisson dans la direction perpendiculaire. Si on serre trop fort la pièce va passer dans le domaine élastoplastique et alors là tintin pour retrouver la dimension souhaitée. Mais bon on va admettre qu'on reste dans le domaine élastique, (ce dont je ne suis pas sûr en tapant avec un marteau et peut être que ton chef d'atelier n'avait pas tord alors R.2087 !!! ), les mesures faites au comparateur sur cette pièce "déformée élastiquement" sont elles vraiment correctes, ou a t on encore cette déformation élastique que l'on traîne avec nous. Je pense en théorie être dans le juste et est ce que quelqu'un peut me rassurer en me montrant que les erreurs sont faibles. J'admets que ceci est bien difficile car il faudrait connaître la "petite surface" de la pièce mais lorsqu'on essaye de travailler au 0,02 je ne suis pas certain de la justesse des mesures.
    A +

    Calculate
     
  9. lacier

    lacier Compagnon

    Messages:
    1 003
    Inscrit:
    23 Avril 2010
    Localité:
    Provence
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonjour,

    @CALCULATE Il est habituel avant la phase de finition d'une pièce de débloquer l'étau, avec lequel on avait appliqué une grande force de serrage pour une ébauche rapide de la pièce, pour ensuite resserrer légèrement pour effectuer la finition.
     
  10. CALCULATE

    CALCULATE Apprenti

    Messages:
    203
    Inscrit:
    22 Décembre 2011
    Localité:
    Champigny sur Marne
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonjour,

    Merci lacier de m'avoir donné le truc.....que je ne connaissais pas et qui doit solutionner le problème.
    A +

    Calculate
     
  11. Ixzed23

    Ixzed23 Nouveau

    Messages:
    4
    Inscrit:
    16 Janvier 2016
    Localité:
    Ottawa, Canada
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonjour Cantause,

    J'ai trouvé cette discussion en faisant une recherche sur Google. Je cherchais des liens et photos car je viens de me procurer un étau hydraulique de 125mm dont je ne trouve pas l'origine. Il a une forme qui me rappelle les étaux européens, ce qui est plutôt rare ici.

    Le principe de fonctionnement semble être à peu près le même que le tiens. Le mécanisme se trouve toutefois à l'arrière du mors mobile, dans deux cylindres qui s'assemblent en vissant. Il y a une vis-mère sous le mors, un embrayage par disque avec encoche en V et une plus petite vis dans le deuxième cylindre qui actionne un piston hydraulique de 10mm. Il y a trois bagues d'étanchéité qui n'étaient plus souples et fuyaient. Je m'en suis procuré des neuves.

    Enfin, tout ça pour dire merci d'avoir partagé tes photos et les explications qui m'ont été bien utiles.

    Daniel $_20 (2).JPG
     
  12. ingenieu59

    ingenieu59 Compagnon

    Messages:
    1 065
    Inscrit:
    10 Septembre 2013
    Localité:
    cassel 59
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonjour,

    Ce qui est certain, c' est qu' une fois qu l' on y a goûté, on ne peut plus s'en passer .
     
  13. daniel g

    daniel g Compagnon

    Messages:
    1 273
    Inscrit:
    17 Mars 2009
    Localité:
    Nord Orléans
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonsoir

    Sur cet étau HILMA, le système hydraulique est comment dire, débrayable, avec le "bouton" en bout de vis.

    Daniel
     
  14. ingenieu59

    ingenieu59 Compagnon

    Messages:
    1 065
    Inscrit:
    10 Septembre 2013
    Localité:
    cassel 59
  15. daniel g

    daniel g Compagnon

    Messages:
    1 273
    Inscrit:
    17 Mars 2009
    Localité:
    Nord Orléans
    Entretien d'un étau hydraulique
    Bonsoir

    Sur le mien, une fois enlevé la manivelle, il y a un bouton que l'on peut enfoncé, puis en faisant
    1/4 de tour, on annule ( il me semble) l'effet hydraulique.
    Je m'explique bouton enfoncé, mors en contact sur la pièce arrêt de la manivelle.
    Bouton sorti, mors en contact sur la pièce, on fait 4 tours avant serrage totale.

    Mais, j'avoue ,ne pas avoir fait d'essais de pression.

    Daniel
     
Chargement...

Partager cette page