1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Assemblage métaux différents au TIG

Discussion dans 'Soudure, brasage' créé par msieuryoyo, 25 Mai 2014.

  1. msieuryoyo

    msieuryoyo Compagnon

    Messages:
    1 401
    Inscrit:
    12 Mars 2007
    Localité:
    Béziers
    Assemblage métaux différents au TIG
    Bonjour,

    J'ai vu une vidéo qui montre une méthode de soudage au TIG pour métaux différents (très différents).
    Cette vidéo est en américain donc accent pas très facile à comprendre pour les non initiés (comme moi). J'arrive à comprendre quelques passages mais par morceaux

    Dans cette vidéo le gars soude deux morceaux de laiton sur un morceau d'inox (j'ai cru comprendre que c'est de l'inox) avec une baguette de métal d'apport en "silicon bronze".

    Je ne connaissais pas cette technique et je ne pensais pas qu'il était possible de souder ensemble des métaux si différents.

    Voici la vidéo :

     
    Dernière édition par un modérateur: 4 Mai 2015
  2. gaston48

    gaston48 Compagnon

    Messages:
    6 218
    Inscrit:
    26 Février 2008
    Localité:
    59000
    Assemblage métaux différents au TIG
    Bonjour,
    Le laiton est très difficile, quasi impossible à souder au Tig à cause de la vaporisation du Zinc.
    Il existe toute une variété de métal d’apport à base d’alliage de cuivre pour les cas difficiles.
    Dont un cupro silicium à 3% de Si , pour le laiton et les aciers galvanisés.

    Ces alliages spéciaux « mouillent » très bien, il est difficile de faire la distinction entre
    une véritable soudure et une brasure ou soudo-brasage. Au tig, avec un apport de métal plus fusible,
    on arrive assez bien à maîtriser la température des métaux à assembler, sans forcement atteindre leurs fusions.
    Mais dans les 2 cas, il y a une transition plus ou moins progressive entre les métaux dissemblables sous forme d’un alliage.
    Dans le même genre de metal d’apport il existe aussi un cupro-aluminium-nickel-manganèse avec du silicium aussi ouf...
    avec une très haute résistance à la corrosion qu’on choisit pour toute sorte de recharge
    dans la marine ou l’industrie chimique ou pour l’assemblage de la fonte.
    Sinon en amateur, tu peux essayer d’assembler du cuivre et de l’inox, sans apport, ça marche très bien .
     
  3. MARECHE

    MARECHE Compagnon

    Messages:
    2 126
    Inscrit:
    6 Février 2011
    Localité:
    Nancy
    Assemblage métaux différents au TIG
    Bonjour,
    +1 pour cuivre inox, il faut chauffer assez fort comme cuivre - cuivre car il conduit trop bien la chaleur et avoir la buse au raz de la soudure pour éviter l'oxydation.
    Salutations
     
Chargement...

Partager cette page