Vernier BF 250 : vérification transfo 400V/220V triphasé

JC10
Apprenti
22 Avril 2017
191
Aube
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

dans le cadre de la restauration du VMC Vernier BF 250, j'ai attaqué par l'électricité.

Et en premier lieu la vérification des transfos au nombre de 3 présent dans la machine.

Le premier étant le plus gros :



J'ai utilisé un multimètre avec sa fonction test de continuité et son bip.

Lorsque que je teste entre n'importe quel point du primaire et du secondaire, pas de bip donc pas de cours-circuit.

Je suis loin d'être électricien, est-ce bon signe ?

Quelqu'un pourrait t'il m'éclairer ?
 
Dernière édition:
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 477
Bip ne veut pas dire résistance nulle. Juste résistance faible :P
De toute façon, vérifier un transfo de cette taille avec un multimètre est illusoire.
On peut très bien avoir un défaut d'isolement que la faible tension de l'ohmmètre ne verra pas, comme un court-circuit d'une spire qu'on ne détectera pas non plus mais qui fera allègrement tomber les disjoncteurs. :???:
 
JC10
Apprenti
22 Avril 2017
191
Aube
  • Auteur de la discussion
  • #3
Osiver, je prends ta réponse avec encouragement :lol: le transformateur n'est pas forcément HS.

Bon alors, tu me conseilles de m'en remettre au Dieu :prayer:des disjoncteurs pour en avoir le coeur net ?

Ou il y a quelque chose d'autre de plus adapté à faire ?
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 477
Disons que pour un calibre plus raisonnable, quelques centaines de VA, on pourrait envisager de le sous-alimenter, genre avec du 24V et contrôler les différents enroulements.
Ici, je crois qu'on peut s'en remettre au dieu des disjoncteurs, en effet. 8-)
De toute façon, il a l'air très bien ce transfo ! Est-ce que quelque chose donnait à penser qu'il soit HS ?
 
vikor
Compagnon
4 Mars 2017
695
le boupere
il faudrait un contrôleur d'isolement pour vérifier qu'il n'y a pas de défaut à la masse . Autre solution mettre le bestiau sous tension avec un disjoncteur courbe D capable d'encaisser le courant magnétisant , il faudrait un 10 (pas sur qu'il tienne à la mise sous tension) ou mieux 16A tripolaire. Particularité de ce transfo le neutre est sorti sur le point étoile du secondaire donne une tension mono utilisable d'environ 127v
 
JC10
Apprenti
22 Avril 2017
191
Aube
  • Auteur de la discussion
  • #6
L'électricien est venu hier pour poser un câble et un boitier pour la CNC.

Après calcul des charges, on a conclu que 16A par phases était suffisant pour alimenter la machine avec une marge de 3,5A.

Il a donc posé un disjoncteur différentiel tripolaire 16A dans le coffret qui alimente les machines. Il n'avait que 300ma pour le courant de fuite et s'est posé la question du 30ma qui est la norme en habitation.

Existe t'il une norme pour les machines outils ?

Ensuite, pour le transfo, il a proposé de vérifier ce que vikor suggèrait :

il faudrait un contrôleur d'isolement pour vérifier qu'il n'y a pas de défaut à la masse
Résultat : Pas de défaut d'isolement à la masse et entre primaire et secondaire.

A suivre le branchement du transfo sur le 400V.
 
Dernière édition:
slouptoouut
Compagnon
1 Avril 2010
5 128
planète terre
Bonjour,

le différentiel 30 mA est nécessaire, et obligatoire, pour tous les circuits "domestiques" comportant des prises de courant, des appareils ménagers...

dans le cas d'un départ distinct , alimentant une machine-outil , ce n'est pas indispensable ni obligatoire ( a condition que ce départ soit distinct et n'alimente qu'une machine-outil, branchée directement, et pas des prises ni autre chose )
 
JC10
Apprenti
22 Avril 2017
191
Aube
  • Auteur de la discussion
  • #8
dans le cas d'un départ distinct , alimentant une machine-outil , ce n'est pas indispensable ni obligatoire ( a condition que ce départ soit distinct et n'alimente qu'une machine-outil, branchée directement, et pas des prises ni autre chose )
C'est le cas pour cette machine aussi.
Merci pour la précision :-D
 
Dernière édition:
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut