Un vieux mecanisme trouvé dans le garage

Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 234
Cannes
Alors ne refait pas le bois.
Les plus anciennes contoises étaient des horloge murales, sans la gaine en bois. Elles étaient sur une console accrochée au mur. Ce n'est qu'après qu'elles ont été posées au sol.
Si tu as le balancier et les poids, tu as tout ce qu'il faut. Suffit juste de 2 équerres au mur. Et pas de chat qui vienne jouer avec le balancier.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Les plus anciennes contoises étaient des horloge murales, sans la gaine en bois. Elles étaient sur une console accrochée au mur. Ce n'est qu'après qu'elles ont été posées au sol.
L'idée de mettre la comtoise au mur est excellente. Mais je ne partage pas du tout la version ci-dessus de Jmr06 ! C'était les horloges en bois, de type "forêt noire", de basse qualité, qui n'avaient pas de gaine. Les horloges en métal étaient toujours dans de belles gaines en bois noble. Fin XIXè la comtoise s'est démocratisée avec une fabrication semi-industrialisée et des gaines en sapin. C'était un cadeau de mariage à la campagne.

@+
JC.
 
  • Réagir
Reactions: jdg
Jmr06
Compagnon
14 Février 2017
1 234
Cannes
C'est exacte, @JCS , j'ai fait un racourci historique coupable, et appelé "contoise" ce qui ne l'était absolument pas encore. Je voulais juste évoqué le fait que remettre au mur une contoise de fin 19ème, cela pouvait évoquer ces premières horloges de maison.

Je serais curieux de savoir s'il y a encore comme moi beaucoup de personnes qui ont une contoise dans leur appartement moderne ? Je ne la fais plus sonner, mais je la remonte toujours, son tic-tac "habille" le calme de la maison.
 
picator
Apprenti
22 Octobre 2013
112
Moi, j'en ai une, dont le cadran est signé d'un commerçant de Miramont dans le Lot et Garonne. Le nom du village exact est Miramont de Guyenne. (J'habite pas très loin).
Je l'ai récupérée qui partait à la déchetterie, révisée, nettoyée, lui ai mis un balancier, changé les cordelettes et lui ai construit une gaine en chêne avec les vitres collées à la cordelette encollée.
Mais c'est juste pour la déco, je ne la remonte plus. Je suis meublé de bois anciens d'antiquaires.
 
picator
Apprenti
22 Octobre 2013
112
Parce que le mastic sèche et se rétracte, çà tache. La cordelette encollée à la colle à bois sèche sans rétractation et colle le verre au bois support. C'est plus stable qu'avec le mastic, en plus pas de clous, juste la gomme arabique de la colle.
 
picator
Apprenti
22 Octobre 2013
112
Je ne cherche à convaincre personne.
J'ai fait comme çà, d'abord sur l'instant, mon fournisseur était en rupture de stock de mastic. Ensuite, avant de mastiquer, il faut clouer, ce que finalement contre le temps de sèche de la colle et la disponibilité des vieilles cordelettes des tambours, çà s'est fait plus vite et aussi surement.
Voilà.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Je ne cherche à convaincre personne.
Moi je suis convaincu. En effet, j'ai vu énormément de comtoises mastiquées avec les vitres fêlées suite à la déformation du bois en fonction de l'hygrométrie.
A chaque fois que je fais changer une vitre sur un comtoise, j’interdis à mon vitrier de mettre du mastic.
La meilleur solution, à mon avis est de faire tenir les vitres par de la corde de comtoise (comme le suggère Picator) fixée par des petites pointes à vitre.
Le seul "avantage" du mastic c'est l'étanchéité. Mais à quoi bon, sauf si le propriétaire à l'idée saugrenue de mettre sa comtoise dehors !

Ici une idée intéressante pour "moderniser" un mouvement de comtoise. Il y a moyen d'améliorer le principe :

Comtoise revisitée.jpg


@+
JC.
 
Dernière édition:
jdg
Compagnon
14 Février 2011
943
92
Bonjour,

j'ai vu énormément de comtoises mastiquées avec les vitres fêlées suite à la déformation du bois en fonction de l'hygrométrie.
En général les vitres ont été fêlés par un choc...à moins que les Comtoises soient installées dans un jardin...avec une gaine en sapin.
Le mastic a été inventé depuis très très longtemps pour pallier à tous ces problèmes.
Par contre il est certain que si la gaine est très déformée la vitre se fêlera non à cause du mastic mais des clous posés trop serrés ou la vitre taillée trop grande.

Tu as raison c’est formidable Internet on apprend plein de choses tous les jours...

Amicalement l’Amiral
 
Dernière édition:
serge 91
Lexique
18 Février 2010
4 940
FR-91 Brétigny sur Orge
Le mastic, à l’huile de lin, bien appliqué ne sèche pas et assure une souplesse vitre bois résistant aux vibrations en plus de l’étanchéité.
Quel mastic ?
Celui de vitrier devient dur comme la pierre en séchant (mais il retrouve en partie de la souplesse à la chaleur).
L'huile de lin étant naturellement siccative, peut être une histoire de composition "exacte" ou de situation (séchage ?)
 
picator
Apprenti
22 Octobre 2013
112
Alors : à l'époque (35 ans bientôt), j'ai eu la possibilité de bénéficier de l'usage d'un atelier d'un menuisier, du stock de bois et de son expérience.
La caisse est en chêne, juste à la teinte avivée pour l'uniformité de couleur. Pour ce qui concerne le verre haut du mécanisme comme celui de l'oeilleton de la porte, la "gorge" est de 24 mm d'épaisseur. Toutes les pièces de bois sont chevillées-collées, il n'y a pas de clous. Seules les petites vis qui maintiennes les charnières et le loquet des deux portes sont métalliques.
Le tout a séché sans clous, sous presse, en disposant un film alimentaire sur le cordon donnant vers l'intérieur. La porte permettant de voir le cadran a été construite en respectant les fibres du bois, toutes dans le même sens.
Le bois était naturellement assez sec pour que depuis la fin de la construction, 5 déménagements, et le chauffage par air pulsé (clim), aucun mouvement de travail vicié du bois et de fait aucune casse de verre.

Il y a 35 ans, le prix du bois nécessaire à la conception et des matériaux d'assemblage : 650 francs soit un peu moins de 100 Euros.
 

Dernières discussions

Haut