Trous d'huile ? Comment sont ils fait ?

Aeenarion
Apprenti
3 Juillet 2017
67
Paris/Picardie
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

En farfouillant pour compléter un peu mon matériel je tombe sur les forêts, fraises, tarauds avec trous d'huile... Mais comment ils sont fait ces trous d'huiles ?

En fait je m'interroge surtout pour ceux des forêts, parce que les trous ne peuvent pas être droit, d'ailleurs c'est bien précisé "trou d'huile hélicoïdaux" sur otelo (https://www.otelo.fr/catalogue/forets-trous-huile-serie-courte-3xd-queue-cylindrique-carbure-monobloc-micrograin-revetus-tialn-din-6537/fanocarb-0004080304-skg.html)
20009040_A.gif

Comment ils sont fait ces trous ?

Merci d'avance d'assouvir ma curiosité :D


Sylvain.
 
vax
Modérateur
5 Mars 2008
7 112
Guipavas (près de Brest)
Ce sont des outils en carbure micro grain, donc des poudres fritées.
Après comment sont réalisée les épargnes (pour faire les trous) dans les moules avant la compression des poudres... point ne sais, très certainement un produit qui résiste à la pression lors du tassement des poudres et qui brule lors du frittage...
(Marrant, je me suis posé la question hier soir...)
 
remilaciotat
Ouvrier
29 Novembre 2009
445
LA CIOTAT
Bonjour,
Ils «déroulent» le foret, ils font le trou et ils le «re-enroulent» c'est simple non ?
Faire un trou dans un foret et puis quoi encore,
Rémi:jesors23:
 
TRD
Compagnon
13 Février 2010
852
Rhône Alpes
Bonjour


Je me suis déjà posé la question. Je n'ai pas la réponse, mais j'ai des doutes sur un produit qui "brulerait" pendant le frittage.

Par contre, après le frittage me semble plus réaliste. Et plutôt que brûlerait, je dirais plutôt "reagirait".
Par exemple un produit qui se dissoudrait dans un solvant.

Ou produirait un gaz ou un liquide en présence d'un réactif.

Ou qu'on pourrait retirer en le liquéfiant ou le vaporisant en mettant l'outil sous vide après frittage. Cette dernière solution me semble la plus attrayante sur le plan scientifique. Reste à trouver le matériau solide et résistant sous forte pression qui se liquéfié ou vaporise facilement quand on le depressurise.

Pour les nuls en physique chimie : tous les matériaux suivent cette tendance avec un caractère plus ou moins marqué. L'eau par exemple. Elle bout a 100 degrés et se vaporise a 0 degrés sous pression atmosphérique.
Mais sous forte pression dans un circuit fermé, la température d'ébullition augmente. Et c'est pareil dans l'autre sens. Quand on dépressurise l'eau elle peut bouillir à température ambiante, c'est le phénomène de cavitation.

Amis physico-chimistes, la parole est à vous parce que je ne suis pas vraiment compétant dans ce domaine.

En tout cas, ce sujet est très intéressant.
 
Aeenarion
Apprenti
3 Juillet 2017
67
Paris/Picardie
  • Auteur de la discussion
  • #6
Ça s'passe comment déjà concrètement l'opération de frittage ?
On épluche d'abord les patates ou pas besoin ? :smt043

Le frittage, du peu que j'en sais, c'est pas loin des 3 000°C alors un produit qui résiste à ça mais pas à des solvants ? :s


J'avais pensé à l'électro-érosion ? En "visant" le forêt sur une électrode hélicoïdale.
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 876
F-69400 villefranche sur saone
Le frittage, du peu que j'en sais, c'est pas loin des 3 000°C alors un produit qui résiste à ça mais pas à des solvants ? :s
J’ai appris à l'école, Il y a plus de 40 ans qu’il y avait plusieurs opérations de chauffe et de pression
Et un frittage de carbure n’a pas la même chauffe qu’un frittage d’acier rapide
Ici des explications mais ce n’est pas pour du carbure
Pour le carbure de tungstène , le liant est, du cobalt Température de fusion 1495° donc chauffe à 1495°
 
Dernière édition:
Otatiaro
Compagnon
6 Mai 2007
981
Metz (57)
Salut,

Je ne sais plus ou (vidéo YouTube probablement), mais j'étais tombé sur quelqu'un qui expliquait que c'était un fil de pêche (ou équivalent, j'imagine) qui est mis dedans au frittage, et qu'il suffit de tirer après pour qu'il sorte en laissant un trou hélicoïdal.

Après comment le fil est maintenu au bon endroit au moment du frittage, il en parlait peut-être mais je ne me rappel plus, désolé.

Thomas.
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 186
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
On voit des vidéos où les forets sont plats puis enroulé à chaud.
Pour le trou....perçage droit, foret ou edm ?

Au lycée un prof de techno nous avait demandé justement comment sont réalisés ces trous...
Or en Bretagne au moins dans la région de Brest ( @FB29 confirmera ...) il y a des espèces de coquillages ou mollusques qui percent des trous ... bien sûr pas droits

Ca y est j'ai trouvé : c'est là !!!

Et dans la rade de Brest on appelle ça des bonnes soeurs ( pourquoi ? )

Et pour revenir au lycée, un bon finistérien avait dit, avec une BONNE SOEUR....
Viré du cours....
Le prof ne devait pas être breton , ou alors du Sud...
 
francis75
Ouvrier
19 Septembre 2013
398
Paris 10e
Bonjour,

Dans un salon j'avais demandé à un fabricant de forets.
Ils partent d'un cylindre brut très large, qu'ils percent de part en part, qui ensuite est étiré en tournant (pour faire une vrille).
 
TRD
Compagnon
13 Février 2010
852
Rhône Alpes
Un exemple de produit qui resiste aux hautes températures, mais pas a des solvants : le tartre ne fond pas, mais se dissous dans l'eau. Mais pour la résistance mécanique, c'est trop faible.
 
Haut