Question d'enboutissage, avis aux pro

  • Auteur de la discussion anth54
  • Date de début
A
anth54
Ouvrier
16 Mar 2008
434
54700 (pont-a-mousson)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Je me lance ,

J'ai une série de chapeaux pour poteaux en bois de 150*150 a réaliser en tole cuivre ou zinc ép 5/10.

J'ai réaliser une matrice mécano soudé pour emboutir les toles cependant j'ai un souci au niveau des 4 angles (ce qui était a prévoir :cry: ) j'obtiens des boursouflures de matière ( cf photo) et du coup le produit et trés moche.

Je n'ai plus le souci si je fait une découpe au niveau des 4 coins mais aprés il faut ressouder toutes les toles , c'est faisable c'est du boulot mais ce n'ai pas encore top esthétiquement.9a fait déja 4 week end que je planche dessus .

S"avez vous comment sont réaliser les chapeaux (plus petits) que l'on trouve dans le commerce ?
Avez vous une idée pour résoudre ce souci ?


Merci d'avance aux forumeurs toujours sympa






 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 335
FR-57330 Moselle
Si je peux me permettre, ta réalisation est peut être plus proche du pliage que de l'emboutissage.

En emboutissage, le métal est étiré et aminci sous contrainte mécanique avec des presses trés puissantes entre deux matrices : une male et une femelle.
Lorsque le métal est étiré, il ne fait pas de plis.

Si tu faits du pliage, une coupe et une soudure dans les coins est inévitable. Sur du cuivre, une brasure à l'étain est simple et propre.
Sur du Zinc, une brasure est plus délicate car on fond le Zinc trés trés vite.

Cordialement
 
A
anth54
Ouvrier
16 Mar 2008
434
54700 (pont-a-mousson)
  • Auteur de la discussion
  • #4
Charly 57 a dit:
Si je peux me permettre, ta réalisation est peut être plus proche du pliage que de l'emboutissage.

En emboutissage, le métal est étiré et aminci sous contrainte mécanique avec des presses trés puissantes entre deux matrices : une male et une femelle.
Lorsque le métal est étiré, il ne fait pas de plis.


Cordialement
Merci
C'est exactement ce que j'ai fait, 2 matrice, une male une femelle , le tout sous une presse d'atelier.
Oui la solution de secours est envisageable , soudure a l'étain ou la brasure.
Pour le zinc je n'arrive pas a faire de belle soudure.

Merci pour le site , si j'ai bien comprit la tole doit entre maintenue sur la matrice femelle et ensuite la matrice male enfonce la tole.
Il faut aussi calculer la limite de rupture de la tole mais là c'est trop pour moi :oops:
 
M
Maxipouce
Ouvrier
12 Oct 2008
396
32
Il te faut un serre-flanc dans ton montage qui freine la tôle et permet donc que toute la tôle soit soumise à une tension et non pas une compression.
 
A
anth54
Ouvrier
16 Mar 2008
434
54700 (pont-a-mousson)
  • Auteur de la discussion
  • #6
je vais tenter avec un serre-flanc , en éspérant que la tole ne s'arrache pas..
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 441
FR-91
Oui sans serre flanc ce n'est même pas la peine de continuer, surtout que tu as des zones de déformation délicate. Ton serre flanc doit vraiment pouvoir freiner la matière sur le pourtour
 
O
oliv
Compagnon
7 Sept 2007
1 121
LYON
As-tu recuit le cuivre avant l'emboutissage? (le chauffer et le refroidir brutalement - attention, malgré ce qu'on peut croire, c'est bien comme cela qu'on recuit du cuivre. C'est l'inverse de l'acier carbone).

Pour en être sûr, j'ai quand même vérifié chez eux, chapitre "la forge" ....

http://www.cmonmetier.be/pano/cuivrerie.html


Ou alors, peut-être essayer carrément en emboutissage à chaud?
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 128
FR-54560 Lorraine
je comprends bien l'utilité du "serre-flanc" 8-) ... mais je vois pas trop comment ça se présente :oops:
Merci... :wink:
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 441
FR-91
wika58 a dit:
je comprends bien l'utilité du "serre-flanc" 8-) ... mais je vois pas trop comment ça se présente :oops:
Merci... :wink:
Ça pince la matière sur son pourtour et quand tu emboutis, la matière est freinée, en fait ça permet de l'avoir bien tendue en quelque sorte et limite les plis.
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 128
FR-54560 Lorraine
Merci Nico pour ta réponse rapide :wink:
Le principe, je comprends...
Mais c'est comment ça se présente sur la machine... Ca bride carrément la pièce ou ça appuie dessus tout en la laissant glisser pour entrer dans la matrice... :roll:
 
didou
didou
Compagnon
11 Jan 2008
2 644
31
Et en rayonnant un peu plus les angles ca ne passerait pas mieux ?
 
M
Maxipouce
Ouvrier
12 Oct 2008
396
32
sur cette video regarde la aprtie supérieure qui descend; on voit d'abord le serre flanc descendre et plaquer la tole puis ensuite on distingue le poinçon qui emboutit la casserole.

 
D
DATOUR
Ouvrier
27 Oct 2008
472
Sud
Bonjour,
Le serre-flan laisse glisser,on le voit trés bien sur la vidéo,mais aprés c'est une conception d'outillage spécifique. Pour ce qui nous concerne,il y a du métal en trop,il faudrait me semble t-il rajouter 4 nervures identiques à celles des angles,par exemple au milieu,mais bon pourriez-vous nous faire des photos du poinçon et de la matrice ?
Cordialement
 
A
anth54
Ouvrier
16 Mar 2008
434
54700 (pont-a-mousson)
  • Auteur de la discussion
  • #15
la matrice est chez un ami, j'irais la chercher pour la prendre en photo.

merci pour toutes vos réponses en attendant.

Impressionnant la video!
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 128
FR-54560 Lorraine
Merci Maxipouce, comme ça c'est limpide... :wink:

:eek: Impressionant comme ils retournent la tôle comme une simple peau de lapin !!!
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 335
FR-57330 Moselle
pour braser le zinc à l'étain il faut:
- décaper à la brosse métallique
- passer de l'acide chloridrique au pinceau sur la zone à souder
- mettre le bareau d'étain sur la zone à souder
- poser la panne du fer à souder sur le bareau d'étain
- lorsque le bareau fond, faire un aller retour sur la zone à souder avec la panne du fer
- retirer la panne du fer avant d'avoir trop chauffé le zinc et de l'avoir percé.

Le temps dépend de la puissance du fer à souder (300 W mini) de la largeur de la panne de cuivre (2 cm) de l'épaisseur du barreau d'étain et de l'age du zinc (du vieux zinc se brase trés trés mal) et de l'épaisseur du zinc.

Lorsque j'ai regardé le couvreur refaire le zinc de la toiture, c'était super simple. Lorsque j'ai essayé, c'était trés compliqué. Le couvreur m'a dit qu'il fallait que je m'entraine .....

Cordialemment
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Si tu mets de l'acide chlorhydrique sur du zinc, tu vas le bouffer vite fait. Comme flux de soudure pour souder le zinc à l'étain/plomb soit on l'achète tout fait soit on met quelques rognures de zinc dans de l'acide chlorhydrique jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de dégagement gazeux ( attention c'est de l'hydrogène ; faire ça dehors ) et c'est cette solution de chlorate de zinc que l'on passe au pinceau sur la région à souder. Bien rincer la sièce soudée à l'eau claire ensuite.
 
A
anth54
Ouvrier
16 Mar 2008
434
54700 (pont-a-mousson)
  • Auteur de la discussion
  • #19
voila les photos de la matrice avec laquelle j'ai fait mes 1er test , donc tout simple, male + femelle sous presse ( cric de camion)

j'ai env 600p à faire.





 
A
alexandre27
Nouveau
1 Nov 2008
18
normandie
En observant les photos, il semble que la forme male a des angles assez aigus, alors que les angles sont beaucoup plus arrondis dans la matrice. Peut être cela laisse-t-il un espace excessif entre les deux empêchant l'étirement régulier et controlé de la tole ? Il conviendrait peut être de vérifier - l'espace forme/matrice en coulant un produit de moulage entre les deux (cire?). simple hypothèse au vu des photos.
De tout façon les angles aigus sont bannis, le rayon mini d'emboutissage dépendant de l'épaisseur et du type de tole.
 
Haut