portique levage d'un an et demi

  • Auteur de la discussion CALCULATE
  • Date de début
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Voilà un an et demi je me suis construit ce portique, pour soulager mon dos lors des transferts sur ma fraiseuse, d'outils comme le diviseur, le plateau circulaire, l'étau etc. Mais je souhaitais aussi l'utiliser pour d'autres fonctions dans mon atelier. La grue ne me convenait pas à cause de ses pattes qui me gênaient dans de multiple occasions. Ce portique au point de vue coût est intéressant. Les IPN 100 de 6m pour 15 euros, le palan pour 40 euros, finalement les roues ont été les plus coûteuses (j'ai oublié le prix exact autour de 70 euros). Je souhaitais avoir des roues solides qui se bloquent en translation, celles ci supportent 650 kgf par roue, et bien entendu pour cette raison l'achat à la brocante était impossible. Mon palan accepte 1 Tf mais je pense ne jamais dépasser 100 kgf.

Par contre construire un portique n'est pas évident. J'ai vu sur le forum que des personnes calculent la poutre horizontale, cela n'est hélas pas suffisant. Un portique c'est une structure en 3D et toutes les pièces sont calculables, les poteaux sont aussi importants que la traverse et doivent être calculés. Le seul gros problème dans les calculs c'est que les pieds doivent être encastrés (très très rare) ou articulés donc fixes avec une rotation (si un seul pied est articulé fixe et que l'autre est articulé mobile alors on peut faire le calcul, mais on aura un déplacement d'appui qui va générer d'autres efforts......par simplification on n'abordera pas ce sujet). Malheureusement les roulettes ne sont pas des articulations, alors que se passe t'il ? Hé bien la structure est instable, et le portique est incalculable (pareil pour la grue). Je n'invente rien, c'est la théorie, que devrait apprendre certains vendeurs de portiques. Alors que faire, ben on est dans la panade !!! Bon il est évident que pour un portique industriel les roues sont articulées correctement, sinon ils ne passeraient pas au bureau de contrôle, pour un amateur par contre, bien savoir qu'on est dans l'erreur la plus totale, mais comme moi on fait avec, en supposant l'articulation aux pieds.

Si on veut être rigoureux la théorie des poutres ne s'applique pas, mais par simplification nous l'appliquerons quand même. Il faut normalement prendre en compte le poids propre de la traverse. Je donne les formules et avec le principe de superposition on ajoutera ce cas à celui de la charge ponctuelle. Que prendre en compte pour la sollicitation extérieure. Si on applique les règles des surcharges je pense qu'il faut majorer la charge de 50% (je ne suis plus très sûr de ce chiffre) cela me semble excessif pour un amateur. Moi je majore de 20% et je compare par rapport à la limite d'élasticité du matériau. Entre parenthèses si vous dépassez la limite d'élasticité on passe en élasto plasticité et tout reste bon quand même (dans un appareil sous pression la care est entièrement plastifiée et on est encore dans le règlement). Je ne sais s'il existe un règlement pour les portiques comme pour les ponts roulants qui est lui doit être appliqué. Moi je fais à ma manière en essayant d'être dans la sécurité absolue et pas trop complexe. Normalement les poteaux sont comprimés en plus et devraient être vérifiés au flambement....je ne le fais pas non plus en estimant que ça n'en vaut pas la peine.

On peut certes faire à sa manière et éviter tous ces calculs; Libre à chacun de faire comme il l'entend mais en cas d'accident...... J'avais il y a deux ans démonté la tête de ma fraiseuse d'environ 100 kgf avec un portique fait à la va vite, et j'ai failli tout prendre sur le nez, j'ai eu très peur et me suis juré de ne plus recommencer. Il va sans dire que la méthode que j'ai donné est une méthode très approximative mais à mon avis très sécurisante.

Si des choses sont erronées ou si vous souhaitez plus d'informations je reste à votre disposition dans la limite de mes connaissances .

A bientôt

Calculate

P1110345.JPG


P1110344.JPG


P1110347.JPG


P1110337.JPG


P1110346.JPG


P1110341.JPG


P1110343.JPG


P1110348.JPG


P1110349.JPG
 
sergepol
sergepol
Compagnon
20 Mai 2012
2 414
Flers 61100
Que voila une belle note de calcul !!!!!Je comprend maintenant votre pseudo.
Félicitations et salutations.
 
e**d
e**d
Compagnon
14 Jan 2008
626
France
belle note de calcul en effet , par contre je trouve les traverses sur les quelles sont fixées les roulettes bien etroites avec 100kg perché en hauteur n y a t il pas un risque de basculement ?
 
Dernière édition:
JJL57
JJL57
Ouvrier
14 Nov 2010
268
Metz
Bonjour
Pour moi il y a une grosse erreur de conception au niveau des fers U ou sont fixés les roues.
Un fer U n'est pas fait pour travailler dans ce sens. Il aurait été préférable de mettre un H avec son âme verticale ou un tube carré.
 
CNC_FONTAINE
CNC_FONTAINE
Professionnel
2 Sept 2009
383
90
Bonjour Calculate,
J'aurai pris un coeff de sécurité de 2 et non 20% ou 50% car ce n'est pas suffisant.
En revanche, bravo il est rare de voir des notes de calcul sur le forum.
Mais au bout du compte quelle est ta flèche et la contrainte ? (une flèche de 1/750 ou 1/1000 est idéale je pense avec une contrainte < 120 Mpa aussi (tout ça en pendérant le poids X2)
Il serait intéressant de comparer ces calculs avec un logiciel 3D. En tout cas sympa ce petit portique ça semble bien pratique.
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonjour,
Je vais essayer de répondre.
En ce qui concerne le risque de basculement, je ne le crois pas. En fait lorsque j'utilise le portique les roulettes sont bloquées en translation et normalement il n'y a aucun effort dans le sens perpendiciulaire au portique. Néanmoins si je m'aperçois que cela ne fonctionne pas correctement je peux toujours rallonger ces traverses, mais pour l'instant depuis 1,5 an tout va bien. En fait lorsque j'ai mis ces traverses je souhaitais les encastrer dans le poteau (tout est en IPN 100 et non pas en U), j'ai donc soudé les membrures ce qui assure le moment de flexion (qui est nul normalement en ce point !!!) et l'effort tranchant est repris par les bracons. Une grosse erreur aurait été de mettre la traverse avec son âme verticale comme le suggère JJL57.
Pour ceux qui souhaitent savoir comment travaille un IPN. Les efforts normaux, tension ou compression sont repris par l'âme et les membrures, la flexion est reprise majoritairement par les membrures, et le cisaillement majoritairement par l'âme. Et puis je ne débute pas dans la construction, j'ai passé 7 années dans un bureau de contrôle a controler barrages, ponts , building, centrales nucléaires......mdr !!!!!........mais je peux tout de même faire des erreurs hélas, d'ailleurs jamais je n'aurai osé donner la "note de calcul" à un bureau de contrôle car elle ne passait pas, et je sais pourquoi, mais j'estime que si les forumers font cela, ce sera parfait !!!!
A +
Calculate
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonjour CNC_FONTAINE,
Attention à mon avis ne pas confondre les exigences pour un portique avec les exigences pour un pont roulant. Pour un portique utilisé par un amateur je me moque de la flêche, mais en raisonnant un peu, avec une contraint de flexion très inférieure à la limite élastique on ne craint rien, la sécurité est assurée. Je n'ai même pas calculé mon portique car je suis sûr de mon coup, la flêche est très basse et tout est bon.

Revenons maintenant aux calculs par éléments finis. La théorie des poutres ne s'applique pas, le portique est instable donc pas de solution, la charge est sur une membrure alors qu'elle devrait être sur l'axe neutre, et surtout tu ne sais pas ce qu'il y a dans ton programme, donc si tu utilises la théorie des poutres il y a une grande diversité de poutres avec des hypothèses peu différentes mais qui ne vont pas donner les mêmes résultats......donc très dangereux !!!! Pour moi utiliser un programme de calcul sans savoir comment sont faits les éléments c'est souvent très périlleux, surtout en non linéaire alors là !!!! J'ai essayé d'aider les forumers en étant en sécurité et sans trop se casser la tête.....il suffit d'appliquer des formules.
A +
Calculate
 
C
champimatic
Compagnon
2 Mar 2014
2 319
77 Seine et Marne
.mais je peux tout de même faire des erreurs
@CALCULATE Et c'est tout a ton honneur ! Car on n'apprends que de ses erreurs! Soyons humbles . Sans compter qu'on " ne peut pas corriger ses erreurs avec le schéma de pensée qui les as engendrées ..."
 
P
Petitlouis
Nouveau
11 Oct 2014
20
Bonjour @CALCULATE,

A mon point de vue la charge que peut supporter ton portique ne dépend pas des profils employés qui sont largement surdimensionnés pour la portée.
Le danger de basculement pourrait venir de la faiblesse des roulettes qui pourraient supporter à mon point de vue un maximum de 200 à 250 kgs pour les quatres.
Déséquilibre de l’ensemble en cas d’affaissement d’une de celles-ci.
Donc prudence d’utilisation Au-delà de ces charges.
 
tyio
tyio
Compagnon
16 Sept 2012
1 188
Fontainebleau 77
Coucou
Justement je dimensionnes le mien. Donc content de voir d autre qui font pas « à l arrache «

Par contre , pourquoi avoir mis la poutre principale en fixation latérale à la poutre verticale .... là cisaillement des vis (et donc 50% de la rm , si c est du 20mm avec un coeff de sécu ça va vite quand même ???? D autant qu une fois bien vissé. Le boulonnage est plus critique

De plus pourquoi aucun contreventement ? Aucun support de la poutre entre le vertical et l horizontal ??? La théorie des poutre libre d encastrement existe aussi :). Un rapport 2 en gros.

Mais je suis d accord que le pb des roues est un vrai casse tête. Après quand on lève bc. Autant rester en statique :)
 
P
Petitlouis
Nouveau
11 Oct 2014
20
Excuse-moi je n’avais pas vu que tes roues pouvaient supporter 650 kg je suis très septique pour cette charge ainsi que pour le pris (unitaire ) que tu as payé.
dans mon cas j’achete tous les ans des roulettes mais elles se situent à un à un autre prix.
et les plus petits diamètres que j’achète c’est du 100 (roulette).
 
tyio
tyio
Compagnon
16 Sept 2012
1 188
Fontainebleau 77
Des roues en polyuréthane 700kg c est 150€ les 4 :partyman::smt002
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #14
Bonjour à tous,
Je vais essayer de répondre à tous.
D'abord à Tyio
pourquoi avoir mis la poutre principale en fixation latérale à la poutre verticale
Comme tu as pu le voir dans les calculs grossiers, le moment de flexion se transmet aux poteaux, il est continu, ce qui veut dire qu'il faut assurer une continuité entre le bout de la traverse et le poteau. Moi j'estime avoir réalisé un encastrement parfait (tu remarqueras que j'ai prolongé les membrures jusqu'au bout, car je veux que le bout du poteau soit le même que le bout de la traverse). Les vis reprennent le moment de flexion, les unes sont tendues (celles du dessus) et les autres comprimées (celles du bas). Si c'est difficilement compréhensible dis le moi, j'expliquerai avec un schéma ce sera plus clair. De cette manière j'assure la transmission parfaite du moment de flexion. Je te joins une explication que j'avais donné à un gars qui voulait faire un encastrement en bois en lui disant que tenon mortaise c'était "le grand père" qui faisait comme ça et qu'aujourd'hui c'était incorrect sauf pour les très petites structures.

Maintenant je vois ce que tu envisages, et que l'on trouve sur de nombreux portiques. Moi je ne suis pas d'accord du tout avec cette structure car tu n'as ni un encastrement ni rien du tout, alors tu mets un contreventement pour te rassurer. Les calculs pour ta structure sont hola hola....certainement pas en théorie des poutres; pour moi c'est très incorrect et je n'accepterai pas une telle structure. Déja que je trouve que certaines structures industrielles sont vraiment à la limite alors là non. J'ai vu sur le forum des gens qui construisaient des portiques "à l'arrache" comme tu dis.......tout est archi faux et le risque est immense, ils n'en sont peut être pas conscients mais c'est vrai.


Après le problème des roues. Hé oui c'est un grave problème. Moi mes roulettes sont de 100 et sur la doc il y avait indiqué qu'elles supportaient chacune 650 kgf....j'espère que c'est vrai parce que sinon c'est la cata. J'avais fait le calcul grossier suivant : chaque pied peut supporter 1300 kgf donc au total si ma charge est au milieux, je peux prendre 2,6 tf. Maintenant pour 100 kgf (le poids de ma tête de fraiseuse) je ne crains rien. Si un jour je devais soulever 1tf je prendrai mes précautions en mettant des cales pour éviter une catastrophe. Quant au prix, j'avoue ne pas me souvenir exactement, j'ai dit 70 euros mais peut être que c'est plus......à 70 ans le cerveau commence à oublier surtout après 1,5 ans !!!!!!
A bientôt
Calculate

P1110350.JPG
 
tyio
tyio
Compagnon
16 Sept 2012
1 188
Fontainebleau 77
coucou

ah oui je vois bien ce que tu ecris, effectivement vis en pression et d'autre en traction, fibre moyenne nulle (comme les chapes de beton en gros). Je pensais pas qu'on puisse partir sur une formule type 'encastré" juste en faisant comme çà :), comme quoi c'est un metier (mon pere etait directeur bureau d'etude pour les plateforme tecnip/sepeim/bouyghes offshore, il maitrise bien mais lui demander c'est pas possible, il n'aime pas vulgariser et donc je dois me taper des etudes de meca avant d'avoir la reponse ^^)

mon probleme c'est que je veux que la largeur soit adaptable, et pour cela, je surdimensionnes avec une poutre "libre" tandis qu'encastré, elle serait deux fois plus petite, mais bon, tanpis :). Contre venter tu trouves que c'est inutile et de la satisfaction personnel pour une poutre "libre" ?
 
C
cali40
Compagnon
17 Jan 2009
1 022
DAX
Bonjour calculate,
Dans la mesure où les roulettes laissent le mouvement latéral possible, il me semble que le modèle n'est pas correct.
En hypothèse, on peut, pour les calculs, bloquer le pied gauche par exemple et laisser un appui roulant à droite
Du coup, dans le cas de faible déplacement en pied, le moment flechissant aux angles supérieurs est quasiment nul et la poutre supérieure est beaucoup plus flexible
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
3 057
Harnes (Pas de Calais)
J'ai souvent pensé "CALCULATE nous donne des leçons bien théoriques pour les calculs, mais on ne voit jamais rien de concret".
Je fais amende honorable puisque notre ami nous fait ici partager sa réalisation, et merci à lui.

Je ne veux pas rentrer dans les détails et encore moins donner mon avis sur la note de calcul. Pour une fois elle me semble assez classique, bien que un peu alambiquée par endroits, ainsi pourquoi calculer les Mf en tout endroit de la poutre, alors qu'on sait bien que le cas dimensionnant sera lorsque la charge est au milieu....mais c'est un détail, l'essentiel est d'arriver à un résultat qui fonctionne.
Perso je ne vois pas de critique à faire dans le sens d'utilisation des fers, même si ce n'est pas le sens qui procure la meilleure résistance, dans la mesure où la résistance est suffisante pour l'élément en question: on peut avoir d'autres arguments, relatifs à la commodité de montage ou le fait de disposer de tel ou tel profil.
Juste un point, sauf erreur je ne vois pas que CALCULATE ait fait une épreuve en charge, à 150% de la charge maxi prévue. C'est important car cela couvre à la fois les calculs et la réalisation, et ce n'est pas bien compliqué. A mon avis ça peut même autoriser certaines simplifications dans le raisonnement au niveau des calculs, si ça se passe bien sans déformation résiduelle à 1500 daN, ça ira forcément à 1000.....
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
3 057
Harnes (Pas de Calais)
+
je rejoins une remarque faite plus haut, selon comment les roulettes se trouvent orientées, le polygone de sustentation semble bien petit si on veut rouler avec la charge. Et c'est naturellement les roulettes de devant qui seront vers l'intérieur.... il faut alors être très méfiant (et très lentement), et ne déplacer que si la charge n'est pas trop haute.
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #19
Bonjour à tous,
Je vais déjà répondre à Tyio. Je pense que mon explication concernant la fixation de l'arbaletrier sur le poteau n'était pas correcte, et qu'il vaut mieux faire un croquis beaucoup plus explicatif.
Maintenant à Cali40 : non le mouvement latéral est bloqué par les roulettes, cependant je suis tout à fait conscient que les roulettes ne sont pas fixes sur le sol et qu'en conséquence tout est faux. Oui mais comment faire autrement, aucun calcul n'est possible en réalité, je le sais bien. Ce que tu dis bloquer une roulette au sol, oui en théorie mais en pratique.....impossible !!! Et en plus le calcul n'est plus du tout pareil. Alors bon disons que pour des amateurs comme nous, on peut accepter deux articulations.....il est certain qu'un bureau de contrôle dirait non tout de suite. Regarde le nombre de portique identiques qui sont en vente, une seule fois j'ai vu le vendeur dire que les pieds devaient être bloqués, et le dire c'est bien beau mais quant à le faire.....!!!!!
Maintenant à Gégé
Tu sais je ne me suis pas cassé la tête, j'ai juste fait cette note parce que j'ai vu tant de choses très dangereuses sur le forum que je me suis dit autant faire un truc qui montre à peu près comment s'y prendre (même si c'est incorrect en réalité, pour un amateur ça doit pouvoir passer).
Je n'ai pas compris pourquoi les fers ne sont pas mis correctement : je reprends les moments quand ils existent et le cisaillement, pour moi c'est correct.....mais explique moi si je me trompe.
Quant à l'épreuve en charge je ne sais si on la fait sur un simple portique, sur un pont roulant oui mais sur un tout petit portique ? Je ne sais même pas s'il existe un règlement pour les petits portiques. Moi je suis tellement surdimensionné que tout est bon. J'ai en fait, fait les charges qui m'arrangeaient et qui selon moi sont correctes et sécurisantes pour des amateurs (les 20% par ex de la charge c'est de moi et si on est encore en élastique alors tout est bon......j'ai tellement l'habitude d'être élastoplastique et que ça marche, alors l'élasticité.....)
Quant au déplacement du portique chargé, bien entendu je vais très lentement et suis très très méfiant.....j'ai le temps !!!

Au total pour mon dos c'est extraordinaire, lever un plateau diviseur de près de 50 kgf avec deux doigts c'est magnifique !!!!
Aujourd'hui je n'avais pas beaucoup de temps......il fait beau et il y a le jardin à s'occuper.
A bientôt
Calculate

P1110351.JPG
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
3 057
Harnes (Pas de Calais)
Bonjour,
@CALCULATE
pourquoi les fers ne sont pas mis correctement : je reprends les moments quand ils existent et le cisaillement, pour moi c'est correct
l'essentiel est effectivement que ça tienne. La remarque (je ne sais plus de qui) c'était pour dire que les fers H de la base ne sont pas utilisés au mieux, c'est à dire pas dans le sens de leur plus grande inertie. Cette même logique voudrait qu'ils soient avec l'âme verticale et les semelles horizontales.
Mais dans ton cas, "bien utiliser la matière" n'a qu'un intérêt secondaire. A partir du moment où ça tient, peu importe que tu aies utilisé quelques kg d'acier en plus, c'est plus important (et je suis OK avec ça) que tu utilises les morceaux de profil dont tu disposes, (les chutes), et de les disposer de la manière qui simplifie les liaisons.
Ce serait différent si ces bases étaient très longues, comme des poutres en bâtiment, du coup l'inconvénient ne serait plus négligeable et il faudrait revoir la disposition.
 
Dernière édition:
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
3 057
Harnes (Pas de Calais)
l'épreuve en charge je ne sais si on la fait sur un simple portique, sur un pont roulant oui mais sur un tout petit portique
cette question est surprenante. Bien entendu il ne s'agit pas ici de réglementation, mais d'un principe général. Si un test "grandeur nature" est facile à faire, pourquoi s'en priver...Nous sommes continuellement en train d'en faire. Tu veux passer en marchant sur une planche entre deux appuis, instinctivement tu la mets d'abord entre deux cailloux et tu essaies de sauter dessus au milieu pour voir si elle tient: tu fais donc une épreuve.....remplace n'importe quel calcul :) et finalement ça rassure. Evidemment pour porter tes 100 daN tu es tranquille. mais si un jour tu dois lever 1 tonne....
je suis tellement surdimensionné
je ne mets pas en doute, mais pour un levage, la résistance c'est celle de l'élément le plus faible. Il peut y avoir une mauvaise soudure....
.j'ai tellement l'habitude d'être élastoplastique et que ça marche
Je sais que tu es un spécialiste en la matière. Mais l'élastoplasticité, ça va bien une ou deux fois, mais pas pour des sollicitations répétitives ou alternatives (je sais, ce n'est sans doute pas le cas ici).
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #22
Bonjour Gégé et à tous,

Bon sur les fers pour tenir les roulettes. Bien entendu on pouvait faire comme tu le dis, il fallait rajouter des raidisseurs sur l'âme au droit du poteau et des roulettes, mais surtout il fallait changer d'IPN pour fixer les roulettes, car la largeur des membrures du mien IPN de 100 est de 50 et il fallait ajouter la hauteur totale de l'IPN de 100 donc impossible. Par contre j'ai ajouté une plaque en dessous donc ça fait comme "un carré " avec au dessus une moitié d'IPN (je ne sais si ce que je raconte est évident pour tout le monde). Donc j'ai jugé que changer d'IPN et faire tous les raidisseurs était "catastrophique" et j'ai fait ma "petite salade".
Ha si je dois lever une tonne......ben ce jour là je refait un petit calcul de 10 minutes avant de faire le levage et voir ou on en est....pas fou, pas fou....mdr !!!!
En ce qui concerne les soudures, là tu as raison il peut y avoir une mauvaise soudure. J'ai vu en particulier ce que "Seb le soudeur" a montré sur des soudures qui paraissent impec et qui en fait ne le sont pas.....et là ça m'a fait réfléchir !!!
A bientôt

Calculate
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 747
FR 12520
Bonjour à tous,

Voilà un an et demi je me suis construit ce portique, pour soulager mon dos lors des transferts sur ma fraiseuse, d'outils comme le diviseur, le plateau circulaire, l'étau etc. Mais je souhaitais aussi l'utiliser pour d'autres fonctions dans mon atelier. La grue ne me convenait pas à cause de ses pattes qui me gênaient dans de multiple occasions. Ce portique au point de vue coût est intéressant. Les IPN 100 de 6m pour 15 euros, le palan pour 40 euros, finalement les roues ont été les plus coûteuses (j'ai oublié le prix exact autour de 70 euros). Je souhaitais avoir des roues solides qui se bloquent en translation, celles ci supportent 650 kgf par roue, et bien entendu pour cette raison l'achat à la brocante était impossible. Mon palan accepte 1 Tf mais je pense ne jamais dépasser 100 kgf.

Par contre construire un portique n'est pas évident. J'ai vu sur le forum que des personnes calculent la poutre horizontale, cela n'est hélas pas suffisant. Un portique c'est une structure en 3D et toutes les pièces sont calculables, les poteaux sont aussi importants que la traverse et doivent être calculés. Le seul gros problème dans les calculs c'est que les pieds doivent être encastrés (très très rare) ou articulés donc fixes avec une rotation (si un seul pied est articulé fixe et que l'autre est articulé mobile alors on peut faire le calcul, mais on aura un déplacement d'appui qui va générer d'autres efforts......par simplification on n'abordera pas ce sujet). Malheureusement les roulettes ne sont pas des articulations, alors que se passe t'il ? Hé bien la structure est instable, et le portique est incalculable (pareil pour la grue). Je n'invente rien, c'est la théorie, que devrait apprendre certains vendeurs de portiques. Alors que faire, ben on est dans la panade !!! Bon il est évident que pour un portique industriel les roues sont articulées correctement, sinon ils ne passeraient pas au bureau de contrôle, pour un amateur par contre, bien savoir qu'on est dans l'erreur la plus totale, mais comme moi on fait avec, en supposant l'articulation aux pieds.

Si on veut être rigoureux la théorie des poutres ne s'applique pas, mais par simplification nous l'appliquerons quand même. Il faut normalement prendre en compte le poids propre de la traverse. Je donne les formules et avec le principe de superposition on ajoutera ce cas à celui de la charge ponctuelle. Que prendre en compte pour la sollicitation extérieure. Si on applique les règles des surcharges je pense qu'il faut majorer la charge de 50% (je ne suis plus très sûr de ce chiffre) cela me semble excessif pour un amateur. Moi je majore de 20% et je compare par rapport à la limite d'élasticité du matériau. Entre parenthèses si vous dépassez la limite d'élasticité on passe en élasto plasticité et tout reste bon quand même (dans un appareil sous pression la care est entièrement plastifiée et on est encore dans le règlement). Je ne sais s'il existe un règlement pour les portiques comme pour les ponts roulants qui est lui doit être appliqué. Moi je fais à ma manière en essayant d'être dans la sécurité absolue et pas trop complexe. Normalement les poteaux sont comprimés en plus et devraient être vérifiés au flambement....je ne le fais pas non plus en estimant que ça n'en vaut pas la peine.

On peut certes faire à sa manière et éviter tous ces calculs; Libre à chacun de faire comme il l'entend mais en cas d'accident...... J'avais il y a deux ans démonté la tête de ma fraiseuse d'environ 100 kgf avec un portique fait à la va vite, et j'ai failli tout prendre sur le nez, j'ai eu très peur et me suis juré de ne plus recommencer. Il va sans dire que la méthode que j'ai donné est une méthode très approximative mais à mon avis très sécurisante.

Si des choses sont erronées ou si vous souhaitez plus d'informations je reste à votre disposition dans la limite de mes connaissances .

A bientôt

Calculate

Voir la pièce jointe 608993

Voir la pièce jointe 608997

Voir la pièce jointe 609002

Voir la pièce jointe 609004

Voir la pièce jointe 609008

Voir la pièce jointe 609011

Voir la pièce jointe 609017

Voir la pièce jointe 609019

Voir la pièce jointe 609022
Tu fait autant de calcul , pour aller pisser :wink: j'ai connu un partouzeur qui faisait autant de calcul, le temps qu'il soit près , tout le monde était couché:lol::siffle:
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 747
FR 12520
+
je rejoins une remarque faite plus haut, selon comment les roulettes se trouvent orientées, le polygone de sustentation semble bien petit si on veut rouler avec la charge. Et c'est naturellement les roulettes de devant qui seront vers l'intérieur.... il faut alors être très méfiant (et très lentement), et ne déplacer que si la charge n'est pas trop haute.
Peu être que mettre des rallonges de chaque côté, qui se déplies, juste pour assurer?
 
afgarcia
afgarcia
Apprenti
7 Nov 2013
187
FR-74 Haute Savoie
Pour lever une centaine de Kg ce n'est pas la peine de se prendre la tête avec autant de calculs (sauf par plaisir), avec de telles sections on est largement dans les clous. Par contre, dans la conception il est visuellement perçu que l'entraxe entre les roulettes est beaucoup trop petit, il devrait être en tous les cas le double, si tu tires ou pousses ton pont en charge trop haut, par effet de bras de levier il va basculer (un de mes employés avait fait plus de 6 mois d'hôpital pour une idiotie pareille) et deuxième détail d'importance, tes roulettes semblent être avec un bandage en caoutchouc standard, alors que pour de la charge il faut un bandage en polyuréthane pour qu'elles ne s'écrasent pas au roulage, ce qui est un effet aggravant favorisant le basculement. Et le pompon, tu pousses trop haut, la roulette s'écrase au roulement et elle tombe dans un joint de ton carrelage, et là, pas besoin de jouer au loto pour gagner.
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #26
Bonjour afgarcia et tout le monde,
Mes roulettes lorsque je les ai acheté supportent chacune un poids de 650 kgp, donc cela devrait aller si on ne m'a pas menti sur la fiche qui était avec les roulettes (sinon oui c'est le drame).
Maintenant concernant l'entraxe des roulettes. Dans un solide indéformable on sait que la sollicitation qui agit sur un solide est la dérivée de la quantité de mouvement. Si on ne va pas trop vite le problème est réglé. J'ai déplacé une masse de 100 kg sur 10 m à vitesse très modérée et tout a été parfait. Le balancement dans le sens longitudinal du portique de la masse suspendue est largement repris et dans le sens transversal repris par la faible vitesse. Je l'ai testé et tout semble correct, si j'avais vu quelques problèmes il me suffisait de rallonger la poutre sur laquelle repose les roulettes et aussi la recalculer (ce que je ne sais pas faire manuellement car il y a deux bracons )
A bientôt
Calculate
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
4 747
FR 12520
Fait gaffe , avec tes petites roupettes , faut pas que ça balances trop :lol:
 
afgarcia
afgarcia
Apprenti
7 Nov 2013
187
FR-74 Haute Savoie
Bonjour afgarcia et tout le monde,
Mes roulettes lorsque je les ai acheté supportent chacune un poids de 650 kgp, donc cela devrait aller si on ne m'a pas menti sur la fiche qui était avec les roulettes (sinon oui c'est le drame).
Maintenant concernant l'entraxe des roulettes. Dans un solide indéformable on sait que la sollicitation qui agit sur un solide est la dérivée de la quantité de mouvement. Si on ne va pas trop vite le problème est réglé. J'ai déplacé une masse de 100 kg sur 10 m à vitesse très modérée et tout a été parfait. Le balancement dans le sens longitudinal du portique de la masse suspendue est largement repris et dans le sens transversal repris par la faible vitesse. Je l'ai testé et tout semble correct, si j'avais vu quelques problèmes il me suffisait de rallonger la poutre sur laquelle repose les roulettes et aussi la recalculer (ce que je ne sais pas faire manuellement car il y a deux bracons )
A bientôt
Calculate
Ta théorie physique est juste, mais ton application de celle-ci est fausse, ou tout du moins incomplète car elle n'est valable qu'à à un moment T pour une situation définie, tout problème doit être pris dans son ensemble d'application et inclure un maximum d'imprévus connus, par exemple, tu ne peux pas garantir un moment d’inattention. une mauvaise estimation de la vitesse de déplacement, un appui de poussée trop haut, l'emploi par un tiers, etc...
Malgré toutes les théories, les accidents existent toujours.
 
C
CALCULATE
Ouvrier
22 Déc 2011
423
Champigny sur Marne
  • Auteur de la discussion
  • #29
Bonjour à tous,
Malgré toutes les théories, les accidents existent toujours.
Malheureusement afgarcia tu as raison. Je prends toutes les précautions possibles mais........!!!!!!
A +
Calculate
 
Haut