Petit coup de pouce pour ce mouvement

JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Et lorsque l'on "MAITRISE" l'affinage 24K, je dis bien maitriser et pas jouer à l'apprenti chimiste, c'est largement et extrêmement
avantageux de faire comme ça :). Le repasser au titre est ensuite un jeu d'enfant :wink:
Il y a rien de confidentiel, c'est dans tous les bons manuels de bijouterie !
Il y a deux méthodes très connues : la quartation et l'eau régale.
J'ai pratiqué il y a vingt ans la méthode à l'eau régale, pour le fun. Mais j'ai vite compris que c'est plus efficace et rentable de passer par un fondeur, pour un pro !

@+
JC
 
jon
Compagnon
13 Avril 2014
605
Lorient
Il y a rien de confidentiel, c'est dans tous les bons manuels de bijouterie !
Il y a deux méthodes très connues : la quartation et l'eau régale.
J'ai pratiqué il y a vingt ans la méthode à l'eau régale, pour le fun. Mais j'ai vite compris que c'est plus efficace et rentable de passer par un fondeur, pour un pro !

@+
JC
Tout à fait, rien de confidentiel. Juste les bons calculs à faire pour n'utiliser que les quantités nécessaires d'acides et idem pour le précipiter.
Perso, un pot qui est pro allait chez le fondeur, maintenant, c'est moi qui lui fait ça chez lui car la c'est rentable.
Le prix des fondeurs sur paris maintenant: 800 Euros pour l'affinage plus pertes de l'ordre de 12 %.... et certains se graissent
gentillement la papatte et arrivent à une perte de 25%..... Quand il amène 3 Kg.... le calcul est vite fait.
Pour arriver au rendement ou je suis (98.3% de restitution) j'ai un peu galéré et ça c'est pas dans le manuel de bijouterie que j'ai,
ni dans celui qu'il a, ni dans celui de son père mais dans les vieux bouquins de chimie et ce qui est donné, si l'on suit à la lettre, le rendement
n'est pas aussi élevé :)

Amicalement.
 
Dernière édition:
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Perso, un pot qui est pro allait chez le fondeur, maintenant, c'est moi qui lui fait ça chez lui car la c'est rentable.
Le prix des fondeurs sur paris maintenant: 800 Euros pour l'affinage plus pertes de l'ordre de 12 %...
Bigre !
Moi je paie 150 € pour un affinage et ils me créditent généralement plus de 700/1000 sur de la broutilles 18 K.

Quand il amène 3 Kg.
C'est un gros faiseur ton pote ! Ca fait près de 80 000 € !

Comment fais-tu pour titrer ton résultat ?
Comment fais-tu pour fondre ta poudre ?

@+
JC.
 
Dernière édition:
jon
Compagnon
13 Avril 2014
605
Lorient
Bigre !
Moi je paie 150 € pour un affinage et ils me créditent généralement plus de 700/1000 sur de la broutilles 18 K.



C'est un gros faiseur ton pote ! Ca fait près de 80 000 € !

Comment fais-tu pour titrer ton résultat ?
Comment fais-tu pour fondre ta poudre ?

@+
JC.
Il fabrique à longueur de journée et joue avec ce métal en permanence :)
Pour titrer il l’envoie avec son métal et ça passe au spectromètre.
pour Le fondre, j’utilise un oxhydrique .
Avec le procédé de chloration Miller 99,5%...98,3 bravo !
je le passe en chlorure d’or (Aucl3 et composé Aucl4) pour le précipiter sous forme métallique. Ensuite, une décante lente, rinçage, décante, séchage de la poudre puis fonte :wink: la vidéo illustre la précipitation de la solution.

Amicalement.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Il fabrique à longueur de journée et joue avec ce métal en permanence :)
Comme tous les artisans bijoutiers !

Pour titrer il l’envoie avec son métal et ça passe au spectromètre.
Un fondeur dispose normalement d'un spectromètre. Je ne comprends pas pourquoi ton ami paie 800 € pour la fonte et le titrage s'il est pro !

pour Le fondre, j’utilise un oxhydrique .
Ta très fine poudre d'or fin issue de ton affinage à l'eau régale va s'envoler en partie sous la pression des gaz de ton chalumeau oxhydrique !

la vidéo illustre la précipitation de la solution.
Désolé, mais ça ne prouve rien !

Fond le en anodes et fait une électrolyse = 999,99...
Tu pourrais STP nous expliquer clairement et simplement la procédure à utiliser pour ce faire, par un petit artisan ?

J'ai l'impression de ne pas vivre sur la même planète que vous ! D'être le témoin de terrorisme technique ! D'être complètement ignare et d'évoluer parmi des collègues imbéciles, depuis que je vous lis. :eek:

Merci d'éclairer ma petite lanterne d'artisan d'en bas, de me faire évoluer, dans l'esprit de solidarité de ce forum !

@+
JC.
 
Dernière édition:
jon
Compagnon
13 Avril 2014
605
Lorient
Comme tous les artisans bijoutiers !



Un fondeur dispose normalement d'un spectromètre. Je ne comprends pas pourquoi ton ami paie 800 € pour la fonte et le titrage s'il est pro !



Ta très fine poudre d'or fin issue de ton affinage à l'eau régale va s'envoler en partie sous la pression des gaz de ton chalumeau oxhydrique !



Désolé, mais ça ne prouve rien !



Tu pourrais STP nous expliquer clairement et simplement la procédure à utiliser pour ce faire, par un petit artisan ?

J'ai l'impression de ne pas vivre sur la même planète que vous ! D'être le témoin de terrorisme technique ! D'être complètement ignare et d'évoluer parmi des collègues imbéciles, depuis que je vous lis. :eek:

Merci d'éclairer ma petite lanterne d'artisan d'en bas, de me faire évoluer, dans l'esprit de solidarité de ce forum !

@+
JC.
Il payais 800 euros car il recyclais les déchets d’or (poussières au balai, poussières de lime, de scie, etc...) donc de la mer.. mélangée avec. Et le fondeur lui trouvais toujours une perte de fou.... plus maintenant :). Le prix est bien pour un recyclage affinage et non pas fonte de déchets puis titrage :wink:
Pour la fonte c’est sûr que si tu vas comme un calhu avec l’oxy ça va s’envoler..
Lorsque tu rinces ton or, lors de la décante il va s’unifier en boue et non en poussière.
Tu utilises une flamme douce pour venir non pas fondre mais faire une croute d’or de protection afin d’emprisoner La matière et seulement ensuite, mise à feu.
Ça c’est pour des petits lots jusque 50 grammes sinon c’est creuset et four puis coulage avec lingotière.
Pour la fonte à l'anode même si j'ai le KCN, c'est un peu violent :) (tu me diras aussi violent que HNO3 + HCL puis NA2O5S2 :) )
(Tu mets les pièces dans un bain cyanuré en les reliant au +, elles passeront en solution et iront vars le - sous forme de poudre )

Amicalement
 
Dernière édition:
  • Réagir
Reactions: jdg
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
Ça c’est pour des petits lots jusque 50 grammes sinon c’est creuset et four puis coulage avec lingotière.
Généralement mes fontes, pour la fabrication ne dépassent pas 50 gr. De toutes les façons on coule toujours dans une lingotière pour faire du plané ou du fil, ou dans un cylindre pour la fonte à cire perdue :

http://sulka.fr/fcp/

Pour la fonte à l'anode même si j'ai le KCN, c'est un peu violent :) (tu me diras aussi violent que HNO3 + HCL puis NA2O5S2 :) )
(Tu mets les pièces dans un bain cyanuré en les reliant au +, elles passeront en solution et iront vars le - sous forme de poudre )
Tu peux essayer d'être plus compréhensible pour le bac -5 que je suis.
- Comment faire un bain cyanuré (dosage)?
- Quelle électrode utiliser pour la cathode ?
- Détail sur la procédure, etc...
Merci d'avance.

@+
JC.
 
jon
Compagnon
13 Avril 2014
605
Lorient
Généralement mes fontes, pour la fabrication ne dépassent pas 50 gr. De toutes les façons on coule toujours dans une lingotière pour faire du plané ou du fil, ou dans un cylindre pour la fonte à cire perdue :

http://sulka.fr/fcp/



Tu peux essayer d'être plus compréhensible pour le bac -5 que je suis.
- Comment faire un bain cyanuré (dosage)?
- Quelle électrode utiliser pour la cathode ?
- Détail sur la procédure, etc...
Merci d'avance.

@+
JC.
Pas de soucis @JCS

J'utilise pour dissoudre les déchets d'or la formule de l'eau régale. Pour ce qui est du bain cyanuré, je ne me suis pas aventuré la dedans.
Pour ce qui est de la méthode que j'utilise:

Etape 1:
Si strictement inférieur à 14K, première étape, y aller à la nitrique pure car elle attaque l'or inférieur à 14K. La liaison est trop faible pour résister à l'acide. Ensuite passer à l'étape 2.

Etape 2:
Si or supérieur ou égal à 14K ou résidus de dissolution de l'étape 1:
Attaque à l'aqua régia. pour ma part et après moultes calculs:
2/3 d'HCL à 23% et 1/3 de nitrique à 70%
2ml d'aqua pour 1 gramme à traiter.
Lorsqu'il n'y a plus d'activité et s'il reste des déchets, ajouter par ml de l'HCL et observer l'activité.
Attention, cette dernière a une inertie..... et ce de façon exponentielle (attaque du métal à la surface puis en descente à coeur)
en gros ne pas faire ça dans un récipient de 100ml en mettant 80ml d'aqua.... car la c'est cata assurée....

Etape 3:
Filtrer la solution.

Etape 4:
Détendre la solution 1/10 avec de l'eau DISTILLEE

Etape 5:
Effectuer un mélange d'eau DISTILLEE avec du métabisulfite de sodium (1.1 Gr par gramme de matière à précipiter)

Pourquoi l'étape 4 ? on va neutraliser l'acide car si ajout du métabisulfite sans eau.... vapeur extrêmement corrosives et surtout c'est
l'acide qui va bouffer le méta et non la précipitation... bonjour la cata.

Etape 6:
Mélanger les deux solutions (vidéos postée au dessus)

Etape 7:
LAISSER DECANTER 8 heures pour récupérer un maximum d'or.

Etape 8:
Extraire l'eau "déchet"

Etape 9:
Laver la boue à l'eau distillée

Etape 10:
Laisser décanter 8 heures

Etape 11:
Extraire l'eau de lavage

Etape 12:
Laisser secher la boue pour un faire comme de la terre cuite

Etape 13:
Fondre à votre convenance

Etape 14:
L'amener au titre désiré avec les métaux que vous souhaiter (selon la couleur désirée, or gris, rose, rouge, jaune, paille, vert, violet)...

Etape 15:
Faire des bouteilles conteneur de déchets et les noter et les déposer à la déchetterie.
Le déchet sera déja neutralisé avec l'ajout d'eau.

---------------------

Pour ma part, je fais des blocs de 20 à 50 grammes pour usiner mes ponts directement dans la masse.
Je fais des plaques ou cylindres pour faire mes rouages.
J'arrive à m'en sortir comme ça.

Amicalement.
 
JCS
Compagnon
22 Juin 2007
1 728
Cher
J'utilise pour dissoudre les déchets d'or la formule de l'eau régale. Pour ce qui est du bain cyanuré, je ne me suis pas aventuré la dedans.
Pour ce qui est de la méthode que j'utilise:
Merci pour la description claire. Mais c'est aussi ainsi que je pratiquais pour l'eau régal.
Ce qui m'intéresse c'est la méthode au bain cyanuré et les techniques fumantes de JDG par l'électrolyse. Voir questions #147.
Est-ce à la portée d'un petit artisan ?
Je suis aussi à la recherche de la formule et méthode pour faire des bains de placage or. Pas des formules fumantes en jargon de chimiste, mais quelque chose de compréhensible et de séquencé, comme tu viens de le faire pour l'affinage à l'eau régale. Pas des trucs à la noix trouvé sur le net, mais issu d'une réelle expérience pratique.

Pas comme les rondelles de réglages sur un autre poste...

@+
JC.
 
jon
Compagnon
13 Avril 2014
605
Lorient
Merci pour la description claire. Mais c'est aussi ainsi que je pratiquais pour l'eau régal.
Ce qui m'intéresse c'est la méthode au bain cyanuré et les techniques fumantes de JDG par l'électrolyse.
Est-ce à la portée d'un petit artisan ?
Je suis aussi à la recherche de la formule et méthode pour faire des bains de placage or. Pas des formules fumantes en jargon de chimiste, mais quelque chose de compréhensible et de séquencé, comme tu viens de le faire pour l'affinage à l'eau régale. Pas des trucs à la noix trouvé sur le net, mais issu d'une réelle expérience pratique.

Pas comme les rondelles de réglages sur un autre poste...

@+
JC.
Pour les bains de placage d'or, demande à @vax ce que je lui ai fait :)
Je te prépare une procédure dès que j'ai un moment (je navigue entre peinture et le forum :) )

Pour ce qui est de l’affinage avec bain cyanuré, je ne l'ai pas utilisé, je connais le principe.
Je ne connais pas les quantités (il me reste 150 grammes de KCN) je ne pense pas aller loin avec ça.

Amicalement.
 

Dernières discussions

Haut