Advertisements

Passivation de la rouille avant bronzage

  • Auteur de la discussion Guydo67
  • Date de début
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 421
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir,

J'ai un révolver qui a un peu souffert de la rouille à certain endroit. Je l'ai donc totalement passé au papier 600 et à la paille fer 000. Mais aux endroits piqués, on voit bien qu'au fond des "gouffres" il reste de la rouille. Comme j'aimerais rebronzer tout cela avec un produit de chez Cartry (http://www.cartry-arme.com/pdf/produits-2014.pdf), je ne sais pas comment faire pour que le bronzage tienne dans les trous, il n'éliminera pas les rugosité mais j'espère avoir une protection uniforme sans propagation de la rouille.

J'ai lu que si on débronze au vinaigre cela passifie la rouille. Est-ce que c'est une bonne méthode pour mon soucis ? ou bien je peux laisser comme cela avant de rebronzer à la couche ?

Une photo de quelques endroits attaqués :
Piquage rouille.jpg


Merci d'avance, Guydo
 
Dernière édition par un modérateur:
Advertisements
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 472
Nancy
Salut

sur un canon de feinwerkbau, j'ai utilisé du destructeur de rouille Julien avant rebronzage a froid, cela a détruit la rouille au fond des "crevasses" en remettant le métal a nu

je précise bien la "marque" de mon canon pour dire que c'est pas de l'acier a férrer les anes chez feinwerkbau, je ne connais pas la "qualité" de l'acier de ton revolver, mais ce produit semble ne pas donner toujours le meme résultat suivant l'acier qui est dessous :-D

attention, le destructeur de rouille est aussi un super débronzant :mrgreen: faut pas en mettre ailleurs

sinon il reste la brosse metal sur perceuse dremel en insistant,

et surtout, quelque soit la méthode, hyper bien dégraisser la pièce avant bronzage, et ne plus la manipuler "mains nues" sous peine de retrouver ses empreintes digitales dans le bronzage :mrgreen: surtout si on a bouffé des chips :lol:
 
B
bequet gilles
Compagnon
21 Mai 2012
938
Cergy Pontoise
bonsoir guydo

le bronzage a la couche ou aux trois liqueurs c' est du boulot il faut plusieurs jours perso je prefere le bronzage a chaud .
le derouillage par hydraulise suivi d( un coup d' ultra sons ou un brossage ça va pas mal mais il y aura toujours des crateres le derouillage au vinaigre
ça attaque un peu le metal .

a+ gilles
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 421
  • Auteur de la discussion
  • #4
Merci pour les conseils.
Pour le bronzage à chaud j'ai peur que comme je ne connais pas la qualité du métal (voir le commentaire de junkdealer) je ne sais pas ce que cela va donner, d'où mon idée de prendre le bronzage noir de guerre de cartry. Je me demande si le passivant julien ce n'est pas aussi un acide.

Guydo
 
B
bequet gilles
Compagnon
21 Mai 2012
938
Cergy Pontoise
bonjour

oui la qualité de l' acier est un parametre que l' on ne maitrise pas et quelque soit la méthode employée cela est a prendre en compte ( essais). par contre le noir de chez cartry je ne suis pas sur qu' il donne un aspect brillant de mémoire c" est plus proche de la phosphatation verifie quand meme.

il y a longtemps ( je ne suis plus de premiere jeunesse ) j' ai fait du bronzage je n' ai jamais "passivé " a l' acide .

a+ gilles
 
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 472
Nancy
Salut

le destructeur de rouille, ca sent un peu comme le produit de bronzage a froid birchwood casey quand tu l'appliques

la seule chose sure, c'est que le produit a bronzer ne fonctionnera pas sur de la rouille ou sur des traces de gras :lol:

je regarderai sur l'etiquette tout a l'heure s'il y a la composition

pour le bronzage a chaud, tu as l'excellent tuto de Jean XIII sur ce fofo ou il précise aussi il me semble l'importance de la "base" a bronzer, un bon acier, pas du concassé de bagnolle avec des traces de plastique dedans :-D
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 421
  • Auteur de la discussion
  • #7
J"'ai lu et relu ce tuto très intéressant de JeanXIII.

Guydo
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
201
BDR
Bull Dog avant.jpg
Bull Dog après.jpg
Voir la pièce jointe 226748
Bonjour à tous

A ce que je vois, avec les beaux jours on attaque le bronzage :mrgreen:

Ci-joint deux photos d'un révolver complètement vérolé destiné à faire un presse papier.
La destruction de la rouille se fait facilement avec l'acide phosphorique, les piqûres et les cratères à la lime une taille tirée en long, suivi de passes de toile suivant différends grades, avec un polissage brillant.
Dans ce cas présent vu l'état du révolver, sans chercher la perfection deux petites heures ont été consacrées pour le ravigoter.

je vous souhaite à tous une très bonne journée.

Jeannot

Pardonnez moi, je galère un peu pour la mise en page.
 
Dernière édition:
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 421
  • Auteur de la discussion
  • #9
Superbe travail Jeannot.

Guydo
 
B
bequet gilles
Compagnon
21 Mai 2012
938
Cergy Pontoise
bonjour a tous

bravo beau boulot .je pense que tu es tireur ou tu l' a été ton logo " feinwerkbau" t' a trahi .

bonne journée.

gilles
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
201
BDR
bravo beau boulot .je pense que tu es tireur ou tu l' a été ton logo " feinwerkbau" t' a trahi .

bonne journée.

gilles
Pour compléter ton interrogation...Oui, j'ai été tireur, pour le reste l'armurerie est mon métier, et j'assure le SAV Feinwerkbau en France depuis 1983.

Jeannot
 
Dernière édition par un modérateur:
deltasolo
deltasolo
Nouveau
7 Fev 2016
5
Bonjour à tous, Je suis nouveau sur le forum, et je pratique encore un peu le tir sportif ...

Bravo à toi Jeannot pour ton tuto sur le bronzage à chaud, et merci pour ce partage de ta connaissance!

Voilà justement ce qui m'amène: à mon club de tir, je viens de sauver du rebut un pistolet à air comprimé Feinwerkbau LP65, assez bien conservé extérieurement (quelques défauts de bronzage localisés), mais qui doit avoir pas mal de tirs à son actif (N° de série: 128634)...
J'aimerais bien lui redonner un petit coup de jeunesse, mais je n'ai qu'une vague idée des points à vérifier pour "rafraîchir" la mécanique si besoin.
Je suis persuadé que tu connais ce modèle depuis longtemps, ainsi que les choses à faire, et surtout à ne jamais faire pour le remettre en forme...

Un grand merci d'avance pour tes conseils éclairés!

Jean-Luc
P1010030.JPG
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
201
BDR
Bonjour Jean Luc, bonjour à tous

Le pistolet parait être en très bon état extérieur, si toutefois il y avait quelques traces de rouille sur les parties métalliques, elles peuvent êtres atténuées et frottées légèrement dans le sens de la longueur avec une laine d’acier très fine trempée dans de l’huile.
Quand aux parties en aluminium n’y touche pas, il est dans son jus.
Pour la compression il est nécessaire de remplacer :
- le ressort de compression ref 1600.127.3
- le puffer (amortisseur) ref 1600.124.3
- le dämpfer poussoir de sécurité ref 1600.125.3
Je connais bien ces pistolets, je les répare depuis 1983.
La mécanique du pistolet est complexe, son démontage se fera de toute façon mais attention de repérer la position des cales de jeu.
Par contre le remontage a quelques subtilités qui font que le pistolet fonctionnera normalement avec une glisse parfaite, où aura un recul du bloc supérieur désastreux.
Beaucoup ont essayés et tentés une remise en forme, un certain nombre de ces pistolets reviennent dans mes mains avec des dommages irréversibles.
Je continue actuellement d’en réparer une bonne douzaine par mois dont certains sont de véritables épaves irrécupérables.
Ci-joint un éclaté du 65.

Cordialement

Jeannot
numérisation0012.jpg
 
deltasolo
deltasolo
Nouveau
7 Fev 2016
5
Bonsoir Jeannot,

Merci beaucoup pour tes réponses.

Parmi les petites choses que je peux faire sans risques, je crois:
- Atténuer les petites traces d'oxydation à la laine d’acier très fine trempée dans de l’huile (le 000 conviendrait-il ?),
- Changer le joint bleu conique externe, visible quand on ouvre pour réarmer (un peu dégradé).
Sinon, je n'ai pas noté de manque de compression, seulement une certaine dureté au réarmement...
Encore un détail: avec quoi lubrifier? (Armistol ?, wd40 ?, graisse silicone ? lubrifiant sec au PTFE ?...).

Sinon, j'ai regardé l'éclaté de l'arme: il fait franchement mal aux yeux!...De quelles "cales de jeu" parles-tu ?

Bien cordialement,
Jean-Luc
 
Jean XIII
Jean XIII
Apprenti
10 Déc 2008
201
BDR
La laine d'acier OOO convient pour les traces d'oxydation.
Le joint bleu est a changer impérativement et relativement souvent selon son état, il ne sert pas que pour l'étanchéité du canon.
Son épaisseur empêche aussi que le bord du canon ne touche le fond du logement du joint sur la chemise du piston.
C'est limite, mais ça touche parfois au point de ne plus pouvoir introduire un plomb dans le canon à cause du matage occasionné.
Le plus grave c'est quand le fond du logement est défoncé, de ce fait la chemise du piston piston est HS.
Dans ce cas le pistolet ne peut que servir de cheville pour repiquer les salades, car il n'y a plus de chemise disponible.
Le pistolet a forcément perdu de la compression.
Le Dämpfer (poussoir de la sécurité) 1600.125.3 doit être aussi remplacé impérativement, son écrasement ne permet plus parfois à déverrouiller la sécurité ref 1600.143.1 pour faire partir le coup une fois le levier d'armement refermé.
Pour l'entretien, un coup de chiffon gras sur l'extérieur, pour le reste tu ne peut rien faire sans démontage.
Les cales de jeu ref 1600.179.1 se trouvent sur le bord droit de l'éclaté.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut