pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?

- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
salut !!

Bonsoir,
Le M6 x 0,75 est un pas très courant pour les cheminées pour armes à percussion à poudre noire.
Par exemple, pour les répliques Pietta :
http://www.armurerie-dupre.com/product_info.php?products_id=1147
ça c'est bon à savoir !!!

merci à Yvon29 pour ce fichier XLS, superbe travail !!!

perso, j'ai un M14 x 100, M14 x 125, M10 x 100, M33 x 350 et mon plus gros est M55 x 175 le tout en métrique ...
quelques pas impérial courant, Gaz, Whitworth ...
et bien sur du métrique courant ...

en tous les cas, plus on tape dans l'exotique, plus c'est cher et moins c'est courant ...
il m'est arrivé plus d'une fois de casser une vis à la con et pour dépanner ben, je reperce et retaraude une taille au dessus en métrique si j'ai la place ...
il est évident, pour mon taraud M55 x 175, que je ne m'en servirais surement plus car c'était pour un boulot bien spécifique pour une machine bien spéciale et dont l'entreprise est en train de fermer ...

A+++++++++
 
22 Avril 2012
4 237
FR40 / FR64
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Bonsoir,
Je viens de relire tout ça. Très intéressant ce récapitulatif. Cependant je n'ai pas trouvé ce que je cherche actuellement : les filetages utilisés en optique pour la fixation et les réglages des optiques. Sûrement des pas fins, en regard des diamètres des lentilles par rapport a celui des bagues.
Quelqu'un parmi vous aurait eu l'occasion de travailler sur ces technologies?
Je n'ai pas vu non plus de rubrique optique sur le forum. Il existe pourtant des appareils de visée pour centrer sur des fraiseuses par exemple.
Toutes mes recherches aboutisses toujours sur les appareils de photo ou les caméras, et des site marchands pas des techniques.
 

TRD

Apprenti
13 Février 2010
232
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Bonjour à tous,

Je découvre ce sujet sur le forum. Mais pas dans la vie...

Il y a très souvent des pas fins en mécanique automobile. Généralement, c'est sur des vis à haute résistance. On évite ainsi qu'un mécanicien occasionnel non averti utilise une vis courante pour une pièce critique : frein, suspension, direction, roues. C'est aussi très pratique pour les vis de réglage. Avec des pas fins, le réglage est plus progressif. En mécanique de compétition, il est très fréquent que sur des tirants dont les deux extrémités sont filetées on utilise deux pas différents. Grâce à ce système à pas différentiel, le réglage est très progressif. Par exemple, un pas de 150 et un pas de 125 pour un tirant de suspension ou une biellette de direction en M12. Un tour de tirant fait varier l'entraxe de 0,25 mm. En réglant avec les six-pans, on obtient une résolution de 0,25/6 soit à peine plus de 4 centièmes au niveau de l'entraxe. La plupart des monoplaces de compétition étaient montées comme ça. Les bonnes voitures de rallye également.

Enfin, il y a beaucoup de pas fins dans les taraudages où se vissent des extracteurs. Le volants magnétiques de motos, les embrayages de Mobylettes, etc.

D'autre part, le cycle (et les motos) est très friand de diamètres nominaux impairs : 9-11-13-15. Principalement sur les anciens axes de roues qui sont toujours (je crois) filetés avec des pas fins pour pouvoir régler le jeu des roulements à bille de manière précise.

Le M7x100 est (et cela a déjà été dit) un standard dans le domaine de l'automobile mais pas seulement chez Citroën. Peugeot, Renault, Simca, NSU et probablement beaucoup d'autres, mais j'en ai tellement vu que je n'y prête pas attention. Pour moi, le M7x100, c'est du standard...

Les pas longs sont beaucoup plus rares. On a cité le M7x150 des colliers Atlas dans ce sujet. Mais il y en a eu d'autres. Mon premier tour, un Heinrich Sonenberg de 1929 avait uniquement des filetages à pas longs. Du M8x150, du M10x175, du M12 x200... Cet engin était probablement venu en France comme dette de guerre après l'armistice de 1918. Nos amis d'aujourd'hui allemands (qui ne devaient pas beaucoup nous apprécier à l'époque...) avaient-ils fait ça exprès pour nous embêter ? Je ne sais pas, mais les bossages étaient tellement petits qu'il n'était quasiment jamais possible de retarauder plus gros en cas de dégât. Ce tour fabriqué dans une fonte de très mauvaise qualité était un vrai cauchemar...

On trouve aussi dans les stocks des anciens garagistes beaucoup d'outillage (tarauds, filières) en dimensions impaires avec les mêmes pas que les standards de diamètre inférieurs : M7x100, M9x125, M11X150, M13x175, M15x200, M17x200. Je suppose que nos grand-parents devaient souvent retarauder des bossages foirés aux dimensions aussi restreintes que celles des bossages de mon vieux tour. Disposer de dimensions intermédiaires permettait de sauver pas mal de carters.

Et ces outils, j'en ai acheté pas mal. Donc, je peux vendre ce que j'ai en double si ça peut dépanner quelqu'un. J'ai aussi un bon stock de tarauds M6,5 à deux filets à gauche. C'est le filetage des thermostats mécaniques d'appareils Calor.

PSA (Peugeot-Citroen) utilise couramment actuellement du 9x125 du 11x150 pour les vis de culasses et de paliers. D'autres constructeurs également.

Le M3,5 est très employé dans le domaine de l'appareillage électrique pour les borniers.

Pour les filetages standards et plus exotiques, ceux que ça intéresse pourront se reporter à l'article que j'avais écrit il y a quelques temps, sur mon site :


https://thomas-racing.blog4ever.com/filetages

Article en quatre parties. Cliquer sur les liens en couleur en bas des pages pour ouvrir les suivantes.

Mais, il y a deux filières dans mon stock dont je n'ai pas trouvé l'utilité. L'une est marquée 18 P, l'autre 20. Elles font des petits diamètres 4 à 5 mm. Je me suis demandé si ça pouvait être des pas d'armurier ou de bijoutier... Si quelqu'un sait; je serais heureux de savoir d'où ça sort. La filière "20" porte la marque de son fabricant : Gouverneur. Avec un vélo gravé dans l'acier. Des filières à rayons de roue de motos ?

Et j'ai un ou deux tarauds bizarres et sans marque qui m'empêchent parfois de dormir...

Et je cherche toujours, une vis M6 à gauche pour un porte-outil de tour Seco...
 
Dernière édition:
J'aime: yvon29
20 Février 2016
969
A côté d'Orléans
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Bonjour à tous,

@TRD , on ne peut être que complètement d'accord. A cette heure, je ne me suis pas encore plongé dans ton article.

Il peut y avoir aussi d'autres raisons que celles que tu évoques pour ces filetages exotiques. Ce sont les loupés, dus à une conception très limite, et cela est aussi le lot des moteurs de grande série actuels qui pour certains font largement plus de 100 HP au litre à puissance maxi. Ils sont très compacts.
Quand des vis de bielles M6x1,00 cassent, sur une moteur dont tout est plus ou moins industrialisé, on passe à du M6,5x1,00, pour sauver efficacement les meubles.

A+,

Edit : Bien ta petite synthèse. Elle couvre comme beaucoup d'autres l'essentiel de ce qu'on peut rencontrer concrètement dans le domaine courant du bricolage en général, ou de la réparation automobile.
Une subtilité qui manque peut-être, ce sont les filetages MJ. C'est de l'ISO avec des rayons de fonds de filets imposés. Ceci pour réduire les concentrations de contraintes dans ces rayons de fond de filetage, et donc les apparitions de fissures. Appliqué en aéronautique, et aussi parfois dans le domaine de la compétition automobile, où le dimensionnement est toujours un peu "border line".
 
Dernière édition:
13 Février 2010
232
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Salut philippe2.

Je vois que j'ai affaire à un spécialiste affuté. Merci pour tes commentaires sympas et constructifs.

Si j'ai passé le MJ sous silence, c'est parce que seul un expert peut différencier un MJ d'un ISO M ordinaire. A mon avis sans projecteur de profil, c'est très difficile à voir. Et puisque le M est moins tolérancé que le MJ, une vis MJ est toujours conforme à la norme M. Donc quand on ne sait pas à quoi on a affaire, le MJ est très difficile à repérer.

Un petit indice : une vis rectifiée de partout a des chances d'être conforme à la norme MJ. Une vis à l'aspect banal a peu de chances d'etre MJ parce qu'avant de passer à ce standard, il y a déjà beaucoup à gagner ailleurs, notamment en galetant le rayon sous tête et en rectifiant le corps.

La norme MJ encadre le rayon en fond de filet de la vis seulement. Je viens d'avoir une série de casses de bielles à cause de ça. Les vis en superalliage MP35N (made by Lisi Aerospace : ce qu'on peut trouver de mieux...) ont tenu, mais ce sont les bielles qui sont parties en fatigue aux fonds des taraudages. Bilan : quelques millions d'Euros de dégâts... L'ingénieur qui avait décidé de passer en MJ n'avait pas lu la norme jusqu'au bout. Il a fallu que je me bagarre un bon moment pour lui faire admettre que les rayons des taraudages MJ ne sont pas tolérancés. Pire que ça : à aucun moment il n'est écrit dans la norme que le fond de filet du taraudage est un rayon. Et pour finir, les tarauds fournis par Emuge (ce qui aurait dû être une référence en termes de qualité) avaient un profil assez anguleux (bien qu'ils respectassent la norme (j'aime bien le respectassent, ça fait littéraire et ça change du charabia de pas mal de forums...) On a cassé plusieurs moteurs, à plein régime avant d'admettre que c'étaient les bielles qui cassaient et pas les vis. Quand j'expertisais les moulins, il ne restait qu'un monceau de granulés de ferraille dans les carters...

Tout ceci pour expliquer que malgré ce que j'ai écrit, il se peut que dans un assemblage (mal foutu, je l'admet) l'écrou (ici la bielle) puisse casser avant la vis. ça reste un cas exceptionnel. Ici, on l'explique facilement : les vis n'étaient pas en acier mais "en matériau de la lune", comme dit notre acheteur...

Le MP35N est notamment utilisé dans les moteurs d'avion et de Formule un. Rien que ça... Disons que ce sont des vis en "classe 20.9" (qui n'existe pas officiellement...)
 
Dernière édition:
20 Février 2016
969
A côté d'Orléans
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Bonjour à tous,

Et re sur ce fil @TRD. Pour le MP35N, j'ai connu aussi. Ainsi que Lisi, ex "Blanc Aéro".

Concernant les filetages et taraudages MJ j'ai aussi été confronté à ce problème lors de ma vie en bureau d'études. C'est joli sur le papier, mais assez imprécis sur la définition du rayon en fond de filet. Le problème étant des apparitions de fissures sur un bon gros bloc 2500cc turbo en Rallye Raid.
Il a fallu une étude en CAO, pour définir ces rayons tri tangents (ou presque car changement d'outils), entre les flancs et un diamètre extérieur avec des tolérances acceptables par l'usineur et le fabricant du taraud, et bien sûr sans création d'angles vifs.

La morale de l'histoire est que ça ne suffisait pas, toujours des fissures avec ces vis ou goujons en MJ12x150 . La solution finale, suggérée par un vieux de la vieille, Hubert A..... , dans le contexte d'une marque à chevrons avec un véhicule propulsé par un V6 italien qui souffrait du même syndrome, a été de percer l'extrémité des vis pour les déraidir et répartir mieux les contraintes. Et ça a marché.

Tout cela pour dire qu'une vis, même avec un diamètre ou un pas "à la co*", entre assembler un manche de poêle ou un balai et de la mécanique "noble", très sollicitée il y a un gouffre.

A+,

Edit, au moins 2 ou 3.
Les vis filetées à la molette, par repoussage de matière, présentent un profil en sommet de filetage "en paire de fesses" Ce n'est pas un indice de non qualité. Mais symptomatique qu'elle sont obtenues dans un matériau assez ductile (forgeable à "froid").
 
Dernière édition:
13 Février 2010
232
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Tout à fait d'accord. j'avoue qu'à propos des filets roulés je suis plus "dromadaire" que "paire de fesses", mais l'image est excellente. surtout pour les taraudages dans les alliages de fonderie avec beaucoup de silicium. Les taraudages sont très moches, mais c'est le fond de filet qui est le plus impactant. Et le défaut se trouve toujours au sommet Ouf, on l'a échappée belle...

Le problème que tu évoques avec l'alliage de cobalt est surtout lié au module d'élasticité de cet alliage. Il est plus important que celui des aciers.

l'assemblage se comporte comme si la vis était parfaitement rigide et l'écrou un ressort. c'est lui qui prend tout dans la figure...
On a aussi été confronté à ce problème. Problème aggravé par le fait qu'un acheteur zélé avait remplacé (à la demande du client...) le 35NCD16 Aubert et Duval des bielles par un 35NCD16 asiatique de chez "Cétouniké"... Je n'ai jamais compris pourquoi cet acier avait un module d'élasticité (mesuré) plus faible que ce qu'il aurait dû avoir. Evidemment, on a fait caractériser le module d'élasticité après avoir pris plusieurs moteurs dans la figure...
Ce module d'élasticité atypique, ça reste un grand mystère pour moi. Du coup, notre service calcul s'était bien planté sur ce coup-là. Mais l'essai a vite montré que ça ne pouvait pas tenir longtemps à haut régime...
 

mwm

Compagnon
22 Mars 2014
3 191
FR 63630
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Bonsoir,
Les pas bizzaroïdes on en trouve déjà dans du matériel ancien de radio en normes anglaises et aussi le fameux Japy ,,un pas tout à fait exceptionnel
J'ai un coffret avec les peignes par dimension et le porte peigne la vis de manoeuvre est graduée pour avancer les peignes de la valeur la plus exacte, il y a aussi les tarauds , cela provient d'un atelier de bobineurs , était ce employé à l'époque pour le domaine électrique,
Je sait que Japy était un constructeur indépendant et avait créé ce pas pour ses machines,,donc si vous démontez du Japy d'origine ne cassez pas ou ne perdez pas les vis et écrous!!!cela risque d'être introuvable,,,
 
18 Février 2010
3 074
Brétigny sur Orge
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Bonsoir,
A mon sens, il y a trois sortes de pas "rare"
Ceux qui répondent à une norme, étrangère(US), spécifique (ronde) ou obsolète (japy)
Ceux inhabituels mais normalisés( genre pas fins ISO);12X150, 12X125, 12X100
Et les fabrications spéciales du genre 12,5X140 (pour des raisons techniques ou anti-copie) et leur nombre est infini...
 
13 Février 2010
232
- pas de vis rare , les avez vous rencontrés et dans quoi ?
Bonsoir,
A mon sens, il y a trois sortes de pas "rare"
Ceux qui répondent à une norme, étrangère(US), spécifique (ronde) ou obsolète (japy)
Ceux inhabituels mais normalisés( genre pas fins ISO);12X150, 12X125, 12X100
Et les fabrications spéciales du genre 12,5X140 (pour des raisons techniques ou anti-copie) et leur nombre est infini...
Et j'ajouterai :
- les vis à plusieurs filets. Par exemple, ma fraiseuse a un vérin d'axe vertical à deux filets trapézoïdaux. A cause du double filet, le pas est très long, mais la vis a un aspect normal, si ce n'est qu'au bout, on voit bien qu'il y a deux filets...
- les profils spéciaux. Les pinces Schaublin, 5C et compagnie ont des filets asymétriques, comme les Buttress. Mais ce ne sont pas des Buttress normalisés. Ils ont des angles atypiques. C'est en fabriquant des écrous que je m'en suis aperçu. J'avais été obligé d'affuter un outil à gorges intérieures spécialement pour obtenir le bon profil.

Parmi les filetages particuliers, je me rappelle de ceux des culasses d'obusiers de 155. Le pas est important. La vis est un taraud qui ne coupe pas (avec des goujures droites) et l'écrou une filière sans arête de coupe également. Grâce aux goujures, on rentre la vis dans l'écrou sans la tourner jusqu'en butée. Puis on tourne ce qui met les filets en prise. Le grand pas permet de serrer en manoeuvrant d'un angle faible. Ainsi, il y a beaucoup de tours de filet en prise, ce qui permet de résister à l'explosion de la poudre (l'engin envoie des projectiles de 45 kg à 15 km...) mais le rechargement du canon est très rapide puisqu'il n'est pas nécessaire de tourner beaucoup.

Le profil est spécifique : filetage artillerie https://fr.wikipedia.org/wiki/Filetage_d’artillerie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Filetage_interrompu
 
Dernière édition: