Moteur à bagues, question idiote!

  • Auteur de la discussion Satamax
  • Date de début
Satamax
Satamax
Compagnon
8 Avr 2009
1 254
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour messieurs.

J'ai regardé pas mal de schémas de moteurs à rotor bobiné, a bagues. Et je trouve que l'agencement des résistances, ressemble assez à la représentation schématique des bobinages d'un moteur à cage d'écureuil. Que se passerait il, si quelqu'un connectait un tel moteur sur en étoile, sur les bagues, à la place des résistances? :mrgreen:

M'sieur Labobine, en vl'a une jolie idée à la noix hein? :mrgreen:


Merci beaucoup.

Aplus.

Max.
 
Labobine
Labobine
Modérateur
13 Mar 2009
3 571
F - 12000 RODEZ
Bonjour,
Ce n'est pas si idiot que cela mais là on tombe tout à fait dans la "technique scolaire".
Le seul problème c'est que la tension des rotors est souvent au-dessous de 200v et cette tension change suivant la marque et la puissance du moteur (c'est à dire suivant l'ingénieur qui a conçu le moteur).
Autre problème c'est quand le moteur (celui à rotor bobiné) est lancé il n'y a plus aucune tension au rotor.
C'est dommage que je n'ai conservé aucune relique, mais j'aurais bien fait l'essai rien que pour voir.
 
Satamax
Satamax
Compagnon
8 Avr 2009
1 254
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci Gerard.

Tien, c'est marrant, j'aurais cru que c'êtait une grosse ânerie. :mrgreen:

Enfin de compte, je ne saurais pas l'exprimer, ça me fait penser à une contre réaction en électronique.

Est-ce-que les bobinages d'un moteur à cage d'écureuil ont leur inductance ou leur résistance apparente qui augmente au démarrage? Enfin, que l'énergie absorbée par ce moteur au démarrage, serve en sorte d'amortisseur pour le moteur à bagues. Enfin, pour une fois, j'ai eu une idée marante. :mrgreen:

Ciao et merci beaucoup!
 
Labobine
Labobine
Modérateur
13 Mar 2009
3 571
F - 12000 RODEZ
re,
Si tu bloques le rotor pour l'empécher de tourner cela revient à avoir un transfo avec pour secondaire le bobinage du rotor .
 
W
wxcv
Apprenti
11 Fev 2010
100
vichy
bonjour
sans vouloir trop m ecarter de la question d origine , sur un tres vieux systeme D , il etait expliqué que rotor bloqué, on recupere le courrant sur deux bagues et l on peux souder à l arc !!!!! mais comme dit labobine <<suivant la conception du moteur >>
 
Labobine
Labobine
Modérateur
13 Mar 2009
3 571
F - 12000 RODEZ
re,
Oui c'est très possible mais tout dépend de la tension du rotor.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
les ancien moteur a bagué avaient un rheostat a borne aparente non isolé ! le bobinage du rotor faisait une assez basse tension pour ne pas etre dangereux , genre 50V ce qui explique que ça puisse servir de transfo pour soudure a l'arc

la tension est maxi quand le moteur est calé , elle diminue quand le moteur prend de la vitesse : elle doit etre nulle pour donner le rendement maximum a vitesse nominale

il a existé des variateur de vitesse avec recuperation de l'energie du rotor ... il ne faut pas oublier qu'avec un simple rheostat c'est aussi bête qu'un embrayage qui patine : il ne faut donc jamais utiliser le rheostat pour faire une vitesse lente de façon prolongé ... a moins de rheostat très gros ... comme on voyait sur certain teleski
 
Satamax
Satamax
Compagnon
8 Avr 2009
1 254
  • Auteur de la discussion
  • #8
Merci beaucoup les gars. Je n'avais aucune idée de la possibilité de faire un poste a souder avec ça! Si j'avais de quoi emmener mon 62kw, ça pourrait faire un joli poste :D

Pourrait on faire varier l'ampérage en freinant plus ou moins le rotor ? Ca devrait aussi faire varier le voltage non?


Merciaplus!

Max.
 
Dernière édition:
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
9 302
FR-29 Brest
Bonjour,

moissan a dit:
elle doit etre nulle pour donner le rendement maximum a vitesse nominale
En théorie, à vide sans aucune perte, quand le rotor tourne à la vitesse de synchronisme, oui :-D .

Mais en charge, du fait des pertes fer et cuivre, le glissement augmente, et la force contre-électromotrice générée dans le rotor aussi, induisant un courant de plus en plus important dans les bobinages du rotor :roll: . Si on veut réduire le glissement il faut réduire la résistance du bobinage du rotor d'où les rotors à cage d'écureuil, qui est la version la plus simple, avec le moins de résistance puisqu'il n'y a qu'un conducteur massif par encoche (en aluminium en général). Par conséquent un moteur à rotor bobiné aura pas construction plus de glissement et plus de pertes cuivre puisque le bobinage du rotor est plus résistant que le barreau d'aluminium du rotor à cage d'ecureuil :???: .

Satamax a dit:
Je n'avais aucune idée de la possibilité de faire un poste a souder avec ça! Si j'avais de quoi emmener mon 62kw, ça pourrait faire un joli poste :D
Pourrait on faire varier l'ampérage en freinant plus ou moins le rotor ? Ca devrait aussi faire varier le voltage non?
La pointe de courant atteint son maximum au démarrage ou quand on bloque le rotor quand le moteur se comporte comme un transfo avec une vitesse de glissement égale à la vitesse de synchronisme 8-) .

On pourrait l'augmenter encore en forçant le moteur ... à tourner l'envers :smt003 . Au détriment de sa durée de vie évidemment :smt021

Cordialement,
FB29
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
:bonjour: je ne comprend pas comment ce truc s'est collé ici tout seul

si tu veux faire varier le voltage tu alimente une seule phase du stator , et recupere le courant sur une phase du rotor et tu choisi la tension que tu veux en choissant la position du rotor ... prevoir un bon blocage car ça va vibrer fort
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
FB29 a dit:
Bonjour,

moissan a dit:
elle doit etre nulle pour donner le rendement maximum a vitesse nominale
En théorie, à vide sans aucune perte, quand le rotor tourne à la vitesse de synchronisme, oui :-D .

Mais en charge, du fait des pertes fer et cuivre, le glissement augmente, et la force contre-électromotrice générée dans le rotor aussi, induisant un courant de plus en plus important dans les bobinages du rotor :roll: . Si on veut réduire le glissement il faut réduire la résistance du bobinage du rotor d'où les rotors à cage d'écureuil, qui est la version la plus simple, avec le moins de résistance puisqu'il n'y a qu'un conducteur massif par encoche (en aluminium en général). Par conséquent un moteur à rotor bobiné aura pas construction plus de glissement et plus de pertes cuivre puisque le bobinage du rotor est plus résistant que le barreau d'aluminium du rotor à cage d'ecureuil :???: .
un moteur a cage d'ecureuil ordinaire n'a pas la resistance de rotor minimum car un moteur ainsi optimisé pour le meilleur rendement a un très mauvais couple de demarrage : pour donner un meilleur couple de demarrage il faut choisir une resistance de rotor un peu moins faible

il y a aussi des rotor plus compliqué avec encoche profonde et circuit magnetique plus complique : au demarrage le flux de peut passer que dans la partie superficielle : equivalent a une grande resistance pour bien demarrer ... et quand le moteur aproche de sa vitesse nominale la frequence dans le rotor diminue et le flux peut aller dans la partie profonde : ce systeme est present dans la majorité des moteur asynchrone actuel

le rotor bobiné est une methode pour eviter ces compromis : on peut concevoir le rotor avec un maximum de cuivre
 
Labobine
Labobine
Modérateur
13 Mar 2009
3 571
F - 12000 RODEZ
Bonjour,
Moissans a écrit :
si tu veux faire varier le voltage tu alimente une seule phase du stator , et recupere le courant sur une phase du rotor et tu choisi la tension que tu veux en choissant la position du rotor ... prevoir un bon blocage car ça va vibrer fort
Là comme montage à la noix il n'y a pas mieux, vaut mieux oublier.
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
9 302
FR-29 Brest
moissan a dit:
le rotor bobiné est une methode pour eviter ces compromis : on peut concevoir le rotor avec un maximum de cuivre
Certes, mais toutes choses égales par ailleurs, la résistance cumulée du fil de cuivre par encoche doit être plus importante que la résistance du barreau d'alu en court-circuit aux extrémités ... sans compter les résistances des connexions, bagues, balais, circuit extérieur ... :wink: ....

Cordialement,
FB29
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
le bobinage en cuivre fait un grand nombre de tour ... la resistance des charbon et des connexion doit etre negligable

dans un rotor bobiné le cuivre a beaucoup de place

dans un rotor surmoulé en alu avec double cage et entrefer entre les 2 il y a moins d'alu , et en plus l'alu est moins bon conducteur que le cuivre

dans l'autre sens l'alu est massif alors que le cuivre est divisé avec de la place perdue en isolant

enfin la technique du rotor bobiné a quand même eté utilisé pour faire des moteur a haut rendement

il existe aussi de moteur asynchrone a rotor surmoulé en alu optimisé pour variateur de vitesse : pas de double cage : beaucoup d'alu et couple de demarage minable en demarage direct sur 50Hz mais sans importance puisqu'on les utilise avec variateur : c'est la solution d'avenir

bientot un variateur de frequence sera moins cher que 2 contacteur marche avant et arriere et un relais thermique
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
9 302
FR-29 Brest
Bonjour,
moissan a dit:
dans un rotor bobiné le cuivre a beaucoup de place
dans un rotor surmoulé en alu avec double cage et entrefer entre les 2 il y a moins d'alu , et en plus l'alu est moins bon conducteur que le cuivre
dans l'autre sens l'alu est massif alors que le cuivre est divisé avec de la place perdue en isolant
enfin la technique du rotor bobiné a quand même eté utilisé pour faire des moteur a haut rendement
Faudrait se replonger dans un mémo technique sur le sujet ... suis pas sûr d'avoir ça sous le coude :roll: ...

moissan a dit:
bientot un variateur de frequence sera moins cher que 2 contacteur marche avant et arriere et un relais thermique
Fatalitas !!! tu as raison, et c'est toute ma jeunesse qui fout le camp :oops: ...

D'ailleurs cela me fait penser que c'est bizarre que ce ne soit pas déjà intégré en standard directement dans le moteur, il y a tout ce qu'il faut, arrivée du courant, carcasse alu pour servir de dissipateur thermique ... resterait qu'à sortir 6 fils en gros pour la télécommande :roll: ... et un petit afficheur et 2 poussoirs pour sélectionner les modes de fonctionnement ... il y a des pompes de circulateur de chauffage qui ont déjà ça intégré je crois .... on a vu passer sur le forum il n'y a pas longtemps ... tiens, c'est ici ...

Cordialement,
FB29
 
Haut