Microcoupures du reseau electrique, limiter les dommages en CNC

  • Auteur de la discussion wapiti
  • Date de début
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Je me demandais comment protéger une CN des microcoupures/coupures histoire de subir le moins de dommages possibles, le tout à un tarif abordable: juste un onduleur. J'accepte que la machine s'arrete mais j'aimerais qu'elle reparte correctement apres...

A priori, je pensais brancher le PC et les cartes de commandes à un onduleur mais la partie puissance ne risque t'elle pas de subir des dommages?

Y a t'il des 'boitiers' déclenchant l'ARU en cas de coupure?

Merci
 
C
cr-_-
Compagnon
29 Sept 2009
862
FR-31 Plaisance du touch
Bonjour,

pour le boîter peut être un simple relai commandé directement par le 220 avec sa sortie insérée dans la ligne de l'ARU, quand le 220V saute, le relais s'ouvre et déclenche l'ARU
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
pour ne pas perdre de pas il faut que l'onduleur alimente aussi la partie puissance qui commande les pas a pas

pour la broche , si le programme est capable de detecter instantanément le manque d'alimentation de la broche il peut arrèter instantanement le mouvement d'avance , et permettre un redemarage propre quand le courant sera revenu

mais quelle est la puissance de la broche ? si la puissance est faible il est plus simple de mettre un onduleur pour l'ensemble ... ce qui n'empeche pas un arret automatique en cas de coupure de courant car il ne faut pas attendre que la batterie de l'onduleur se vide , ce qui sera rapide si l'onduleur alimente aussi la broche

pour une grosse puissance un onduleur peut paraitre une grosse depense , mais un bon onduleur peut servir a de multiple fonction , soit faire du 220v autonome la ou il n'y en a pas , soit augmenter la puissance instantané disponible pour eviter de prendre un abonnement edf plus gros
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour,

@moissan:
puissance : 380v : broche 3kw avec variateur de fréquence
3 servos en 110v (normalement le frein du Z se déclenche automatiquement) + 1 PAP (4eme axe)
pilotage : 220v ordi + mesa 5i25/7i77 (avec alim dédiées, je crois qu'il vaut mieux)

donc un onduleur pour la partie puissance, c'est pas possible; en plus j'ai déjà un petit onduleur 'normal'

pour aller plus loin: 'conversion de fraiseuse conventionnelles/Z1C numérisee anilam' :wink: ... je stagne...

@Cr : ce serait donc un relais monostable? le relais placé sur le circuit 380V, au plus pres de l'arrivée du reseau 380v.

question psycho: est ce que la distance relais-ARU doit être la plus petite possible afin que les electrons déclenchent l'ARU avant que ceux qui se trouvent dans le circuit transfo/driver/servo ne tombent en rade?, y a t'il des précautions à prendre pour que le déclenchement de l'ARU se fasse avant la panne electrique? (des condos? ou la chaine transfo/driver a une certaine inertie qui la rend plus 'lente')

:oops::oops::oops::oops:
 
F
fredcoach
Compagnon
11 Jan 2013
1 010
Hautes Alpes
Je pense que si tu as des boucles fermées alimentées sur onduleur le calculateur doit pouvoir retenir la position même si des pas ont été ratés au moment de la perte de tension dans les circuits de puissance.
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
la longueur des fils ne fait rien a l'affaire pour detecter rapidement une coupure de courant

ce qui aide c'est que le variateur de vitesse a deja des condensateur electrochimique sur le 220 ou 380v redressé ce qui le fait marcher un peu plus longtemps en cas de coupure

de même pour toutes les alimentation a decoupage d'ordinateur : il est même possible d'ajouter des condensateur supplementaire sur le 220v redressé des alim a decoupage pour fonctionner plusieur seconde après une coupure de courant

la detection de coupure du 220v doit se faire par un relais le plus rapide possible : ainsi l'ordinateur peut arreter tous les mouvement proprement sans erreur grace a l'autonomie de son condensateur dans l'alimentation

de même pour l'alimentation des moteurs d'avance : preferer les alimentaion a decoupage , qui utilise au maximum le condensateur sur le 220 redressé , pendant toute la baisse de tension ... contrairement aux alimentation a transfo classique , ou même avec des très gros condensateur ça n'a jamais une grande autonomie

attention : pour ajouter un condensateur plus gros que d'origine il ne faut pas simplement le mettre en paralele : la pointe de courant serait trop forte a la mise sous tension : il faut un circuit avec relais temporisé qui met une resistance pour limiter le courant de charge a la mise sous tension , puis court circuite cette resistance pour profiter efficacement du condensateur : ( c'est le declic que l'on entend en genral a la mise sous tension des poste de soudure inverter )
 
C
cr-_-
Compagnon
29 Sept 2009
862
FR-31 Plaisance du touch
En première approche avec les éléments émis
L'onduleur pour le pc + l'alim des règles ou des codeurs
Le reste sur le secteur

Le relais je pensais à un truc comme ça: http://www.materielelectrique.com/contacteur-tesys-lc1d-440v-bobine-p-94274.html en occasion ça doit se trouver facilement
à la coupure de tension il réagit pour celui en exemple en moins de 20ms ce qui permet d'envoyer un signal à linuxcnc pour lui dire de mettre le programme en stop avant que tout s'arrête, comme dit @moissan sur les alims à découpage et les variateurs de fréquence tu as un peu de temps avant l'arrêt (je pense au moins 200ms voir beaucoup plus suivant la charge)

Pour les microcoupures ou baisse ponctuelle de tension les alims doivent être capable de le supporter
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #8
Merci beaucoup messieurs pour vos éclaircissements :wink:

Les regles sont raccordées à la 7i77 en 5V, donc cette carte doit être sur l'onduleur; la 5i25 étant entre le PC et la 7i77, elle sera aussi sur l'onduleur. Vu la présence de l'onduleur, des alims simples suffiront-elles? (récupérer des vielles alims d'ordi, j'ai dépiauté quelques PC pour récupérer la visserie informatique et les alims notamment, donc ça c'est fait... :wink: )

Tandis que les codeurs au cul des servos sont raccordés aux drivers donc directement sur le secteur

Pour les microcoupures ou baisse ponctuelle de tension les alims doivent être capable de le supporter
lors du choix des alims, y a t'il un 'truc' à vérifier pour s'assurer qu'elle supporteront bien les microcoupures (alim des drivers) ? la mention 'microcoupure resistant'???

Merci encore
Pierre

Edit: youpiiii, p'tite discution avec le papa savoyard usineur retraité du voisin: en cas de microcoupure (elles sont fréquentes dans le coin) il faut aussi donner un ordre de dégagement d'outil pour ne pas tout casser...1/10eme suffit... j'm'arrache les cheveux...
 
Dernière édition:
C
cr-_-
Compagnon
29 Sept 2009
862
FR-31 Plaisance du touch
Pour les alimentations si tu as en stock tu peux tester tu fais un usinage en l'air et tu debranches chacune des alimentations, tu regardes le temps que ça met pour s'arrêter
Sinon sur dimensioner un peu les alimentations à découpage et pour les alimentations avec transformateur et filtrage il suffira d'ajouter des condensateurs si besoin

Sur ma machine j'ai un transformateur torique avec condensateurs derrière pour les axes et j'ai suffisamment de capacité pour tenir une coupure de 5 secondes (c'est le pc qui s'éteint bien longtemps avant)

Il est probable que linuxcnc moyennant un peu de configuration soit capable de gérer ce dégagement
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #10
merci pour les infos:smt023
épatante ta conversion d'electroérosion, j'imagine que tu as fini sa CN
 
C
cr-_-
Compagnon
29 Sept 2009
862
FR-31 Plaisance du touch
Bonjour
Merci, malheureusement non elle est à peu près dans l'état présenté, un projet plus prioritaire et un déménagement font que je n'ai pas eu le temps d'avancer mais je vais bientôt m'y remettre
 
Haut