Methodes de contrôle tolérances géomètriques

S

simonpbmeca

Apprenti
Bonjour à tous.
Une fois une pièce terminée après usinage, comment contrôler, le plus simplement possible, avec des moyens traditionnels et peu coûteux (si possible en évitant les salles climatisées et machines de mesures tridimensionnelles en or) les tolérances de perpendicularité, coaxialité, symétrie etc qui sont spécifiées sur le dessin de définition ?
Ayant fait des recherches ici et là, j'espère ne pas me tromper, je ne retrouve pas réellement de synthèse de méthodes de contrôles de ces spécifications géométriques.

Le but de cette discussion est donc de résumer vos différentes façon de contrôler les tolérances de formes, d'orientations et de position d'une pièce et en faire profiter à tout ceux qui pourraient se poser ces questions.

Pour qu'on soit tous d'accord sur les différentes définitions de tolérances existantes, je propose qu'on se réfère au lien suivant que je trouve super : Tolérances géomètriques

Si vous le voulez bien, le format de réponse que je souhaite est la suivante :

Type de tolérance mesurée : Perpendicularité (tel que dessiné sur le site ci-dessus)
Moyen(s) de mesure(s) nécessaire(s) : Marbre + palpeur + ... (un lien pour visualiser à quoi ressemble ces moyens serait top)
Méthodologie de mesure : 3 points de mesures + application formule...

J'aurai bien aimé écrire un vrai exemple en entier, mais n'ayant que des connaissances théoriques des tolérances, je ne sais justement pas comment un usineur les contrôle en réalité.

Merci d'avance pour la contribution de tout un chacun.
 
Dernière édition:
Dodore

Dodore

Compagnon
Vaste sujet
il doit bien exister quelque part des exemples de montage pour vérifier les défauts de formes
meme sans salle climatisée il faut quand même un minimum de moyens
je citerais les trois premiers qui me viennent à l’esprit
marbre
cylindre étalon
comparateur
edit
je viens de rechercher « moyen de contrôle géométrique usinage » on trouve les vidéo de l’afpa qui sont très concrètes , mais aussi d’autre qui sont , à mon avis, un peu spéciales
 
Dernière édition:
R

rabotnuc

Compagnon
j'y vois une difficulté: les méthodes diffèrent beaucoup selon la précision de la mesure recherchée, non?
 
damy

damy

Compagnon
Une colonne de mesure et un marbre ,cette colonne servira de prise de cote et son mouvement a l'aide d'un comparateur sa géométrie.
(mais la colonne un cout )
 
Dodore

Dodore

Compagnon
j'y vois une difficulté: les méthodes diffèrent beaucoup selon la précision de la mesure recherchée, non?
Oui bien sûr , mais je pense qu’il faut rester dans la mécanique d’atelier avec les moyens d’un atelier
par exemple la machine à mesurer 3 D C’est, pour moi, deja du laboratoire ou de la salle de contrôle… même si elle n’est pas climatisée
 
R

rabotnuc

Compagnon
on est bien d'accord, par exemple, tolérances en centième(s) (et donc mesures en centiemes et/ou microns)? Idem pour les mesures nécessitant marbre et colonne, jeu de cales?
quelles classes de precision vous recommanderiez pour marbre et colonne dans un atelier?
 
D

Dombes69

Compagnon
Bonjour
Il y a le contrôle des pièces finies sur le poste de travail .
L'opérateur conduit plusieurs machines et donc a un temps limité pour faire le contrôle .
Celui ci se fait sur un montage de contrôle dont l'étalonnage se fait avec une pièce modèle amovible et des instruments de contrôle ( comparateur montres ou à leviers ) , rétractables .
Un coup d'oeil et le contrôle est fait après la mise en place de la pièce à contrôler .
Chaque montage est remarquable , certains sont des chefs d'oeuvre de conception .
A+
 
Dodore

Dodore

Compagnon
Oui effectivement pour les séries il y a un ou des montages de contrôles
l’ouvrier positionne donc sa pièce, et le montage lui dit si c’est bon
il y a bien sûr LA PIÈCE MODÈLE qui est utilisée pour preregler le montage
avec ces montages le contrôle est facile et rapide
j’avais vu chez Renault des montages de ce type ( je ne me rappelle plus la pièce à contrôler ) il y avait deux montages differants pour contrôler plusieurs choses
je me rappelle encore , les cotes précises c’était un contrôle pour chaque pièces , pour les moins précises c’était un contrôle toutes les 10 pièces … avec bien sûr en cas de dispersion de la cote , un réglage de la machine par l’opérateur
 
D

Dombes69

Compagnon
Maintenant , les machines performantes contrôlent elles même les pièces et règlent les outils suivant le résultat du contrôle .
A+
 
thierry74

thierry74

Compagnon
Bonjour,
Si on veut contrôler des pièces , la 1ère chose à avoir, c'est un marbre granit, c'est le top sinon en fonte.
Ensuite des vés , appareil avec pointes et comparateurs pour contrôler la cylindricité et coaxialité, cales Etalon classe 1 ou 2 et si on a la chance de posséder une colonne, c'est encore mieux !!! Et un endroit dédié à ça.

J'ai un livre que j'avais acheté en 1982 car je m'intéressais déjà à la Métrologie et les moyens de contrôle, c'est " la Métrologie dimensionnelle" , c'est un livre qui parle de tous les moyens de contrôle et ça explique beaucoup de choses les différentes méthodes et accessoires.
 
D

Dombes69

Compagnon
Les moyens dépendent du but à atteindre , il n'y a pas de règles immuables .
A+
 
thierry74

thierry74

Compagnon
@Dombes69 à raison , j'en connais qui ont juste un pied à coulisse et un micromètre et qui sortent des moteurs en modèles réduits qui fonctionnent comme les vrais et pourtant ça doit être précis !!! Donc pour eux pas besoin de tous ces contrôles.
Je viens justement d'aller en voir un qui travaille comme ça !!!! Il a 90 ans et toujours bon pied, bon œil !!!!
 
D

Dombes69

Compagnon
L'équipement du mécanicien
1 pied à coulisse
1 pied de profondeur
1 sardine pour les filetages
1 jauge pour la profondeur des perçage et filetages
2 peignes à filetages ( métrique et anglais )
I réglet ( métrique d'un côté , pouces de l'autre ( pour faire bien )
Des palmers extérieurs de 0 à 150 mm , les palmer intérieurs c'est trop cher , on utilise le pied à coulisse + le palmer extérieur .
Le luxe peut consister en un cube rectifié sur les 6 faces avec une rainure sur une face , posé sur une surface en bois .
Le grand luxe c'est le marbre plus ou moins grand avec ses équipements divers et varies .......
A+
 
K

kawah2

Compagnon
Maintenant , les machines performantes contrôlent elles même les pièces et règlent les outils suivant le résultat du contrôle .
A+
quel progrès, bientot des machines qui feront les posts et répondront aux questions :???:
 
S

simonpbmeca

Apprenti
Merci pour vos réponses.
J'ai bien noté les différents instruments de base indispensables aux mesures (marbre, pied à coulisse, jauge de profondeur...) cependant, pour les non initiés (comme moi) qui verraient vos commentaires, il manquerait une chose, c'est de savoir comment se servir de ces instruments pour contrôler les défauts géométriques contrôlables par ces derniers.
Manque donc la description de la Méthodologie de mesure.

L'exemple concret souhaité est par exemple, je finis l'usinage d'un axe, comment je contrôle la cylindricité de ce dernier tel que représentée dans le lien
type de défauts geom ? (description des instrument utilisés, description de la méthodologie)

@Dodore avez-vous un lien à partager des vidéos de contrôle que vous trouvez pertinentes ? J'essaierai de faire un résumé de ces vidéos pour le topic

Le but du topic est en priorité de savoir comment chacun s'y prend pour contrôler des pièces.
De préférence, il serait bien que ces instruments soit facilement accessible au particulier, mais ne pas rester dans le cadre des instruments d'atelier si un type de défaut à mesurer nécessite des moyens particuliers.

@damy pouvez-vous svp décrire comment vous mesurez tel type de défaut géom. avec colonne + comparateur ?

@Dombes69 pour de l'usinage en série, je comprends le principe d'utilisation de gabarit pour gagner en temps, mais pour la pièce unitaire que la plupart des particuliers font, avez-vous des méthodologies de contrôles avec instruments de mesures à partager pour contrôler les pièces unitaires ? (toujours selon un type de défaut géométrique référencé ici type de défauts geom)

@thierry74 haaa, si seulement on pouvait justement avoir la description de ces méthodes de contrôles, ce serait le top du top... :wink:
Vous avez parlé de mesures de cylindricité et coaxialité, il ne manque plus que la description de comment vous mesurez cela et ce serait génial.
Merci pour le nom du livre que je retiens.
 
Dodore

Dodore

Compagnon
il me semble que j’avais cité les vidéo de l’AFPA qui sont une bonne base sur la façon de contrôler , bien sûr ça s’adresse à des apprentis
on trouve quelque vidéo en demandant « AFPA contrôle planéité »
par exemple
 
Dernière édition:
thierry74

thierry74

Compagnon
Pourtant il y a des vidéos qui expliquent tout ça !!!
Sinon le truc tout simple !!!
Un marbre, c'est mieux, un ou 2 vés, un ou 2 comparateurs suivant ce qu'on mesure et on tourne la pièce pour voir l'erreur, je l'ai déjà fait et ça marche.
 
thierry74

thierry74

Compagnon
Le livre " métrologie dimensionnelle " est de A Chevalier, éditeur Delagrave .
C'est le fascicule 13 , il est vert et orange.
 
damy

damy

Compagnon
@damy pouvez-vous svp décrire comment vous mesurez tel type de défaut géom. avec colonne + comparateur ?

Avec ce genre d'appareil le palpeur pour prise de cote , parallélisme, mesure d'axe etc...
Pour la perpendicularité mettre un comparateur a la place du palpeur et jouer de son mouvement vertical.

En exemple:
Voir si modèle plus accessible a ta bourse :-D

R.jpg
 
S

simonpbmeca

Apprenti
Merci à tous, je tacherai dans les prochaines semaines de faire un résumé de ces mesures à partir des liens et infos que vous avez partagé.
 

Sujets similaires

yvon29
Réponses
152
Affichages
51 807
Mimifor
M
P
Réponses
4
Affichages
2 945
moissan
M
dh42
Réponses
22
Affichages
18 559
ktm63
K
Haut