média tribofinition ébavurage

  • Auteur de la discussion s.muller073
  • Date de début
s.muller073
s.muller073
Ouvrier
28 Juin 2009
321
moselle
  • Auteur de la discussion
  • #1
Salut a tous,

Voila, je me suis acheté un bol vibrant de marque RAYTECH ( otelo), afin d'ébavurer
des petites pièces que j'usine.

J'ai essayé d'ébavurer en mettant dans le bol vibrant du sable de sablage tout fin, mais cela ne marche pas, et la j'ai mis du sable plus grossier de grenaillage, mais cela ne semble pas fonctionner non plus.

Quelqu'un a les connaissances nécessaires pour m'aiguiller? Et surtout me dire ce que je dois acheter comme "média" pour reussir a ébavurer de l'acier?

Merci

Seb
 
P
Popino
Compagnon
23 Avr 2012
1 068
Dans les gros tonneaux, pour des pièces en bronze, dans de l'eau, c'était des pierres (c'était long). Pierres en forme de toupies (provenance?). Essayer avec du gravier?
A+
 
s.muller073
s.muller073
Ouvrier
28 Juin 2009
321
moselle
  • Auteur de la discussion
  • #4
J'ai acheté la AV18, elle est pas trop mal!
J'ai effectivement regardé le tableau pour les abrasifs à acheter , mais je ne sais toujours pas quoi prendre pour ébavurer ! De la céramilite?
 
J
Jaliant
Nouveau
29 Jan 2017
6
Bonjour Seb,

Je vais essayer de vous apporter mon aide pour que vous puissiez utiliser votre matériel dans les meilleures conditions possibles.
Evitez de travailler avec du sable qui au mieux ne vous permettrait avec des heures de traitement, d'obtenir un lissage de surface.
Evitez de travailler avec des cailloux, car votre cuve n'y résisterait pas longtemps.
Pour être efficace en vibro-abrasion il faut tenir compte de plusieurs paramètres.
1) La dimension hors tout des pièces, qui ne doit pas être supérieure à la moitié de la largeur de la veine de cuve du vibrateur.
2) Le type de métal constituant les pièces
3) le type de travail à réaliser (ébavurage, lissage, polissage, nettoyage, etc)
Ensuite le travail de vibro-abrasion à part pour certaines gammes de polissage, s'effectue avec un apport d'eau en continu même en goutte à goutte et doit être évacuée afin de maintenir la charge pièces/abrasifs propre ou le travail va très vite se dégrader.
Idéalement le débit d'eau horaire doit correspondre à environ 25% du volume total de la cuve de travail ( le matériel RAYTECH a des cuves de 1.5 à 25 litres pour le TD75.
Soit un dosage qui va démarrer à environ 50 cc/h pour la plus petite cuve jusqu'à 6000 cc/h pour la plus grande. A estimer sur votre modèle.
Si vous travaillez sur de l'acier, il faut doser dans votre apport d'eau 1% d'inhibiteur de corrosion (passivant).
Vous pouvez préparer votre mélange eau+additif dans un bidon équipé d'un robinet à pointeau, détail important car seul ce type de robinet vous permettra de travailler avec un filet de liquide.
Concernant l'abrasion sur vos pièces en tenant compte des éléments exposés ci-dessus et en fonction des zones à traiter, l'abrasif à utiliser le plus efficace serait une céramique. La céramique la plus standard serait une triangulaire coupe droite en 10 x 10 mm (sans connaitre la nature de vos pièces).
Je pourrais vous conseiller si vous aviez plus d'éléments sur vos pièces(dimensions, poids et travail à réaliser), ainsi que votre matériel RAYTECH (type ?)
Je reste à votre écoute si vous souhaitez un complément d'information.

Cordialement.
 
s.muller073
s.muller073
Ouvrier
28 Juin 2009
321
moselle
  • Auteur de la discussion
  • #6
Bonjour Jaliant,

Merci pour votre réponse, vous maîtrisez parfaitement le sujet à première vue!

Alors mon bol vibrant est un raytech av18, la cuve mesure 300mm de diamètre.
Concernant les pièces , c'est très souvent de l'acier E24 ou xc38, à ébavurer et à lisser .
Leurs tailles sont en général assez petite (par exemple pour celles que je dois faire la elles,font 50mmx30mm épaisseur 12mm, avec un perçage diamètre 5 dedans et deux épaulements .)

Je voudrai une "recette" qui fonctionne un peu sur tout type de pièces (plus petites, un peu plus grandes etc)

Pouvez-vous me dire ce que je dois exactement acheter ( et ou trouver tout les ingrédients également ) et la méthode que je dois employer exactement , car je n'y connais rien du tout dans ce domaine pour le moment , mais je serai très curieux d'apprendre !

Merci pour votre aide

Seb
 
J
Jaliant
Nouveau
29 Jan 2017
6
Seb,

Même avec des pièces légèrement différentes en dimensions un seul type d'abrasif peut suffire à condition de rester principalement sur une gamme d'ébavurage.

Le point d'importance est le diamètre des perçages dans les pièces, car il faut éviter que l'abrasif choisi vienne s'y bloquer pendant le traitement.
Il faut aussi faire attention par la suite, lorsque les abrasifs se seront usés après plusieurs heures d'utilisation.

Comme vous avez deux épaulements sur vos pièces et d'après ce que je comprends, beaucoup de surfaces planes, il
serait utile de travailler avec un abrasif de forme triangulaire en coupe biaise. La dimension idéale serait en 15 x 15 mm, mais en raison du volume de votre cuve il vaut mieux du 10 x 10 mm TRCB.

Je vais vérifier demain les références d'abrasifs et d'additif à utiliser pour vous indiquer la gamme exacte à mettre en place pour votre ébavurage. Je dois m'assurer des références actuelles des abrasifs et qui peut vous les fournir, ainsi que l'additif et surtout le type de conditionnement en petite quantité.

Dans l'industrie le conditionnement standard est en sac de 25 kg pour les abrasifs et en bidon de 20 ou 25 kg pour les additifs. Ceci pour des matériels ayant des volumes de travail nettement plus importants.

Cordialement,

Jaliant
 
s.muller073
s.muller073
Ouvrier
28 Juin 2009
321
moselle
  • Auteur de la discussion
  • #8
Jaliant,

Vraiment super e coup de main que vous me donnez!
J'attends vos infos avec impatience, pour pouvoir tout commander rapidement!
Je pense prendre du15x15 et du 10x10 pour elargir un peu ma gamme de pièces que je pourrai ainsi traiter!

merci encore

seb
 
R
RICO
Compagnon
17 Août 2009
1 049
Doubs
Salut,

D'accord avec Jaliant sur une majorité de points sauf la perfusion de liquide qui n'est pas une obligation.
Un bon dosage pièces/abrasifs/lubrifiant/poudre et l'opération se fait sans problème en vibratoire avec
le même liquide de bout en bout. Seules les machines à fond tournant exigent la perfusion de liquide.
Le rapport volume pièce / volume abrasifs est important, l'idée étant que les pièces ne se touchent jamais
et quelles soient toujours séparées par de l'abrasif.
Ne pas oublier que les déchets ne vont pas à l'égout ...

A+,

RICO
 
s.muller073
s.muller073
Ouvrier
28 Juin 2009
321
moselle
  • Auteur de la discussion
  • #10
Et ou peut on commander tout cela?
 
J
Jaliant
Nouveau
29 Jan 2017
6
Bonjour Seb,
J'ai été indisponible ces deux derniers jours.
Après recherches sur les canaux de distribution de produits de tribofinition, il est difficile de trouver en France aujourd'hui des fournitures de consommables en petite quantité.
Il faut se rapprocher des fabricants industriels en tribofinition comme ROSLER ou WHEELABRATOR qui sont les deux principaux sur le marché.
Leur unité de commercialisation en abrasif est par sac de 25 kg et additif en bidon de 20 ou 25 kg suivant le produit (question de densité entre acide et base). Le prix au kilo devrait être plus intéressant que celui demandé par les sociétés de distribution sur internet.
Voici ci dessous le type de produit par fabricant qui devrait convenir à un travail d'ébavuragesur de l'acier dégraissé.
ROSLER:
Abrasif RS 9/10 S ou RS 15/15 S
Additif passivant: FC 115

WHEELABRATOR:
Abrasif CS 10x10 TRCB ou CS 15x15 TRCB
Additif S 70

Pour l'additif il faut peut être essayer de leur demander un échantillon au départ qui va vous permettre de travailler. Il le font quand on commande des produits.
Le dosage est de 1% par rapport à l'eau que l'on apporte à la charge.
Comme l'a indiqué RICO il ne faut pas rejeter les effluents à l'égout, mais si vous avez un bac de stockage après traitement en vibrateur, laisser reposer l'effluent afin que les boues sédimentent et vous pouvez réutiliser le liquide au moins une fois.
L'additif ne sera absolument pas dégradé par la première utilisation.

Cordialement
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
Je vais suivre ce post car j'ai l'intention de trouver un bac de tribofinition dans le courant de l'année (pour moi, prendre 25kg ne sera pas un problème) et comme ce seront presque toujours des pièces en inox, l'additif ne sera pas forcément utile.
Je reviendrais poser la question pour la taille du bac, mais pour débuter, il me semble que 5l, c'est pas mal, et c'est surtout mieux que mon tonneau improvisé à base de pvc Ø150 et ses deux bouchons, le tout fixé dans les mandrins de tour pendant 24h.....
 
P
Pi801
Nouveau
2 Oct 2012
12
Bonjour,

Je m’intéresse aussi à votre conversation.

En effet, cela fait pas mal de temps que j'hésite à passer le pas de la tribofinition. J'ai un atelier où je fais de la métallerie et de l'usinage (alu et acier principalement), il m'arrive de faire de petite série de pièces (moins de 200 pièces) et l'ébavurage à la main me déplaît au plus haut point (sans compter la qualité qui est loin d’être homogène).
La machine de OTELO me faisait de l'oeil depuis un moment mais j'ai peur de la durée de vie et surtout de son petit volume.
Je n'ai pas envie de mettre un budget fou dans une Rosler car je n'en n'ai pas vraiment l'utilité non plus (je n'usine pas tous les jours), et je n'ai pas envie d'acheter non plus quelque-choses qui ne soit pas adapté à ce que je recherche.

J'aimerai essentiellement faire de l'ébavurage sur acier (S235/C35/45, rarement du 42CD4 ) et alu (6060,2017,5083) pour des pièces rentrant à 95% dans un cube de 50*50*50mm.

Suite aux différentes lectures sur le sujet, je serais partie sur une machine rotative qui serait apparemment le plus adapté à l'ebavurage. De plus, je me sentirais bien de la fabriquer pour avoir une bonne capacité de charge, ça me parait assez simple à réaliser sauf si j'ai loupé certains points technique. (La seul chose qui me met le doute est que certaines machines sont équipé d'un intérieur en caoutchouc pour protéger la cuve acier, mais pas toute apparemment, pourquoi?) Quid aussi du liquide d'additif?

Sinon j'ai vu aussi sur internet des annonces à moins de 1500€ (dont une pas trés loin de chez moi) pour une machine de vibration linéaire. Et je n'arrive pas vraiment à trouver d'informations concrètes sur l'efficacité de la machine sur de l'ébavurage, et des infos de temps de cycle par rapport à du tonneau rotatif.
Pouvez vous m’éclairer sur ce point?

J'aimerai bien aussi avoir une idée du prix des consommables si on en achète autour des 50kg de charge et apparemment 25kg d'additif chez un Rosler ou autre, ainsi que la durée de vie de ces derniers (apparement pour l'additif, j'en aurais pour plus que ma vie avec 25kg à coup de 1% de dilution).

Merci de votre retour.

A bientot

Pierre
 
R
RICO
Compagnon
17 Août 2009
1 049
Doubs
Salut,

Je ne sais pas si mon expérience peut vous être utile, j'ai mis en place un atelier de tribo dans la boiteoù je travaille mais sur des produits horlogers avec des objectifs d'ébavurage et de
polissage brillants sur petites pièces.

Les types de machines que j'ai pu essayer :

Otec centrifuge : Très rapide et efficace mais onéreux en consommables. La perfusion de liquide est
permanente et le liquide s'échappe par le fond tournant. Maintenance du joint de fond céramique
pas donné. Temps de cycle genre 20 minutes /1 heure.

Otec tribo plongeante : Les pièces sont attachées sur des support, réservé à de la pièce exigeante
à forte valeur ajoutée genre bijoux.

Polyservice Polysat : Efficace, rapide, liquide dans bocaux fermés, grosse capacité, nous en avons acheté 4.
C'est reservé à l'ébavurage, l'action est rapide et assez puissante. Médias céramique.

Polyservice vibrateur D4: Réservé au brillantage, lent (6 à 12 heures de cycle) Média porcelaine.Nous en avons 4 aussi. Attention, capacité faible genre 1/2 litre de pièces
pour bac 4.5 litres.


Tout ça est vu d'un pro avec un budget conséquent.

Si je devais me situer dans un budget amateur ou pro qui souhaite ébavurer et basta, j'utiliserais
ou fabriquerait ça :

http://www.wheelabratorgroup.com/images/mini barrel e5_170 x 129.png

J'en avais quelques unes que les salariés ont récupérées. c'est simple, inusable, rapide et sans
prise de tête. C'était trop rustique pour nos applications mais largement suffisant pour de
l'ébavurage général.

Concernant le revêtement caoutchouc des cuves, il évite leur usure tout simplement (Par frottement et action chimique des produits.) Quand il est usé ou déchiré, je le fais refaire par Borflex mais ça doit être facile de le réaliser avec du polyuréthane liquide, je suppose.



A+,

RICO
 
J
Jaliant
Nouveau
29 Jan 2017
6
Bonjour Pierre,

OTELO est un revendeur et non un spécialiste de la vibroabrasion. Le matériel qu'ils commercialisent de la marque RAYTECH est américain et a été conçu au départ pour leur marché, surtout pour le nettoyage de douilles de munition.
Ce matériel est assez efficace tant que l'on ne charge pas trop en poids le bac de travail (Médias + pièces)
Pour le travail sur acier et aluminium sur des pièces avec des dimensions inférieures à 50mm hors tout et des séries de moins de 200 pièces, vous pouvez travailler avec un vibrateur linéaire de 20 ou 25 litres de capacité.
Il y a une entreprise en France qui fabrique ce genre de matériel et en vend d'occasion c'est la société PRAKE. C'est déjà nettement plus efficace que RAYTECH tout en restant abordable.

Le traitement en tonneau rotatif nécessite dans certain cas, lors de l'utilisation d'abrasifs mordants d'isoler la tôlerie interne pour limiter l'usure, mais aussi pour limiter le niveau sonore du tonneau.
Le revêtement caoutchouc peut être utilisé aussi pour diminuer les chocs sur des pièces fragiles, ainsi qu'améliorer l’entraînement de la charge. La tôlerie, si elle n'est pas revêtue va avoir tendance à se polir avec le frottement.
En rotation les pièces ne travaillent que pendant la phase de glissement dans le média abrasif et pas quand elles sont à l'intérieur du média. C'est pour cela qu'il faut travailler beaucoup plus longtemps pour obtenir un résultat homogène sur l'ensemble de la charge de pièces.

Le traitement en vibrateur est environ 5 fois plus rapide qu'en tonneau rotatif et le rendement en efficacité et qualité est plus homogène.
Quand l'amplitude vibratoire d'un vibrateur est correctement réglée, toutes les pièces sont soumises au même travail quel que soient leurs positions dans le bac du vibrateur.
Il faut juste s'assurer que les médias ne soient pas juste en mouvement homogène, mais que tous les médias à l'intérieur de la charge est un mouvement tridimensionnels les uns par rapport aux autres.
Pour vérifier cela, le plus simple quand le vibrateur est en fonctionnement est de plonger la main dans les médias et on doit ressentir une friction à l'intérieur comme sur le dos de la main.

Concernant le prix des abrasifs et additifs, il faut contacter les entreprises cités ci-dessus. WHEELABRATOR est à Mennecy (Essonne), PRAKE est à Saint pierre du Perray (Essonne) et ROSLER à Saint Clément (Yonne).

Si vous souhaitez un complément d'information, je reste à votre écoute,

Cordialement.
 
P
Pi801
Nouveau
2 Oct 2012
12
Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Donc si je résume en mode économique mais un peu long, le tonneau qui reste limité à l'ebavurage pur et dur (ce que j'ai besoin aujourd'hui en tout cas). Possible à fabriquer soit même.
Sinon un vibrateur type PRAKE (c'est cette marque qu'il y a à vendre pas très loin de chez moi), pour un budget un peu plus conséquent mais plus efficace en terme de rendu (et aussi donc plus polyvalent) permettant d'avoir des temps de cycle plus court.
Et dans tous les cas, se rapprocher des grands revendeurs pour les abrasifs plutôt que OTELO ou autres.

Je vais regarder un peu plus le marché de l'occasion je pense pour ce type de machine.

Merci de vos conseils.

Je reviendrais surement vers vous, une fois le pas franchi.

A++

Pierre
 
s.muller073
s.muller073
Ouvrier
28 Juin 2009
321
moselle
  • Auteur de la discussion
  • #18
Super poste, j'ai vraiment l'impression de savoir un peu plus comment m'y prendre maintenant.
Demain, je vais contacter Rossler, pour commander le média pour l'ébavurage de mes Pieces.

Merci encore à tous pour vos précieux conseils

Seb
 
S
stephaneC
Nouveau
24 Mar 2017
5
Pour avoir des super prix et une gamme de plus de 6500 produits de tribofinition, la sté suisse ABC Swisstech a mis en place 3 unités en France.
Intéressant pour les conseils techniques.

Steph
 
M
Mickatos
Apprenti
11 Fev 2015
56
F-16 Angoulême
Bonjour,

Puisqu'il y a des expert de la tribo ici je souhaiterais poser une question,

Nous avons fait notre tonneau tournant, nous l'utilisons et ça marche bien,

Cependant nous avons remarqué que les médias se polissent très vite et perdent leurs effet abrasif et nous soupçonnons l'apport d'eau peut être trop important,

Quelqu'un pour confirmer cela ?

Bien cordialement,
 
S
stephaneC
Nouveau
24 Mar 2017
5
bonjour,
les médias abrasifs sont composés d'un liant qui permet d'aglomérer les grains abrasifs; le liant est programmé de telle sorte à ce qu'il s'use pour renouveler les grains abrasifs en surface des médias ; si le liant est trop résistant par rapport à la machine utilisée, alors le grain abrasif périphérique ne se renouvelle pas et ses arrêtes s'émousse ; ainsi, le média perd ses propriétés abrasives. Le choix du média doit également prendre en considération la machine utilisée et sa puissance de travail.
indiquez moi le type de machine et le média utilisé et je pourrai vous faire un diagnostic par un copain qui bosse chez ABC SwissTech (ils ont une structure en Franche-Comté et Haute-Savoie).
 
J
Jaliant
Nouveau
29 Jan 2017
6
Bonsoir Mickatos,

La réponse n'est pas forcément simple, il faut prendre en considération votre méthode de travail dans sa globalité.
Pouvez vous m'indiquer, quand vous parlez d'apport d'eau, si c'est le volume que vous mettez au départ avec vos média et que vous videz en fin de traitement, ou si c'est un apport d'eau que vous faites en continu pendant le traitement?.

Pouvez vous précisez le type de matériel que vous utilisez: Diamètre du tonneau, Longueur de ce tonneau afin de définir le volume, la vitesse de rotation à laquelle vous travaillez, type de médias utilisé ainsi que le volume introduit dans le tonneau (Référence, forme et dimensions du média).
Est-ce que vos pièces sont grasses ? (graisse ou huile résiduelles)
Est-ce que vous ajoutez un additif dans votre tonneau pendant le traitement de vos pièces?
Si oui, quelle est la nature de cet additif (passivant, dégraissant, brillanteur, etc...) et dans quelle proportion par rapport à votre volume d'eau.
Quelle est la durée moyenne de votre process en tonneau ?

Ces questions n'ont qu'un seul but, définir votre méthode pour déterminer quels sont les paramètres qui font que vos abrasifs se saturent.
Je pourrais vous aider pour corriger cette problématique, si de votre côté vous m'amenez un complément d'information.

Cordialement
 
M
Mickatos
Apprenti
11 Fev 2015
56
F-16 Angoulême
Bonjour,

merci pour vos réponses,

Pour le tonneau, nous l'avons fait à partir d'une bétonnière : Ø500mm, prof 500mm rotation ~30trs/min avec un revêtement intérieur pour casser le glissement et mettre les médias en mouvement,

L'apport d'eau est continu, avec une petite pompe d'un débit de 400l/h
Nous n'utilisons pas d'additif,

Les médias proviennent de chez rosler, je n'ai plus la référence mais c'est des médias polymères pyramidaux de 18mm de coté, leur référence la plus abrasive,

Nous avons un temps de cycle de 10min,


StephaneC, Les média entre eux ne devraient-il pas eux même se défaire du liant ?

Cordialement,

édit:

Volume média ~12kg
Tonneau perforés pour évacuation d'eau en continu
 
Dernière édition:
S
stephaneC
Nouveau
24 Mar 2017
5
1. le tonneau rotatif fait partie des équipements générant le moins de puissance ; le liant habituel est défini pour être bien adapté aux vibrateurs ; il peut être trop résistant pour des petits vibrateurs et souvent trop peu pour des équipements puissants comme les centrifugeuses satellitaires...
la référence précise du média permettrait de mieux vérifier l'origine du problème ; enfin, l'utilisation d'un additif adapté réduit les phénomènes de colmatage de surfaces des médias.
2. souvent, il peut être nécessaire de régénérer les médias au moyen d'une poudre dopante que l'on uilise sans les pièces durant 10-15 minutes ; ensuite on vidange cette poudre et les médias auront retrouver leur mordant. http://www.abcswisstech.com/poudres-ebavurage-polissage/ La référence habituelle est le ABC A60.

Bonne journée.
 
M
Mickatos
Apprenti
11 Fev 2015
56
F-16 Angoulême
J'ai réussi à finalement retrouver la référence (mais j'en suis pas sur à 100%, ce n'est pas moi qui ait passé commande)

il semblerait que ce soit la ref : RKX 20 P de Rösler,

J'ai vu en effet des poudres pour améliorer l'effet abrasif type R55 ou ABC A60,
J'ai vu également un additif liquide ABC Pulib 72, c'est à diluer dans de l'eau ? Pendant le fonctionnement d'un cycle avec les pièces ou à part dans un bain pour restituer l'effet grattant des médias ?

Merci pour toutes ces réponses,
 
S
stephaneC
Nouveau
24 Mar 2017
5
la ref de média est bien abrasive;
pour le ABC pulib 72, il doit être dosé à environ 3% (pour 97% d'eau);
bonne soirée
 
J
Jaliant
Nouveau
29 Jan 2017
6
Bonjour Mickatos,

Pas facile d'être disponible en ce moment, c'est la période où les industriels nous demandent d'intervenir sur leurs installations de tribofinition en raison du ralentissement, voire de l'arrêt des productions.
Les conseils ci dessous, ne s'appliquent que dans votre cas, car ils ne fonctionneraient pas sur d'autres moyens d'abrasions, même de type tonnelage.
L'utilisation d'une bétonnière pour travailler est concevable, surtout si comme vous l'avez fait, il y a un revêtement à l'intérieur du tambour(meilleur entraînement des médias.
Sur un diamètre de 500mm il faudrait idéalement avoir une vitesse d'au moins 50 t/mn pour que l'abrasion soit significative.

D'autre part le débit de la pompe doit être réduit car votre volume de travail réel total est de 42 Dm3, représentant le volume total du mélange pièces/abrasifs (les pièces vont occuper au maximum 1/3 .
Votre débit maximum d'eau pendant le travail de la charge abrasive ne doit pas dépasser 35 l/h, sinon vous amortissez beaucoup vos abrasifs et cela a pour conséquence un phénomène de vitrification de la surface des médias.
Si vos abrasifs ont bien la référence RKX 20 P Rösler, c'est un abrasif plastique de couleur grise en forme de pyramide très mordant, mais qui va avoir la fâcheuse tendance à se métalliser en surface surtout si vous avez des pièces en alliage d'aluminium ou cuivre.
Il faut utiliser un additif liquide dosé à 1% de la valeur en eau apportée dans votre tambour, soit maximum 0.35 l/h. Cet additif va empêcher votre charge abrasive de se métalliser et surtout de maintenir vos pièces propres.
je ne peux vous aider dans le choix d'un additif, que si vous pouvez m'indiquer la matière de vos pièces.
Les spécialistes sur le territoire français de la tribofinition, comme Walther Trowal, Rösler, Spaleck et Prake ont tous des produits adaptés.

En ce qui concerne le manque d'abrasion de votre charge, il n'est pas nécessaire d'utiliser de la poudre abrasive pour régénérer la surface de vos médias. Il faudrait juste la laisser tourner sans pièces pendant environ 1 heure avec un débit d'eau de l'ordre de 20 l/h ce qui représente un filet d'eau dans votre tambour.
Vous devriez récupérer ses capacités abrasives d'origine rapidement.

Cordialement
 
S
stephaneC
Nouveau
24 Mar 2017
5
quelques correctifs sur le message de Jaliant :
1. 50 t/min peut sembler élevée comme vitesse ; risque de rotation sans brassage entre médias et pièces ; dépend de la forme intérieur de la cuve et de l'adhérence du revêtement.
2. désolé, mais Mickatos pourra comparer les effets de l'eau et de la poudre abrasive et verra rapidement la différence en terme d'efficacité.
3. enfin, walther trowal, rosler et spaleck sont plutôt en Allemagne... l'industrie française est hélas tombée bien bas...
 
M
Mickatos
Apprenti
11 Fev 2015
56
F-16 Angoulême
Merci beaucoup pour ces réponses !

j'aimerais savoir sur quoi se base le débit d'eau énoncé ? non pas que je remette en question votre valeur mais pour pouvoir retrouver une valeur si nos méthodes changes,

Nous allons essayer la poudre, mais nous allons devoir récupérer un autre tonneau car le premier est actuellement percé et avec le revêtement ça risque d'être délicat pour récupérer la poudre et la tamiser,

Merci pour tout !

Cordialement,
 
Haut