format solide léger pour opération booléenne

  • Auteur de la discussion wapiti
  • Date de début
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

je recherche un format d'échange solide pour faire une opération booléenne...
 
Dernière édition:
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
Je reponds sans connaitre mais j'utilise le vrml pour des motifs artistiques et aussi dans l"animation , j'ai utilisé les ordinateurs en réseau pour alléger les calculs. ton logiciel : aurait_il la possibilité de fonctionner en mode "en calcul réseau" ?

Pour ce qui est du remplacement des corps de métier intermédiaire par "l'intelligence artificielle" comme "on dit"
ca vas être source : d'un changement de société profonds, c'est sur. pour le bonheur du monde ? peut etre pas
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour ta suggestion, mais je ne pense pas que le calcul en réseau soit possible

Une 'IA' de niveau 2 suffirait pour me remplacer (dans ce taf), de l'automatisation à outrance assurerait 85% de mon job, c'est en cours en interne:
https://business.lesechos.fr/direct...iveaux-d-intelligence-artificielle-320792.php
(extrait: Pour être plus précis, le data analytics donne un premier niveau d’intelligence – le niveau 2 – qui « mâche le travail » le travail de l’intelligence artificielle, elle-même située au niveau 3. Ce niveau est celui du machine learning, où l’IA va apprendre ce qu’elle a autour d’elle et va créer des réponses....)

Pour Stephen Hawking, « Créer une intelligence artificielle serait le plus grand évènement de l'histoire humaine. Malheureusement, ce pourrait être le dernier, à moins que nous découvrions comment éviter les risques »
La pollution, la malbouffe et les perturbateurs endocriniens créent tant de dégats sur les cerveaux biologiques qu'il va bien falloir que l'humanité soit aidée par un truc... heureux est l'imbécile alors pourquoi pas pour le 'bonheur du monde'.... (un peu de provoc, désolé)

Original ce que tu fais, es tu allé à l'expo 'Artistes et robots' au grand palais (jusqu'au 9 juillet)
 
Dernière édition:
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
non j'y suis pas allé voir l'expo des robots qui font les cons ... mais ...
du coup venant d'une personne comme toi je ne peux dire que 'mea culpa'

Je suis rétissant et tres méfiant ( comme un écureuil lol) alors plutôt que de souffrir devant les inepties à la mode
je me planque :)

et je sais que cela n'est pas une solution


Je fais l'autruche ( on peut dire cela aussi )

bon .....j'espere tu vas trouver une solution !

Jacinto

ps
Merci de ton attention ! cet echange est une rejouissance !
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #5
:wink: ... mais... je n'y suis pas allé... et éprouve un peu le même ressenti (vis à vis de "l'art contemporain" en général et surtout de sa com abusive à mon goût, trop balaizes les communicants dans "l'art") , j'ai beaucoup plus de respect pour les artisans d'art, dont certains sévissent sur ce forum...
Par contre Le Tintoret au musée du Luxembourg est sur ma liste...
 
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
Tu as du surement y penser , .... et ca doit être un casse tete :

En divisant l'ensemble en plusieurs sous ensembles puis en réalisant des opérations booléennes sur les sous ensemble
il y as peut être moyen de passer le calcul sur un seul ordi ?

(cela me semble faisable.. mais la maniere de faire le booleen me parait un casse tete)

ps :
pour ce qui est du format du/des fichiers qu'importe le format Vrml IGS ou autre ...si le logiciel importe le fichier c'est bon pour la première étape


Vrml est un format texte (mais il as une option binaire /compressé*) par exemple
en regle general si le fichier est gros je choisirais un format d'importation binaire, cela réduit considérablement la taille ( en octets) et facilitera l'importation (si l interpréteur d'importation veux bien :) )


*Il esiste des formats binaire "pur" qui ne sont pas de simple compression de texte qui sont les plus optimisés question taille.
mais un vrml compressé ca vas tres bien aussi


ps1 : pour ce qui est de la résolution des objets, réduire leurs résolutions peut être une solution ?

Dans la 3D "artistique" cela se nomme 'low poly' et on aplique se qui s'appel un "modifier"

Remesh / ou multiresolution / il existe différent processus , mais dans l'industrie ?

je doutes un peu qu'un tel processus fasse sens ? car il vas modifier les qualités technique du modele .

regarde voir si tu n'as pas quelque chose comme :: remesh ou decimate ou multiresolution ou (triangulate et option)
 
Dernière édition:
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #7
...
 
Dernière édition:
E
Guest
Bonjour

La première chose que je ferais serait de convertir chaque assemblage en 1 pièce unique (passage en STEP par exemple). Cela permettrait de ne garder que les informations utiles aux opérations booléennes.

Pour ce qui est de la simplification je ne pense pas que les logiciels de CAO/DAO paramétriques tels que Catia, soliworks, etc ... puissent faire ça.
Il faut utiliser ce qui ce fait dans l'indus du jeu vidéo : retopologie.
Tes assemblages sont convertis en fichier obj (donc on passe du volumique en surfacique à polygones/vertex) puis on passe à la moulinette pour décimer le nombre de vertex tout en gardant la forme originale le plus fidèlement possible, ce qui diminue in fine le nombre de calculs nécessaires pour faire les animation temps réel des jeux. C'est la texture qui vient combler la perte de détails : illusion, ce qui semple en relief (détaillé) est en réalité plat.
Des logiciels permettent cela (Zbrush, 3Dcoat, ..) qui outre permettent de créer des objet hautement détaillés mais très gros en termes de polygones ont une fonction de décimation / retopologie pour pouvoir avoir ces mêmes objets utilisables dans les jeux (on passe de millions de polygones à quelques milliers aux max). On peut bien entendu choisir le niveau de décimation. D’ailleurs dans les jeux chaque objet à souvent plusieurs niveau de détails (nbr de polygones) suivant que le personnage qui se déplace dans le décor et près ou éloigné de cet objet, le moteur de jeu choisi le plus approprié.
Le principal écueil c'est que cette fonction de retopologie n'est pas simple à maitriser en une journée et sauf cas particulier ne peuvent se faire en automatique sous peine de ne pas avoir un résultat optimisé.

@jicer : je serais curieux de savoir le logiciel que tu utilises qui permet de faire des opérations booléennes en réseau. Pour le rendu final j'en connais mais pour la modélisation j'avoue mon ignorance.

Edit : Le fichier crée par le scannage risque d’être énorme en nombre de polygone et il va falloir passer du temps pour nettoyer l'objet fournis mais peut être que le logiciel utilisé a cette fonction de retopologie.
 
Dernière édition par un modérateur:
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour Chlore,
Merci pour le mot clef 'retopologie', je vais regarder ça...
Pierre
 
Dernière édition:
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
@clohre C'etait une question ,
Pour réaliser des opérations en réseau
comme tu doit le savoir et a ma connaissance seul les opérations de rendu de film d'animation sont,
dans les logicielles de 3D ( maya par exemple) equipé de maniere standard
pour les opérations booléenne ou n'importe quelle autre processus de comparaison ou de construction "en réseau" il faudrait coder directement un script spécifique, en tout les cas de 'animation ou le jeu video
Je me demandait simplement si les logiciels de construction mécanique n'avais pas de tel fonction étant donnée que la question du sujet du post
doit se poser assez souvant ?
et que l'aspect technique dans les logiciel de construction mecanique est tres pointu me semblai t il.

je peut aussi dire que le logiciel "Blender" a un modifier appelé "decimate" , qui dans le cas ou l'objet ou l'ensemble des objets est bien construit optimise tres correctement, ( c'est assez prodigieux).
 
Dernière édition:
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
Bonjour Chlore,
Justement, je n'arrive pas à convertir mon assemblage de 10000 pièces en 1 iges, ça plante (avec 8000 pièces ça a mis 3/4 d'heures mais ça a marché). Au boulot on me suspecte d'avoir de mauvaises ondes avec les ordis, il me faudrait peut être consulter un marabout :wink:.
J'ai pas le droit de mettre une clef USB dans le PC (sinon c'est la porte) alors installer un logiciel... :(
Merci pour le mot clef 'retopologie', je vais regarder ça...
Pierre

c'est un problème de conversion ou/et un problème de capacité de calcul pour l’opération booléenne ?

Dans mon cas pour une opération booléenne sur des objets , les objet sont rarement tres nombreux
sinon ca marches mal.... mais j'imagine que c'est une opération booléenne diferente dont tu parles :

c'est plus proche d'une comparaison de fichier qu'une simple operation booléenne classique 3d
et je suppose que le logiciel possède une tel fonction

ps : a propos de retopologie
http://www.formation-blender.org/page/modelisation/retopologie/retopologie.html


(decimate n'est pas dans la liste ... bon )
 
Dernière édition:
E
Guest
@jicer : Oui tout les logiciels de 3D surfaciques font de la décimation/retopologie depuis longtemps mais je ne suis pas sur que ce soit aussi performant qu'avec des logiciels tels que Zbrush ou 3Dcoat qui par la nature même de leur fonction initiale (sculptage) génèrent un nombre important de polygones en quelques instants. D'ailleurs le terme retopologie date de logiciels tels que Zbrush avant cela s'appelait plutôt décimation et c'etait assez basique bien que cela abattait déjà du boulot. C'est l'augmentation de la qualité de rendu des animations temps réels dans les jeux qui ont nécessité d'avoir une simplification (retopologie) des maillages et l'apparition de fonctions un peu plus puissantes.
Pour faire un rendu d'une animation de film c'est préférable de multiplier les postes de calculs (ferme de rendu = temps machine) plutôt que passer du temps à faire de la retoplogie poussée (temps homme)
Pas sur non plus que Maya fasse du rendu en réseau en standard (ou alors limité a quelques postes) il doit falloir payer encore une option, de toute façon leur moteur de rendu est tellement mauvais qu'il impose quasiment l'achat d'un moteur de rendu tiers qui peut lui aussi nécessiter une option pour le réseau.
Faire du rendu en réseau c'est relativement facile de le faire, pour des opérations de modélisation (opérations booléennes par ex.) cela me semble nécessiter un peu plus qu'une simple script. Faudrait déjà voir si cela ce fait en multithread ce dont je doute fortement.

@wapiti : il faudrait que tu regardes dans ton logiciel de scan s'il n'a pas une fonction de retopologie (ou decimation) intégrée pour traiter le maillage généré par le scan.
 
?
******
Compagnon
6 Jan 2014
2 881
paris
@chlore

Au risque de m’écarter complètement du sujet :
Le seul logiciel de modélisation vraiment surfacique - qui possède les fonctions de creation surfacique - est le logiciel Sketchup

Je ne comprend pas le logiciel Zbrush ou maya ou Blender et certainement beaucoup de logiciel industriel ?
comme surfacique ' informatiquement parlant

C'est les logiciels d 'architecture comme
http://www.abvent.com/
qui posséde une mathématique de codage surfacique et il en découle des outils de géométrie surfacique
qui implique une facon differente de faire les modeles


La meilleure facon de comprendre se que signifie logiciel surfacique est de pratiquer un peu sketchup
on comprends ainsi La ' philosophie de créationet se que signifi reellement surfacique .

je connais tres peu Zbruch ...
Deformé une boule avec des outils "push" pour pousser la matiere ou aimanté dans l'autre sens ne
signifie pas que le codage profond du logiciel soi surfacique en tout les cas il est tres incomplet
C'est plus une ergonomie de l'interface qui le laisse penser .

Manipuler de la pate a modeler virtuelle est surfacique en apparence seulement
ce qui n'est pas le cas avec Sketchup ou des logiciel de Abvent dont le concept mathematique meme est surfacique
 
Dernière édition:
E
Guest
Oui le bon terme devrait être 3D polygonale plutôt que surfacique, my fault
Si surfacique c'est créer des surface a partir de nurbs , splines, subdivision de surfaces,... alors tout les logiciels 3D actuel que je connais ont des fonctions surfaciques en standard y compris les volumétriques paramétrique tel que Soliworks etc. Je ne connais pas sketchup. Je l'ai installé un jour pour le desinstalller dans la foulée
Zbrush est un catégorie a lui tout seul puisque qu'on parle de pixel 3D mais in fine donne une modélisation polygonale comme 3Dcoat.
L'ergonomie de l'interface n'est pas un élément pour juger hormis qu'elle est nulle à chier sur Zbrush à mon avis (et je le partage aisément :)) pour ça que je travaille avec 3Dcoat quand le besoin s'en fait sentir.
 
A
Alex31
Compagnon
31 Août 2014
1 971
12350 et 31200
Boniour

est-ce que tu as essayé de faire une copie du projet localement sur ta machine?

ex: il m'arrive de travailler sur des fichiers sur Gdrive, et lorsque le traitement est long, les processus de synchonisation perturbe le PC et font planter le travail en cours

dans ton cas, même si la synchronisation n'est pas sur ta machine, il peut y avoirt des processus localement qui font planter la tache (c'est ce que j'ai constaté, mais je n'ai pas la compétence pour trouver les pertubateurs)
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Déc 2015
485
pyrénées (milieu)
  • Auteur de la discussion
  • #16
Bonsoir Alex31
Oui mais ça marche pas
 
Dernière édition:
Haut