Fil électrique sertissage ou soudure?

  • Auteur de la discussion Dominique56
  • Date de début
D
Dominique56
Nouveau
14 Fev 2014
16
Morbihan
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,
Préambule:

Il y a 10 ans j'ai refait tout le circuit électrique d'un vieux bateau (34ans aujourd'hui).
A l'époque, j'ai serti et soudé toutes les cosses. Je n'ai jamais rencontré de problèmes électriques depuis, bien que l'ensemble subit les attaques du milieu marin.
Je change actuellement le moteur diesel 40cv en fin de vie par un moteur neuf sur base Mitsubishi.

Ma question:

Serait-il judicieux de reprendre les quelques connections du nouveau moteur pour les souder?

Certains disent, que le "sertissage soudé", n'est pas bon sur un moteur à cause des vibrations qui coupent à la soudure. Ce serait pour cela que c'est serti.

Quels sont vos retours d'expériences, professionnelles ou pas, même en dehors du nautisme?

Cordialement
 
françois44
françois44
Modérateur
2 Fev 2008
2 633
FR-44Rezé
Bonsoir.
Je ne sais plus où sur ce forum mais le sujet a déjà été abordé. La conclusion était que le sertissage, bien réalisé, (pas avec des cosses bleues jaunes ou rouges pré-isolées) mais avec des cosses de qualité, était la solution idéale, à condition de respecter certaines règles :


Voici un post, piqué sur un autre forum, dans lequel j’expliquais mes choix lors de la réfection du circuit électrique de ma Moto-Guzzi. J'y intégrais des consignes prises sur le forum Usinages...

Bon, températures hivernales propices à la cogitation et à la reconstruction du circuit électrique...
icon_rolleyes.gif

J'ai donc dessiné tout mon circuit élec sur Inkscape (qui permet, grâce aux calques, de dissocier les circuits et les fonctions) en rajoutant 3 relais pour soulager les comodos, puis commandé tout le nécessaire chez autoelectricsupplies. Je ne supporte pas, de voir sous un capot des cosses isolées classiques bleues ou rouges (ou jaune suivant la section) dites cosses "Faston". C'est généralement mal serti, moche et la qualité du contact fil/cosse n'est pas assurée sur le long terme... Un sertissage assure une continuité électrique et un maintien mécanique du câble sur la cosse. Pour ça, seules les cosses non isolées avec manchon isolant rapporté garantissent un résultat optimal, à condition d'avoir la pince qui va bien.

030201___030206_orig_med.jpg

030501___030506_orig_med.jpg

150205_med.jpg


Ensuite, avec un peu de soin et le respect de quelques règles, le travail sera propre et soigné. L'extrémité dénudée du câble doit très légèrement dépasser du sertissage supérieur (celui situé vers la cosse), les 2 languettes se rabattent et pénètrent entre les brins du câble (sertissage en F). Les 2 languettes à la base de la cosse servent au maintien mécanique du câble et doivent être serties sur l'isolant.
eclairage-velo-montage-cosse.jpg


Ne jamais torsader l'extrémité dénudée du câble! En effet, lors du sertissage, les brins torsadés se chevaucheraient ce qui amènerait à l'affaiblissement et à la rupture des brins...

Ne jamais étamer l'extrémité du câble ou souder à l'étain le câble sur sa cosse! L'étain, par capillarité, remonterait à l'intérieur du câble, le rigidifierait et le rendrait cassant (vécu sur mon bus...
madfanc.gif
) c'est d'ailleurs strictement interdit dans certains domaines, aéronautique et machine-outils de mémoire...


• L'étamage avant sertissage
crée un conducteur de 2 matériaux (Cu + alliage Sn/Pb Sn/Cu ou Sn/Ag) ayant une ductilité différente avec un fluage du matériau le plus tendre (Alliage) dans le temps => relâchement des pressions de sertissage dans la cosse et vieillissement accéléré de la connexion.
Et cela que ce soit le conducteur dans sa totalité qui soit étamé ou chaque brin revêtu indépendamment par le fabricant du câble ( Problème connu de la connexion par sertissage des câbles étamés dans le ferroviaire qui présentent des défaillances au bout d'un an.)
La NFC 32-070, etc ... impose des câbles multi-brins Cu étamés, ce qui en soi est une bonne chose pour limiter l'oxydation mais induit une complexité de connexion.

• L'étamage après sertissage
N'apporte aucune amélioration de la résistance du contact électrique de sertissage. A moins bien sûr que le sertissage soit tellement défaillant, que la soudure évite le retrait du fil du fût de la cosse.
De toutes façons, une telle connexion ne satisfait pas les normes de tenue mécanique, de chutes de tension et de vieillissement suivant les normes en vigueur NFC 20-130, NFF 0363, DIN 46234 & 235, IEC 1238-1, VDE 0220, DIN VDE 57295, UL-CSA.
La résistivité de l'alliage est 10 fois supérieure à celle du Cu et donc l'amélioration est très faible contrairement aux idées reçues.
Par contre, les inconvénients sont tellement importants qu'ils annihilent complètement les pseudo avantages :
- remonté par capillarité de l'alliage le long du conducteur avec fragilité de la zone en sortie de fût et casse du conducteur lors des tests en endurance/vibration.
- problème de mélange des genres, alliage Sn/Pb et RoHS : si la cosse est Low Cost (rpc, India, ...) et non concerné par la directive RoHS (et oui ! et même chez les équipementiers de rang 1 !!!) le changement de la température d'eutectique (augmentation de la température) lors de la brasure rend l'alliage Sn/Pb de protection de la cosse poreux et susceptible à l'oxydation, ce qui est un comble.
- L'échauffement dû à la brasure avec des alliages RoHS modifie l'élasticité des cosses de type faston ou Fast-On (recuit de la cosse)


Voilà, si ça peut aider... Sinon, un simple exemple : les circuits électriques de machines à laver, pourtant soumis à la chaleur, l'humidité et les vibrations sont exclusivement sertis....
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
9 042
FR-29 Brest
Bonjour,

d'ailleurs strictement interdit dans certains domaines, aéronautique et machine-outils de mémoire...
C'est ce qu'on m'a appris à l'école aussi ... il suffit de faire l'essai ... en quelques torsions alternatives le fil est cassé quand il est soudé à l'étain :???: ...

Ce qui est souvent négligé c'est le maintien correct de l'isolant ... qui est indispensable pour qu'il n'y ait pas de cassure à sa terminaison sur le fil (voir photo au dessus) ...

En machine outils il faut mettre des embouts à sertir pour maintenir correctement et les brins conducteurs et la gaine isolante :roll: ...

Embout à sertir.jpg

Cordialement,
FB29
 
D
Dominique56
Nouveau
14 Fev 2014
16
Morbihan
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonsoir,
Merci de vos réponses très détaillées.
Je vais donc remplacer les cosses fast-on par des cosses serties avec la bonne pince et un morceau de gaine thermo rétractable. Cela sera plus sérieux.
Cordialement
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 311
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonsoir,

François je suis entièrement d'accord. J'ai toujours utilisé les cosses Faston, les vraies, pas les AMP et leurs innombrables copies, leurs isolants et surtout la pince qui va bien, celle qui fait un sertissage en forme de cœur, comme sur ta photo.
Pour toutes mes interventions sur les circuits électriques que j'ai faits ou refaits, je n'ai jamais eu de problème avec ce très bon matériel.

Bernard
 
Gépévé
Gépévé
Apprenti
13 Déc 2011
170
FR-11200 Sud Minervois 81400 Ségala
B'soir
Je partage tout a fait l'avis de François 44
J'ai moi même très souvent utiliser la technique du sertissage avec la "pincequivabien"
Pour les conducteurs de petits diamètres et pour lesquels on veut un bon serrage on peut retourner à 180° la partie dénudée sous la gaine entre la cosse et le fil et l'on sertie par le dessus à travers la gaine .
J'avais découvert cela en démontant la tripaille d'une vielle machine a laver à l'époque.
Il existe également des connecteurs à plusieurs voies et les cosses qui s'y adaptent
Munis de détrompeur, avec plusieurs couleurs et tailles, ils permettent de réaliser à peu près tout ce que l'on veut
(Seul bémol on n'aura pas d'étanchéité avec ce dispositif)
410GLZuvCfL._SX425_[1].jpg
 
Dernière édition par un modérateur:
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
22 Avr 2012
5 389
FR40 / FR64
Bonsoir,
Je viens de relire en diagonale, je suis étonné de voir critiquer la marque AMP certes j'ai vu des copies qui ne valaient rien, mais AMP était référencée en aéronautique.
Les essais d'endurance montrent que les connexions serties résistent mieux au vibrations que les soudures même bien faites et protégées par gaines thermo.
Les cosses doivent être serties avec les pinces correspondantes disposant du mécanisme qui ne libère la cosse que lorsqu'elle est entièrement / complètement sertie.
Ceci s'applique à toutes les cosses et embouts de câblage pré-isolées ou pas; les cosses dites fast on ne servent que pour les languettes, AMP et Proner entre autres ont la gamme complète à fourche, à oeil, clips pour languettes...
L'étamage préalable est à proscrire.
Laisser suffisamment de mou pour ne pas que le fil tire sur la connexion mais pas trop pour ne pas que le poids du fils fasse entrer ce dernier en vibration.
dénuder juste la partie à sertir qui doit être apparente en bout du tube de sertissage sans le dépasser.
Toujours utiliser la cosse correspondant au diamètre du fil. Il ne faut pas replier le fil sur lui même, mais changer pour la cosse qui correspond mieux.
Dans le cas des cosses pré-isolées la couleur donne le calibre du fil auquel elle est destinée.
 
D
Dominique56
Nouveau
14 Fev 2014
16
Morbihan
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonjour,
Au sujet des modèles de cosses à sertir, je rencontre beaucoup de difficultés à me fournir en cosses étamées du type de la photo ci-dessous.

image.jpeg


J'ai pourtant trouvé la pince qui va bien chez Selectronic, mais ils ne vendent pas tous les modèles, je suis obligé de me fournir un peu partout mais je ne les trouve pas étamées.
L'exemple de la machine à laver est très représentatif mais en nautisme le brouillard salin s'infiltre partout et les cosses laiton même bien à l'abri finissent par s'oxyder et la panne n'est plus bien loin.
Cordialement
 
U
usidep
Compagnon
14 Jan 2012
1 481
bonjour,
pour les cosses c'est largement documenté et tout à été dit au dessus.
mais c'est pas le seul axe ou ont peu jouer:
les fils sont un vrais prob, il en existe plein de sorte, avec résistance au feu, multiple brin, plus ou moins souple.
c'est sur ce dernier point que je voulais intervenir, par exemple en téléphonie ou en modélisme ont utilise des conducteur composé de beaucoup plus de brin qu'en électricité traditionnel.
avantage: plus souple, bien plus difficile à couper (pas torsions/vibrations répété) à diam identique...
après, il est pas interdit d'étamer (une fine couche) le contacte d'une cosse (mâle et femme, pour la corrosion)avant sertissage, c'est le fil qui ne faut pas étamer.
j'avais un mélange fait en pharmacie (à ma demande) qui qu'en ont plongeais du cuivre (peu être d'autre métaux ?) dedans déposai une fine couche d'agent dessus pour éviter la corrosion et le ver de gris...
 
Dernière édition:
A
archibald
Nouveau
21 Juil 2018
2
Bonjour,
je refais l'électricité d'une 2 cv de 73, et fais l'acquisition d'une pince à sertir ou 3 points colorés indiquent les diamètres utiles.
Mais cet outil, magnifique au demeurant, n'a pas de notice d'utilisation n'est pas adapté aux cosses à fut ouvert.
Jen ai trouver une adaptée, mais pas de notice pour m'aider à réaliser ce qui est sur la photo de françois 44.
merci pour votre attention
eclairage-velo-montage-cosse.jpg
 
M
moissan
Compagnon
13 Mar 2012
11 794
FR-16 angouleme
il y a quelques dizaine d'année toutes les pince a sertir avaient les bonne empreinte pour sertir ce genre de cosse ... mais helas actuellement les pince vendue dans les bricomachin n'ont plus les bonne empreinte ... et même les pince vendue dans des magasin pro ne l'on pas non plus

et je viens de voir quelqu'un qui a demandé d'ajouter un truc sur un camion chez le concessionnaire mercedès : une cosse a été sertie a la pince plate comme si il n'avait pas la bonne pince !

je me suis fait voler une caisse a outils , donc ma bonne pince a sertir avait disparu ... j'ai eu bien du mal a en trouver une en faisant le tour de tout les marchand d'angouleme ... j'ai fini par en trouver une , marque restagraf
 
A
archibald
Nouveau
21 Juil 2018
2
bonjour, voilà l'outil que j'ai trouvé, mais que ne n'ai pas encore en main

pince à sertir 5 en 1.JPG
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 311
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonjour,

Le bon profil pour un bon sertissage est en forme de cœur. J'ai 2 pinces qui ont le bon profil, mais je ne m'en sépare pas.
En haut la HBW 81249 408 449 made in Germany. Elle ne fait ni coupe-fil ni dénudage.
En bas la RKG qui fait coupe-fil et dénudage.
002.JPG


On peut voir sur les deux pinces l'empreinte en cœur. Celà permet de repousser vers l'intérieur du sertissage les petites languettes , comme on le voit sur ta photo Archibal.
003.JPG


Mais à l'heure actuelle je ne sais pas où on peut trouver ce genre de pince, ni à quel prix.

Bernard
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 495
Toulouse
Pour les cosses isolées (rouges, bleues, jaunes), très courantes en usage professionnel, il faut une bonne pince, et toutes ne se valent pas. J'ai trouvé en particulier celle-là https://www.tme.eu/fr/details/gt-453/pinces-pour-bornes-de-cables/goldtool/ttk-453/ qui sertit très bien avec un effort encore raisonnable même pour les jaunes en 6mm² (contrairement à un autre modèle qui reste du coup dans un tiroir https://www.tme.eu/fr/details/nb-336/pinces-pour-bornes-de-cables/newbrand/). Pour les cosses non isolées, je n'ai pas de modèle en exemple. Les cosses isolées sont très fiables et bien plus faciles à sertir que les cosses non isolées, mais il faut quand-même une bonne pince. Toutes les pinces simples (style Facom donnée en lien plus haut) sont justes bonnes à faire du bricolage et devraient être bannies. C'est à cause de ce genre de pince que l'on lit que les cosses isolées ne sont pas fiables... Pour de la série, j'utilise une pince pneumatique, car sertir 100 cosses jaunes à la suite se transforme en séance de musculation à la main (surtout avec le deuxième modèle).
 
T
tronix
Compagnon
6 Mar 2012
1 495
Toulouse
Pour les cosses non isolées, quelle que soit la taille, cela va bien si on achète la pince de la marque (le prix...) des cosses et que l'on respecte la taille de fil. Sinon, c'est la loterie. Et quand on achète sans marque, ou que l'on mélange des cosses et pinces différentes, les résultats pratiques sont souvent décevants.
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
2 168
76 bord de mer entre terre et mer
bonjour

pour les cosses j'ai la meme pince en FACOM une fois serti c'est serti pas de souci

mieux que le soudure qui rend le fil plus fragile a cet endroit
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 620
pour la marine déjà utilisé le bon type de câble

fil cuivre étamé version prévue pour cette usage
pince pour dégainé à bonne longueur sans blessé le cuivre .............
cosse à sertir de préférence étamé
la bonne pince

pour les jonction de plusieur faisceau utilisé soit boite de connection étanche ou connecteur étanche des deux coté

bien pensé le passage des câble ......le soin apporté au montage sera gage de fiabilité

la soudure etain ne pose pas de soucis de viabilité à condition de ne pointé que la premiere partit du cuivre pas la partis serrage gaine .....il faut surtout ne pas laissé l'étain courir dans l'ame du fil .......la ca deviens cassant

dans certain cas ajouté de la thermo colle
 
Marc PELTIER
Marc PELTIER
Compagnon
1 Juin 2010
506
89500
Pour ma part, j'ai compris pourquoi les sertissages bien faits étaient fiables après avoir vu cette photo :
e81fd2e62a.jpg
 
françois44
françois44
Modérateur
2 Fev 2008
2 633
FR-44Rezé
pour la marine déjà utilisé le bon type de câble

...fil cuivre étamé version prévue pour cette usage
cosse à sertir de préférence étamée
.....

la soudure étain ne pose pas de soucis de viabilité à condition de ne pointé que la premiere partit du cuivre pas la partis serrage gaine ..
Pas sur que l'étamage, même fait soigneusement, soit une bonne idée :

L'étamage avant sertissage
crée un conducteur de 2 matériaux (Cu + alliage Sn/Pb Sn/Cu ou Sn/Ag) ayant une ductilité différente avec un fluage du matériau le plus tendre (Alliage) dans le temps => relâchement des pressions de sertissage dans la cosse et vieillissement accéléré de la connexion.
Et cela que ce soit le conducteur dans sa totalité qui soit étamé ou chaque brin revêtu indépendamment par le fabricant du câble ( Problème connu de la connexion par sertissage des câbles étamés dans le ferroviaire qui présentent des défaillances au bout d'un an.)
La NFC 32-070, etc ... impose des câbles multi-brins Cu étamés, ce qui en soi est une bonne chose pour limiter l'oxydation mais induit une complexité de connexion.


• L'étamage après sertissage
N'apporte aucune amélioration de la résistance du contact électrique de sertissage. A moins bien sûr que le sertissage soit tellement défaillant, que la soudure évite le retrait du fil du fût de la cosse.
De toutes façons, une telle connexion ne satisfait pas les normes de tenue mécanique, de chutes de tension et de vieillissement suivant les normes en vigueur NFC 20-130, NFF 0363, DIN 46234 & 235, IEC 1238-1, VDE 0220, DIN VDE 57295, UL-CSA.
La résistivité de l'alliage est 10 fois supérieure à celle du Cu et donc l'amélioration est très faible contrairement aux idées reçues.


@Marc PELTIER
Très parlante cette image, merci!
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Fev 2016
4 620
je parle de fil étamé et pas d'étamage qui et la norme marine .............vue que l'eau ou corrosion arrive sans soucis à remonté dans l'isolant et détruire le cable par l'intérieur et entrée dans le composant terninal .........cela et valable aussi en TP en agricole automobile dans une moindre proportion encore que citron et un des pire en terme de faisceau

la partis soudé étain sur la partis sertissage du cuivre de la cosse ............et pas étamage du fil ce qui conduit à le rendre cassant .......... cela permet d'évité dans le temps les résistance lié à la corrosion la cosse elle même dois être traité correctement avec un graisse spécifique anti corrosion ...........bien plus viable que n'importe quelle finition soit disant étanche

ca pour des connectique ouvert non étanche

ce type de montage et celui utilisé pour la marine de péche qui je pense et une des plus agrssive
 
slk
slk
Compagnon
22 Juil 2017
1 480
Be-7100 La louviere
Pour serrer un fil multibrins dans un raccord j'utilise un embout à sertir (câblage en alarme)
Petit rappel ;
Il existe des câbles électrique étamé d'origine qui sont d'une qualité supérieure aux câble non étamé.
comme déjà dit ci-avant ne pas étamer par soudure le bout d'un câble multibrins.
En chauffage électrique j'utilise toujours une cosse non isolée à sertir.

Pour un bon sertissage il y a 2 conditions.
- une bonne cosse adaptée au diamètre du câble
- Une bonne pince à sertir
https://www.cebeo.be/sites/www.cebeo.be/files/Accessoires_Cable.pdf
 
Sujets similaires Forum Date
Bricolage (Hors usinage)
Imprimantes 3D
Électricité/électronique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Imprimantes 3D
Informatique (Hors usinage)
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Électricité/électronique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Solidworks
Haut