Advertisements

Double allumage sur tricylindre PSA 1.2l

  • Auteur de la discussion wapiti
  • Date de début
W
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
436
sud
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Ça concerne l'eb2dt turbo de 110cv. Le but n'est pas d'augmenter les perfs mais de fiabiliser l'allumage: en cas de soucis d'allumage d'origine, basculer dans les 2 secondes qui suivent sur l'allumage trafiqué en gardant 70-80CV pendant qu'une alarme rouge clignote dans l'habitacle.

J'aimerais savoir s'il est envisageable de rajouter une bougie sur cette culasse. Avant de percer cette culasse hi tech optimisée et allégée à souhait, j'imagine qu'il faut renforcer, est ce qu'un rechargement de matière au TIG irait (comme le papa de Parolai fait :-D ) ?

la zone en question (compil d'une doc et de vidéos publique PSA):
La première phrase me fait tiquer: l'injecteur ne m'as pas l'air trop au centre...

injecteur.jpg


Des images d'une culasse usagée (une 80 bourrins, injection basse pression je crois, )
J'ai dessiné (c'est fantaisiste) des petits cercles et point pour représenter le chargement et le perçage pour la bougie en rab (tant qu'à recharger , autant nervurer aussi):
2.jpg

5a.jpg
4a.jpg

La question cartographique est prête mais viendra plus tard :lol: pis après faudra refroidir correctement tout ça:wink:
 
Advertisements
franc-x-marc
franc-x-marc
Compagnon
16 Août 2014
2 121
Alpes Maritimes
salut

cela risque d'etre du sport ,mais pourais t'on pas ajouter simplement une autre bobine en parallèle avec un System de relais
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
436
sud
  • Auteur de la discussion
  • #3
Il faudra effectivement doubler la bobine d'allumage aussi :wink:

C'est dans l'idée d'un avionage: il faut un double circuit d'allumage. Si l'allumage ne fonctionne pas, on décolle pas; si l'allumage fonctionne, on décolle à pleine charge; si l'allumage tombe en rade, bein il faut atterrir, pas besoin de tout ces bourrins pour rejoindre tranquillement une zone d'atterrissage 'sécurisante' (une bonne grosse vache quoi)

edit: est ce que ça existe les doubles bougies indépendantes en une? (là je rêve mais bon, on ne sais jamais, ils font bien des rasoir à non pas une, ni deux, ni trois, mais 4 lames!)
 
Dernière édition:
W
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
436
sud
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bien vu le coup des electrodes multiples, ça rend la chose plus fiable apparemment (faudra que je voie si ceux qui avionnent leur moteurs mettent ça). Cependant, si le soucis habituel avec les bougies (et une maintenance bien faite) c'est la casse de la porcelaine, ça ne fiabilise qu'à moitié le truc.
D'ailleurs, en cas de casse de la porcelaine, même s'il y a une 2eme bougie dans le cylindre, est ce que ça va fonctionner? porcelaine cassée = trou = pas de compression...?
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
il arrive que la porcelaine casse ( au niveau du sertissage ) et donc la bougie ne produit plus d'etincelle ( rare ! ) ,

plus bien sûr les pb liée au depot de calamine , huile ..
l'usure des electrodes
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Février 2016
3 359
il ne suffit pas de posé une bougie pour que cela fonctionne la position et un choix technique très complexe il faut aussi que la forme du piston soit adapté bon courage pour la suite

cela va modifié les passage d'eau créer des point de chauffe .. et ainsi de suite
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
436
sud
  • Auteur de la discussion
  • #8
La cartographie:
Ci joint une courbe de puissance du tricylindre en version 130 bourrins (j'ai pas trouvé le 110), les pointillés rouges sont ceux du tricylindre; j'ai rajouté les courbes du moteur cible (rotax 914), la ligne rouge est celle du rotax et la ligne verte est le régime d'utilisation habituel (croisiere)

L'idée serait d'utiliser un boitier sodemo ev16 (l'écran de controle 'dashboard' pourrait etre remplacé par un raspberry pi ou un arduino 10x moins cher)
Bati moteur, essai au sol, mise au point au sol, essai en haut d'une grosse montagne et au niveau de la mer, vols d'essais en solo, optimisation en embarquant un informaticien et son PC pour faire des ajustements en vol à proximité d'un atterrissage d'urgence... j'ai l'impression de faire le cascadeur là...

comparatif eb2dt 130 rotax 914.png


On voit bien que les performances demandées sont inférieures à celle d'origine, ce qui apporte de la fiabilité... dans quelle mesure? (limitation des risques d'encrassement ou de casse d'une bougie?)

Le PSA est fait pour fonctionner à 2-3000 rpm en continu, acceptera t'il les 4300 rpm en continu fiable ?
Les 2-3 minutes de décollage se font à fond (5700rpm) est ce que je vais tout casser?
le potentiel moteur serait de 2000heures soit 200000km en bagnole, un vol dure 2heures en moyenne ce qui ferait 1000 cycles de 2-3 minutes à bloc soit 15 heures en mode décollage à fond sur la durée de vie du moteur

Le circuit de refroidissement sera dimensionné en conséquence (à definir, surement doubler la surface d'échange)

Banzaiii

nitroglycériméthanol?
gagne.jpg
 
W
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
436
sud
  • Auteur de la discussion
  • #9
@dubleu
oui, en plus j'ai l'impression que l'injecteur n'est pas centré (malgré le mot officiel) du coup on ne peux pas faire une symétrie de la bougie existante (ce qui se fait sur les vieux flat twin BMW), en plus il y a ce probleme de refroidissement, cependant j'ai l'impression que le piston est moins biscornu que la culasse.

J'imagine qu'il faut respecter les volumes PMH PMB et taux de compression pour faire du bon boulot,comment faudrait il enfoncer la bougie?


Le moteur Vija (d'origine GSX-R) n'a pas de double allumage, ce qui est tres rare en avion/ulm

Je cite:
L'allumage quant à lui n'est pas doublé comme habituellement sur les flat four type Lycoming ou Rotax, soit des moteurs typiquement aéros. Vincent me précise que le risque de perler (surchauffe qui entraîne la fusion d'une électrode de la bougie et donc qui coupe l'allumage) sur le Suzuki injecté est bien moins important que sur ces derniers.
???
 
dubleu
dubleu
Compagnon
1 Février 2016
3 359
donc cette culasse je ne pense pas que tu puisse ajouté une bougie

celle de série et au centre latéralement tu a l'injecteur dit direct il injecte le carburant directement dans le cyl contrairement au système classique ou tu pulvérise derrière la soupape adm

tu na pas assez de matière pour percé la culasse sans avoir des problème de refroidissement ou de casse celle ci et déjà très torturé

dans l'absolu il faudrait coupé une culasse pour voir si il serait possible de remplacé l'injecteur par la bougie et déplacé l'injection dans la pipe derrière la soupapes en mode classique


au vu des problème rencontrée par PSA sur les moteur des ds3 et 208 R5 je doute que tu et une autres solution viable


je suppose que tu na pas de soucis lié a l'altitude le carburant et classique le seul que je voie un soucie serait le E 85 lié a l’éthanol

si tu arrive a maintenir le t° du moteur dans les limite de celui de série tu ne dois pas avoir de soucis de perlage

par contre il faut modifié un peut le principe bobine intégré pour revenir sur du classique bougie fil bobine module calculateur


pour le reste je ne voie pas de faisabilité fiable tu na pas assez de matière a cette endroit
a voir
 
Dernière édition:
W
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
436
sud
Bonjour,
c'est sport et cher (à l'encontre du but recherché)... saperlipopette...pas d'étanol...

Les problemes de la DS3 et 208R5 concernent le 1.6l?
y a t'il des problemes avec le 1.2l (le1.6l est trop lourd quoique la loi va changer et rajouter 25kg aux ulms dans pas longtemps)
 
R
Rom'
Compagnon
26 Octobre 2011
1 439
Salut,
Avionnage de l'eb2 une vaste histoire, t'est pas le premier à te pencher dessus,
http://www.forum-ulm-ela-lsa.net/viewtopic.php?f=464&t=8981&sid=37dbda975f3faadcc74b0ed6b1a44255

2000heures soit 200000km en bagnole
Non moitié moins en gros c'est 50kmh de moyenne dans la vie d'une voiture.

Perso, si je voulais un moteur fiable, c'est pas compliqué je ferais...rien. En tout cas pas aller bricoler percer recharger dans cette culasse comme tu le dis toit même :
cette culasse hi tech optimisée et allégée à souhait
Sur le lien je crois qu'il est revenu à un allumage tradi volant/bobine...

Rom
 
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Février 2016
989
A côté d'Orléans
Bonjour,

Comme déjà dit, ces culasses sont de la vraie dentelle. Après rien n'est impossible, durant la mise au point quelques moteurs peuvent être équipés de capteurs piezo pour la mesure des pressions de chambre de combustion. Ces capteurs ont à peu près l'encombrement d'une bougie. Mais cela reste du grand art et la robustesse recherchée dans le contexte de ces mesures au banc d'essai sur quelques dizaines d'heures n'est pas forcement garantie pour un cycle d'endurance d'environ 1000 heures.

Concernant les problèmes évoqués sur certains moteurs essence PSA, ils concernent des 4 cylindres 1,6l (EP), et pas le 3 cylindres 1,2l (EB). Et l'allumage n'est pas en cause.

Question 1 : le double allumage est-il encore obligatoire pour un usage aéronautique ?

Question 2 : dans cet usage avion l'hélice sera t'elle montée directement sur le vilebrequin, ou sur un palier avec un couplage ? Dit autrement, la traction de l'hélice est elle une contrainte sur les butées latérales en forme de croissant du vilebrequin ?

Bien cordialement,
 
Dernière édition:
W
wapiti
Ouvrier
30 Décembre 2015
436
sud
@Rom' : pas de nouvelles récentes du boulot de Serge Pennec... en plus pour la gaz'aile 80CV sont 'beaucoup', il m'en faudrait 120.
Le mieux ('pas cher') a priori c'est un Rotax 912 reconditionné avec un turbo nissan (brakogyro superturbo) mais attention au tarif...

@philippe2
1 - c'est pour la catégorie ULM, pas de certification (mais 99% des machine volantes motorisées ont un double allumage) , c'est ce qui se fait...
2 - l'hélice est montée sur un réducteur (à courroie à priori) de ce genre afin de tourner aux alentours de 2000rpm:

ReductionDrive foxcon.jpg


Pierre
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut