Dis Moufy, tu fais quoi avec ton pantographe ?

moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #1
Une question, qui reviens souvent.
Idée d’en faire un sujet, venue lors d’une discussion avec un ami, rencontré sur le forum.
(Une pensée également pour Marcus, récemment intéressé par l’outil)


Je vais vous présenter ici, quelques travaux sortant de l’ordinaire, de l’utilisation, que l’on peut avoir d’un pantographe de gravure.
Ici, un Friedrich Deckel, G1L (le plus grand des G1), gravure en 2D.

Postulat de l’exercice, j’ai acheté une scie à ruban d’occasion, il manque les index gradués, pour régler l’archet aux coupes en angles.
Ou, comment perdre des heures, à reproduire de petits détails, absents, perdus, par des propriétaires peu soigneux.

Le poste de commande "avant".
Tout aux verniers et à la calculatrice, pas de visu.
D’où l’importance d’avoir une machine fluide, sans jeux et, une concentration totale.
3C547736-E801-4DA3-8E42-3A39D709B2E6.jpeg


La "règle", est enroulée sur la base fixe de l’archet.
Après avoir défini par tâtonnement les positions 0° et 30° (maxi), je divise ici, l’écart, par segments de 5°:
81DD984B-1D6B-49EC-9D15-4E286FE3F642.jpeg

Je travail avec une fraise Nine9 à plaquettes jetables, histoire de "rentabiliser" un récent achat.
Habituellement, j’affute des fraises javelots aux cotes nécessaires.
8BE68937-FE6A-4E87-88F1-D93532E5EA1F.jpeg


Cette étape étant, "trop simple", je réduis au degré:
AFC51665-354A-40CC-A67A-7527D52E4266.jpeg

97F4610B-39D3-48B6-B544-261CCDA5F376.jpeg


On passe maintenant sur le "poste arrière", avec la table de lecture.
Chablons de 20mm, réduction réglée a 1:5 soit, 4mm de hauteur lettrage.
47986C24-2A76-4167-B3D5-42E3860035C0.jpeg

20D4DF81-67E9-4DDB-8F30-738B14C2CCC3.jpeg

Le risque d’erreurs est important entre les différents sens, positionnement...
27FDDA9F-809A-4106-9AAE-B79C5167A94D.jpeg

Après un coup de Zebraline (le zèbre, le vrai), c’est plus Zoli:
70588ECD-7345-4258-9D8A-D35FD397EDEC.jpeg

Durée de l’exercice, une bonne matinée.

Montage et essais.
Je choisis volontairement de viser et non pas, riveter pour, pouvoir ajuster le zéro:
5FD8C7FD-60E8-4986-899E-D1E2FD498638.jpeg

... essai de coupe, victoire ! :merci45:
4951925E-A1BF-4E6D-A819-37316586B1B8.jpeg


...prochainement sur vos écrans, "ca sert à quoi, un projecteur de profil"...:pop:
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
986
dans mon atelier
Bonjour,


"Dis moufy" tu pourrais me graver un vernier circulaire ???

A+
noirvodka

PS explication simple et claire :smt038
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #3
Oui, mais attention au tarif, travail artisanal, je ne suis pas une cnc, je suis lent :whistle:
 
g0b
g0b
Compagnon
20 Jan 2014
1 715
FR-31
Super propre... Magnifique...
Bon, il m'en faut un de G1L :)
 
J
justzen421
Compagnon
8 Jan 2009
654
Troyes
Bravo pour ce premier exemple!
une petite question : au début la gravure se fait sans le panto, c'est la course de la table qui fait la longueur du trait, comment est immobilisée la broche?
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #6
Très bonne question !
Grâce à ce petit accessoire (livré avec la machine), qui se fixe sur la table de lecture, comme une cale à chablon et, permet d’immobiliser un palpeur adapté ici, 8mm.
C’est suffisamment rigide pour de petits travaux.
217C55B9-A8BC-42AC-AD6E-80DC205B513D.jpeg

(tu l’as, sur ta machine, je l’ai vu :wink:)
 
KildeRouge
KildeRouge
Compagnon
18 Nov 2011
649
Villeneuve d' ASCQ NORD
Pour qui n'a pas le plaisir d'avoir une telle machine , la technique du vernis photosensible , de l'exposition aux UV sous
pochoir puis attaque au perchlorure de fer ou à l’électrolyse permet d'avoir aussi un résultat ( moins beau que ci-dessus
mais néanmoins potable )
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #9
@bop55 je t’attendais précisément, sur ce sujet :mrgreen:
C’est bien ce qui est prévu :wink:
 
patduf33
patduf33
Administrateur
27 Déc 2009
13 455
FR-33 Bordeaux
Bonsoir moufy
C'est une belle réalisation comme à l'origine, si tu te lance dans la production de plaques, tes nuits vont être courte :-D
C'est bien de montrer le fonctionnement des machines en même temps que les réalisations :smt023
Pat
 
J
James17
Compagnon
5 Déc 2008
839
Aquitaine
Superbe et très intéressant...
Ça donne envie !
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
986
dans mon atelier
Non je me suis mal exprimé, j'aimerai connaitre la manière de le faire ???

A+
noirvodka
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #13
@noirvodka C’est plus facile que ce que j’ai fais ici puisqu’il y a moins de calculs.
Il suffit de placer un diviseur dégauchit au point haut sous la broche, immobiliser tous les axes et ne graver qu’a plat, en manœuvrant le diviseur à chaque nouveau repère.
Sur du petit lettrage, graver à plat suffit.
Mais pour assurer la profondeur de gravure sur le périmètre anglé, il faudrait "travailler au macaron", qui augmente la profondeur de gravure suivant un gabarit réalisé préalablement (au dessus de la broche).
Je ne l’ai jamais fait.
Mais ai plusieurs projets, donc ajouterait à ce sujet, si je le fais un jour :wink:
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
986
dans mon atelier
Merci de ton explication.

Il me semble avoir vu dans les catalogues Deckel un appareil muni d'un mandrin qui permet de graver des cylindres, tu connais ?

A+
noirvodka
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #15
Ben oui, je connais les catalogues par cœur :mrgreen:
Le diviseur qui vas bien, c’est celui que tu connais et, as :wink:
3F41D428-8836-4ED4-951E-9DC6D8A23756.jpeg

L’appareil dont tu parles, doit être celui dit "pour molettes", il n’y en a qu’un officiel.
Je l’ai déjà vu et manipulé, c’est très exclusif en possibilité.
5E5743F0-DE4D-4D54-BC50-A49B7A825934.jpeg
 
toy
toy
Compagnon
14 Fev 2014
1 574
Montélimar
Salut
Il existe un système pour graver sur des cylindres .
Notre amis Laurent en a un , je me demande si il l'a déjà utilisé .
Sur les KF il y a aussi un système qui met le cylindre à copier et le cylindre à graver sur le même plan
sur un espèce de support qui ressemble à un banc concentrique ... du coup ça tourne en même temps .
J'ai pas encore trouvé ce système , un jour peut être ?
 
Mpeter
Mpeter
Compagnon
2 Jan 2014
3 152
Saintes (17)
Salut Moufy,
Beau boulot !
Ma question est : comment tu conserves tes valeurs angulaires lorsque tu roules ta règle sur le "rouleau " ?
Si l'on tient compte de la déformation de matière...
Calcul ou pifometre ?

@toys : salut l'ami !
Effectivement j'ai acquis cet appareil dont tu parles. Je ne l'ai pas encore utilisé, il est toujours sous apprêt, non peint, pas remonté.
Tout vient à point, à qui sait attendre. :wink:
Pour graver sur des tambours, c'est prévu pour, selon le manuel. Pas le maçon, la doc ! Pour atteindre une précision sur des verniers, j'ai quand même un doute, que ce soit aussi precis qu'au diviseur...

image.jpeg


Mpeter :)
 
Dernière édition:
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #18
comment tu conserves tes valeurs angulaires lorsque tu roules ta règle sur le "rouleau " ?
Ici, c’est simple, je connais mes positions 0 et 30° donc mini/maxi, sur la scie, via des butées dégauchies.
J’ai donc fixé ma règle nue, tracé en concordance ces deux points, à la pointe à tracer puis, repassé dessus au pantographe en mesurant l’écart.
Les points intermédiaires en découlant forcément, l’échelle étant linéaire :spamafote:
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
986
dans mon atelier
Bonjour,

Voila ou je voulais en venir à cet appareil que présente Mpeter, je pense qu'avec celui ci il est possible de graver des verniers complet.
Le reste comme le petit diviseur je connais puisque j'en ai un, mais cela me semble extrêmement fastidieux de gravé tout un vernier avec.

A+
noirvodka
 
tyros
tyros
Compagnon
25 Sept 2009
1 818
Au Sud De Limoges (87)
cela me semble extrêmement fastidieux de gravé tout un vernier avec
Je confirme, je m'y suis essayé le week-end dernier, et je n'ai fais les graduation au degré que sur 200°
IMG_20200614_190600.jpg



Sujet dédié à venir...
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
986
dans mon atelier
Comme tu le dis c'est extrêmement fastidieux avec avec un diviseur donc je cherche à savoir de quelle manière était gradué les verniers de toutes les machines outils que nous possédons à l'époque ou il n'y avait pas encore de machine à commande numérique, car malgré tout la notion de rentabilité existait déjà à l’époque.

A+
noirvodka
 
Dernière édition par un modérateur:
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #22
Je trouve que ça vas assez bien, au diviseur :spamafote:

J’ai déjà vu une machine chez un casseur MO, qui servait aux productions Hauser.
L’idée était la même, sauf que c’était automatisé, mécaniquement:
L’outil a graver effectuait des cycles continu sur une petite course, correspondant à la gravure+dégagement.
A chaque passage au dégagement, une came poussait le diviseur d’un cran via, un rochet.
Une machine pour un travail, un type de pièce.

Chez Sagop (les étaux) ils ont une vieille bécane du genre pour les bases tournantes, qui se rapproche d’un pantographe manuel.
On m’avait raconté qu’un seul gars savait s’en servir, les bases tournante étant rare dans les demandes.
 
noirvodka
noirvodka
Compagnon
1 Mai 2007
986
dans mon atelier
Oui je pense que c'était leur façon de faire automatiser mécaniquement la gravure, et ils devaient lancer des séries de plusieurs pièces avant de changer les réglages, un peu comme les petits tours à décolleter qui sortait des milliers de pièces après avoir été réglé.

J'irai faire un tour chez Sagop à l'occasion pour voir ça.

A+
noirvodka
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 017
FR-55 Sud-Meusien
  • Auteur de la discussion
  • #24
Je ne parviens pas à la retrouver mais j’avais copier une photo d’un catalogue Schaublin ou on voyait l’étape de la gravure du chiffre de la taille, sur la tête des pinces.
C’était ni plus ni moins qu’une rangée de petits pantographes "genre Kuhlmann", avec une poignée d’opérateurs, qui devaient en sortir des wagons à l’heure...
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 630
59000
Voila ou je voulais en venir à cet appareil que présente Mpeter,
Bonjour,
C'est équivalent à du wrapping en cn, c'est pas évident à expliquer ...
l'ensemble de la broche porte-pièce est monté sur un chariot mobile dont la glissière fixe est
équipée d'une crémaillère ou d'un câble.
Donc un déplacement du chariot entraîne une rotation conjugué de la broche porte pièce
C'est la broche de gravure qui déplace le chariot mais elle dispose encore d'un degré de liberté
parallèle à l'axe de la pièce.
Le système scripta est assez explicité finalement :

1592685913189.png
 
Haut