derouillage de visserie brunie rouillée

  • Auteur de la discussion lion10
  • Date de début
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 774
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

J'ai de la visserie brunie mais rouillée , ancienne pièce de tour à bois peugeot pour ceux qui connaisse.

Je connais le dérouillage par électrolyse ou par l'acide chlorydrique, la 2ème méthode est quasi instantanée et va bien pour de petites pièces. Je sais qu'il faut aussi ensuite huiler sinon cela rouille très rapidement.

Toutefois je me demande si l'utilisation de l'un ou l'autre de ces procédés de dérouillage retire en plus de la rouille les parties brunies des pièces non rouillées ?
D'autre part comment expliquer que ces vis brunies noires donc soient rouillées, je pensais que ce traitement protégeait de la corrosion, ou alors ceux sont les vissages répétés qui ont supprimé ce brunissage et donc cette protection antirouille, qu'en pensez vous ?

cdlt lion10
 
Geoff87
Geoff87
Compagnon
25 Jan 2013
2 250
Baisy-Thy (Belgique)
Coca, soude?
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Bonjour,

J'ai encore récemment dérouillé et rebruni des vis légèrement oxydées :

1) Dégraissage et dérouillage de quelques heures par trempage dans du "Cillit Bang" dilué à 50% d'eau.
("Cillit Bang" en bouteille violette et bouchon orange, anticalcaire. Pas celui avec bouchon vert, pour les sols)
+ brossage (brosse nylon) et rinçage à grande eau.
Si la rouille est plus forte, dérouillant ONYX (ou MIEUXA ?) trouvé en GSB, à base d'acide phosphorique, à la place du CILLIT BANG.

2) Traitement à l'HÉMATITE (ou TOURMALINE, c'est kif-kif) de chez LIBÉRON (produits pour ébénistes et restaurateurs).
Certains emploient du BRUNIFAST, mais je ne l'ai jamais essayé.
+ 2 rinçages à grande eau, en brassant bien les vis dans un récipient, sous le robinet.
Ces produits dilués peuvent être conservés dans des bocaux et resservir plusieurs fois, mais ne pas noircir de l'acier dans un bain
qui a déjà servi pour du laiton (bronze, cuivre...) et, inversement.

3) Sans attendre, après le rinçage : Séchage en vrac, en les malaxant dans de vieux torchons en coton ou, à l'ancienne, dans de la sciure sèche de bois blanc
(surtout pas de de chêne ou autres bois à tanin qui provoquent la rouille !).
Après le noircissage, éviter l'air comprimé ou l'air chaud (décapeur) qui peuvent ramener immédiatement un voile brun de rouille.

4) Pluvérisation de W40 au cas où il resterait de l'humidité dans les filets des vis et écrous ainsi que dans les empreintes 6 pans creux.
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 774
  • Auteur de la discussion
  • #4
bonjour
bois.debout a dit:
Dégraissage et dérouillage de quelques heures par trempage dans du "Cillit Bang" dilué à 50% d'eau.
Sans doute une solution à base de soude, donc dégraissant ou attaquent la peinture , cela enlève aussi la rouille comme l'acide chlorydrique, je ne savais pas. :shock:

D'après votre procédure j'en déduis donc que le dérouillage provoque la destruction du brunissage et qu'après en avoir remis vous mettez du wd40, donc cela n'empêche pas la rouille!

bois.debout a dit:
Après le noircissage, éviter l'air comprimé ou l'air chaud (décapeur) qui peuvent ramener immédiatement un voile brun de rouille.
L'air comprimé car il n'est pas sec et l'air chaud du décapeur car trop chaud il brule la couche de brunissage de protection ?

cdlt lion10
 
romain
romain
Compagnon
17 Mai 2008
1 851
Ain, au pays des oiseaux
Bonjour,
En général après avoir traité des pièces à l'acide chlorhydrique (Nettoyage béton par exemple) je remet à tremper systématiquement avec de la soude pour neutraliser.
Ça noircit un peu, et ça rouille ensuite beaucoup moins vite.
Bonne soirée.
 
bois.debout
bois.debout
Compagnon
7 Juil 2008
2 144
Paris
Bonjour,
lion10 a dit:
...Sans doute une solution à base de soude, donc dégraissant ou attaquent la peinture , cela enlève aussi la rouille comme l'acide chlorydrique, je ne savais pas. :shock:...
Non, pas à base de soude. Au contraire, le Cillit Bang est acide. D'ailleurs, la publicité vante ses qualités de détartrant.

lion10 a dit:
...D'après votre procédure j'en déduis donc que le dérouillage provoque la destruction du brunissage...
Non, mais la rouille, oui. Et une fois la rouille enlevée, il faut bien rebronzer les parties mises à nu.

lion10 a dit:
bois.debout a dit:
Après le noircissage, éviter l'air comprimé ou l'air chaud (décapeur) qui peuvent ramener immédiatement un voile brun de rouille.
L'air comprimé car il n'est pas sec et l'air chaud du décapeur car trop chaud il brule la couche de brunissage de protection ?...
J'ai plutôt l'impression que c'est l'apport massif d'oxygène qui provoque ce voile de rouille.
L'acier, encore mouillé et bien dégraissé (donc, sans aucune protection), se touve dans les meilleures conditons pour rouiller à nouveau.
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 774
  • Auteur de la discussion
  • #7
bonjour

Mes essais à l'acide n'ont pas été aussi rapide que je le pensais au bout de 5 minutes il restait de la rouille pour une pièce.
C'est peut être car je les avais pulvérisées de wd40 dans un premier essai ce qui a laissé une couche grasse résistante à l'acide.

Une vis brunie est ressortie blanchie , je regrette un peu car le brunissage est perdu et je n'envisage pas d'acheter des produits de brunissage.

Conclusion pour ces quelques pièces j'en resterai au brossage donc décapage mécanique.
Sinon pour les prochaines si elles sont plus grosses je le referai à l'electrolyse, ou à l'acide mais sur des pièces dégraissées et brossées en partie juste pour faire la finition avec l'acide quitte à perdre le brunissage mais pour aller plus vite avec l'acide.

cdlt lion10
 
coredump
coredump
Compagnon
8 Jan 2007
4 612
FR-06
L'acide phosphorique enleve le brunissage, c'est certain. Ensuite le brunissage n'a qu'un effet de protection tres réduit.
 
Haut