C'est rouge, blanc et gros...

K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #1
...et non ce n'est pas le Père Noël mais une Syderic SF62 tout juste arrivée hier soir. Après avoir gouté au joie du capitalisme avec mon tour chinois, une poussé de chauvinisme m'a fait revenir aux fondamentaux, une petite française. Allez place aux photos, le blabla sera pour plus tard.

Vue d'ensemble
t_imgp1864_116.jpg


La table sur laquelle était montée un dispositif de bridage pneumatique
t_imgp1863_155.jpg


Les commandes de broche (Clara veille au graine :wink: )
t_imgp1865_711.jpg


La plaque signalétique
t_imgp1870_582.jpg


Le bazar électrique
t_imgp1866_797.jpg


Un petit meuble contenant l'outillage, on remarque que les idoles féminines sont d'époque :-D
t_imgp1867_524.jpg


Le tiroir du meuble avec quelques fraises
t_imgp1868_111.jpg


Et une tête horizontale qui semble s'adapter sur la machine mais je ne vois pas comment marche l'entrainement conique avec la broche

t_imgp1869_121.jpg

t_imgp1871_140.jpg


Bon pas d'étau par contre, du coup un petit Vertex de chez CGallais est en route. Reste plus qu'à tirer le 380V depuis la tableau élec et apprendre comment tout ça marche un peu.

Si quelqu'un veut d'ailleurs se lancer dans le jeu qu'elle manette fait quoi au niveau de la broche, je prends :-D

Bonnes fêtes à tous!
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 439
FR-91
réduis toute tes photos on ne voit rien !!!!
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #3
J'suis en train d'éditer, mauvaise manip lors de l'insertion sorry :oops:
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 176
entre Savoie et Isère
<<<<<Si quelqu'un veut d'ailleurs se lancer dans le jeu : quelle manette fait quoi au niveau de la broche, je prends :>>>>>>



Belle machine que tu as là !

La cote de distance entre l'axe de broche et la colonne est bien plus importante qu'habituellement et m'avait fait acheter cette machine en perceuse à colonne.

Sur l'avant de la machine, en haut vers la poulie menée tu as la commande Harnais Volée sous forme d'un gros bouton moleté en acier qu'il faut tirer ou pousser en le faisant tourner sur lui même. Après changement et avant la mise en route électrique faire tourner la transmission à la main pour que s'enclenche le verrou en basse vitesse.

Commandes sur le coté :
Sucessivement depuis l'utilisation en manuelle jusqu'à la descente motorisée on trouve les dispositifs suivants :
- le cabestan qui permet de percer avec retour par ressort quand on lâche.
- ce cabestan, en poussant ses tiges contre le corps de la machine s'enclenche dans un ensemble roue et vis sans fin. Dans ce cas la broche ne peut pas être rappelée par le ressort et c'est ainsi qu'on la maintient sortie pour engager le chasse cône.
- le levier plat qui est derrière le volant frontal solidarise le volant et son arbre du couple Roue vis sans fin et cela donne le mode descente fine
- le levier vertical enclenche la descente motorisée en accouplant l'arbre du volant à la transmission
- la barre coulissante participe au débrayage de l'avance automatique de perçage lorsqu'elle est tirée par le doigt qui est sur l'axe de descente de broche. Doigt qu'il faut positionner et immobiliser par les 3 petits leviers en étoile.
- - le petit levier du haut : 3 vitesses d'avances différentes par tour de broche.

Voila de mémoire l'essentiel des commandes. Si soucis, dis le .

Bonne découverte. Cordialement. Papeteme.
 
ChtiGG
ChtiGG
Compagnon
24 Avr 2009
1 687
FR-59 Lille
Bonjour koye, bonjour à tous,
elle ressemble à ma S23-30 FV...dommage que tu n'aies pas de variateur de vitesse mécanique mais c'est de la bonne machine...je suppose qu'elle est en SA30 comme la mienne :?:
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #6
Un grand merci papeteme pour ces explications détaillée! Je teste tout ça ce weekend et je fais un retour. J'espère avoir reçu l'étau et avoir le temps de tirer l'élec pour faire 3 copeaux :)

Pour le SA30, d'après ce que j'ai lu sur le sujet, ça a l'air d'y ressembler. Faut que je jettes un coup de reglet pour vérifier.
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #7
Je n'ai pas pu résister, au lieu d'^etre devant le sapin, je suis devant la fraiseuse, rallonge 380V tiré, premiers copeaux et premières questions...

Comment fait-on ppour bloquer la broche de manière à pouvoir visser/dévisser le tirant du conene SA30?

Suspense, y'aura t'il des irréductibles devant leur pc ce soir... :lol:
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 176
entre Savoie et Isère
Bonjour Koye,

Je ne voudrais pas entamer ta satisfaction face à ta machine , surtout après t'en avoir dit tout le bien que j'en pensais, MAIS, il faut bien que tu te dises que tu as une perceuse-fraiseuse et non une fraiseuse ...........!

Bien sûr, tu as un cône SA et une broche percée, deux caractéristiques de la fraiseuse, mais en dehors de ça, les aménagements supplémentaires seront ceux d'une perceuse à colonne de niveau élevé, mais pas ceux d'une fraiseuse.

Ainsi, je ne pense pas que tu ais un blocage de rotation de broche pour serrer le tirant. Ce que tu peux faire, c'est mettre ta trans mission en harnais et si nécessaire en petite vitesse. Tu peux aussi, en étant raisonnable utiliser l'inertie avec quelques coups de maillet ........aïe pas la tête !

Bon travail et , lorsque tu auras trouvé toutes les fonctions corrige ou confirme ce que je t'ai indiqué l'autre jour de mémoire.

Bien cordialement. Papeteme.
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #9
Ok pour le coup du harnais c'est ce que je fais pour le moment et ça marche pas trop mal. Je sais bien que ce genre de Syderic est plus grosse perçeuse qu'une fraiseuse et ne t'inquiète pas je n'en attends pas au delà de ses limites. :)

Sinon concernant les leviers j'ai commencé à jouer avec et j'avoue qu'il ya des trucs où je cale:

"-le levier plat qui est derrière le volant frontal solidarise le volant et son arbre du couple Roue vis sans fin et cela donne le mode descente fine"

Je ne vois pas l'intéret de ce levier vu que c'est tj engagé. On peut bien y tirer dessus mais un ressort de rappel le ramène tj en position.Par contre ok, c'est bien ladescente fine quand le cabestan est engagé.


"- le levier vertical enclenche la descente motorisée en accouplant l'arbre du volant à la transmission."
- la barre coulissante participe au débrayage de l'avance automatique de perçage lorsqu'elle est tirée par le doigt qui est sur l'axe de descente de broche. Doigt qu'il faut positionner et immobiliser par les 3 petits leviers en étoile.
- le petit levier du haut : 3 vitesses d'avances différentes par tour de broche.

Pour tout ce qui est descente auto je sèche complet, Tant pour le doigt de postionnement que pour l'enclencher. J'vais retenter de jouer avec et faire quelques photos plus en détail.

Sinon concernant la table, sais-tu s'il existe un système de réglage du jeu dans les axes?

Et puis petite déception, la pompe de lubrification est abscente, je pensais la trouver dans le socle derrière les caches et c'est vide... :roll:

En tout cas merci pour ces explications. :wink:
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #10
Aaaaaaaaargh ça y est je viens de faire ma première boulette.

Voulant démonter la table croisée pour asticoter tout ça, je me suis lancée en prenant comme ça venait...L'axe X est sorti avec quelques difficultés (vous allez comprendre pouquoi...) mais c'est venu. J'attaque l'axe Y en essayant de chasser le lardon avec un axe après avoir enlevé les vis à chaque extrémité. J'étais d'ailleurs étonné de ne pas trouver de système de réglage comme sur mon tour chinois (3vis appuyant perpendiculairement au lardon). Je me dis que nos ajusteurs français sont super doué et ont du un faire un lardon aux petits oignons...

Donc tape que je tape sur le lardon plus ça allait ben moins ça allait, le lardon ne bougeait plus (la scéance a quand meme duré une bonne heure le temps de me caresser 2/3 fois les doigts avec le marteau....).

Du coup je me fais une pause pour aller voir ma bible usinage.com pour me détendre et après une rapide recherche je découvre le concept de lardon conique... :???:

Donc vous avez compris que j'ai tapé dans le sens "coinçant" du lardon... :mad: pour la table Y. Pour la X j'avais changé de coté à un moment, c'est donc pour ça qu'il était sorti.

Qui a une idée miracle pour décoincer tout ça, car j'ai beau tapé dans l'autre sens sur le lardon, j'arrive juste à le mater..J'ai pensé à chauffer la table au décapeur thermique mais j'ai peur que ça fasse l'effet inverse.

Y'a des fois vaudrait mieux garder les mains dans ses poches...
 
D
DOM74
Ouvrier
24 Jan 2010
276
haute savoie 74
Prendre une massette en bronze et taper sur l'extrenite de l'axe y dans le sens de sortie du lardon
Moi je ferais comme ça si j'etait calme
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #12
Pas possible, le lardon est sous la queue d'arronde et ne dé passe pas. Ci-joint quelques photos du chantier:

Reste donc la table Y, j'ai chassé le lardon vers l'arrière, donc impossible de taper dans l'axe
t_imgp1872_146.jpg


Voici tout ce que j'ai réussi à sortir en tapant dans le mauvais sens, quand je vous dis que j'ai tapé fort... :lol:

t_imgp1873_722.jpg


Une vue de son copain de la table X:

t_imgp1880_117.jpg


A noter une sorte d'autocollant en matière plastique sur le lardon(cale pelable?)

t_imgp1881_160.jpg



Je pensais à taper directement sur la table (qui offre plus de surface), mais dans ce cas là, quel sens serais le plus favorable?
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Taper sur le transversal ne donnera probablement aps grand chose. Simple question d'énergie transférée ; et la friction est telle que sans doute rien ne bougerait.

Il y a eu un gros fight sur Practical Machinist à propos d'un lardon bloqué.

Un professionnel, ayant déjà dépanné ainsi plusieurs machines, conseille de chauffer pour dilater (vers 300°F, soit 150°C) ; mais pas au décapeur thermique ! Au chalumeau oxyacétylénique. Et il déconseillait formellement de frapper sur le petit bout. Et encore plus les moyens coercitifs comme les vérins hydrauliques.

Le décapeur thermique n'arrivera jamais à dilater uniformément et de façon significative une telle masse de métal. Peut-être un flambard propane...

En frappant le petit bout, on obtient une dilatation momentannée ou définitive (déformation élactique ou plastique), et ça ne se décoince pas forcément, parfois même ça coince encore plus. (vrai aussi pour les goupilles coniques - ça, j'ai donné)

Finalement, l'infortuné dont le lardon était bloqué a fini par le débloquer à la massette en tapant de façon raisonée sur le petit bout. Mais ce n'était pas coincé très fort.... Vu que tu arrives à déformer ton lardon en tapant, c'est sans doute inutile d'insister.

Chez toi, ça doit être coincé très fort. L'effet de coin a engendré des tensions et des frictions énormes en travers des queues d'arondes. Le risque est de casser la queue d'aronde en forçant.

Le sujet sur Practical Machinist était un lardon Z de fraiseuse à tourelle. La procédure est compliquée puisque ce professionnel couche la machine sur le dos avec la queue d'aronde à l'horizontale pour supprimer l'effet de la gravité. C'est plus simple dans ton cas : elles ont à l'horizontale.

http://www.practicalmachinist.com/vb/ge ... ed-141376/
 
D
DOM74
Ouvrier
24 Jan 2010
276
haute savoie 74
Je ne dis pas de taper sur le lardon !!
essayer de mettre 2 serre joint , 1 de chaque cote de la table afin de la faire revenir en arriere sur le lardon , si ça bloque taper a l'extrenitee de la table avec la massette
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 176
entre Savoie et Isère
Bonjour Koye,

Oh lala ! ! ! Sacré début dans l'usinage .......... D'un coup, tu utilisé tous tes droits à l'erreur. Ce n'est ni une moquerie, ni un reproche car on a tous fait des choses inavouables.

Non, ce que je veux dire, c'est qu'à partir de maintenant il ne faudra faire que des choses douces tendant à améliorer plutôt qu'à agraver la situation.

Ce que j'essayerai si j'avais ton problème :

- d'abord avec une lime douce et une petite règle, recalibrer la petite extrémité du lardon pendant qu'elle est loin du trainard. Profite en pour chanfreiner l'extrémité. De toute façon, il faudra que cette extrémité repasse entre la glissière fixe et le corps du trainard. Cela va te prendre du temps, mais pendant ce temps tu cogiteras pour la suite.

-Chauffer va surement t'aider, mais avant il faudra avoir tout préparé pour exploiter la décompression provoquée.

-Peux tu , en te faisant aider, faire un taraudage en long dans le gros coté du lardon ? Ca impliquerait foret et taraud rallongé , de même que gabarit pour être centré, mais si c'est possible d'accrocher une tige de 6 ou 8 tu aurais alors un arrache qui te tirerait le lardon par rapport au trainard.

-Tu pourrais aussi déterminer, sur le coté de ton trainard la zone où se trouve le lardon, percer au centre de cette zone un trou de lubrification qui s'arrête au lardon et avec un graisseur Técalémit et une bonne pompe de graissage, injecter au moment de l'extraction de l'huile sous haute pression ( méthode SKF pour le démontage des roulements à alésage cônique)

- Mettre en tension un système de tige ou de serre joint qui pousse la tâble vers la colonne. Ne pas forcer plus que normal, mais tenir prêt pour qu'au moment de la chaffe le gain procuré puisse être récupéré de suite.

-Se procurer un burin pneumatique équipé d'un matoir pour, pendant la chauffe, générer dans l'ensemble bloquer des vibrations toujours propices à mettre en mouvement des ensembles bloqués. Attention à la direction des vibrations et aux parties sur lesquelles on les applique.

- Quand tout est prêt, commencer la chauffe MAIS en se rappelant que le bienfait de la chauffe n'existe que par la différence de T° instantanée entre la pièce femelle et la pièce mâle . A toi de chauffer très vite (ce qui ne veut pas dire beaucoup ! )
et seulement sur une ligne centrale .

N'épargne aucun détail, c'est peut être celui là qui te fera gagner. Papeteme
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 333
FR-57330 Moselle
Bonjour
Pour t'aider, peux tu répondre à ces quelques questions:
1°) Le trou sur la pointe du lardon est il sur toute la longueur?
2°) La vis de déplacement des Y est elle encore montée (ou peux tu la remonter) ?
3°) Y a t il un peu de place entre le bout inaccessible du lardon et le montant vertical du bati de ta machine?

L'idée:
A) Caler sans jeu le bout du lardon inaccessible avec une cale qui appui sur le montant vertical de la machine. La cale ne doit pas déborder du lardon. Il faut que la table ne soit pas bloquée par la cale du lardon sur au moins 1 cm.
B ) Faire circuler de l'air chaud (décapeur thermique électrique en puissance basse) pendant 2 heures par le trou le long du lardon
C) Tant que c'est chaud, avec la vis de déplacement "Y" faire avancer fermement la table VERS le bati vertical de ta machine (vers la cale du lardon)

Comme le lardon est calé, il ne pourra pas bouger.
Le léger et long réchauffement donnera un poil de jeux
Le déplacement de la table décoinsera le lardon. Si l'éffort avec la vis est trop faible, aprés avoir mis la table en tension avec la vis, on peut l'aider avec un coup sec donné sur la table (par l'avant et dirigé vers le bati vertical de ta machine) Le coup sec doit être donné avec une massette de plus d' 1 Kg en bronze ou en plomb (pas de rebond). Le coup est à donner sur une zone qui a beaucoup de matière et qui n'est pas fonctionnelle.

Enfin, c'est une idée, à toi de voir.

aaa.JPG
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
Il y a peut être un autre espoir au chauffage : il nous dit que l'autre lardon a une bande de plastique collée dessus. Si c'est pareil sur celui-ci, en chauffant ça peut le ramollir et venir facilement. Vu comment il a réussi à faire glisser le lardon dans le mauvais sens, et puisque les jeux ont été revus, avec un peu de chance...

Eventuellement tester quelques solvants sur le plastique du lardon du X afin d'en trouver un qui agissse dessus : acétone ou autre, et évaluer son comportement àa la chaleur.

Ca ne risque pas de nuire, en tous cas...

Normalement le trou n'est aps sur toute la longueur. C'st le logement de la tête de la vis de réglage, c'est prolongé par un zone taraudée sur quelques centimètre tout au plus. Il doit y avoir un usinage de ce type à chaque extrémité.
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #18
Ahhh ça réchauffe le coeur toutes ces réponses. J'étais à 2 doigts de la dépression nerveuses ce matin et j'avais du bois à faire. Donc après m'etre défouler à la tronçonneuse et étudier vos remarques, j'ai le moral remonter à bloc. Je sais que sur ce coup là j'ai fait fort et épuisé mon quota de conneries pour 2011, j'étais sur d'avoir grillé mes cartes chances lors du transport avce un gros coup de bol sur la hauteur c'est confirmé :lol:

Pour les questions:

1/ comme le dit JF, le trou est non débouchant, il accueille la vis de réglage.
2/ et 3/ affirmatif pour les 2

Comme dit j'vais m'appliquer à préparer un montage propre en faisant un mix de vos réponses:

-rattraper le lardon maté à la lime/dremel
-serre joint entre table et colonne en tension
-cale entre le lardon et la colonne, voire avec insertion d'un coin
-cette cale devra etre maintenu au fond de la queue d'arronde afin de ne pas s'échapper (bride en U)
-remonter le dispositif de la vis afin d'ajouter à la tension
-pour le coup de l'huile sous pression il y a effectivement un trou au milieu de la table qui débouche dans le lardon j'vais voir si je peux bricoler un truc.

- pour le coup de la bande plastique, j'me suis demandé effectivement si en le chauffant ça aideriat ou pas. J'aavais peur que ça fasse une sorte de colle et j'ai pas pris le risque. Mais je vais faire quelques essais sur l'autre lardon.

En tout cas grand merci pour les gens qui ont pris le temps de me répondre, j'vais essayer d'^etre digne de vous en appliquant vos conseils :wink:

Allez ce soir faut que ça soit dehors sinon j'vais passer la semaine à déprimer. :roll:
 
eternity78
eternity78
Compagnon
22 Août 2009
1 148
FR-70 Haute Saone
Salut,

j'ai déja eu ce soucis sur ma Schaffner et pour décoincer le lardon j'ai utiliser mon perforateur :lol:

J'ai utiliser une pièce martyr en acier doux que j'ai positionner au bout du lardon. J'ai ensuite mis mon perforateur en mode "burinage" et avec un burin à bout plat j'ai buriner la pièce martyr => en à peu prèt 30 seconde le tout s'est décoincé et je n'ai rien abimé. :wink:

(j'avais quand même entourer le bout du burin plat avec plusieurs tour d'isolant éléctrique afin de ne par rayer la queue d'aronde).
 
P
papeteme
Compagnon
14 Oct 2009
1 176
entre Savoie et Isère
Rebonjour Koye,

Tu écris (et ça m'affolle) : <<< Allez ce soir faut que ça soit dehors sinon j'vais passer la semaine à déprimer. >>>

Ne pars surtout pas sur un chantier de ce type avec cette notion d'ultimatum .......mais prends plutôt ton temps pour rassembler le maximum de chances et d'aides pour réussir à rattraper le coup.

A mon humble avis (AMHA) :

-évite de faire subir au dispositif "vis et noix" les efforts du déblocage. Tu n'as pas grand chose à installer comme tige filetée ou bons serre joints à vis pour faire beaucoup plus de force qu'une noix en bronze avec un pas assez gros.

-cale bien, comme les collègues te l'ont dit, le lardon pour qu'il reste immobile pendant que le trainard avancera. Ce calage devra être assez fort pour ne pas flamber quand tu secoueras le trainard pour débloquer.

- au niveau de la chauffe, je me permet de te redire en quoi je pense qu'elle peut t'aider : le but de chauffer dans ce cas précis est d'augmenter la distance qui sépare les deux retours de la queue d'aronde du trainard des Z. L'accroissement sera forcément faible, aussi ,il ne faut rien perdre :

-éviter de chauffer la partie mâle de la glissière, sinon, les métaux étant les mêmes, il n'y aura pas de gain.

- chauffer rapidement pour éviter la propagation aux alentours

-faire la chauffe sur une seule ligne paralèlle entre les glissières pour que la dilatation soit orientée dans le sens que contrôle le lardon

- te faire aider pour, si début de déblocage, tu puisses profiter au maximum du déblocage amené par la chauffe

- pour cogner efficacement contre le trainard du Z sans faire de casse : un gros rondin de bois pendu à bonne hauteur : c'était le principe du bélier pour les portes de châteaux et on a tjs pas trouvé mieux.

PS : pour les commandes, après le Nouvel An, je pourrais aller voir mon ancienne machine et je te confirmerais.

Courage et surtout PATIENCE ! Bien cordialement . Papeteme.


-
 
P
pat 77
Ouvrier
11 Jan 2010
320
77
salut est tu sur que ton lardont n'est pas en queud de billare comme le mien voire photo

DSC00806.JPG
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #22
Bonsoir à tous,

quelques nouvelles du chantier, le lardon et la table sont sortis :-D . Voici le dispositif mis en place en suivant vos conseils:

Une élingue en traction entre la colonne et la table, une cale sur le lardon et un lopin d'alu (pas de bois :/) en guise bélier.

t_imgp1884_855.jpg



Un écrou et 2 cornières pour la mise en tension de l'élingue

t_imgp1887_371.jpg


Une cale entre le lardon et le bâti, cale maintenu par un dérive chaine au fond de la queue d'aronde

t_imgp1888_915.jpg


Après chauffe au chalumeau sur le trainard dans la direction du lardon, puis masse sur le lopin d'alu. Malgré tout cela rien ne bougeait, donc mes 2 hypothèses étaient l'élingue doit tirer de travers et la cale en bois doit absorber une partie du choc sur le trainard. Donc élingue enlevé, cale bois enlevé et re-chauffe. Et ça a fini par venir \o/ Raconté en 3 lignes ça à l'air simple mais j'y ai passé 4 heures dessus...

Voici la table et son lardon sortis:

t_imgp1892_298.jpg


L'extrémité à un peu chargé, on va essayer de rattraper ça la lime

t_imgp1894_200.jpg


A noter que j'avais une série d'essai comme me l'avais conseillé JF sur la cale "plastique" du lardon. L'acétone n'a rien donné dessus, le chalumeau ramolli le morceau au bout d'un moment et se consume mais uniquement si c'est attaqué par la partie adhésif, le côté qui frotte est sacrément costaud. Cette cale se trouve en fait dans une rainure sur le lardon.. Je pense que sa fonction est plutôt une pièce d'usure, à changer afin d'éviter le remplacement du lardon.

t_imgp1890_276.jpg


En tout cas un grand merci à tous pour m'avoir fait profiter de vos expériences respectives. C'est bon de se sentir entouré quand on est tout seul au fond de son garage au bord du gouffre :-D

Par contre, comme j'ai vu que vous étiez super fort et que je pensais avoir fait mon quota de conneries pour 2010, je vous présente la nouvelle. A jouer avec la masse, fallait bien qu'elle finisse par atterrir là où il ne fallait pas. Il s'agit du bâti, là où se monte le dispositif de guidage de la vis du chariot. Il y a donc 3 belles fissures. Je ne sais si c'est uniquement le fait du coup inopportun ou s'il y avait déjà des amorces. Je suppose qu'il s'agit de fonte.Voici le nouveau drame :roll: :

t_t_imgp1895_209_633.jpg


Donc à votre bon coeur messieurs dames pour aider un homme qui s'est fait greffer 2 mains gauches. J'me sens un peu comme Gart et Wayne devant Alice cooper...:oops:


 
P
pat 77
Ouvrier
11 Jan 2010
320
77
Bonne nouvelle contente pour toi sur la photo on ne voit pas le lardon et en queue de billard ou pas
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #24
Bonjour Pat,

qu'appelles-tu queue de billard je ne trouve rien sur google et sur le forum, et j'ai aussi du mal à voir sur ta photo. Est-ce que c'est conique ((comme une queue de billard quoi...:D).?Si c'est ça ce n'est pas le cas de mon lardon, il est prismatique.
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
pour tes fissures, c'est la mer..e tu veux dire en fait, et la quelle, oui c'est de la fonte effectivement, c'est une fameuse tuile.
si tu connais quelqu'un ayant une bonne fraiseuse, tu pourrais voir à fraiser la surface sur une bonne couche et mettre une plaque de métal pour consolider le tout. ou mettre une plaque de métal directement si c'était possible et voir comment faire pour "annuler" l'épaisseur de cette plaque de métal

mais avant fait un test pour voir s'il n'y a que ses 3 fentes là (c'est par des produits de révélations se trouvant dans le commerce) car parfois tu as de très petites fentes qui ne se voient pas.

maintenant tu pourrais aussi souder à la brasure ou faire une soudure fonte à froid à la baguette, mais entraine toi bien avant d'attaquer ta pièce surtout.

tu dois bien réfléchir à la solution au préalable car peut importe la solution choisie, se sera difficilement rattrapable par la suite.
maintenant prend le temps de te renseigner auprès des autres qui s'y connaissent en soudure et en brasure et ceux qui s'y connaissent en réparation à l'aide de plaque pour voir ce qu'ils en pensent
maintenant autre solution que je vois mais là franchement bien réfléchir, c'es de couper la face avec les fentes , en refaire une en acier et mettre celle là mais là faut bien réfléchir à comment fixer cette nouvelle pièce sur le reste en fonte pour pas faire n'importe quoi et voir au final que ça marche pas et là ben c'est fichus)

sur ta photo que j'ai reprise regardes une fois dans les rond si c'est pas aussi des fentes ? et dans le rectangle c'est quoi ? c'est cassé là ?

t_t_imgp1895_209_633.jpg
ta pièce
 
R
rabotnuc
Compagnon
16 Avr 2008
5 321
fr-50cherbourg
bonjour ,
vérifie bien que la queue d'aronde ne soit pas déformée; une fois la cale pentée remise en place , tout doit porter correctement. S i ce n'est pas le cas, tu es très, très mal parti.
Après avoir détecté les fissures comme dit plus haut (bien vérifier si les trous filetés ne sont pas fissurés, ce serait plus génant), il est possible d'envisager une renfort avec de la soudure inox.
Faire des saignées sur les fissures (quelques mm de large sur autant de profond) et faire des soudures à l'arc à la baguette inox, en n'oubliant pas de préchauffer à au moins 100 degrés, et en matant "délicatement" et immédiatement les soudures, pour diminuer les tensions du métal. Puis meulage des cordons, vérif des bosses éventuelles, pourvu que l'alésage soit toujours dans l'axe. etc... Ce ne sera jamais aussi bien qu'à l'origine.
et PLUS DE MARTEAU.
bonne année 2011
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
bonjour,
il y a quelques semaines j'ai fait justement une soudure sur fonte grise de machine outils, je l'ai fait à la baguette pour fonte en soudure à froid, mais je m'étais entrainer une bonne semaine avant pour voir comment se comportait la fonte lors des soudures et ainsi m'adapter pour pas péter la pièce car je l'aurais fait sans essais, c'est sûr et certains que j'aurais fichus en l'air ma pièce, lors de mes premiers essais, j'ai toujours eu l'apparition de nouvelles fentes.
moi mes paramètres ont été :
soudure à froid
éclairage à +- 10 ou 15 cm avec un spot halogène de 500w pour maintenir un air ambiant autour de la pièce assez stable en température (et je l'ai fait dans un endroit fermé pour éviter les courants d'air mais alors porte un masque surtout)
cordon de max 1,5 cm (plus la pièce est épaisse et moins elle chauffera vite mais plus longtemps il faut pour la refroidir)
surtout taper de suite le cordon pour bien l'écraser et diminuer les contraintes au maximum (SURTOUT pas taper sur la fonte) et surtout avec un marteau à bout arrondi et pas pointu
attendre le temps que la pièce se refroidissent totalement
refaire un cordon de soudure à l'autre extrémité de la fente en partant de l'extrémité (soudure en pas de pélerin)
j'avais disqué la fonte avec un disque de 2,5 mm et arrondi les bords et pris des baguettes ferro-nickel de 2,5 de diamètre et 70-75 A (plus tu chauffes et plus tu risques de transformer ta fonte et avoir une fonte cassante au contact de ta soudure) si tu trouves des baguettes nickel pur apparement c'est mieux j'ai pu lire (mais plus cher et surtout plus difficile à trouver)
mais si tu trouves des baguettes en 1,5 de diamètre (moi j'ai pas trouvé) alors fait avec ça , tu dimunueras l'ampérage ainsi et tu auras une température de soudage moins importante.
pour ta pièce tu vas durer très longtemps à souder car tu as pas mal de soudure à faire (vu qu'il faut laisser refroidir totalement entre chaque cordon de soudure) sauf si tu as un four à contrôle de température là ça irait plus vite mais il faut alors une température stable (et malgré tout faire des essais quand même avant sur des morceaux de fonte grise (pas les tac de poel c'est pas la même fonte)
ou tu peux le faire à la brasure apparement ça va plus vite d'après ce que j'avais lu et tu chauffes moins la pièce.

SURTOUT bien dégraisser la fonte car alors la soudure n'accroche pas et tu dois remeuler

mais entraine toi avant surtout et tant que tu n'arrives pas à souder un morceau de fonte correctement, continue tes essais jusqu'au moment où tu arrives à souder un bout de fonte sans problème

le gros problème pour toi c'est que tu risques une déformation de la pièce (même de quelques micron) vu que tu es au niveau des glissières c'est le plus embêtant, il faudra par la suite contrôler tout ça avec du bleu (la technique a déjà été décrite plusieurs fois sur le forum et certains s'y connaissent très bien et pourront certainement t'aider pour voir comment faire)
mais dis toi que la réparation va prendre du temps et que surtout tu ne dois pas te presser (je sais parfois on est impatient et on a envie que cela soit réparer le plus vite possible pour pouvoir profiter de la machine) pour pas faire d'erreurs ;

fait attention aussi que dans tes cordons, tu peux avoir l'apparition de fente et cela peut se communiquer à la fonte (j'ai eu ça lors de 2 de mes essais) moi si je voyais une fente dans un cordon je la meulais et je la recommençais (par petites passe pour pas communiquer trop de chaleur aussi quand tu disques)

maintenant pour toi, le problème c'est que ta pièce à l'air épaisse, il faudra peut être souder des 2 côtés, en plus tu auras un alésage à rectifier peut être et sans doute refaire les filets pour les vis, même à froid ton alésage du trou ne sera certainement plus correct par la suite . de plus dès que tu vas attaquer une soudure, les tenssions vont faire modifier légèrement la géométrie de ta pièce, moi j'avais du recommencer totalement la soudure pour ça (heureusement au début donc la pièce a retrouver sa forme , je l'ai échaper belle), ce que tu peux faire c'est faire un cordon en premier pour chaque fente et pas faire une seule fente à la foi, ça permettra d'éviter que les différents "morceaux" de ta pièce "glissent" les uns sur les autres et la tension) sera dirigée sur les cordons de soudures qui "amortirront" la déformation (pour cela essaie de trouver des baguettes nickel plutot que ferro nickel)
tu auras quand même une déformation mais sans doute moins importante.
mais si tu vois que la déformation est déjà là à la première soudure, ça sert à rien de continuer car cela va s'accentuer au fur et à mesure que tu soudes, il faut meuler et recommencer.
la soudure sur fonte est réellement pas évidente surtout pour des pièces qui demandent beaucoup de précisions en fait.

sinon t'as toujours la solution de fraiser la surface sur une épaisseur et de mettre une plaque (mais là faut quelqu'un qui sait travailler tip top aussi) ça permettrait en tous les cas d'éviter ou d'atténuer les déformations de la pièce (mais de toute façon il faut la contrôler après)
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
un essai que tu peux déjà faire pour voir d'autres fentes c'est à la craie (ça marche assez bien) tu passes du gazoil sur ta pièce, tu attends un peu et tu essuies et tu passes de la craie par la suite dessus, si tu as des fentes la craie va se "mouiller"

mais panique pas et ne te dis pas que c'est perdu (oui tu me diras c'est plsu facile à dire qu'à faire), c'est encore rattrapable mais y a du boulot

remarque : tu peux te renseigner dans une boite de soudure mais n'espère pas grand chose car le prix va être plus qu'astronomique (autant alors racheter une autre machine)
 
K
koye
Compagnon
28 Juin 2010
693
  • Auteur de la discussion
  • #29
Suite à vos explications très détaillée, je me permets de vous soumettre mon avis.
Alors dans les cercles rouge, faudra que je vérifie effectivement si là aussi ce ne sont pas des fissures.
Dans le rectangle derrière c'est un bout de fer plat qui n'appartient pas à la machine.
Pour les opérations de fraisage il faut oublier car il s'agit du bâti de la machine.
Pour les questions de géométrie, le dessus entre les 2 glissières n'est pas fonctionnel, le chariot étant dégagé à cet endroit là. Pour l'alésage, il s'agit de la vis du transversal qui passe dedans, donc vu les jeux dans les liaisions hélicoïdales vis/écrous, ça laisse un peu de marge de manoeuvre.

Outre la technicité des soudures sur fonte, ce qui m'inquiète c'est la préparation des soudures par meulage, j'ai peur que la zone fissurée ne se brise en petits morceaux. De plus la face avant étant une sur face fonctionnelle (montage de la pièce accueillant les butée à bille de la vis du transversal), il faudra une planéité pas trop mal, donc suppresion de la surépaisseur du cordon. Cela risque de ne pas être aisée vu les peu de possibilté d'accès ( pas de dégagement pour la lime..).

Donc ce que j'envisageais, par ordre de complexité:

-montage d'une contre plaque à l'arrière afin de prendre en scandwich les morceaux brisés. Je passe donc à travers les taraudages existant avec des vis de diamètres inférieurs afin de ne pas forcer dessus. Pas de surépaisseur à compenser vu qu'il n'y a rien de fonctionnel à l'arrière.

-soudure suivant les conseils de maitre Cerber. Qu'appeles-tu soudure à froid d'ailleurs, du collage? En passant si des personnes ont un retour d'expérience sur toutes solution colle/mastic, je suis preneur.

-suppression complète de la zone fissurée à la scie à métaux/lime et remplacement par une pièce en aciere fixé par des vis verticale au bâti.

Je ne remettrai pas les pieds sur le chantier avant 2 semaines donc ça laisse le temps de la réflexion. En attendant, j'vais essayer de réfléchir au mieux, voir s'il y a des avis supplémentaires et potasser la soudure fonte.

Merci!
 
C
cerber
Compagnon
16 Nov 2009
1 967
Belgique (près de Binche)
rebonjour,
quand je parles de soudure à froid, c'est une soudure à l'arc à la baguette pour fonte ferro-nickel ou nickel , tu peux le faire à froid mais c'est beaucoup plus long car tu dois faire attention que la pièce ne chauffe pas de trop (tu dois encore savoir la toucher à la main après la soudure, comme la tienne est épaisse de pièce, elle chauffera moins vite c'est déjà ça).

oui une plaque à l'arrière doit être faisable en effet reliée par de plus longue vis via les trous déjà fait, en plus faudrait quand même visser à la plaque chaque morceaux cassé car petit à petit s'ils ne sont pas fixés, à cause des vibrations et le travail, il vont bouger. mais c'est vrai que ça peut être jouable. mais il faudrait peut être un sorte de U qui viendrait également se fixer non seulement sur la "face" mais également sur les côtés pour assurer le maintien de la face comme elle est toute cassée du coup, si tu ne mets qu'une plaque tu vas maintenir les morceaux en place mais tu ne seras pas accroché au bâti en fait.
ou alors peut être plus faisable, une plaque en L, le I sur la face et le _ vissé sur le fond (mais attention au passage de la vis dans ce cas.(c'es sans doute plus facile car une plaque en U tu serais obligé de visser avec des trous fait dans les glissières ce qui est scabreux si tu les âbimes, autant utilisé la partie brute de fonderie du coup avec une cornière en L.
pour meuler ou disquer tu peux le faire à la dremel, il y a de tout petits disques de meulage , si t'as pas de dremel comme moi, j'avais acheter un adaptateur pour mettre sur la foreuse (c'est une sorte de longue rallonge flexible) où tu peux les fixer et ainsi te débrouiller .

mais tu as raison avant de se lancer vaut mieux envisager toutes les options car ta santé mentale en dépend (si tu te plantes) autant que la vie de ta machine je crois :wink:
 
Haut